mercredi 18 décembre 2013

A Hénin-Beaumont


1- Concernant le conseil municipal de lundi soir à Hénin-Beaumont, peu de candidats têtes de liste présents. Sauf erreur de ma part, pas de Dalongeville, ni de David Noël ou de Pierre Ferrari. MM Legrand (dans la salle), Binaisse, Briois et Bouquillon (élus en place) étaient bien là...
- toujours durant ce conseil, lorsque O. Cogo, après que le groupe Bouquillon et le FN eurent mis en minorité le maire, se fendit d'un  "la majorité est Front national, ce soir ", on se demanda s'il s'agissait là d'un moment de désarroi, d'amertume ou d'une méchanceté envers ses colistiers minoritaires de la majorité. Un petit peu des 3 ?
- le maire ne sait toujours pas sur quel pied danser avec son groupe "fractionniste" comme on disait, naguère, dans les partis communistes. Se félicitant du rétablissement de G. Bouquillon et de la naissance d'un petit Robin chez C. Troy, il tança son 1er adjoint : "M. Bouquillon, vous aurez la parole quand je vous la donnerai"... 
- il retrouva des habitudes d'enseignant en dictant une modification d'une délibération, scandée comme une dictée. A tel point que quelqu'un lança dans la salle : "Point, à la ligne".
- il semblerait que le maire soit avare de "binaissades" en public, depuis quelque temps. Mais en petit comité,  il se lâche : "pour distribuer des tracts rue La Fontaine, il nous faudrait un homme affable". Avouons même que c'est plus fin qu'une "binaissade" (généralement oiseuse).

2- Le nouveau "Hénin-Beaumont le mag" est paru, et si, comme moi, vous ne l'avez pas reçu alors que la parution est du 12 décembre, vous pouvez retrouver la version numérique sur le site de la ville. Beaucoup moins de fautes d'orthographe que d'habitude, mais encore des erreurs de ponctuation. Le fond est intéressant... Mais je n'ai pas très bien compris que, lors du conseil municipal de lundi, on ait voté une délibération  sur "la mise en œuvre d'un atelier santé"  avec "recrutement d'un médiateur santé", alors que dans le bulletin municipal, on nous présente Madame "Marlène Levant, coordinatrice de l'Atelier santé ville". Bizarre, non ? D'autant plus que cette dame (qui se trouve être la belle-fille de M. Chopin, mais cela n'a rien à voir avec mon propos), était encore, il y a peu, coordinatrice des maisons de quartier. Loin de moi de penser que l'on ait nommé quelqu'un à ce poste sans appel à candidature, ni passage en CTP. Mais j'aimerais que l'on m'explique si la différence est seulement dans l'intitulé des postes (Madame Levant vient d'être nommée "coordinatrice" alors que l'on cherche un "médiateur"...). Les subtilités de ces procédures m'échappent... 

3- En parlant de personnel, le chiffre de 751 agents cité par le maire, il y a quelque temps, en avait fait bondir plus d'un. Vérification faite, cela ferait 68 "équivalents temps plein" d'agents en plus, aujourd'hui, par rapport au nombre épinglé par la CRC en 2008 ! Quant on sait que beaucoup de cadres ont été embauchés, que l'endettement a augmenté fortement, que des dépenses importantes ont été réalisées cette année (exemple : Hénin-Plage pour 300 000 euros !), on comprend pourquoi le maire n'a pas voulu signer le bon de commande pour des ampoules à poser sur les guirlandes du marché de Noël ou pourquoi on vend le patrimoine immobilier... Le compte administratif 2013 réservera des surprises à la nouvelle équipe municipale et... aux Héninois ! (d'autant plus qu'en cette année préélectorale, on a baissé les impôts locaux...).
Concernant les embauches en nombre déraisonnable, on laissera le soin aux syndicats de demander pourquoi on a préféré recruter plutôt qu'augmenter les heures des agents à temps partiels, accorder des avancements de grade ou payer les arriérés de primes dues...

