mercredi 20 août 2014

Un peu d'humilité, SVP !


Ci-dessous, ce que j'ai repéré sur Internet :
Outre le fait que le texte est humoristique, il me parait un bon exemple de la complexité des choses, de nos jours. C'est particulièrement vrai quand je lis ou entends des commentaires lapidaires sur des sujets dits d'actualité. Prenez, par exemple, la situation au Moyen-Orient et particulièrement dans les conflits entre Musulmans : qui peut aujourd'hui analyser ce qui s'y passe entre Sunnites, Chiites, Etat islamique, Al Qaïda, Frères Musulmans, Hamas, Fatah, Alaouites et rebelles syriens islamiques (des Sunnites), les uns et les autres liés ou opposés suivant le conflit. Et encore, je ne mêle pas les Kurdes (syriens, irakiens ou turcs), ni les Chrétiens (orthodoxes, catholiques, protestants...) ou les Yazidis (ou Yézidis), De même, qui aujourd'hui est à même de définir une politique économique et sociale permettant de sortir de la crise (en France et ailleurs en Europe) : chacun détient sa vérité (politique de l'offre ou de la demande ? Hausse de la fiscalité ou baisse drastique des impôts et cotisations sociales ?). Il faut avouer que nous sommes démunis pour juger de ces situations complexes. Et je ne comprends pas ceux qui, en un commentaire péremptoire, nous assène une vérité, d'ailleurs non argumentée. Un exemple : dans un post de ces derniers jours, je remarquais que la dette publique de la France était passée de 60 à 100 % du PIB sous Sarko. "Faux et simpliste" m'a rétorqué lapidairement un commentateur, qui a quand même produit, à l'appui de cette remarque...remarquable, une courbe de l'augmentation de la dette (sans référence à une quelconque source...) qui m'a permis de rectifier : de 65 à 90% (c'est vrai j'avais un peu exagéré)... Mais "simpliste", sans plus d'explication ! On le voit, chacun réagit avec ses tripes, sans (vouloir) imaginer la complexité de notre monde. 



"Femmes cougars, familles recomposées : il va y avoir du pain sur la planche pour les notaires (et leurs généalogistes) en charge de régler les successions !
Voici un exemple de ce qui les attend :

Je suis un homme de 27 ans et je me suis marié à une divorcée de 46 ans, mère d'une fille de 25 ans. 

Comme cette dernière aime les hommes mûrs, elle s'est éprise de mon père qu'elle a épousé !
Dès lors, mon père est devenu mon gendre, puisqu'il a épousé ma belle-fille.
Mais, dans le même temps, ma belle-fille est devenue ma belle-mère, puisqu'elle est désormais la femme de mon père.
Là, le notaire commencera déjà à transpirer…
Or, ma femme et moi avons donné naissance à un fils.
Cet enfant est naturellement devenu le frère de la femme de mon père… c'est à dire le beau-frère de mon père.
Et, dans le même temps, il est devenu mon oncle, puisqu'il est le frère de ma belle-mère.
Mon fils est donc mon oncle !
Là, le notaire se fait apporter un Doliprane par son clerc… Mais il n'est pas au bout de ses surprises !
En effet, mon père et sa femme ont donné le jour à un garçon qui, de fait, est devenu mon frère puisqu'il est le fils de mon père… mais aussi mon petit-fils puisqu'il est le fils de la fille de ma femme.
Je me retrouve ainsi le frère de mon petit-fils !
Et notre grand-mère commune n'est autre que ma femme… Du coup, je me retrouve mon propre grand-père !!
Là, le notaire fait un malaise !
Le pauvre… imaginez ce que cela va être pour lui, après le Mariage Pour Tous, lorsqu'un père sera la mère ou une mère sera le père !!!
(le Doliprane, c'est 4 par jour)"

20 commentaires:

  1. Je n'aime pas les notaires. Bien fait pour eux!
    J'aime les hommes mûrs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François rêve déjà de te prendre avec son scooter.

      Supprimer
    2. Oh oui alors!!!!

      Supprimer
    3. Socialiste un jour, socialiste toujours !

      Supprimer
    4. D'autant plus que le soulier de verre, c'est à moi qu'il va. J'ai le deuxième comme preuve ? Si, si.....
      Pour une fois que tu es drôle... j'en profite 15H43!

      Supprimer
    5. 16H57 : Mary vous a déjà répété, maintes fois, qu'elle n'était pas socialiste. Et même si elle l'était, il y a pire : certains sont frontistes, n'est-ce pas ?

      Supprimer
    6. Ou verts de honte ;)

      Supprimer
  2. Je crois que c'est Edgar Morin que j'entendais expliquer que la complexité est au coeur de toute chose. Et dans nos médias (que ce soit la télévision ou encore Internet) les discours sont radicaux, que ce soit par des contraintes de temps, de texte, ou encore de volonté pour avoir l'air de connaître un sujet alors qu'on n'en répète que des brides.

    Egalement nos sociétés vont en se complexifiant, nous faisons des lois en oubliant d'en défaire d'autres, et cela sans cesse. La loi doit être précise tout en étant générale, concerner chacun alors qu'à la base elle est pensée pour les volontés d'un groupe d'individu.

