jeudi 16 juin 2016

FN Hénin-Beaumont : le droit, on s'en fiche !

J'ai repris en grande partie l'article de David Noël, conseiller municipal PCF concernant la remise de médaille de la ville d'Hénin-Beaumont à Filip  Dewinter, leader du Vlaams Belang, ex-Vlaams Block.

"Filip Dewinter, leader du Vlaams Belang, le parti nationaliste flamand qui milite pour la disparition de la Belgique, l’interdiction de la langue française dans la région de Bruxelles et l’indépendance de la Flandre belge a été reçu en grande pompe ce mardi, dans l’hôtel de ville d’Hénin-Beaumont où Steeve Briois lui a remis la médaille de la ville, sans doute en hommage à ses attaques permanentes contre les francophones.
Cette distinction, instituée par une délibération du conseil municipal en date du 27 juin 2012, peut être accordée à des personnes « dont l’action au service des Héninois est reconnue par tous et toutes ».
En 2004, la cour de cassation de Bruxelles avait confirmé l'arrêt de la Cour d’appel de Gand condamnant le Vlaams Blok, qui a changé de nom depuis, mais est toujours dirigé par Filip Dewinter, à de lourdes amendes pour « incitation permanente à la ségrégation et au racisme ».
Steeve Briois et les amis de Filip Dewinter siègent dans le même groupe au parlement européen et partagent les mêmes obsessions xénophobes et racistes. Cela fait-il pour autant du leader flamand d’extrême droite une personnalité « dont l’action au service des Héninois est reconnue par tous et toutes » ? Il est permis d’en douter…"

3 remarques : 
- Le Vlaams Belang est en pleine déconfiture électorale, au profit de la Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA), mené par Bart De Wever. Il perd neuf sièges à la Chambre des représentants, n'ayant plus que trois élus (dont Filip Dewinter). Au Parlement flamand, le parti passe de vingt à six députés. Enfin, au Parlement européen, le parti n'a plus qu'un élu, Gerolf Annemans (Wikipedia). Avoir remis la médaille de la ville à ce membre isolé d'un parti frère d'extrême-droite en perdition ressemble beaucoup à une politique des "petits copains". On sait aussi ce que le mot "privilège" veut dire au FN. A quand, des médailles de la ville aux autres partis frères, hongrois, polonais et russe ?
- Le texte de 2012 institue cette médaille à ceux « dont l’action au service des Héninois est reconnue par tous et toutes ». En quoi ce Filip Dewinter, raciste, a-t-il rendu service aux Héninois ? On bafoue les textes réglementaires au FN et on n'en a cure ! D'autant plus que la délibération instituant le principe de la médaille précise que la distinction doit atteindre "un niveau de qualification ou de reconnaissance publique tel que sa désignation ne pourrait souffrir la moindre contestation". Ah bon ?
- Mieux encore, le texte précise : "l'élévation au rang de citoyen d'honneur de la ville d'HB ne pourra être accordé qu'après un vote solennel du Conseil municipal". Or, de vote il n'y eut point !

Trois raisons donc pour que cette distinction soit annulée : absence de service rendu à la ville, absence de prise en compte de la contestation, absence de vote en conseil municipal. 
Mais qui pensait qu'à Hénin-Beaumont, on respecte le droit ?



19 commentaires:

  1. Sempiternel blabla Alain!

    RépondreSupprimer
  2. Voici le commentaire que j'ai ajouté sur FB : "Le FN au pouvoir : le fait du prince ou la gestion municipale par un potentat local. Comment on privilégie les petits copains (d'extrême-droite), comment on se passe de l'avis du conseil municipal..."

    RépondreSupprimer
  3. Sempiternelles dérives FN, mais c'est beaucoup plus grave que le blabla...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bon sang, ne soyez pas surpris. Vous l'êtes, vraiment? Vous vous attendiez à quoi? Voilà où mène le pseudo socialisme. On pourrait dire merci aux traitres de gauche, y compris et surtout ceux qui jouent maintenant les innocents, les héros de la 25e heure. Comme si on avait oublié ce qu'ils ont faits! Merci donc les gérard, les david et tous les autres. TOUS coupables!

      Supprimer
    2. Ce n'est pas parce qu'on a été pris pour des imbéciles, qu'il faut voter comme des cons. A bas le FN; MOI? JE NE VOTERAI JAMAIS FACHO!

      Supprimer
    3. Il est pourtant possible de voter pour soi-même! Vous avez donc toutes vos chances pour les municipales, féneux de 18:23!

