mercredi 23 octobre 2013

Un peu de sérénité, SVP !

En prenant la parole, samedi 19 octobre, François Hollande a souhaité mettre un terme à la polémique née du renvoi de la jeune Leonarda et de sa famille au Kosovo, dix jours plus tôt. Las, loin de tarir le flot des commentaires, les critiques sont reparties de plus belle après l'intervention du chef de l'Etat, charriant leur lot d'affirmations inexactes ou approximatives.
  • Jean-Luc Mélenchon et la légalité d'un éventuel retour
Ce qu'il a dit : La proposition de François Hollande de "faire rentrer un adolescent mineur sur le territoire sans ses parents (...) n'a aucune base légale". (Emission "Tous politiques", France Inter et France 24, le 20 octobre.)
Pourquoi c'est faux : Aussi "cruel", "inhumain" et "monstrueux" que ce dilemme entre famille et études proposé par le président à la jeune Leonarda puisse paraître à Jean-Luc Mélenchon, il n'a rien d'illégal.
Si Leonarda souhaite revenir en France pour terminer ses études, elle pourra bénéficier d'un visa de retour, délivré à titre exceptionnel par le chef de l'Etat pour des raisons humanitaires. "A partir du moment où ses parents en sont d'accord, il est parfaitement envisageable qu'elle revienne en France sans eux", expliquait au Monde Pierre Henry, le directeur général de France terre d'asile, ajoutant : "Elle peut être confiée à l'aide sociale à l'enfance, être placée dans une famille d'accueil ou en internat. C'est juridiquement comme si on envoyait son enfant dans un collège à l'étranger à des fins de séjour linguistique."
Si elle est légale, cette situation serait, il est vrai, complexe. Il est arrivé que des militants des droits des étrangers parviennent à faire revenir en France des personnes expulsées mais le cas des enfants mineurs sans leurs parents est, lui, exceptionnel.


  • Jean-François Copé et le regroupement familial
Ce qu'il a dit : "Si la jeune Leonarda revient en France, elle pourrait alors demander automatiquement le regroupement familial pour l'ensemble de sa famille." (France Inter, le 21 octobre.)
Pourquoi c'est faux : Si la jeune fille acceptait la proposition du chef de l'Etat, Leonarda n'aurait aucun moyen de faire venir en France sa famille grâce au regroupement familial. D'abord parce qu'elle n'a que 15 ans et qu'il faut, pour y prétendre, être majeur.
Ensuite parce que, même si elle était majeure, ce dispositif permet à un individu de faire venir en France son conjoint et ses enfants mais pas ses parents ou ses frères et sœurs, comme le fait d'ailleurs remarquer durant l'interview le journaliste Patrick Cohen. Jean-François Copé tente alors de se rattraper en invoquant l'exception de la situation : "et pour cause, puisqu'il n'y a jamais eu de situation comme celle-là".
Enfin parce que, même si toutes ces conditions étaient remplies, prétendre au regroupement familial requiert de nombreux critères : habiter en France depuis au moins 18 mois de façon légale – il faut donc être titulaire au moment de sa demande d'une carte de séjour ou d'une carte de résident –, avoir des revenus de 1 800 euros minimum (hors prestations sociales), bénéficier d'un logement d'au moins 18 m² pour un couple, 32 m² pour une famille avec un enfant et 5 m² en plus pour chaque enfant supplémentaire.
En aucun cas Leonarda n'aurait donc pu faire venir sa famille au titre du regroupement familial.
  • L'école sanctuarisée ?
Ce qu'ils ont dit : Ils sont nombreux, à gauche, à avoir évoqué l'école comme un lieu où la police n'avait pas le droit d'intervenir afin de chercher un étranger en situation irrégulière. "Sanctuarisation de l'école", la formule, d'abord évoquée par Vincent Peillon sur Europe 1, est devenue pour ainsi dire virale : Jean-Marc Ayrault, Najat Vallaud-Belkacem, Cécile Duflot et même Valérie Trierweiler ont tous évoqué ce principe qui n'existe pas vraiment.
Pourquoi l'école n'est pas un "sanctuaire" : Si les interpellations au sein d'établissements scolaires ont toujours choqué l'opinion, il faut rappeler qu'elles ne sont en rien illégales.
Contrairement aux universités, les écoles, collèges et lycées ne bénéficient pas d'exemptions particulières ou d'un statut juridique à part qui les rendraient inaccessibles à la police. Etre scolarisé n'empêche en rien d'être expulsé. Si le gouvernement s'est engagé, en novembre 2012, à régulariser les familles d'enfants scolarisés depuis trois ans en France, il l'a fait par circulaire, et avec des critères restrictifs, notamment cinq ans de présence sur le territoire et des parents parlant français.
L'autorisation de séjour concerne les parents des mineurs, et non ces derniers. Et la loi interdit de séparer un enfant de ses parents. Si ces derniers sont expulsés, l'enfant l'est donc aussi, même si cela aboutit à le déscolariser.
Les conclusions du rapport commandé par le ministère de l'intérieur mercredi à l'Inspection générale de l'administration (IGA) pourraient toutefois conduire à une sanctuarisation de l'école en droit et en pratique puisque les inspecteurs demandent à ce que cette interpellation en milieu scolaire demeure "exceptionnelle" :
"Pour éviter qu'elle se reproduise, les instructions déjà anciennes relatives aux espaces scolaires et aux interventions proches de cet espace mériteraient d'être précisées, de façon à proscrire plus explicitement toute intervention dans les espaces et le temps scolaires et périscolaires."
Une recommandation dont a immédiatement pris acte Manuel Valls, envoyant aux préfets dès samedi soir une circulaire durcissant l'interdiction faite aux forces de l'ordre d'intervenir "dans le cadre scolaire" lors des expulsions d'étrangers en situation irrégulière. Désormais, la "protection" du cadre scolaire "s'étend au temps périscolaire et aux activités organisées par les structures destinées à l'accueil collectif des mineurs", et "concerne donc l'ensemble des activités placées sous l'autorité de l'institution scolaire", précise la circulaire.