    On dirait que chacun doit obligatoirement avoir un avis sur toutes les questions de sociétés, alors que même ceux qui sont censés être nos élites représentatives s'en arrachent les cheveux.

    Concevoir que le monde est complexe c'est aussi reconnaître nos limites dans la compréhension des choses....
    Serais-ce un inacceptable ?

    JDL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "des représentations mutilées ont pour conséquence des politique mutilantes" edgard morin

      Supprimer
    2. Derrière chaque religion, derrière chaque gourou se cache un fanatique.

      Supprimer
  3. L'analyse systémique, jeter des ponts... oui 14H32; en pédagogie, en didactique également... Il est si facile de s'isoler et de se construire "contre".
    Mais pouvons nous, devons nous tout accepter. Tout se vaut t-il? Certaines valeurs radicales, est-ce inacceptable?

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas si on peux répondre à la question "devons nous tout accepter ?" Nous jugeons selon nos normes, notre culture, etc. A moins de considérer qu'il existe des valeurs "supramorales", transcendantale, qui dépasse tout...

    JDL

    RépondreSupprimer
  5. Un peu d'humilité (titre de l'article). Petit jeu : Retrouvez les 4 fautes d'orthographe dans le communiqué de presse de P. Piret, paru sur son blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai trouvé 3 : tord, s'en est un, altitude dogmatique. Je ne vois pas la quatrième.

      Supprimer
  6. Nouvelles du mauvais front. Le FN vous dit comment vous habiller, quoi écouter, toussa, toussa! La démocratie...
    Copié/collé.
    "Le maire Front national du Luc-en-Provence, aura finalement eu raison de l’Amne’Zik Open Air Festival, qui devait se tenir du 8 au 10 août sur le circuit du Var. Les motifs invoqués sont pour le moins discutables.

    "Rap et techno, qui ne sont pas des expressions musicales (sic!), seront évidemment privés de tout soutien public…" Une perle issue du programme du Front national, qui prend aujourd’hui tout son sens.

    Et plus encore, avec l’annulation de l’Amne’Zik Open Air Festival, prévu du 8 au 10 août, sur le circuit du Var. Quand la technopolis du Luc devient technopolice…

    Risques sévères d’incendie, consommation d’alcool et de stupéfiants, hébergement et stationnement insuffisants, nuisances sonores (bad trip pour les cigales mais il faudra interdire les paries de pétanques bien alcoolisées)… toute une batterie de motivations qui ont eu raison de la tenue de l’événement.

    Une décision « incompréhensible » pour son président et fondateur Anthony Lasagna, d’autant plus que « la commission de sécurité réunie le 3 juillet avait validé l’intégralité de l’organisation »
    À plus forte raison en prenant d’emblée en considération le risque incendie puisque l’annulation de l’événement était prévue en cas de vent supérieur à 70 km/h…"

    Nouveau programme: "Hommage à Tino Rossi- Rires fous avec Jean Roucas / Expositions " Les boules enchantées, la pétanque bleue-marine", " Celui des cigales est gonflant mais c'est le chant de toujours et d'ici" .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tino et Roucas, on va se bousculer au portillon...

      Supprimer
    2. Ne riez pas Alain, cela pourrait bien être programmé partout en France. Moi, je n 'aime pas le paso doble mais je ne dis pas beurk et je le danse avec mon vieux tonton Roger qui le danse merveilleusement comme quand il avait vingt ans ... en matière de culture, ne pas dire beurk.
      PS : j adore le chant des cigales...

      Supprimer
  7. la langue anglaise, plus simple que la langue française ? Non !

    Enjoy !

    On dit que la langue française est compliquée .....

    Français : de 1H58 à 2H02 : « de une heure cinquante-huit à deux heures deux. »
    Anglais : « from two to two to two two »

    Jusque là, ça va encore, non ?

    Bon, alors on monte d'un cran :
    Français : Trois sorcières regardent trois montres Swatch. Quelle sorcière regarde quelle montre Swatch ?
    Anglais : Three witches watch three Swatch watches. Which witch watches which Swatch watch ?

    Vous suivez encore ?

    Et maintenant pour les spécialistes...
    Français : Trois sorcières suédoises transsexuelles regardent les boutons de trois montres Swatch suisses. Quelle sorcière suédoise transsexuelle regarde quel bouton de quelle montre Swatch suisse ?
    Anglais (accrochez-vous) : Three Swedish switched witches watch three Swiss Swatch watch switches. Which Swedish switched witch watches which Swiss Swatch watch switch ?

    Et dire qu'on trouve difficile de prononcer ces histoires de chaussettes de l'archiduchesse qui sont sèches, archi-sèches !

    Jean-Luc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous connaissez, vous, des sorcières trans, qui plus est suédoises ? Par contre, des archiduchesses...

      Supprimer
    2. Euh....non, je ne connais pas d'archiduchesses, ni même de simples duchesses :-)
      N'empêche que le " from two to two to two two", c'est déjà pas mal :-)

      JL

      Supprimer