jeudi 3 décembre 2015

Chut ! Sujet tabou...


L'article suivant aborde le sujet tabou de quelles seront les décisions à prendre dimanche soir si le FN est en tête du scrutin, notamment dans le NPDCP et en PACA. Dans cette dernière région, le candidat socialiste devrait être très, très loin de ses 2 principaux adversaires et la question sera simplement du retrait ou de la fusion de la liste socialiste avec la liste de droite. 
Dans la région NPDCP, la situation qui pourrait prévaloir, me semble très légèrement différente et fait l'objet de 3 remarques de ma part :
- je pense que X. Bertrand ne se retirera pas, sauf si P. de Saintignon arrive second (ce qui ne semble pas devoir être le cas). Mais même si l'ensemble des voix de gauche est supérieur à celui de la droite, X. Bertrand se maintiendra (c'est pour cette raison que j'ai toujours considéré l'attitude du PC et d'EELV suicidaire);
- je crois qu'il n'y aura pas fusion de liste droite/gauche et cela vaudrait mieux, parce que cela ne pourrait qu’entraîner dissensions pendant la durée du mandat, préjudiciables à l'avenir des uns et des autres; 
- ne soyons pas naïfs, il y aura une négociation, en haut lieu, entre les attitudes à adopter dans les régions menacées, du style : "tu te retires dans la région X et, moi, je me retire dans la région Y". Ou : on fusionne dans la région Z, si tu te désistes dans telle autre région. Etc. 
Mais chut, c'est tabou jusqu'à dimanche...

Régionales : comment faire barrage au FN ?

Si les attentats du 13 novembre ont fait surgir (ou resurgir) d’innombrables questions, ils en avaient éclipsé une. Elle se pose de nouveau, mezza voce, mais sera au cœur de tous les débats politiques à partir du 6 décembre au soir, dès que seront tombés les résultats du premier tour des élections régionales. Dans tous les partis, de droite comme de gauche, chacun dira alors à haute voix s’il juge souhaitable de faire barrage au Front national et, si oui, comment. Interrogé sur Europe 1, mardi 1er décembre, le premier ministre, Manuel Valls, a martelé : « Chacun devra prendre ses responsabilités, à droite comme à gauche, pour empêcher le FN de gagner une région. Je dis bien chacun : le message s’adresse aussi bien à la droite qu’à la gauche. »

L’enjeu n’a pas perdu de son importance, au contraire. Selon un sondage BVA pour la presse régionale – réalisé par Internet du 17 au 23 novembre auprès d’échantillons de 913 à 1 401 personnes selon les régions, et publié dimanche 29 novembre –, le parti de Marine Le Pen apparaît en nette progression. Dans l’hypothèse de triangulaires, le FN est donné gagnant en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte d’Azur, à égalité avec la droite en Bourgogne-Franche-Comté, au coude-à-coude avec la droite et la gauche en Normandie.
Entre deux et quatre régions : s’ils restent à confirmer, ces potentiels succès donnent la mesure de la menace FN. L’autre enseignement de cette vague de sondages est que les chances du parti d’extrême droite de l’emporter pourraient se réduire considérablement en cas de duels. Dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Marine Le Pen est donnée gagnante d’une très courte tête face à Xavier Bertrand : 52 % contre 48 % si la gauche se retire, 51-49 en cas de fusion des listes. En PACA, l’hypothèse d’un retrait de la gauche place Christian Estrosi à égalité avec Marion Maréchal-Le Pen (50-50).