4- Franck Gluszak, qui faisait fonction de Directeur administratif et financier, avait été suspendu, par le maire d'HB, de ses fonctions pour 4 mois, sur déclaration unilatérale du DGS, suite à une rixe entre les 2 hommes, sans qu'il y ait eu de témoin. Le maire avait ensuite demandé au conseil de discipline départemental une suspension de 2 ans (!) qui a été écartée, le conseil ayant estimé qu'il ne devait y avoir lieu à aucune sanction ! Plusieurs recours ont été intentés par FG (aujourd'hui "mis au placard"). Le premier a donné lieu à une ordonnance rendue le 6 décembre dernier par le tribunal administratif de Lille, ordonnance immédiatement exécutoire qui a condamné la ville à payer à F. Gluszak différentes primes qui ne lui avaient pas été versées. On attend la suite...

5- Gérard Dalongeville a déclaré au Point qu'il ferait un score de 25% et le FN 35%... Croit-il vraiment à ce qu'il dit ?  Je veux bien concéder que sa candidature peut empêcher le FN de gagner dès le 1er tour... Mais, c'est contre lui (s'il devait y accéder) que le FN réussirait son score le plus élevé, dans un second tour. N'empêche que si, demain, nous avions à choisir entre GD et Briois, nous aurons bu le calice jusqu'à la lie...

37 commentaires:

  1. 751 agents ... Ca parait beaucoup pour une ville de cette strate. Toutefois, s’il y a peu de missions externalisées, si la gestion du personnel est dynamique articulée autour d’une stratégie de la gestion des RH clairement portée par les élus, optimisée avec un organigramme clair, des fiches de postes, un encadrement de qualité, un plan de formation solide, un bon dialogue social, une démarche de GPEC qui s’inscrit dans les contraintes budgétaires à venir ... c’est à apprécier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Humour volontaire ou involontaire ?

      Supprimer
    2. A chacun d’apprécier .... (rires)

      Supprimer
  2. à 7 h 31.
    vous vous foutez de la gueule des contribuables et des électeurs héninois ou vous avez énormément d'humour.pouvez vous me rassurer.

    RépondreSupprimer
  3. la norme en terme d'agents municipaux c'est combien d'agents/nombre d'habitants?

    RépondreSupprimer
  4. Bin voilà, on y vient . Les vrais chiffres, concernant les effectifs, la dette, les emprunts
    et les dépenses pharaoniques, vont être révélés au grand public, et ça va être la douche
    froide pour les partisans du vieux . Gare à l'exercice 2013 !

    RépondreSupprimer
  5. coget ( bientôt sur la liste a binesse ) en correctionnelle pour diffamation à l' égart de gb
    elle risque quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle risque de lui retourner la politesse et c'est tout !

      Supprimer
  6. Bonjour, si Hénin en est là. Nous pouvons remercier les sosos et les sosos de la ville. Interrogez-vous plutôt :
    - Pourquoi les communes socialistes se battent pour conserver Adévia? Je vous rassure ce n'est pas pour sauver l'emploi ou une société à forte valeurs ajoutés! C'est pour garantir à certains un revenu, à d'autres le pouvoir et pour certains faire payer à la dite société l'achat de terrain comme à Hénin, Oignies, Carvin...

    Il suffit de regarder comment les villes sont gérés et endettés pour comprendre la mécanique Adévia.

    Adévia grâce à notre cher ami JPK monsieur carte bleu a réussi à avoir la main sur les élus des territoires de la CALL et de la CAHC et parfois au delà.

    Le dgs de la CAHC par où? A la CALL ! on nous fait croire que cela change mais les méthodes restent les mêmes. On ne transfert plus des marchandises mais des hommes pour mieux transférer les marcher. Tic! Tac! Tic! Tac.

    Bientôt les 2 présidents d'agglo devront nous expliquer ce qu'ils font de notre argent et surtout pourquoi ils ont donnés tant de millions d'euros à cette société que tous voulez voir fermé??

    Monsieur AA, faite votre enquête et je suis sur avec votre flaire vous découvrirez des cadavres dans les tiroirs merci de sauver nos territoires.