      Supprimer
  4. d'un coté ,une pseudo marine , attirant tout une tribu de "y en a marre , trop d'étrangers ,trop de migrants même s'il n'en ont qu'à la télé . puis une droite qui cherche ces mêmes électeurs et y ajoute un libéralisme jamais atteint en France . Puis une gauche , certes majoritaire mais qui s"'entretue . On se moque de la primaire fn ( la candidate ) et de celle de droite mais que penser de tous ces candidats de soit disant gauche n écolos etc .. qui vont tous fièrement se présenter pour receuillir chacun 2 à 10%, risible et inutile , bon on restera chez soit , même au premier tout

    RépondreSupprimer
  5. Hénin est une zone de non droit.On empêche aussi l'opposition de s'exprimer dans le "bulletin" municipal, plutôt objet de propagande à la gloire du "maire". Le FN est un parti anti démocratique, raciste et xénophobe. C'est le règne des copains-coquins ( ce parti compte le plus de repris de justice parmi tous les partis).
    Les Héninois et Héninoises, trompés, se réveilleront bientôt. Ce qui est tragique c'est la soumission de certains anciens élus républicains ( ex-républicains , aujourd'hui collabos de l'extrême droite) à ce "régime" d'extrême droite. Tragique et pitoyable.

    RépondreSupprimer
  6. Profiteurs, cumulards, aux crochets de la république qu'ils attaquent! RAUS!

    Hénin-Beaumont: deux élus FN démissionnés d’office de l’agglo pour incompatibilité de fonctions

    Publié le 16/06/2016

    PAR CHRISTOPHE LE COUTEUX

    La préfète du Pas-de-Calais a signé deux arrêtés portant démission d’office de François Vial et Emmanuel Rignaux. Étant employés à la ville d’Hénin-Beaumont, ils ne peuvent pas siéger à la communauté d’agglomération Hénin-Carvin. Tous deux vont déposer un recours.
    François Vial et Emmanuel Rignaux, lors de la dernière campagne des élections départementales. VdN

    Imprimer
    - A +

    Lors du prochain conseil d’agglomération, deux nouveaux conseillers communautaires intégreront le groupe Front National. Ils remplaceront François Vial et Emmanuel Rignaux, démissionnés d’office de leur mandat par deux arrêtés signés de la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, le 8 juin.

    En effet, leur mandat est incompatible avec leur activité professionnelle : François Vial est directeur de la communication de la Ville d’Hénin-Beaumont où Emmanuel Rignaux est employé au service courrier. Or, d’après l’article L 237-1 du code électoral, « le mandat de conseiller communautaire est incompatible avec l’exercice d’un emploi salarié au sein de l’établissement public de coopération intercommunale ou de ses communes membres ».

    Découverte tardive

    De plus, leur embauche est postérieure à leur élection. Emmanuel Rignaux est employé depuis le mois d’avril 2016 à la mairie FN d’Hénin-Beaumont, François Vial l’est depuis septembre 2014. Si les services de l’État ont découvert tardivement cette incompatibilité, c’est que « les contrats des agents ne sont pas soumis de façon systématique au contrôle de légalité », précise-t-on à la préfecture. Celle-ci a informé les deux conseillers au préalable avant la rédaction des arrêtés prenant effet dès leur notification. « À partir du moment où la préfecture a connaissance d’un cas d’incompatibilité, elle se doit de déclarer démissionnaire la personne concernée », ajoutent les services de la préfecture selon qui ce genre de cas est rare.

    François Vial et Emmanuel Rignaux siégeaient depuis mars 2014 à la CAHC en tant que conseiller municipal d’Oignies pour le premier, de Montigny-en-Gohelle pour le second. Ils devraient être remplacés par leurs suivants de liste masculins aux élections municipales.

    Contacté, François Vial, également conseiller départemental du Pas-de-Calais, s’est dit « surpris » de cette décision, « surtout après un tel délai. Je ne savais pas qu’il y avait incompatibilité, autrement on aurait évité. Je trouve le calendrier un peu étrange puisque j’ai été désigné président de groupe lors de la dernière séance. » Lui et Emmanuel Rignaux vont déposer un recours devant le tribunal administratif.

    RépondreSupprimer
  7. Villers-Cotterets : le groupe nantais Gabriel Saglio et les Vieilles Pies – qui devait jouer à l’occasion de la fête de la musique organisée par la ville – a refusé de signer une charte s’engageant à faire preuve de neutralité politique durant le concert.

    Selon ce site d'extrême droite, le groupe de Gabriel Saglio a joué à Nantes pour le festival Migrants’Scène, qui fait l’apologie du "migrant", de l’immigration au nom "des droits de l’homme et de l’hospitalité"...

    « Quoi de plus normal dès lors, qu’une municipalité (...) ne souhaite pas qu’un chanteur fasse l’apologie du métissage et de l’immigration sur scène ? » s’interroge un proche du maire joint par téléphone.

    ... donc en pays FN, il faut avoir les mêmes idées que... le FN...

    Vous êtes prévenus !

    RépondreSupprimer
  8. La députée travailliste Jo Cox, pro européenne, a été transportée dans un hôpital de Leeds, dans le nord du pays, et serait dans un état critique. Un homme de 52 ans été arrêté.

    L'agresseur aurait crié "Britain First" ("Le Royaume-Uni d'abord")

    ... quel que soit le pays, tous aussi dangereux, ces nationalistes !

    Cette femme est morte! Bribri va t-il organiser une minute de silence ou une petit recueillement...

