mardi 28 mai 2013

Retour sur la première journée du procès Dalongeville


- On aura l'occasion de reparler des principaux mis en examen : Dalongeville, Mollet, Chopin, Bouche, mais combien fut impressionnant ce défilé de prévenus inconnus du public. Dans les parvis du Palais, j'en avais repéré un, costume rayé, comme dans un film de Coppola, la perruque légèrement rousse, toujours seul, faisant les cents pas. Un autre, la quarantaine triomphante, cheveux gominés, costume gris scintillant, chemise noire, la dégaine chaloupée, que l'on imaginait portant le flingue au ceinturon à l'instar d'un mafioso...D'autres au look quasi-identique : costume-cravate, bedonnant, la bonne cinquantaine, les visages flasques, de bonne taille, tout droit sortis d'un film d'Audiard. L'air très protecteur, mais que l'on ne voudrait pas comme ami...Quelle galerie de portraits! Voyez les photos parues dans La Voix du Nord, ce matin : un régal de réalisme ! Il manque la photo, impérissable probablement pour ceux qui l'ont vécue, de ces prévenus entrant un par un, la tête basse, dans la salle d'audience... Ces hommes, à qui l'on ne donnerait pas le bon dieu sans confession, avaient pourtant des attitudes différentes, lorsqu'ils étaient appelés à la barre : les uns, courtois voire obséquieux, les autres, agacés quand la Présidente leur demandait de répéter ce qui parfois était incompréhensible ou inaudible.

- La Présidente, Madame Leman, devrait marquer ce procès, par son autorité et sa connaissance des dossiers. Elle a déjà eu l'occasion de rappeler à l'ordre certains prévenus appelés à la barre : "sortez votre main de la poche, Monsieur Chopin"! Sa conclusion de fin d'audience n'était pas anodine : ayant rappelé les procédures de passation de marché, elle a tenu à provoquer un premier affrontement entre Dalongeville et Chopin. De même, en passant en revue l'organigramme de la mairie a-t-elle tenu à bien circonscrire le débat : c'est la responsabilité de GD qui est jugée et non pas d'éventuels autres dossiers concernant le PS. Le Procureur en a rajouté, en précisant que ce n'est que dans ses livres, bien après l'instruction, que l'ex-maire a accusé le PS d'être le commanditaire de toutes ses malversations. GD n'est pas "vierge" et je me demande encore et toujours comment il fera pour prouver qu'il n'a pas bénéficié des largesses des autres prévenus, entrepreneurs et intermédiaires...
Même l'allusion au népotisme ou à l'endogamie à la mairie d'Hénin-Beaumont avait du sens : c'était entre "amis" que tout se tramait... : 

20 commentaires:

  1. Ma foi, le juges orientent les débats.

    On voit bien que certains points sont tabous.

    Si on pouvait se contenter de donner la peine maximum à Dalongeville et en rester là (...)

    Dalongeville n'est pas un saint mais imaginer qu'il a monté tout cela tout seul (...)

    Il faut dire que mettre en lien un parti politique, plus certainement certains de ses élus avec des personnages sortis de "Miami Vice", pour les citoyens, cela serait malvenu, surtout en période pré électorale.

    RépondreSupprimer
  2. Tout est résumé dans ses 2 mots népotisme et endogamie...
    depuis 50 ans et même plus le bassin minier cela fonctionne comme cela...véritables caste...voire même un coté sectaire et raciste...regarder autour de vous...
    dans tout les domaines nous sommes en retard...renfermer sur eux même...impossible de
    dynamiser la région...préférant protéger leur intérêt et ceux de leur famille au détriment de l’intérêt général....peur de perdre leur avantage...
    dans les mairies, les conseil généraux, soginorpa,carmi,bailleur sociaux...
    bizarrement c'est la ou éclatent les affaires de détournement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @09:18
      Loin de vouloir faire des généralités (il y a des élus honnêtes, et je le dis une fois pour toute), quelques-uns parmi les plus connus sur le secteur sont foncièrement racistes. Vous avez raison. Pour les côtoyer, je peux vous dire que le chiffon marqué FN qu'ils brandissent à tout va, pour user de la peur, est un véritable aspect de la personnalité de ces quelques soit-disant citoyens respectables.
      Je ne donnerai évidemment aucun nom (ça serait trop facile, tu parles), mais je les ai entendu (et cela vaut malheureusement aussi pour quelques techniciens, cadres et autres employés de la ponction publique) proférer à plusieurs reprises et dans le cadre du travail des insultes très révélatrices.
      J'imagine ne pas avoir été le seul.

      Tom Jericho.

      Supprimer
    2. Et non, Tom Jericho, vous n'êtes pas le seul.
      la totalité des 14 maires le la communauté d'agglomération et les chefs de service présents lors d'une séance de bureau ont entendu le discours profondément raciste et bien entendu: que pensez vous qu'il arriva ? Pas un, vous m'entendez, pas un n'a pris la parole pour rectifier ses conneries. Des regards gênés se sont croisés c'est tout.
      Et bien, ce seul incident reste pour moi significatif du comportement de cette classe politique sans courage et surtout qui se soutient y compris dans l'insoutenable.

      Supprimer
  3. la ligne de défense de GD c'est le financement du PS62.
    va falloir trouver autre chose car manifestement la cour lui a envoyer un message clair
    en dissociant les autres affaires en cours....Adevia...Kucheida...PS 62...Pischoof...
    "tout viens a point a qui sait attendre"....

