lundi 21 décembre 2015

Effarant ! Le FN en pleine décomposition par la base... (3)


Troisième série de communes d'où les élus FN se "débinent". Je signale que les villes en question sont des villes de moyenne importance (quelques dizaines de milliers d'habitants), à part Angers et Caen... C'est une autre différence avec les démissions d'autres élus (souvent sans étiquette) qui exerçaient dans de très petites communes, souvent rurales. Je le répète, les démissions des élus frontistes ont toujours comme origine des conflits politiques à l'intérieur du parti. Cette mise en avant de ces désertions dans toute la France, me vaut des critiques quotidiennes de proches du FN. Raison de plus pour continuer à débusquer ce malaise à l'intérieur d'un parti qui, à côté de nostalgiques du passé ou de partisans de l'autocratie, ne rassemblent que des aigris ou des gens trompés et n'existe que par l'inconsistance des autres formations politiques... 

- Privas (Le Dauphiné.com  15/10)
Ils ne sont plus adhérents du Front national. Alain Barthélémy, Dominique Follet et Jean-Pierre Méjean sont des militants de la première heure ou presque. Mais surtout, trois têtes de liste des dernières élections départementales de mars qui avaient fait un carton en Sud-Ardèche (respectivement 20,9 %, 21,27 % et 21,10 % des suffrages exprimés au 1er tour, Jean-Pierre Méjean étant même au second dans le canton d’Aubenas 1). Leur carte, ils l’ont rendue, voire déchirée. La cause ? Le parachutage en tant que tête de liste Ardèche du Rhodanien Antoine Mellies pour les Régionales de décembre. « Tout était prêt pour la campagne », assure l’ex-responsable de la logistique Alain Barthélémy. Lui-même a appris l’arrivée du parachuté début octobre. « À la suite de la réunion de Roanne, j’ai appris que Christian Grangis n’était plus tête de liste au profit d’un illustre inconnu chez nous qui veut surfer sur la vague du parti pour être élu. Au début, on pensait vraiment à une erreur d’impression sur le journal tellement cela semblait gros. » Jean-Pierre Méjean : « je croyais vraiment que le FN était un parti différent. En mettant de côté les cadres locaux alors qu'on attendait de la reconnaissance, ils ont signé l'acte de décès du parti en Ardèche."

- Agen (La Dépêche 10/11)Avec le Front National, il faut suivre et prendre des notes, au risque de se perdre dans les départs, arrivées, démissions…
À l'occasion de la séance de conseil municipal d'hier, Christiane Cassan-Gabriele était ainsi le seul visage déjà entr'aperçu dans les rangs du parti de Marine Le Pen décliné à la sauce agenaise. À la suite des démissions d'Helène Collet et d'Alain Ribière, Marie-Dominique Lecharle devait entre autres entrer au sein de l'assemblée municipale. Elle a décliné l'offre, comme l'avait fait Jean-Marc Ramel lui aussi candidat sur la liste frontiste lors des élections municipales de l'an dernier. Donc, les nouveaux venus sont Eric Debladis, présent hier soir aux côtés de Christiane Cassan-Gabriele, et Christine Lesnes. Mais elle était absente et le FN ne présentait finalement que deux conseillers municipaux, dont aucun n'a été élu au suffrage universel. Alain Ribère ne l'a pas fait, mais Hélène Collet a confié à Jean Dionis le maire le soin d'expliquer sa démission. Dans un texte court, elle dit avoir été «désavouée par les instances nationales et départementales» du parti frontiste et qu'à ce titre elle n'avait plus «qualité pour agir en son nom ni au nom des électeurs» qui ont fait le choix de voter pour le FN en 2014. Au total, quatre élus Front National ont soit démissionné, soit refusé de siéger.