Dilemme entre mauvaises solutions
Ces derniers sondages donnent encore plus d’acuité à la question qui taraude les états-majors politiques. Et tout particulièrement la gauche. C’est à elle, et en premier lieu au Parti socialiste, qu’il reviendra de décider de la conduite à tenir dans les régions que l’extrême droite serait en mesure d’emporter et où la gauche, tout en pouvant se maintenir, aurait perdu (même réunie) toute chance de victoire. Un dilemme qui contraindrait le PS à ne choisir qu’entre de mauvaises solutions : maintenir sa liste au risque de favoriser le FN, la retirer et renoncer au conseil régional pour six ans, ou fusionner avec Les Républicains (LR). Localement, les candidats socialistes préfèrent bien évidemment ne pas parler de ces scénarios pour éviter de nourrir une forme de vote utile en faveur de la droite dès le premier tour. « J’ai été sportif de haut niveau et je n’ai jamais dit à mon adversaire que j’avais une tendinite avant de débuter la compétition », résume Pierre de Saintignon, tête de liste PS en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Jusqu’à dimanche soir au moins, ce sera probablement silence radio sur ce point rue de Solférino, où l’on rêve encore de pouvoir rejeter la responsabilité du « front républicain » sur Nicolas Sarkozy. Encore faudrait-il que le « bloc de gauche » – addition des scores du PS, du Front de gauche et des écologistes – dépasse le résultat obtenu par la droite au soir du premier tour. Une hypothèse que refuse d’envisager l’entourage de M. Sarkozy. « On aura les mêmes candidats et les mêmes programmes dans l’entre-deux-tours. On n’a pas à se positionner avant le premier tour : le problème ne se pose pas forcément pour nous car on devrait être premier ou second dans toutes les régions. »

« Accord technique »
Que fera-t-on au PS si cette hypothèse se confirme ? « Nous poserons cette question au soir du premier tour », répète inlassablement le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. « Faisons les choses dans l’ordre », renchérit le secrétaire national du PS aux élections, Christophe Borgel, qui se contente d’énumérer les solutions possibles : « Trois options se poseront en fonction des scores : le maintien de nos listes, leur retrait ou un accord technique avec les listes de droite pour faire barrage au FN. »
Par « accord technique », il faut comprendre l’hypothèse d’une fusion de listes, que Manuel Valls avait ouvertement envisagée peu avant le 13 novembre. « Il est hors de question de laisser le Front national gagner une région. Tout devra être fait pour l’empêcher », avait déclaré le premier ministre, le 27 octobre. Le 10 novembre, lors d’un déjeuner de presse, il avait franchi un pas supplémentaire : estimant que le retrait pur et simple de la liste de Pierre de Saintignon ne suffirait plus à empêcher une victoire de Marine Le Pen dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le chef du gouvernement avait explicitement envisagé de proposer au candidat LR, Xavier Bertrand, une fusion des listes de gauche et de droite dans l’entre-deux tours. Une proposition qui avait été immédiatement rejetée par Les Républicains. Et qui avait suscité de vives critiques dans les rangs du PS.

Depuis les attentats, Matignon aborde la question avec moins de franchise. Un choix qui peut paraître paradoxal, quand l’exécutif en appelle à « l’union nationale » face au terrorisme. Plébiscitée dans les sondages, cette « union nationale » pourrait trouver ici une première traduction concrète. Mais le premier ministre ne veut surtout pas donner l’impression de retomber trop vite dans les tractations d’appareils politiques. Vendredi 27 novembre, à Evry, lors d’une rencontre avec des habitants à la mairie, il n’a guère abordé la question des régionales. Sauf par un appel à une mobilisation citoyenne : « Je dis aux Français “Allez voter !”, car c’est la démocratie que les terroristes ont voulu toucher. Le vote est une des réponses d’un peuple debout. » Un peuple qui, au demeurant, ne sera pas forcément disposé à suivre d’éventuelles consignes de vote.

81 commentaires:

  1. 1954 : naissance d'Hollande .
    1956 : invention de la pilule ; à deux près on évitait le drame !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le cyclope lui aurait du se retirer ou on aurait du la lui couper....