  • Nicolas Dupont-Aignan et l’assistanat
Ce qu'il a dit : "Ce qui est scandaleux, c'est que ce sont les Français qui ont nourri, logé, cette famille pendant quatre ans." (France Info, le 21 octobre.)
Pourquoi ce n'est que partiellement vrai :  Si cette déclaration est exagérée, elle est partiellement vraie puisque par "Français", Nicolas Dupont-Aignan  pense aux prestations sociales.
Or, le rapport de l'IGA est revenu avec précision sur le manque d'une "réelle volonté" d'intégration de la famille Dibrani. Un fait déjà souligné à plusieurs reprises par le préfet du Doubs pour justifier son refus d'admission au séjour à cette famille alors que dans le même temps deux autres familles sans papiers y ont eu droit.
Le père de Leonarda concentre le gros des critiques : le rapport mentionne qu'il n'a pas recherché activement un emploi et "n'a jamais caché attendre le versement des prestations familiales qui suivraient sa régularisation pour assurer un revenu à sa famille". Il a insulté et menacé plusieurs fonctionnaires des services sociaux et l'ancien maire de sa commune.
Par ailleurs, la famille Dibrani a laissé se dégrader le logement qui leur avait été prêté et des travaux conséquents pour le remettre en état vont être nécessaires. Concernant Leonarda, si elle avait fait des progrès à l'école et se montrait déterminée, le rapport mentionne que depuis le début de cette année scolaire, elle a manqué vingt et un jours et demi de cours et qu'elle découchait fréquemment de chez elle. Elle et sa sœur ont été prises en charge par les services sociaux après avoir subi des violences de la part de leur père mais elles se sont ensuite rétractées. Le rapport note qu'elles ne sont pas restées dans le foyer qui les a accueillies.

 Camille Bordenet

40 commentaires:

  1. La loi c'est la loi : si cette famille devait être expulsée (le peu que l'on sait des agissements du père laisse penser que cette décision parait juste) la loi s'applique, que l'enfant soit scolarisé ou non. Certes les enfants ne sont pas responsables des agissements du père, mais le père, lui, est responsable de ses enfants.