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi justement refuser de faire comparaître le juge Pichoff comme témoin?

    Des choses à cacher?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur quoi pourrait témoigner le juge Pichoff ?

      Supprimer
  5. vu et entendu,hier soir au 19 /20 de FR3 régional.

    G.D.dixit :

    " sur la gestion d'hénin-beaumont, on va en parler également.le maire actuel est là.et vous verrez que certains marchés que l'on me reprochait en 2006,continuent en 2013.que certaines embauches de complaisance ont encore lieu aujourd'hui.que certains marchés sont très douteux." en français dans texte.
    dalongeville est un vrai ripoux socialiste,mis en place 2 fois par le P.S. mafieu du 62/59 et ses complices.
    mais quand il a raison,il a raison.quand il pleut à hénin ,il pleut à hénin.quand lens perd 7-0 à guingamp.c'est aussi vrai.
    ramery travaille toujours en ville ,malgré le chéque de 240.000 euros trouvé sur un compte au luxembourg au nom de guy mollet.et ceux qui sévissaient du temps de G.D. sont encore en place.n'est-ce pas ph......th.....

    RépondreSupprimer
  6. Euh, GD est loin, très loin d'être parole d'évangile...On n'a pas besoin de lui pour constater des dérives...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement , il a raison sur toute la ligne .Tu es bien
      placé , Alain , pour admettre que des faits anormaux continuent
      de se dérouler en Mairie depuis l'arrivée de la nouvelle équipe.

      Supprimer
    2. Oui, et c'est bien là la démonstration que les élus agissent dans un environnement qui leur permet d' oeuvrer ainsi, notamment à la faveur des moeurs des agents territoriaux dont peu bénéficient du sens du service public.
      La professionnalisation de la fonction publique territoriale allait pourtant de pair avec la décentralisation.
      Le législateur a pourtant organisé de façon très précise l'accès aux emplois et la formation qui doit s'ensuivre.
      La grande spécialité dans le Pas de Calais fut d'échapper à ces règles fondamentales et à continuer à placer des copains sur des postes à responsabilité quand la loi exigeait des professionnels, avec la complicité des élus, certes, mais des territoriaux eux-mêmes et de leurs représentants Et pour couronner le tout, vous retrouvez ces copains élus dans une commune voisine quand ce n'est pas sur une commune de l'intercommunalité où ils sont salariés.
      Ce phénomène, une fois institutionnalisé -non dénoncé par le contrôle de légalité- perdure; il suffit d'observer le résultat: des communes et des institutions de la République entièrement privatisées pour le compte de familles entières ou pour le compte d'un clan.
      Observons le résultat dans les communes, les intercommunalités, le conseil général et le conseil régional.
      Ce sang bleu, cette endogamie produit ce qui est dénoncé aujourd'hui. Et, surtout, il n'y a plus de place pour celui qui pense différemment puisque le système l'exclut. Il s'ensuit un appauvrissement généralisé de la pensée, de l'inventivité et de toute réflexion qui viendrait contrarier les bien pensants qui, de ce fait sont devenus de vrais conservateurs.
      Pour donner le change, ils professent une vrai générosité sur les évènements extérieurs, grands donneurs de leçons à l 'humanité toute entière, grands théoriciens droits de l' hommistes, n'hésitant pas à lancer des anathèmes là où ils ne risquent rien; mais incapables de mettre en oeuvre localement les belles leçons qu'ils délivrent aux autres: des pleutres quoi.

      Supprimer
    3. C'est tout à fait ça. Belle analyse.

      Tom Jericho.

      Supprimer
    4. Surtout des contrats d'embauche arrivant à échéance le 15 du mois et validé le 28 du même mois par le contrôle de légalité et affirmé après publiquement être dans les clous idem pour le contrat suivant.

      Supprimer
  7. Rien n a changé! mêmes hommes, mêmes entreprises,même la compagne de M Chopin sévit encore....

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour mr alpern , a votre avis l organigramme à t il change en mairie depuis cette affaire ? les méthodes de travail ont ils évoluer ? car sa doit être un sacrée bordel en mairie .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon pauvre ami , mais rien n'a changé ! Les ripoux complices
      de tout ce bordel sont toujours en place avec de surcroit des
      indemnités astronomiques .Les petites affaires entre amis
      continuent le plus normalement du monde,et ce avec des entreprises
      citées maintes fois dans les affaires.Quand il n'y a pas de gêne,
      il n'y a pas de honte.

      Supprimer
    2. mon bon ami , vite , des faits , des noms , vous nous aiderez afin que cessent ces affaires que vous citez .

      Supprimer
  9. Dans les films d 'Audiard, les acteurs et le réalisateur avaient du talent....
    Je ne vois ici que des escros et des bonimenteurs.
    GD pourra toujours se recycler, il fera un très bon vendeur de "serpillère magique" ou de crème qui fait repousser les cheveux

    RépondreSupprimer
  10. La FD PS 62 serait elle blanche de tout délit????
    Dommage pour ce pauvre Dalongeville qui va devoir payer le prix fort pour tous les abus et turpitudes de ses tontons!!!

    RépondreSupprimer
  11. prends ton temps pour le résumé de la seconde journée...
    on veut tout savoir!!!
    bon courage

    RépondreSupprimer