- Frontignan  (Midi Libre 25/10) :
La conseillère municipale et communautaire annonce qu'elle quitte son groupe et son parti mais poursuit ses mandats.
"Errare humanum est, perseverare diabolicum" (L'erreur est humaine, persévérer dans son erreur est diabolique), c'est par cette citation attribuée à Sénèque que Paula Leitao ouvre son communiqué annonçant sa rupture avec le groupe Front national de Frontignan mais aussi avec le parti de Marine Le Pen. Seconde sur la liste de Gérard Prato aux municipales de 2014, elle était, depuis, élue au conseil municipal et à Thau agglo. Elle annonce qu'elle continuera à siéger "pour les concitoyens" en tant que non-inscrite. Cette disposition, un autre conseiller municipal d'opposition, Sébastien Gérard, l'avait prise en décembre 2014, avant finalement de démissionner en juillet dernier.
Je me suis trompée et je m'en excuse auprès des électeurs." 

- Vichy-Allier (La Montagne 4/11)
Écartée des décisions depuis plusieurs semaines, Claudine Lopez, secrétaire départementale FN de l'Allier et conseillère municipale de Vichy a démissionné vendredi 30 octobre . On imagine que Guillaume de Longeville, tête de liste préférée début octobre à Claudine Lopez, s'en est frotté les mains... Pas longtemps, car il a, a son tour, subi les foudres des instances du FN.
Mardi 3 novembre, il a envoyé un mail à ses colistiers pour leur dire qu'il avait été remercié. C'est Marine Le Pen elle-même qui aurait pris la décision, Guillaume de Longeville ayant eu le tort de dire haut et fort qu'il trouvait "inacceptable" la présence en position éligible d'un candidat "traînant des casseroles". La sanction ne s'est pas faite attendre. Guillaume de Longeville a appris par téléphone qu'il ne conduirait pas la liste
C'est Thibaut Monnier, secrétaire départemental du Jura proche de la tête de liste régionale Christophe Boudot, qui sera investi tête de liste de l'Allier.
La tête de liste n'est pas la seule à être sanctionnée. L'ensemble des 11 colistiers pressentis ont été écartés, au profit de onze candidats "qui habitent tous la région Rhône-Alpes", assure Guillaume de Longeville. 

- Caen (Normandie Actu 30/10/2015 )
Fronde au Front national dans le Calvados. Des militants claquent la porte 
Plusieurs membres du Front national, dans le Calvados, exigent la démission de leur secrétaire général, Christelle Lechevalier. 
Mercredi 14 octobre 2015, plusieurs membres du Front national dans le Calvados auraient brûlé et découpé leur carte d’adhérent. Un geste symbolique pour signifier leur désaccord avec la secrétaire départementale du parti, Christelle Lechevalier. 
14 binômes, anciens candidats aux élections Départementales dans le Calvados, sont en colère. Ils dénoncent la politique de gestion du parti dans le département. « Tous ne démissionneront pas pour autant », précise-t-on. Mais les accusations envers la secrétaire générale sont multiples et variées : diffamation, abus de confiance, faux en écriture, etc.

A suivre


45 commentaires:

  1. Des déclarations ont été porté par Mr Gobert sans être validé et porté par son bureau. Ces propos sont donc strictement personnel

    Toutefois :

    Il est risible de voir EB s'abaisser à reprendre ces propos alors qu'il n'a eu que du mépris pour les écrits de la CGT durant tout son mandat ! Quelle tristesse ! Le personnel comprenant qu'il s'agit d'un acte purement politique avant de s'interroger sur les conditions du travail du personnel aujourd'hui...

    La politique de séduction de la municipalité ayant atteint ces limites il est évident que la CGT va faire son devoir syndicale en portant au grand jour de « bien nombreux dossiers » dès janvier 2016 et il y a du très très lourd en carton avec des tracts comme le personnel les appréciaient sous l'ancienne municipalité (beaucoup moins les politiques!)

    Dès janvier 2016 « attention les yeux ça va piquer ! »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben , ils le sont plus personnels! Tout le monde sait maintenant que c'est pas youcadi, youcadà à Hénin!

      Supprimer
    2. Effarant, la décomposition de la gauche locale, régionale, nationale. La panique est totale. A tel point que même les opposants viennent à la rescousse. C'est dire là où nous a emmené la politique pseudo sociale de ces gens, qui n'ont de socialistes que le nom.