    RépondreSupprimer
  2. Constitution1793 extraits:Article 11. - Tout acte exercé contre un homme hors des cas et sans les formes que la loi détermine, est arbitraire et tyrannique ; celui contre lequel on voudrait l'exécuter par la violence a le droit de le repousser par la force.

    Article 12. - Ceux qui solliciteraient, expédieraient, signeraient, exécuteraient ou feraient exécuter des actes arbitraires, seraient coupables, et doivent être punis.

    Article 13. - Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.

    RépondreSupprimer
  3. le père n'a jamais voulu travailler il a dit clairement qu'il voulait profiter des prestations sociales...c'est pour cela qu'il a quitter l Italie pour la France...vu sur canal plus l'interview du maire du village ou il etait en France et en Italie...il a meme violenter sa femme et ses filles...

    RépondreSupprimer
  4. Et les français disent qu'ils en ont ras le bol de payer pour les autres.

    595.000 euros dépensés pour la famille de Leonarda (ou les impôts de 238 foyers sur un an)
    La famille de Leonarda (deux adultes et cinq enfants) est arrivée il y a 4 ans et 8 mois en France. Elle a été prise en charge en CADA (centre d’accueil pour demandeurs d’asile). Sachant ces tarifs donnés par le gouvernement et l’INSEE
    -Les demandeurs d’asile hébergés en CADA bénéficient de l’allocation mensuelle de subsistance 718 euros (couple et 4 enfants) + 110 euros par enfant supplémentaire.
    -L’allocation temporaire d’attente, dispositif prévu de manière subsidiaire à l’hébergement. Son montant s’élève à 11,20 € par jour et par adulte en 2013
    -En 2013 une place en CADA coûterait en moyenne 24 € par jour par personne
    - Dépense moyenne par élève/an (INSEE) : 8.312 euros
    -Montant de l’aide juridictionnelle « gratuite » par année : 1.200 euros/ an
    -Santé (sécurité sociale+ CMU équivalent à l’AME) : 2 900 euros en moyenne par immigré clandestin/an
    -Si l’on rapporte le coût total de cette politique au nombre de personnes effectivement reconduites et non prises en charge par l’OFII, on aboutit à un coût moyen unitaire global de 12 645 euros
    -L’aide au retour volontaire (ARV) a été versée à 4 726 personnes en 2011. Elle concerne des étrangers visés par une obligation de quitter le territoire français ou un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière. L’aide financière s’élève à 2 000 euros par adulte seul et à 3 500 euros par couple, avec 1 000 euros par enfant mineur jusqu’au troisième enfant inclus et 500 euros à partir du quatrième enfant.
    Selon France Terre d’Asile, un mineur étranger isolé coûte en moyenne 50.000 euros/an.
    -Question 1 : Combien a coûté la scolarité de Leonarda, brillante élève à l’accent franc comtois et absente un jour sur trois ?
    8.312 euros * 4,16= 34 577, 92 euros
    -Question 2 : Combien a coûté la venue de cette famille, présentée comme une chance pour la France ?
    -Sa venue correspond à son maintien tout le temps qu’il a duré et pas à son arrivée seule. Il faut une grosse addition.
    Il y a 7 personnes (deux adultes, 5 enfants), restées 4 ans 8 mois. Léonarda a-t-elle été la seule à être scolarisée? On le supposera dans la flemme d’aller vérifier.
    On se retrouve donc avec :
    - Allocation mensuelle de subsistance : 718€ + 110€ = 828€ par mois, en un an ça fait 9.936€.
    - Allocation temporaire d’attente : seulement pour les adultes, donc 22,40€ par jour, soit 8.716€ par an.
    - Places en CADA : 7 personnes, 7 x 24 = 168€, soit 61.320€ par an.
    - École : voir résultat ci-dessus, 5.541,33€ par an.
    - Aide juridictionnelle : vaut pour toute la famille, 1.200€ par an.
    - Santé : 2.900€ x 7 = 20.300€ par an.
    - Coût moyen du renvoi : 12.645€ par personne et par an, donc 88.515€ pour la famille entière. Mais ce n’est qu’une seule fois.
    - ARV : 3500€ (couple) + 3 x 1000€ + 2 x 500€ = 7.500€. Mais ce n’est également qu’une seule fois.
    On a donc 107.013,33€ par an cumulés.
    Sur 4 ans 8 mois, on multiplie par 4,66, ça fait 498.682,118€.
    Plus le renvoi, ajoutons 96.015€…
    Ça nous fait 594.697,118€ normalement.
    -Question 3 : En sachant qu’un foyer fiscal français paie 2.497 euros d’impôts /an, combien aura t-il fallu de foyers pour financer cette « aventure » ?
    594.697,118/2.497 = 238,1
    -L'absentéisme de Léonarda équivaut à la flemmardise du paternel quand on sait que les français (vaches à lait) paient le gite, le couvert et autres besoins alors vive la grasse matinée pendant que les français travaillent pour eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le roumain est fainéant
      Le français imbécile
      Et vous intelligent
      Ou pas...