    RépondreSupprimer
  9. Citoyens contre le FN
    7 h ·

    ÉNORME!!!
    "Dans ce courrier dont l'AFP a eu copie, M. Logerot écrit à la présidente du Front national qu'il "croit devoir apporter des précisions" car "les personnes qui ont écouté vos propos sont en droit de penser que la totalité de ces comptes ont été purement et simplement approuvés".

    La présidente sur FN a déclaré dimanche sur France 3 que "la Commission nationale des comptes de campagne a validé l'intégralité des comptes de l'intégralité de nos candidats dans les quatre dernières campagnes".

    M. Logerot reprend chaque élection et pointe les comptes rejetés et les comptes "réformés" par la commission, c'est-à-dire ceux qui ont dû être retouchés.

    Pour les municipales de 2014: dix comptes rejetés, un compte non déposé, et 95% des 533 autres comptes "réformés" pour un montant de 231.978 euros.

    Pour les élections européennes de 2014: huit comptes réformés pour 117.975 euros. Pour les sénatoriales de 2014: 14 comptes réformés sur 58 pour 2.295 euros.

    Pour les départementales de 2015: 19 comptes rejetés et 1.850 comptes réformés, soit "97% de l'ensemble et portant sur les dépenses de publications, les intérêts des prêts et les honoraires d'expert-comptable". Le montant atteint 1.220.784 euros. La CNCCFP signale "un recours contentieux pendant devant le tribunal administratif de Paris".

    "En raison de la publicité de vos propos sur un média de large audience nationale, vous comprendrez que je tienne la presse informée de la présente communication", écrit encore M. Logerot pour justifier son inhabituelle missive. "

    RépondreSupprimer


  10. Euro 2016 : trois supporteurs russes condamnés de un à deux ans de prison ferme

    LE MONDE | 16.06.2016 à 16h27 • Mis à jour le 16.06.2016 à 20h23 | Par Gilles Rof
    Abonnez vous à partir de 1 €
    Réagir
    Ajouter
    Tribunal de Marseille, jeudi 16 juin.
    La chambre de comparution immédiate du tribunal de Marseille a prononcé des peines de prison ferme et des interdictions du territoire français contre trois supporteurs russes, à la suite des incidents du match Angleterre-Russie à Marseille.

    Aleksey Erunov, 29 ans, habitant Moscou, a été condamné à deux ans de prison ferme et deux ans d’interdiction d’entrée sur le territoire français. Sergueï Gorbatchev, 33 ans, originaire de Toula, a été condamné à dix-huit mois de prison ferme et Nicolay Morozov, 29 ans, responsable de la logistique au Dynamo Moscou, a un an de prison ferme. Tous deux sont également interdits d’entrée sur le territoire français pour une durée de deux ans.

    Le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, a estimé que ces condamnations étaient un « message fort à l’encontre des fauteurs de trouble qui confondent la violence et le sport », dans le cadre de l’Euro 2016.

    Les trois supporters ont été déclarés coupables de « participation à un groupement formé en vue de la préparation d’actes de violence » et de « violence avec usage ou menace d’une arme dans le cadre d’une manifestation sportive ». Ils sont les premiers ressortissants russes à être condamnés après les très violents incidents qui ont précédé, samedi 11 juin, à Marseille, la rencontre Angleterre-Russie, faisant 35 blessés dont 2 - de nationalité britannique - restent dans un état stable mais préoccupant.

    RépondreSupprimer
  11. Le respect du droit à Hénin-Beaumont c'est une vaste blague,car cette Municipalité majoritaire actuelle ne respect même pas le personnel municipal et couvre certains agents alcoolisés pendant les heures de service et n'hésite pas à sanctionner des autres collègues pour faire une chasse aux sorcières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce vraiment une nouveauté ?

      Supprimer
  12. lol un peu comme la légion d'honneur distribué par vos copains socialistes aux ptits amis sosso

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En pire, en bien pire 11H07. FN POURRI!

      Supprimer
    2. Prout! Agreu 19h19.

      Supprimer
  13. Qu'il est plaisant de lire le Figaro de bon matin , un délice

    INFOGRAPHIES - Selon une enquête TNS Sofres OnePoint pour RTL, LCI et Le Figaro, seuls 19 % des sympathisants de gauche estiment que le chef de l'État serait le meilleur candidat pour affronter la droite en 2017.

    Un nouveau sondage catastrophique. Pour François Hollande, chaque enquête apparaît comme un couteau remué dans la plaie. Notre enquête TNS Sofres OnePoint pour RTL, LCI et Le Figaro vient en effet doucher encore un peu plus les espoirs de réélection du président de la République, s'il lui prenait l'envie de se représenter.

    Pour la gauche, déboussolée, la présence de Hollande à la présidentielle de 2017 pourrait passer par l'organisation préalable d'une primaire de la gauche dont le sort sera débattu samedi au cours d'un conseil national du PS. Une écrasante majorité des électeurs de gauche la réclament. Si à 72% les Français la souhaitent, ils sont encore bien plus nombreux chez les sympathisants de gauche (86%) et particulièrement chez ceux du PS (87%).

    RépondreSupprimer