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  2. On est bien d'accord sur l'attitude suicidaire de EELV et du PCF.
    Une liste unique de gauche aurait pu passer devant la droite.
    Une liste de gauche d'opposition , ou de disance, au gouvernement, aurait pu être crédible. Ils n'ont fait ni l'un, ni l'autre.
    Mais le PS n'est pas exempt de responsabilité et maintenant nous sommes pris en otage. L'expression est forte, mais c'est une image. On pense inévitablement au second tour, et donc on ne peut pas voter vraiment pour qui on veut au premier.
    Faut-il voter EELV ou PCF pour les renforcer et qu'ils fusionnent avec la gauche?
    Faut-il voter Saintignon ( ce que je refuse ) pour qu'il passe devant LR ( hypothèse peu probable ) ?
    Faut-il voter LR pour que l'écart avec MLP se creuse et soit porteur d'une dynamique?

    Faut-il aller à la pêche?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LR, c'est sarko, non? Pas question! Votons Pierre de Saintignon!

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  3. J'ai une question ! Etant donné ce que vous avez écrit : " Je passe sur l'inconstitutionnalité de la déchéance de la nationalité française, de son illégalité (la double peine, ...), des mauvais souvenirs que cela rappelle (Vichy) " et que c'est une mesure que propose le gouvernement PS... Dites vous, comme ce ministre anonyme cité par France Info que ce gouvernement devient un gouvernement Laval?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les socialistes ont donné les pleins pouvoirs à Pétain .

      Supprimer
    2. Les fachos ont suivi Pétain et collaboré! Les socialistes et les communistes ont vite été enfermés ou déportés par les fachos pétainistes!

      Supprimer
    3. Tu refais l'histoire la feignasse noctambule .

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  4. La famille de Nadine Guerlach a rendu public cette mise en demeure sur les réseaux sociaux ce qui a suscité une vague d'indignation. Mercredi, lors du débat des régionales organisé par France 3 Nord Pas-de-Calais et France 3 Picardie, la tête de liste Front National, Marine Le Pen, l'a brandie devant les caméras. "Ça, c'est la lettre que la tête de liste de Xavier Bertrand, Mme Bouchard, a adressée à Mme Guerlach", s'est-elle exclamée. "Mme Guerlach, c'est les "Calaisiens en colère", c'est cette dame qui a fait cette vidéo parce qu'elle vit tous les jours le cauchemar des migrants. Elle est expulsée de sa maison, voilà (...). On lui dit que comme on ne peut pas régler le problème, c'est elle qui va déménager".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nadine Guerlach est une feneuse! Elle manipule! Qu'elle déménage !

      Supprimer
    2. Le grand remplacement a débuté. LOL.

      Supprimer
    3. @20h06 vous êtes pour les déplacements de populations pour raisons politiques?
      Vous êtes stupide et dangereux

      Supprimer
    4. Oui virons la nadine et envoyons la à moscou, comme l'autre!

      Supprimer
  5. Et si ma tante en avait on l appellerait ...............y a pas besoin de tout ces élucubrations pour savoir qu a l umps tout le monde est dans la m........

    RépondreSupprimer
  6. Pour Cambadelis le fn c est le retour de Vichy, pour le patron des patrons c est le programme commun de 81, l esprit de Mitterrand se serait il réincarné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cambadélis l'outrecuidant est un repris de justice condamné pour abus de bien sociaux .

      Supprimer
    2. le pen, la menteuse, attendue par ses juges, dont le micro parti a été mis en examen, est soupçonnée d'abus de biens sociaux et bien d'autres chefs d'accusation. Elle se croit au dessus des lois, une racaille qui ne se présente pas devant ses juges Le cyclope planque probablement son fric en Suisse. Le fn est le parti qui compte la proportion la plus haute de repris de justice
      C'est le fion national ou bien l'affront national. Excellent!

      Supprimer
    3. Se lève de plus en tôt la feignasse des redites ;n'arrive plus à dormir ,le FN
      va gagner ;se gave de somnifères,de neuroleptiques ,le suicide la hante .
      Va au taf finir ta nuit la fonctionnaire insomniaque !!!

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  7. Un audit approfondi est déjà prévu à la région en cas de victoire du FN ; certains organisent déjà leur insolvabilité .
    Des embauches ont été accélérées avant le scrutin de décembre ;les langues se délient à la région ,les révélations ne seront pas des surprises car 40 ans de baronnie rose laissent des traces .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH BON 17H56! A gueugueu? A gueugueu, a gueugueu, a gueugueu!