      Supprimer
    3. La vague bleu marine s'apparente à la vague bleue Wizard Canard quand je tire la chasse d'eau des mes chi.....aucun département, aucune région, aucune majorité, aucune alliance possible! Yeaahhhh

      Supprimer
    4. 54 élus imbécile, là où il n'était pas plus d'une dizaine. Tout va très bien madame la marquise de 10h47. Retour dans tes ch... comme tu dis, et n'oublies pas de tirer la chasse, là est ta vrai place !

      Supprimer
    5. 10 ou 54. C'est pareil, pas de majorité, pas de pouvoir et c'est heureux. Oh j'aime quand tu t'énerves comme ça eul 14H34! Je sais la raclée a été douloureuse! Tu te rends compte, aucun département, aucune région. La justice qui serre les le pen de très, très , près! Allez, tu t'en remettras et surtout laisse tomber les fachos... aucun avenir!

      Supprimer
    6. 54 élus imbéciles, mais tu as oublié le "s". C'est exactement ça! + 10, 15H34 !

      Supprimer
    7. Vous devez puer pour utiliser Wizard chez vous 10h47;ça se ressent avec votre post aux relents de merde !

      Supprimer
  2. Dès ... bientôt, MLP sera convoquer devant les juges pour les "affaires" concernant un sieur riwal et un parti soupçonné , entre autres, de détournements de fonds publics... Attention les yeux, ça va piquer". Quel rapport avec Hénin? Un certain ST était mandataire financier , à l'époque des méfaits soupçonnés...
    Ne parlons pas de la politique actuelle de ce même ST...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le pen marine disait toujours qu'elle voulait une justice impitoyable. Espérons que la justice l'écoute...

      "Jean-Marie et Marine Le Pen épinglés pour avoir sous-évalué des 2/3 leur patrimoine en 2014...

      ​La Haute autorité pour la transparence de la vie publique épingle Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen pour "sous-évaluation manifeste de certains actifs immobiliers détenus en commun".

      La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a signalé lundi Jean-Marie et Marine Le Pen pour "sous-évaluation manifeste de certains actifs immobiliers détenus en commun".

      Selon les informations d'iTELE, la HATVP a transmis ce signalement au parquet national financier ce lundi en fin de matinée.

      Lors de leur renouvellement de mandat d'eurodéputé en 2014, Marine Le Pen et son père Jean-Marie Le Pen auraient sous-évalué leur déclaration de patrimoine, une sous-évaluation estimée aux deux tiers de leur patrimoine immobilier, selon les informations d'iTELE. Jean-Marie Le Pen et sa fille partageraient des biens immobiliers, à Saint-Cloud et à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

      Concernant la présidente du Front National, la sous-estimation serait évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros.

      Quant à Jean-Marie Le Pen, il aurait non seulement sous-évalué sa déclaration de patrimoine de près d'un million d'euros, mais aurait aussi omis de déclarer un compte en Suisse ainsi que des lingots d'or.

      Le parquet national financier doit décider dans les prochains jours s'il ouvre une enquête préliminaire.

      La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a été créée en 2013 après l'affaire Cahuzac. Elle est chargée d'éplucher et de contrôler les déclarations de patrimoine des élus, des membres du gouvernement, des collaborateurs et des dirigeants d'organismes publics.

      Une déclaration fausse ou mensongère auprès de la HATVP est passible de 45.000 euros d'amende, 3 ans de prison et 10 ans d'inéligibilité.

      Article rédigé par Jean-Michel Decugis (@jmdecugis) et Sophie Neumayer - Crédit photo Reuters "

      Supprimer
    2. Elle expliquera qu'elle avait gardé de l'argent pour se payer un bracelet électronique couvert de diamants...je me marre...ils vont se flinguer tout seul.
      Depuis des années ils tapent sur tous les politiques et maintenant ils se prennent un retour de manivelle terrible, eux qui surfent sur la surmédiatisation vont être servis car 2016 va être une année cauchemardesque pour le FN et tant mieux!!