    Prendre quelque chose à quelqu’un, et le garder pour soi, ça c’est du vol… Prendre quelque chose à quelqu’un et le repasser à un autre, en échange d’autant d’argent que l’on peut, ça, c’est du commerce… Le vol est d’autant plus bête qu’il se contente d’un seul bénéfice, souvent dangereux, alors que le commerce en comporte deux, sans aléa….

    Le Jardin des supplices - Octave Mirabeau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ADEVIA, est aussi dans le cout ou plutôt le surcout du chauffage au LOUVRE LENS, 900 000 euros par an en plus.
      allez voir sur le site de ADEVIA, ils sont entrain de changer de nom pour le 1er janvier 2014.pour se redorer le blason...pour ceux qui est de l'argent des CALL et CAHC(les millions d'euros), je suis certains qu'on ne le verra jamais.la descente aux enfers de cette société, sera accéléré apres les municipales...des enquêtes préliminaires sont en court...tic tac tic tac....boum pour bientôt...

      Supprimer
  7. Il n'y a pas qu'à Hénin que le PS perd toute crédibilité.Il vient d'investir pour les européennes le leader cfdt qui hier accusait le gouvernement socialiste de trahison à Florange.H.Desir parle d'un choix pour faire reculer l'abstention.Il nous prend pour des imbéciles car c'est tout le contraire qui va se produire car les francais détestent ce genre de trahison syndicale ou politique.Cette manoeuvre va encore creuser le faussé entre le peuple et l'europe.Déjà il s'avère que le parlement européen ne sert à rien alors que tout ce décide à la commission de Bruxelle,les élections européennes à peine lancées apparaissent comme le triste théatre d'opérations de recyclages de politiciens.Cest vrai qu'à 6000 euros par mois plus les frais de fonctionnement c'est une place bien au chaud sans rendre compte de son activité.A ce prix une trahison est un moment de honte vite oublié.Nous seront nombreux à boycotter les européennes.

    RépondreSupprimer
  8. Mais où sont passés les sapins pour les commerçants (le peu qui subsistent) d'Hénin-Bt.
    Le budget a explosé pour le tirage du superbe règlement intérieur des agents de la commune (papier glacé);au fait,qui était le prestataire???

    RépondreSupprimer
  9. 12:37: pourquoi refuser de participer aux élections européennes de 2014? Nous sommes toujours en démocratie, même si parfois.... Profitons de ce droit (pourvu qu'il dure encore longtemps...) pour voter et exprimer notre mécontentement à l'égard de ces bonimenteurs qui nous accablent chaque jour un peu plus depuis 2012! .Ne soyez pas défaitiste! Il existe encore quelques candidats efficaces issus de partis anti-banksters et anti-capitalistes susceptibles de faire face à ce genre de supercherie.
    Je suis toutefois d'accord avec votre opinion négative quant à ce E. Martin, tête de liste du PS pour la région Nord-Est proclamé et soutenu par le "ps national"! Ce parti prendrait il les Français pour des cons? Après les promesses du candidat-président:"le changement, c'est maintenant" et les mauvais coups que lui et son équipe nous assènent depuis 2012 , les voici à promettre "monts et merveilles" aux métallurgistes d'Arcelor Mittal et leurs familles... Vous dénoncez ce pseudo-syndicaliste qui devrait avoir honte de porter ainsi un coup bas catastrophique à la crédibilité syndicale. Moi, j'aimerais tirer un grand coup de chapeau à une équipe de syndicalistes formidables, Bernadette, Christian, Jean Paul, Jean Pierre et tous les autres... Bravo à ces visages sympathiques du syndicalisme qui, au cours des événements épouvantables qui ont marqué le territoire de la CAHC , avant, pendant et après la fermeture du site de Métaleurop, ont su faire preuve de solidarité, humanité et don de soi. Alors que l'ex-député de l'ex-circonscription ne voyait, en cette catastrophe humaine, écologique et économique qu'un moyen de se faire réélire facilement, ces syndicalistes, eux-mêmes touchés durement par ce licenciement collectif, accompagnaient leurs camarades de combat afin de leur éviter déchirures, ruptures, suicides, déchéance humaine et les aidaient dans leurs démarches administratives. Bravo à vous, vous pouvez être fiers de vous, mes Camarades!
    Je n'oublie pas , non plus, Farid Rahmou, leur leader charismatique tout au long des ces pénibles moments. Farid avait ensuite refusé de se discréditer et de porter le discrédit sur son syndicat, en déclinant l'offre de "barons socialos" d'être candidat sur une liste régionale menée par eux.... Farid avait trop de respect pour ses camarades et trop de militantisme pour s'abaisser à de telles propositions! Ce" Martin" devrait prendre exemple sur nos militants syndicalistes locaux. Quant à l'électorat de la grande région NORD-EST, il devrait être éclairé sur la similitude des problèmes survenus sur notre territoire voici quelques années et voir ce qu'il en est advenu des belles promesses des politicards . Nous sommes le territoire qui fut, depuis, et reste le plus touché par le chômage en France métropolitaine. Une excellente étude faite par un chercheur, Monsieur Olivier Mazade, et ses étudiants a montré quelles étaient les attentes des ex de Métaleurop et la réalité des faits (utilisation des fonds de réindustrialisation du territoire...) ! Autre fois, terre d'accueil, de solidarité et de travail, des politicards incompétents et sans vergogne ont transformé notre territoire en lit douillet pour le FN!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, comme Farid Rahmou, Edouard Martin aurait pu postuler à un poste de coordinateur d'exploitations. A Sita par ex...