      Il faut parler comme ça aux feneux.

      Supprimer
  8. Pas de crèche mais pas touche à ma prime de Noël !
    Je suis laïque mais je me marie à l’église !
    Je décède mais l'enterrement passe par l'église ,je ne suis pas croyant mais on ne sait jamais ,ça peut servir .
    Les jours fériés ,liés à la religion catholique ,je ne crache pas dessus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH BON!!! A geugueu? A geugueu et aussi à gueugueu!

      Réponse type pour les imbéciles comme 18H02! Il me fait PDR!

      Supprimer
  9. Pas de sapin à l’Élysée pour les cadeaux !
    Pas de Sapin au gouvernement,c'est pas un cadeau !!!

    RépondreSupprimer
  10. La meilleure c'est Valls le chef des socialistes qui félicite Gattaz alors que celui ci fait l'amalgame entre le programme du FN et le programme commun de la gauche. Après on s'étonne des résultats. M.Aubry bien tardivement s'est exprimée ce matin sur BFM.Elle a réglé le problème pour le second tour. Dimanche soir elle additionne le score du PS avec celui des 2 listes du FDG. 20+5+5 cela fait 30 et le tour est joué elle demande à la droite de se désister.La ficelle est un peu grosse.Il s'agit d'un calcul politicien pour faire porter la responsabilité à la droite qui jamais n'acceptera de comptabiliser les voix des communistes et écologistes qui font bande à part au 1 tour. En tout cas comme les têtes de listes du FDG Rousseau et Roussel ne réagissent pas je vais modifier mon vote car je ne veut pas être comptabilisé dimanche soir avec les voix socialistes.
    e

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'argument du "total des voix de gauche" a été présenté ici il y a longtemps en commentaire puis dans un article de Alain Alpern.
      En effet la ficelle est grosse. Ils veulent se maintenir et ont des bonnes raisons : être au courant des dossiers dans l'opposition. Des raisons légitimes : les élus sont payés. Et pourtant ils cherchent des prétextes...
      Bien sûr, si Bertrant arrive deuxième il ne va pas dire : " oups pardon, je pensais être deuxième mais devant moi il y a le total des voix de gauche, donc je me retire, allez y les amis ! "
      Si le PS se maintient il font gagner le FN à coup sûr. Alors ils sont dans la mauvaise foi et inventent cet argument des "total des voix de gauche"
      Ça va me donner envie de voter UPR lol

      Supprimer
  11. Tu rampes
    Tu baves
    tu n'as pas de couilles
    Tu ne serais pas socialiste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je suis un petit escargot feneux !

      Vraiment, ils ont tous un problème avec leur bite les petits feneux. Ils compensent avec les bottes et le cuir....

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  12. Mais non M.LePen n'est pas dangereuse pour les patrons.
    A Amiens,le lundi 23 nov,Marine LePen a été reçue par le MEDEF pour un dîner feutré dans la brasserie "chez jules". puis a été reçue par le cercle patronal" Ambitions Grand Amiens" le 26. Info "club action picardie".voir leur site.

    RépondreSupprimer
  13. Dernier tweet de la semi démente!!!! Maintenant on peut l'affirmer!
    Marine Le Pen
    @MLP_officiel

    "Si nous perdons, le voile sera imposée à toutes les femmes, la charia remplacera notre Constitution, la barbarie s'installera." #LRMP

    Nous on dit, si elle perd , les licornes du sacre de Reims seront tellement tristes
    qu'elles cesseront de faire caca arc-en -ciel ( au sacre de Reims j'y étais, j'élève des licornes et les licornes ça fait des cacas arc en ciel, nous vendons aussi les cacas en boîtes rondes et arc en ciel si, si, si!).