      Supprimer
  5. Question 4 : Jean Marc Ayrault a promis d’envoyer 15 millions d’euros à la Bretagne, région victime de vagues de licenciements, en valeur « Leonarda », combien d’aides à l’intégration réussie de familles italo kosovares cela représente t-il ?
    Eh bien, 15.000.000€ divisés par 594.697,118€, ça nous fait 25,2 familles Dibrani à l’arrondi inférieur (25,2229236 précisément).
    -Question 5 : Combien coûterait le retour de Leonarda, seule, jusqu’à sa majorité, scolarité incluse ?
    3 ans jusqu’à la majorité, donc 3 fois 50 000 euros = 150 000 euros

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout cela est une goutte d'eau par rapport aux comptes non déclarés de Français à l'étranger, à la fraude à la TVA, au travail au noir... Vous nous parlez d'un cas et admettons quelques autres supplémentaires pour quelques dizaines de milliers d'euros par an alors que la fraude fiscale coûte des centaines de milliards...
      Que signifie cette obstination à stigmatiser quelques-uns en ignorant les dizaines de milliers, voire plus, qui trichent ?
      Cela me fait penser au "patriote" Alain Delon, admirateur de JM Le Pen et du FN, et réfugié en Suisse pour des raisons fiscales...Lui aussi doit fustiger la famille de Léonarda !

      Supprimer
  6. Après la jeune Maria, retrouvée dans un camp de Roms en Grèce, une fillette de 7 ans a également été découverte dans une famille rom d’Irlande.

    Combien de cas similaire lorsque l'espace Schengen sera ouverte à tous les abus en 2014 ?
    Des affaires qui ne seront que des faits divers tellement ils seront nombreux entre les braquages et cambriolages.
    Mais qu'importe en 2014 la porte de monsieur Alpern sera ouverte afin d'offrir l'hospitalité à ces personnes.

    RépondreSupprimer
  7. Pendant que le climat rude de l’hiver emportera sous son manteau neigeux la vie de nos SDF abandonnés à leur triste sort .

    Selon les médias, le préfet Jean-François Carenco a réquisitionné un terrain vague à proximité du pôle multimodal oullinois. Il a signé l’arrêté de réquisition ce week-end. Des bungalows y seront installés au frais de l’Etat, leur nombre exact n’est pas encore défini, ni le nombre exact de demandeurs d’asile albanais et kosovars qui y seront logés. 296 résident actuellement...contre l'avis des citoyens .
    Il est évident de trouver un endroit hors de l'habitation du préfet ...n'est-il pas... comme les élus qui leur proposent l'asile mais hors de leur chic résidence !!

    Combien de nos bonnes âmes ici seront fin prêts à accueillir chez eux quelques roms?
    Mary peut-être ?
    Alain idem ?
    Percheron ? Genisson ?......Dalongeville ? :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oulinois = oignies...?

      Supprimer
    2. Et vous, cher anonyme de 10H16, je ne doute à aucun instant, que vous n'accueillez pas chez vous quelques uns de nos SDF, ou que tout du moins, si vous ne le pouviez pas faute de place,ce que je comprendrais aisément, que vous ne militiez pas au sein d'associations comme " les petits frères des pauvres", les "restos du coeur", le DAL même... ou encore ne versiez pas régulièrement un chèque à ces acteurs de l'aide ...
      Connaissiez- vous les Enfants de Don Quichotte? Je trouvais cette association importante et regrette sa disparition encore aujourd'hui. Qu'en pensez-vous?Voyez-vous, il y a de multiples façons d'aider... Nous pourrions en parler de vive voix si vous le souhaitez.