      http://fr.viadeo.com/fr/profile/farid.ramou

      Supprimer
    2. Tout est dit, et bien dit !
      Je me souviens des sirènes du potentat local quand elles tentaient de récupérer Farid Rahmou et de l'instrumentaliser comme elles ont si bien réussi avec tant d'autres.

      Supprimer
  10. quand l'adjoint bouquillon s'est fait virer par Dalongeville pour le grand bien de la population héninoise,il ne cessait d'harceler les autres membres du M.R.C.en effet, ce menteur-manipulateur leur demandait sans cesse de donner leur démission.
    chose qu'il n'a jamais eu le courage de faire depuis 2009.
    " faites ce que je vous dis ,mais pas ce que je fais ".un vrai langage de gourou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sous GD,GB a démissionné...AA

      Supprimer
    2. C'est vrai qu'après le démission de Mr Bouquillon, les choses sont allées bien mieux avec Mr Dalongeville seul... CQFD! Quelle subtile analyse 14H53.

      Supprimer
    3. Bouquillon s'est fait retirer ses délégations par Dalongeville fin 2002. Il n'a pas réellement démissionné.
      Cette fois, il continue de percevoir ses indemnités d'adjoint, c'est la seule raison qui l'a poussé à rester. CQFD chère Mary...

      Supprimer
    4. Vous êtes devin. Je dois donc m'incliner... Contre les croyances, je ne peux rien cher 7H46.

      Supprimer
    5. Et puis 1200 euros brut par mois... c'est vrai c'est indécent comme indemnités!

      Supprimer
    6. c'est en effet indécent quand on conserve l'indemnité sans assurer la fonction chère Mary.
      c'est en effet indécent de se faire élire, de provoquer la scission, de mettre en minorité le maire, et de conserver son indemnité.

      Supprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  12. Puissent les élections de 2014 prouver à ces politicards sans foi ni loi que les Français sont encore capables de réfléchir et comprendre les supercheries de ceux qui flouent et méprisent leur électorat.Donnons leur une bonne leçon! Virons les, nous ne sommes pas dupe!.Quant au triste sort de la ville d'Hénin-Beaumont que j'ai tant aimée à une autre époque, je n'ose me prononcer... la triste réalité me fait peur.

    RépondreSupprimer
  13. 16.00, vous me paraissez illustrer parfaitement l'adage déclarant que "l'enfer est pavé de bonnes intentions" - personne ne souhaite le pire, chacun y contribue néanmoins et en croyant lutter contre l'évidence d'un mal, on s'habitue à souhaiter un inconnu plus périlleux (si c'est possible évidemment) . Je ne suis pas sûr que la leçon que vous rêvez d'infliger aux politiques locaux (leçon qu'ils n'auraient pas volée pour certains) retombe essentiellement sur leur nez finalement.