    Il manque de places ou quoi dans les HP? La semi démente est en souffrance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sa phrase c'est : si nous perdons la guerre contre le terrorisme islamiste. Pas : si nous perdons les régionales.
      Assez de choses à lui reprocher sans pour celà mentir ou être malhonnête

      Supprimer
    2. Rien à foutre, qu'elle dégage, on en veut pas de la haineuse!

      Supprimer
  14. vdn,courrier picard et autres torchons du groupe Rossel ;domiciliation fiscale au Luxembourg ,imprimerie en Belgique .
    Il se trouve des gens pour défendre cette presse qui fait tout pour pour planquer son fric à l'étranger ;c'est être anti France de défendre ce groupe .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'anti France... ce mot a un sens vous savez? Il n'a pas été inventé hier ni ce matin. Et vu à quoi il a servi, chez les uns et les autres, gardons nous de l'utiliser.

      Supprimer
    2. Oui , moi! Vive le VDN, Le Courrier Picard qui ont dénoncé l'imposture FN. Mensonge du feneux de 19H45. L'anti France c'est le pen, le cyclope, soupçonné de planquer son fric en Suisse et sa fille la petite ogresse dont le parti est mis en examen et qui ne se rend pas devant les juges... Elle vend la France à Poutine, c'est eux, les le pen et le fn l'anti France!

      Supprimer
    3. Ah bon les le pen c'est l'anti France. Merci19H45! Tu vois, tu commences à réfléchir... la fille vend la France à Moscou et papa planque très probablement tout son fric en suisse. C'est bien, continue. Dimanche tu ne voteras donc pas extrême droite. Bravo, tu as compris l'imposture FN.

      Supprimer
    4. Et les sousous de pépère lepen ils sont ou? A la caisse d épargne....

      Supprimer
    5. les sousous sont au pied des cocotiers... fifille, l'héritière, à la mort du cyclope sera encore beaucoup plus riche!

      Supprimer
    6. L'anti France, c'est Vichy, Pétain, les nazis et les collabos. Pour l'extrême droite, aujourd'hui ce sont les concitoyens d'origine étrangère, les musulmans, les réfugiés.
      L'extrême droite française est la même que celle de 40. C'est très inquiétant. D'autant plus que les ligues fascistes, néo nazies, identitaires et toute la racaille bottée semble s'armer...

      Supprimer
  15. FN et Daech, les deux faces d'une même guerre de religion
    Renaud Dély

    Le FN en appelle à Charles Martel et refuse aux musulmans la possibilité d'être des Français comme les autres. De quoi attiser dans l'Hexagone les germes de la guerre civile dont rêve Daech. Pervers et périlleux jeu de miroir.

    Les périodes de tension politique ont ceci d'utile qu'elles révèlent les tempéraments. Et dévoilent la vraie nature des engagements des uns et des autres. Il y a peu encore, certains observateurs mal renseignés dissertaient volontiers sur un hypothétique "recentrage" du Front national. Marine Le Pen, qui a le sens de la communication, avait rebaptisé cette stratégie "dédiabolisation", d'autres évoquaient une "normalisation" et l'entourloupe a, hélas, trompé de longue date nombre de gogos.

    L'approche des élections régionales et le fumet de victoire possible qui enivre peu à peu les esprits des dirigeants frontistes a le mérite de confirmer ce dont les plus lucides n'ont jamais douté : l'extrême droite n'a pas changé. Viscéralement hostile aux valeurs d'universalité prônée par la République, elle piétine le triptyque liberté-égalité-fraternité et enterre l'idéal de laïcité, garant du vivre-ensemble, pour prôner un projet de société d'affrontements communautaires qui confine à la guerre civile. Plus précisément, le tour que prend la campagne du Front national dévoile son véritable dessein : déclencher une guerre de religion dans l'Hexagone.
    Trier les "bons Français"

    La preuve, entre autres, par Marion Maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse et tête de liste frontiste en région Paca, et son ami Robert Ménard, maire d'extrême droite de Béziers. La première a doctement expliqué lors d'un meeting, mardi soir à Toulon, que les musulmans ne pouvaient être Français
    qu'à la condition seulement de se plier aux mœurs et au mode de vie que l'influence grecque, romaine, et seize siècles de chrétienté ont façonné".