      Supprimer
    3. Il faudrait déjà les virer de Bruxelles où ils s'engraissent en famille depuis tant d'années...

      Supprimer
    4. On va les éparpiller façon puzzle! + 10, 7H30! Remarquez, ils s'éparpillent tout seuls. Cf les derniers articles d'Alain. Et puis c'est bien qu'ils aient quelques huluberlus représentés dans les instances, on saura qu'ils votent systématiquement contre toutes les mesures sociales pour nos concitoyens les plus fragiles et on saura qu'ils sont limités, très limités ( ont pas comprendu grand chose, ça faisait rire déjà dans les régions avant décembre... quand la patronne ne sait même pas tenir un agenda, ça fait peur).

      Supprimer
    5. L'UMPS 09H29 ,fait de l'élevage depuis des dizaines à Bruxelles ;ils s'engraissent mais qu'est-ce qu'ils s'engraissent ,ça dégouline de partout !

      Supprimer
    6. Le borgne, 31 ans ( le plus long mandat), la furhie, 11ans! Pas mal! Mais juré, ils l'aiment pas la perfide Bruxelles! Juré, craché!

      Supprimer
    7. Pas de gauche à la région lol !

      Supprimer
  3. Y'a bon la République quand même, hein les feneux! Cumulards!

    Le vice-président du Front national, Florian Philippot, va être en situation de cumul de trois mandats dès janvier 2016. Elu conseiller régional dans le Grand-Est, le frontiste est aussi parlementaire européen et conseiller municipal à Forbach (Moselle) depuis 2014, il va devoir abandonner son siège municipal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A gauche, y en a un qui en plus est Ministre !

      Supprimer
    2. Pour la droite Wauquiez est hyper cumulard .

      Supprimer
  4. 358 élus FN aux régionales contre 355 élus PS !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour eul troll socialo des lieux, tout baigne.

      Supprimer
    2. Radio fn ment, radio fn ment, radio fn continue à mentir effrontément...
      677 conseillers régionaux élus dimanche sur des listes de gauche contre 358 FN. Le fn , aucune majorité dans aucune région, ni aucun département!

      Supprimer
    3. Les le pen c'est les Francs Suisses d'abord!

      Pour eul facho des lieux, tout semble baigner aussi alors qu'elle était bien dans l'train à Arras le pen, la tête basse et les mains sales... Risque l'inégibilité ce que j'espère mais avec la justice laxiste de Madame Taubira... Allez le pen, va couiner contre la justice laxiste,réclamer encore pour qu'elle soit impitoyable. J'espère qu'elle le sera également dans l'affaire de la jeanne! FN POURRI.

      Supprimer
    4. Source France TV infos. Effectivement le FN a plus de conseillers régionaux que le PS.
      8H36 se rassure en additionnant tous les conseillers dit de gauche (FG,EELV,PC...) La fessée n'en est pas moins réelle

      Supprimer
    5. Et oui, le fn est tout seul! Tant mieux! Et ça risque pas de s'améliorer. Le principal, c'est pas de région, pas de département, pas de majorité et aucune alliance possible!

      Supprimer
    6. Le chiffre des personnes dépendantes des ex-élus PS aux conseils régionaux et qui n'ont plus d'emploi, se situe dans une fourchette de 3300 à 3700 ;plus la valse des DC
      et DR .

      Supprimer
    7. Alain, il n'a pas de sources, pas de chiffres. Il affabule et ment eul 13H56. Normal, il est feneux et tout rageux!

      Supprimer
    8. Cherche 15h17 ,on va te mâcher le taf !

      Supprimer
    9. En attendant le PS a peut-etre peu d'élus mais a décroché des régions ;) Mais si on décompose pour le FN il faut aussi déduire les rassemblements bleu marine, ligue du Sud et autres petits partis d'extreme-droite avec lesquels le FN s'est allié :D

      Supprimer
    10. Pas le PS 03h10 mais le rassemblement UMPS et autres sinon nada car la droite aurait en grande majorité voté pour Le FN ;
      Décroché des régions pour en faire des endettées et servir aux copains coquins comme en 59 62 !
      Crapulocratie totale que cette engeance là !!!