      Supprimer
  8. Pendant que l'état installera les roms au frais des contribuables en 2014.

    Plus de 35.000 foyers fiscaux ont quitté la France en 2011, un chiffre en forte augmentation par rapport à 2007, dont 40% ont moins de 30 ans...

    D'autres vont suivre très vite !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut supposer que 18H05, 18H16 et 18H18 sont une seule et même personne...
      - Quel rapport entre l'espace Schengen et les roms? Encore une lecture mal digérée...
      - des amalgames douteux : la majeure partie de ceux qui quittent la France sont des jeunes qui vont faire leurs études ou travailler comme cela s'est toujours fait ! Cela ouvre l'esprit et dommage qu'il y en ait si peu qui aillnte faire un tour à l'étranger. Cela leur éviterait de dire des bêtises !
      - notamment celle qui consiste à contester le rôle d'accueil que la France a toujours joué, notamment en période de crise et qui a permis de faire d'elle ce qu'elle est aujourd'hui. Heureusement que depuis le 19ème siècle, on n'a pas écouté ceux qui pestaient contre les étrangers (cela ne date pas d'aujourd'hui et on a vu quand ils furent au pouvoir ce qu'ils ont fait des étrangers !).
      - je me demande comment faire pour éviter les lavages de cerveaux qui sont inoculés à ceux qui feraient mieux d'ouvrir leur cœur plutôt que de haïr ceux qui ne leur ressemblent pas...

      Supprimer
  9. la loi cest la loi pas pour kucheida
    on le laisse faire nimporte quoi

    RépondreSupprimer
  10. Ne pourrait on pas lutter contre toutes les gabegies, et cela d'où qu elles viennent.Une gestion plus saine dans notre pays, empêcherait peu être certains de nos resortissants d'aller voir ailleurs. On peut toujours rêver non !

    Elections piège à c............

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rappelle que la majorité de ceux qui partent à l'étranger sont des jeunes qui vont tenter l'aventure et c'est une excellente chose pour tout le monde...
      Les autres sont souvent ceux qui vont planquer leur argent ailleurs et léser ainsi les Français: le jour où nous serons nombreux à boycotter les artistes qui se réfugient ainsi en Suisse ou en Belgique, vous les verrez revenir car ils bénéficient de notre fric !

      Supprimer
    2. J'entends bien, mais la liberté d'aller et venir ne peut être accordée aux uns et refusée aux autres.L affaire est complexe et ne date pa d'aujourd'hui loin s'en faut. Entre le tout ouvert utopique et suicidaire est le tout fermé qui l'est tout autant , une décision est plus que necessaire.Dans ce genre d'affaire, le flou
      juridique engendré par le: Pourquoi faire aujourd'hui ce que les autres ne feront
      pas demain: est une situation à tres haut risque pout ceux qui pensent avoir
      vocation à conduire la destiné de notre pays ad vitam aeternam.

      Elections piège à c..........





      Elections piège à c....

      Supprimer
  11. monsieur alpern aidez nous pour la voie equestre s'il vous plait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allé ce jour sur place et le spectacle est désolant. Merci de me contacter par mail sur alainalpern@gmail.com

      Supprimer
  12. pj tictacboum...c'est quoi ces messages codés...je sais que la NSA controle tout mais quand même...des explications ....police judiciaire....? pieces jointes...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rv mairie a la pj mercredi

      Supprimer
    2. la voie ferree est polluee il faut agir pendant quil est encore tant

      Supprimer
    3. rendez vous mairie a la pj mercredi a lens un elu et un directeur

      Supprimer
  13. hors sujet: article de la VDN:oignies, n'y a-t-il plus d'adjointe aux affaires scolaires? est-elle devenue muette ou est-t-elle mise au placard au profit d'une autre personne? la 2è solution me paraît plus probable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de qui parlez vous? cest codé?

      Supprimer
  14. Mon cher alain, avez vous reçu votre invitation pour le nouveau conseil des sages ?. Sans doute un oubli, cpntactez de ce pas le service com de la mairie.lol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sage, vous le savez certainement.