    Absurde, le raisonnement est significatif de l'objectif poursuivi par l'extrême droite : séparer le bon grain de l'ivraie, trier les "bons Français" pour écarter les "mauvais", bref, catégoriser la population et hiérarchiser entre ceux qui sont de "vrais Français", et les autres, ceux qui ne seront jamais à ses yeux que des "Français de papier".

    En République, il n'est qu'une référence pour établir qui est français et qui ne l'est pas : le Droit. Seuls les textes de loi adoptés démocratiquement définissent la nationalité des individus. Etre Français, pleinement Français, c'est jouir d'un certain nombre de droits et se plier à certains devoirs définis par la loi, et rien d'autre. Tout Français, quelles que soient ses origines ou ses convictions, est libre de vivre comme il l'entend dès lors qu'il ne contrevient pas à la loi. Aucun autre critère, et certainement pas l'obligation d'adopter tel ou tel mode de vie ou de se plier à telle ou telle coutume, ne saurait y être ajoutée.
    Le kebab plutôt que l'exil fiscal 5 JMLP n'est il pas soupçonné d'exil fiscal?)

    Le week-end dernier, Marine Le Pen assénait, elle, carrément que pour être français, il fallait
    parler français, manger français, vivre français".

    Mesure-t-on assez le caractère surréaliste, et dangereux, d'un tel propos ? Dois-je redouter d'être déchu de ma nationalité si je cède à la tentation du couscous ? Suis-je un mauvais Français si je craque devant un kebab ? "Etes-vous plus français que lui ?", demandait une célèbre affiche de propagande de Vichy sur un portrait du maréchal Pétain. L'extrême droite perpétue cette immuable tradition.

    Et pourtant, le soldat français de culture musulmane qui combat sous le drapeau tricolore n'est-il pas un bien meilleur patriote que le dirigeant politique, d'origine bretonne, qui pratique l'exil fiscal et possède des comptes cachés en Suisse ?

    Renaud Dély"

    RépondreSupprimer
  16. Saintpognon ne fait pas de meeting prétextant les attentats mais nous savons tous il est incaple de défendre le bilan socialo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des rencontres dans des salles si c'est ce que vous appelez "meeting"
      Saintignon et le PS ont eu dans cette campagne un énorme problème de communication. Il y a des responsabilités à souligner. Mais il a fait et fait encore des meetings.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Des petites salles

      Supprimer
    4. De grandes salles aussi! J'y étais!

      Supprimer
  17. Le DGS de Carvin en arrêt maladie ;la "protégée" de Kemmel vise le poste .
    Ah les socialistes ,ça ne s'arrange pas !

    RépondreSupprimer
  18. benzema a mis dans la merde valbuena, dont la femme est enceinte...le losc, c'est mort, y'a le casino en faillite....le rcl, y cherche après mamadov, qui doit être quelque part en russie, chez poutine, et le psg, y'a battu guinguamp ou autre ...club que personne connait ....l'euro 2016 faut pas y'aller, ou tu risques de sauter ou y'aura l'état d'urgence...bref...y va rester que dalle , sauf peut-être le tour de france et encore, y'aura sûrement du dopé comme d'hab....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C est le moment de s intéresser à d autres sports moins médiatiques et tout aussi passionnant

      Supprimer
  19. Tous unis contre le FN

    "Nous n'avons pas la bêtise de croire que nous ne faisons pas partie du lot des personnes que (le Front national) exclut", a déclaré la présidente régionale du Crif, Michèle Teboul, dont l'organisation a reçu les deux principaux concurrents de la candidate FN, le socialiste Christophe Castaner et Christian Estrosi (Les Républicains). "Mme Maréchal-Le Pen base son discours sur la suprématie d'une France chrétienne où nous, juifs, ne trouverions pas notre place. (...) Nous ne sommes pas dupes. Si les musulmans n'étaient pas là, ce seraient les juifs qu'elle exclurait", a-t-elle poursuivi, lors d'une conférence de presse à Marseille.

    http://www.lepoint.fr/…/regionales-en-paca-pas-une-voix-jui…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si ma tante en avait !!!