    AA, votre verve de conteur excelle au sortir de ce m!
    Votre conclusion est tout aussi brillante et est pertinente, je le crains.
    Un "retour" (triomphant, mais grinçant comme les mauvaises plaisanteries et vain, finalement) de gd pour "mieux" annoncer que la farce peut encore plus mal tourner...

    RépondreSupprimer
  14. Résultat du CTP hier après-midi demandé par FO: rien + rien = DEUX FOIS RIEN , bravo FO.

    RépondreSupprimer
  15. CB tête de liste pas la non plus au cm

    RépondreSupprimer
  16. Deuxième salve de GB sur son blog : Orféo Cogo ,qui le mérite amplement de par sa
    bêtise et son attitude méprisante, est ridiculisé suite à ses propos déplacés lors du
    dernier conseil municipal . De plus, GB pose la question intéressante de savoir si la
    procédure quant à la tentative de vente fut des plus légale ?

    RépondreSupprimer
  17. Bravo monsieur Alpern ,vous avez sur ce blog recueilli ce que vous souhaitiez.Concernant Monsieur Martin , il me vient à l'esprit un militant , CFDT aussi , farouche combattant contre l'amiante qui a pourri la vie de nombre de salariés .Ce combat lui a aussi pourri sa vie , plus facile d'insulter derrière un clavier que d'agir . Lui aussi après réflexion , accepta ,et en trouva utilité pour ce combat , une place d'élu au conseil régional .Autant être en scène que beugler inutilement pour faire plaisir aux compagnons .Je peux vous dire que sa vie privée fut un enfer , tant il s'attacha à ce combat , a demi gagné aujourd'hui par les salariés d' Alstom .Martin , CFDT ,aussi , pense que c'est en étant présent , plutôt qu'en beuglant ou braillant devant son clavier que l'on peut essayer , au moins essayer .Que proposez vous braillards , que faites vous pleurnichards , si ,, je sais , vous allez voter FN , LA EST VOTRE SOLUTION AUX PROBLÈMES , pour ces deux personnes précitées , c'est autre chose .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont combien tes potes à être syndiqués en France ? Tu te demandes jamais pourquoi ?

      Supprimer
    2. Si je comprend bien, il ne faut pas dénoncer de peur de voir le grand méchant
      loup en mars prochain, hein ?

      Supprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  19. Metaleurop - Libération 12/08/2003 :

    "Sur les 830 salariés au chômage, seuls une trentaine a aujourd'hui retrouvé un contrat à durée indéterminée. (...)
    Un ouvrier s'exaspère : «Je ne dirai pas le fond de ma pensée, mais pendant qu'on manifestait, qu'on se battait, il y en a qui prenaient de l'avance.» "

    http://www.liberation.fr/economie/2003/08/12/on-est-les-premiers-pas-les-derniers_441930

    RépondreSupprimer
  20. Concernant l'affaire " Glusak ", et sans prendre parti pour l'un ou pour l'autre - rappelons
    l'absence de témoins dans cette affaire - il est scandaleux et honteux que ce Maire ait
    pu demander une révocation pure et dure à l'encontre du DAF . Pensez aux dégâts
    collatéraux que cette révocation aurait pu engendrer, notamment la famille, si ce n'est
    l'intervention du TA de Lille . Une telle démarche dénote une partialité totale envers
    le DGS , qui a tout manigancé et capable de tout , mais aussi d'un cynisme et d'un
    mépris de haute volée . Votre masque est tombé, on sait maintenant à qui l'on a
    vraiment affaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'affaire Glusak est symptomatique du sillon culturel de ce département: Aucun respect des règles régissant le droit de la fonction publique territoriale à l'égard de ceux qui ne pensent pas comme la majorité et aucun respect des mêmes règles pour ceux qui abusent d'un système qui leur permet de passer outre ces mêmes règles...et naturellement, pas d'opposition ou de syndicat pour assurer l'équilibre d'un système qui ouvre toutes les voies au totalitarisme.
      On voit le résultat.

      Supprimer
  21. gluzak huyges nacer etc etc ca coute cher a la mairie les erreurs dgs!

    RépondreSupprimer