      Supprimer
  15. Ce qui m'amuse au plus haut point dans cet article, c'est qu'AUCUN SOCIALISTE n'y est taclé, alors, qu'à la suite de F. Hollande, ils ont dit tout et n'importe quoi - beaucoup ayant chuté dès les conditions sur le regroupement familial - ils avaient pourtant eu très largement le temps d'apprendre depuis que Montebourg s'était fait "allumer" à ce sujet par Rachida Dati (en 2007, dans les débats d'avant les présidentielles).
    Quand l'opposition (de droite ou de gauche) s'exprime, on la moque quand on est "un certain journaliste" (comme il y en a beaucoup d'exemplaires) pour faire oublier les couacs entre députés et ministres; ils sont dignes d'être retenus en vue d'un bêtisier pourtant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le but des "décodeurs est de relever les erreurs et non pas les déclarations malencontreuses, dont la dernière en date fut celle de FH...

      Supprimer
    2. J'avais saisi et je répète que bien des notables socialistes ignorent tout des conditions du regroupement familial et l'ont manifesté en cette occasion...
      Harlem Désir pour commencer.

      Supprimer
  16. Je suis rassuré ! On a embauché un nouveau DAF en Mairie d'HB .Agé de 23 ans et
    blindé de diplômes , il remplace donc l'ex DAF, mis au placard, lui aussi.Sauf que ce
    jeune diplômé ne sait rien faire ! Alors devinez qui va parfaire sa formation ?Un cabinet
    qui travaille beaucoup pour la ville d'HB ; il a entrepris beaucoup d'études et d'audits.
    Un exemple ? L'audit sur la culture à HB, très important pour les Héninois ! Je pense,
    mon cher Alain, que vous avez deviné de quel cabinet je veux parler.

    RépondreSupprimer
  17. Oui ce cabinet Kalyps auteur d'un audit sur la culture, sans rapport final ! Et pourtant, payé de ses honoraires pour un travail pas fait...

    RépondreSupprimer
  18. David NOËL est en campagne pour les Municipales.
    Je viens de recevoir sur messagerie électronique la première mouture d' un tract pour les Municipales de Mlle Claire Boutillier,d'après la lecture de celui ci elle serait prête à se lancer dans ses élections.
    Rejoignez la..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. claire boutillier tete liste front gauche?

      Supprimer
  19. ADEVIA va changer de nom....!
    mais les caisses sont toujours vides...
    cliquez sur ADEVIA
    http://www.lavoixdunord.fr/region/lievin-en-attendant-un-nouveau-nom-adevia-trouve-des-ia35b0n1643052

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. monsieur chretien travaille pour adevia ?
      relire l'article de monsieur wallart avec monsieur lenglin!

      Supprimer
  20. La loi doit s appliquer pour les roms comme pour tout un chacun
    En revanche ils ne doivent pas être les boucs émissaires ou l objet d une hystérie collective

    RépondreSupprimer
  21. C'est parfaitement exact, 22H21, les Roms se voient spolier - leur parcours vers l'auto-entrepreneuriat est semé d'embûches ... dont les moindres ne viennent pas de nos administrations elles-mêmes; je passe les "pertes de dossiers" (en l'absence de récépissé, donc quasi-impossible à prouver ensuite devant un tribunal administratif). Leonarda et le battage médiatique autour d'elle et sa famille vont contribuer à aggraver l'image des Roms dans la population. Je peux vous avouer que je tremble pour eux...
    Dépassez vos préjugés, vos peurs, rendez vous sur les campements.
    Tous n'habitent pas dans le dur - et, si peu participent à des "trafics", beaucoup en sont les victimes, ils en subissent les pressions de par leur misère et leur marginalisation.
    Je ne suis pas dans l'angélisme : c'est un casse-tête dont aucun pays ne paraît vouloir s'occuper - en dépit des fonds européens ad hoc.
    Je n'ai pas de solution, mais je vous invite à les rencontrer, leurs enfants, souvent scolarisés et "héritiers" (le mot est insolite à leur sujet) d'une "double" (ou triple) culture, vont certainement vous étonner.

    RépondreSupprimer