      Supprimer
    2. Tu es le neveu a briois

      Supprimer
    3. Et si tu avais un deuxième neurone 11H23?

      Supprimer
  20. Il peut toujours faire sa crèche le pseudo maire, nous on n'est pas dupes. Et d'autres non plus!

    Tous unis contre le FN

    Non au FN
    6 h · Modifié ·

    "Est-ce que les valeurs chrétiennes que le FN prétend défendre sont toujours les mêmes, selon les interlocuteurs auxquels il s’adresse? Ce qui est sûr c’est que les propos haineux, la vindicte agressive, la disqualification des adversaires ne sont pas compatibles avec l’Évangile".

    http://www.bfmtv.com/…/l-archeveque-de-lille-met-en-garde-a…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes baptisé(e) les 06h et quelques ?

      Supprimer
    2. Non et fier de ne pas être baptisé. Athée et laïc militant Pourquoi fou de dieu de 11H22, tu veux me convertir de force aux catholicisme comme tes copains de Daech. Tu me brûleras si je ne le fais pas?
      FN, Daech, même combat!

      Supprimer
  21. Une tête de nazi, une brute épaisse et inculte mais super bon commerçant... d'armes de guerre ... C'est comme ça au FN.

    Pour une France tolérante et anti FHaine
    il y a 7 heures
    Des liens entre extrême-droite et terrorisme ? Mais non... Un article d'il y a 3 mois... Je comprend pourquoi Marine Le Pen n'aime pas La Voix du Nord... Ils font du vrai journalisme...

    « Nous venons d’apprendre que le ministre de l’Intérieur a opposé le secret défense aux juges lillois qui instruisent l’enquête… » Ce qui ne perturbe en rien les proches de Claude Hermant, ex-mercenaire d’extrême droite, au cœur d’un vaste trafic d’armes.

    "Si cinq armes achetées par Claude Hermant , FN, se sont retrouvées entre les mains de Coulibaly, qu’en est-il des « 200 autres » répertoriées par les les enquêteurs ?"

    D'autres racailles identitaires viennent de se faire serrer par la justice pour trafic d'armes de guerre. Secret défense... Inquiétant. Que fomentez- ils contre la France? Pourquoi vendaient -ils des armes aux terroristes djihadistes?Ce sont des fichés S. Il faut démanteler les ligues fascistes proches du FN .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hermant téléguidé par les services français ;la France qui fournit des armes aux islamistes ,ce n'est pas de maintenant .

      Supprimer
    2. Les fachos fournissent des armes aux intégristes djihadistes. Mêmes objectifs: semer le chaos pour prendre le pouvoir.

      Supprimer
  22. Non au FN
    7 h ·

    « Il faut dénoncer ce double discours permanent qui cherche à ne pas effrayer. C’est symptomatique qu’elle s’adresse aux artistes et aux journalistes en disant « N’ayez pas peur » ! C’est bien parce que tout son discours et son comportement font peur. Elle dit vouloir défendre la liberté de création et en même temps elle veut un droit de regard de la Région sur les institutions culturelles et leurs choix. Cela s’appelle l’art officiel ( cf, l'art sous le régime de Vichy, cf l'art "dégénéré "pour les nazis)
    . Quand elle dit « n’ayez pas peur pour la liberté de création », il faut avoir peur ; quand elle dit « n’ayez pas peur pour la liberté de la presse », et en même temps menace des journaux de représailles, il faut avoir peur ! Il est très important de décrypter le discours du Front national pour bien montrer ses incohérences. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Copier-coller à dégager .

      Supprimer
    2. Facho incapable de faire une phrase, raus, à Moscou! Dehors, pas de fachos ici! Va te palucher sur la page de ton maître. Tu ne sais pas lire!

      Supprimer
  23. A bas le FN , message d'amis antifascistes.