      Supprimer
    11. On croirait entendre parler du FN. Hi, hi, hi

      Supprimer
    12. Hi hi hi han ,quel âne vous êtes 11h34 !

      Supprimer
  5. Concernant François Hollande, sa déclaration de patrimoine laisse songeur, entre la maison de Mougins évaluée bien en deçà du prix du marché, ses 2 appartements à Cannes dont 1 dont il détient 70% avec son frère et le deuxième dont il détient 30% des parts dans la nébuleuse SCI La Sapinière, également sous évalués selon les prix moyens au m² du secteur. Faites des recherches sur le net, c'est dénoncé depuis 2012, bien sur sans suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout sortira une fois battu, comme pour Sarko.

      Supprimer
    2. Qué qui dit? Mais qué qui veut dire? Il arrive pas à se faire comprendre...

      Supprimer
  6. Et encore un rétropédalage de notre Président :
    "le Conseil des ministres, qui doit adopter demain le texte de la révision constitutionnelle, va enterrer — sauf ultime et improbable revirement — cette disposition. « L'Elysée a pris conscience du schisme que cela créerait non seulement au sein du PS mais dans la gauche tout entière », se félicite le député Benoît Hamon, qui avait alerté il y a une quinzaine de jours Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de la présidence. La réforme constitutionnelle devrait donc se limiter à constitutionnaliser l'état d'urgence. Et il n'est déjà pas assuré de trouver la majorité des trois cinquièmes requise au Parlement réuni en congrès.
    Spécialiste des questions de nationalité, l'universitaire Patrick Weil avait fait remarquer qu'il était possible, sans passer par la grosse machinerie d'une révision constitutionnelle, d'adapter l'article 23-7 du Code civil, qui a permis de prononcer après guerre environ 500 déchéances de la nationalité française. Renvoyé à sa propre responsabilité par le Conseil d'Etat, qu'il avait saisi (en espérant recevoir un avis négatif), l'exécutif aura attendu l'ultime limite, le Conseil des ministres, pour jeter officiellement l'éponge. Preuve de la situation inconfortable dans laquelle il se trouve.



    RépondreSupprimer
  7. Xavier Bertrand, Le nouveau président de de la région Nord-Pas-de-Calais/Picardie conservera un mandat d'élu municipal et de président d'agglomération de Saint-Quentin.
    Il n'avait pas déclaré main sur le cœur qu'il entendait se consacrer pleinement à la seule gestion de la Région ?
    Et une couleuvre de plus à avaler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le pen avait été élue, elle n'aurait jamais siégé ( elle l'avait même annoncé!)pour se consacrer aux présidentielles ( là, à mon avis c'est mort aussi, vu les casseroles qu'elle va devoir nettoyer dans les cuisines judiciaires, et il y a de la vaiselle à faire...)

      Le vice-président du Front national, Florian Philippot, va être en situation de cumul de trois mandats dès janvier 2016. Elu conseiller régional dans le Grand-Est, le frontiste est aussi parlementaire européen et conseiller municipal à Forbach (Moselle) depuis 2014, il va devoir abandonner son siège municipal.

      Supprimer
    2. Trois mandats! Et des couleuvres avalées! Pauvre électorat fn, car il ty en a d'autres... à commencer par briois!

      Supprimer
    3. Et si en avait 09h27 !

      Supprimer
    4. Qué qui dit eul 13H57, qué qui veut causer? Encore avec ses coucougnettes? C'est ça? Ceux qui en parlent le plus , s'en servent le moins... pdr!

      Supprimer
  8. Vous voyez que ça peut faire des progrès!

    " Déclaration de patrimoine : pour une fois, les Le Pen n'ont rien exagéré !"

    RépondreSupprimer