    " Liste «De l’ambition pour nos régions», conduite par Florian Philippot (FN)

    Bien sûr, cela va de soi, quand on connait mes combats tels qu’exprimés quotidiennement , je ne voterai surement pas pour cette liste d’essence fasciste. J’ose d’ailleurs espérer que les lorrains, qui ont déjà rejeté une première fois Philippot, lors des dernières élections, feront preuve de constance et le rejetteront de nouveau, à juste titre. Qu’ils renvoient donc cet énarque parachuté aussi ambitieux que rusé et sournois à ses pénates nauséabondes qui fleurent bon la merde brune du rejet de l’Autre : musulman(e), étranger, migrant, gauchiste, libertaire, anti-capitaliste… (liste non exhaustive, à compléter). En outre, dans son parti, il y a des classiques qu’il faut connaître : ainsi, on prétend par devant défendre les français les plus modestes, alors que par derrière, en coulisse, dans les villes gérées par le FN, on ne cesse de faire la guerre aux pauvres… Il faut dire qu’au FN, on a un rapport très particulier avec l’argent, et le capitalisme. Il semblerait que dans le système clanique et népotique de la confrérie Le Pen, biens mal acquis profitent toujours… Philippot est derrière lui-même à l’abri du besoin..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Balaye devant ta porte la bobo gaucho ! Ce ne sont pas les ordures qui manquent !

      Supprimer
    2. Ton groin facho! Toi tes ordures tu ne peux même pas les balayer, l'ordure c'est le programme de ton parti de cochons!

      Supprimer
  24. Je reviens , naîvement sur cette crêche ayant créé des réactions tant positives que négatives . Je pense que ce choix d'implantation de celle ci est- vraiment délibéré et calculé . Une promotion à la campagne électorale de la blonde est sans contexte le but de ce buzz . Le fn , et ses sbires n'ont rien à fiche de la nativité et autres niaseries de ce genre mais .. faisant cela , ils montrent à leus éventels électeurs qu'ils sont à leur coté en luttant contre cette " invasion " musulmane , mettant en danger nos rites et notre mode chrétien . Un vrai père de famille aurait , s'il était maire , essayer de menager chèvre et choux , de rester sur le pricipal c'est à dire travail , études , respect de l'autre , vivre en harmonie , mais eux non . Ce simulacre de crêcjhe n'est qu'une imposture et un tract vivant de campagne fn !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. + 100 , 11H07! L'église a d'ailleurs rappelé que le fn n'a rien à voir avec les valeurs chrétiennes. Cette crèche, illégale par ailleurs, est une hypocrisie et pire, un appel aux dissensions.

      Supprimer
  25. Une déferlante haine envers le Front sans doute peur. De perdre leur privilège. Indemnité pouvoir avantage en nature. Le 6 decembre prenons le pouvoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Indemnité pouvoir avantage en nature :12h59 parle certainement du FN

      Supprimer
    2. 12 h 59 , déferlante de haine : ah , les autres partis , non je dis des conneries ,Les partis républicains autres que secte , mafia familiale et partis haineux n'ont jusqu'à présent proféré aucune haine , aucune discrimination envers d'autres personnes ou corps d'état ou fonctionnaires . Seul une secte hait tout ce qui ne lui plait pas , mais en fait , cette secte qui se fiche autant de ses adhérents que du reste du pays surfe sur l'insulte , la critique , la démolition de tout ce qui rend jaloux les laissés pour compte , les ratés , les echecs , volontaires ou pas , scolaire . les nuls .Elle promet à ceux ci non pas un lendemain qui chante , un emploi , une formation , non mais un plaisir de vengeance .Avec ça , ils ont le cul au chaud comme on dit .

      Supprimer
    3. Le fn se fait passer pour une victime .... Le comble
      C est une insulte aux vrais victimes de la haine de toute nature

      Supprimer
    4. Quand le pen va t-elle se présenter devant les juges? Son parti mis en examen pour détournement d'argent public ...

      Supprimer
  26. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer