mercredi 8 octobre 2014

Pour se faire une idée sur la réforme des professions réglementées (2/2)

Quelques commentaires de lecteurs :

nc 06/10/2014 - 09h40
Accroître la concurrence fait baisser les prix et profite aux consommateurs certes mais se fait au détriment des salaires. C'est la logique de la mondialisation en cours. Je trouve pour le moins aberrant que ce soit un gouvernement de gauche qui en soit à l'origine. Il eut été plus simple d'augmenter le numerus clausus d'installation par ex des notaires tout en gardant notre sécurité juridique des actes. A quand l'alignement des retraites du public sur le privé qui ramènerait beaucoup plus.

le volatile 06/10/2014 - 09h40
L'argument concernant le prix des médicaments en Italie revient souvent. Conclusion : le lobbying des professions réglementées se manifeste. J'ai lu une affiche devant une étude de notaire " il faut accepter de payer plus pour être mieux protégé". Ils sont d'accord pour diminuer les services publics voire privatiser certains services mais il faut accepter leurs tarifs. Interdiction de toucher aux rentes, la droite n'y a pas intérêt. Sus aux salariés (retraite, CDD, ..).

Debonaloi 06/10/2014 - 08h53
Ces mêmes notaires, dans les conférences de cercles de charité ou autres confréries se lamentent sur la difficulté des réformes en France. Evidemment que leurs honoraires avec l'informatisation sont devenus aberrants, que la fameuse sécurité juridique de leurs actes est assez garantie par leurs ordres professionnels, rempart aux réclamations de clients mécontents, que la bienveillance de l'Etat est la contrepartie des taxes qu'ils récoltent .La comparaison avec ailleurs n'a donc pas de sens

pedzouille 06/10/2014 - 08h05

Des situations complexes et diverses. Ce qui est condamnable c'est l'inertie et la complaisance des pouvoirs publics, de droite comme de gauche d'ailleurs. Les tarifs des notaires sont réglementés, est-il normal que l'envolée des prix de l'immobilier se soit mécaniquement accompagnée, à travail constant, d'une envolée des revenus des notaires ? L’État aurait du revoir les tarifs. Mais le recours à la concurrence ne résout pas tout comme on le voit avec les agences immobilières.

Wana Toctouillou 06/10/2014 - 02h18
Il n'y a pas de miracle. Toute les activités qui ont été dérèglementées depuis 20 ans, promettaient de formidables gains de productivité et d'exceptionnels progrès dans les services. Les télécoms : avec d'abord les bulles financières qui ont ruiné les petits épargnants (mal informés et peu réactifs) au profit de gros investisseurs. Puis profusion de services dans une jungle inextricable et baisse de la qualité de service, avec délocalisation des emplois. Progrès ? Hum. 

grek 06/10/2014 - 07h46
Essayez de vous rappeler des telecoms d'il y a 20 ans, ses tarifs incomprehensible, ses factures de plomb et les attente de plusieurs mois pour avoir un telephone fixe...

Alain Stéphan 06/10/2014 - 09h42
Euh, Grek, vous êtes sûr de ce que vous dîtes car 20 ans , c'était en 1994, les premiers bip-bop et il ne valait pas attendre des semaines pour avoir un fixe, là vous vous trompez. Par contre jusqu'à la fin des années 70 et jusqu'au début des années 80, c'était effectivement 2 mois pour avoir un téléphone uniquement fixe, mais c'est déjà une autre époque.... Et pour ce qui est des tarifs, ils sont plus incompréhensibles actuellement. mais ils sont aussi beaucoup plus bas.

Louis A 06/10/2014 - 08h23
Oui, la libéralisation des télécoms, du transport routier (voir l'autre article de V Segond) ou du transport aérien qui ont amené des gains de productivité, un meilleur service et une baisse des tarifs pour le consommateur. Mais chut, il ne faut surtout pas parler de libéralisation en France, mot tabou, on préfère se battre pour défendre les avantages de certains au nom d'une prétendue justice sociale.




AA : j'ai rencontré, il y a peu, l'huissier d'Hénin-Beaumont, Maître Bourdon, qui m'a tenu ce langage : "je ne suis pas contre l'ouverture de ma profession, mais je veux être indemnisé de mon investissement dans mon étude que j'ai rachetée, il y a quelques années.

la même journaliste répond indirectement à cet huissier. En voici quelques larges extraits :

"Dès lors, pour ouvrir ces professions, faudra-t-il indemniser les détenteurs de droits exclusifs pour la perte du « droit de présentation » des notaires, du monopole sur la vente de médicaments hors prescription des pharmaciens d’officine, ou de celui des greffiers des tribunaux de commerce sur la gestion et la diffusAu-delà des principes, le problème est que l’Etat français n’a jamais su indemniser les rentiers à bon marché. La suppression des avoués, en janvier 2012, a coûté 385 millions d’euros pour… 430 avoués. Mieux : l’ouverture à la concurrence des ventes volontaires de meubles en 2001 a coûté 443 millions pour 458 commissaires-priseurs. Or l’Etat n’a pas les milliards qu’il faudrait pour indemniser à leur valeur actuelle de marché les notaires, huissiers, administrateurs judiciaires, pharmaciens, taxis, etc.
C’est la raison pour laquelle les conseillers à Bercy ont toujours espéré arriver à réformer sans payer. Comme la France le fit d’ailleurs, il y a trente ans, lorsqu’elle libéralisa sans traumatisme national le transport routier de marchandises. Là dessus, le cabinet du ministre de l’économie, Emmanuel Macron, ne fait pas exception à la règle. Comment compte-t-il procéder ? En touchant le moins possible aux dispositifs juridiques tels que, par exemple, le « droit de présentation » des notaires. En d’autres termes, il considère qu’il n’aura pas à indemniser quelqu’un à qui il ne retire rien. Voilà pourquoi la réforme ne touchera à aucun monopole en droit. Il suffira de décréter la liberté d’installation comme principe général. Là est la clé de voûte de la réforme : permettre aux jeunes diplômés de s’installer et de se construire une clientèle. Libre aux « vieux notaires » de vendre, s’ils le souhaitent, leur clientèle aux nouveaux venus qui ont du capital, comme un vulgaire fonds de commerce. Ce qu’ils feront sans doute rapidement, sa valeur marchande, liée à l’effet de rareté, étant condamnée à fondre. Sans toucher au « droit de présentation », la liberté d’installation viendra tout simplement le démonétiser, et ce faisant accélérera le renouvellement démographique du métier.
Ce subtil tour de bonneteau passera-t-il auprès d’une population qui a ses relais au Parlement pour se défendre ? « L’indemnisation est en général à la hauteur du rapport de force politique », répond Jacques Delpla. 
Loin des données sur les sociétés ? Car, pour se faire dédommager, les professions concernées arriveront toujours à mettre en avant celui qui a le moins bien réussi de la bande, et pour lequel la rente est toute sa retraite, ou, mieux, le jeune qui s’est endetté jusqu’au cou. Quel ministre ou quel député résistera au spectacle navrant d’une retraite ainsi volée sans céder à l’émotion populaire ?"

45 commentaires:

  1. MRAP Le mensonge FN
    "Le discours de Marine Le Pen veut se montrer opposé à l’ « ultralibéralisme » qu’elle semble condamner mais elle va en fait dans le même sens et plus loin encore.
    Coût du travail : Le FN a les mêmes positions que N. Sarkozy et la droite libérale sur la question du coût du travail. Il envisage la suppression des cotisations sociales et la mise en place de la TVA dite « sociale ».

    Marine le Pen refuse d’augmenter le SMIC et de taxer les plus riches.

    Retraite : Le FN a abandonné toute référence à l’âge de la retraite ! Il a défendu pendant 25 ans la retraite à 65 ans mais parle maintenant de manière insidieuse de « retraite à la carte », formule qui a les faveurs du MEDEF, limitant les garanties collectives comme l’âge légal.

    Le FN défend la retraite par capitalisation. La retraite des salariés dépendrait donc des fluctuations des marchés financiers et non de leurs cotisations.

    Salaires et Fausse hausse du SMIC : Le FN se refuse à tout engagement précis pour augmenter bas salaires et SMIC. Le FN parle d’alléger de 200 € les cotisations salariales pour les smicards. Mais elles seraient alors financées par la TVA et l’impôt sur le revenu et cette mesure serait donc sans effet pour les salariés.

    Le FN ne met pas à contribution le capital. Il refuse aussi le plafonnement des plus hauts salaires.

    Droits des salariés : Le FN veut limiter la représentation du personnel dans les entreprises. Dans l’actionnariat salarié, qui existe déjà, il ne donnerait plus accès aux droits de vote actuels.

    Par ailleurs il veut supprimer les « effets de seuils pervers » or les seuils (nombre de salariés) déclenchent des droits pour ces travailleurs : délégués, comités d’entreprise, transports …

    Aucun mot sur la précarité, aucune mesure pour la combattre.

    Travail des jeunes à 14 ans : le FN veut faire travailler les jeunes à partir de 14 ans. Cette mesure est un non-sens éducatif, une mise en danger social des jeunes et une aberration économique.
    Le progrès technique et l’innovation nécessitent au contraire une élévation du niveau de qualification.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le MRAP, y a pas à dire, c'est une belle référence.

      Supprimer
    2. 7:49 : c'est vrai que c'est une belle référence en matière de lutte contre les discriminations et de dénonciation des stratégies de l'extrême-droite. Merci de nous le rappeler... on aurait tendance à l'oublier. En faites-vous partie ?

      Supprimer
    3. Avant beaucoup de jeunes commençaient à travailler vers cet âge là, il n'en sont pas morts. La preuve c'est que l' on bloque leurs retraites.il doit donc rester beaucoup d' ayant droit
      Il fut une époque, si l'on avait plus valorisé le travail manuel, à l'heure actuelle, on ne serait pas en pénurie de travailleurs qualifiés voir très qualifiés, le problème du chômage ne serait pas si problématique.
      Donc, Mary, vous jugez avec votre esprit d'enseignante que si l'on exerce un métier où l'on gagne sa vie de ses mains on est pas évolué?

      Supprimer
    4. Je crois que c'est ça 12:02. La banderole antich'ti a fait des émules.

      Supprimer
    5. Encore une fois, pourquoi utiliser le mensonge pour lutter contre le FN ?
      Je ne prends que l'exemple de la retraite.
      Mary, vous dites que :
      _ Le FN défend la retraite par capitalisation. C'est FAUX : «  il faut défendre le principe selon lequel le système de retraites doit reposer sur la solidarité entre générations et assurer un niveau suffisant pour vivre sans un complément de retraite par capitalisation »
      _ Le FN ne mentionne pas d'age légal de départ la retraire. C'est FAUX : «  L’âge légal sera progressivement ramené à 60 ans ; pour les travailleurs ayant débuté leur activité professionnelle précocément, des négociations par branche et par secteur détermineront les modalités d’une possible dérogation à cette règle des 60 ans. » ( il propose 60 ans, voire moins dans certains cas )
      _ Le FN ne met pas à contribution le capital. C'est FAUX « Il convient donc d’élargir cette assiette aux revenus du capital pour financer notamment l’ensemble des prestations qui relèvent du principe de solidarité nationale ».

      On peut ne pas être d'accord avec ce qu'il propose, cela s'appelle la discussion politique. Mais mentir sur ce qu'il propose, c'est de la manipulation.
      Quant au MRAP, M. Alpern, vous savez bien qu'il n'est plus ce qu'il était. Qu'il est critiqué, à mon sens très justement, par les autres associations de lutte contre le racisme. Des membres de cette association ont même critiqué la rhétorique communautariste et ethniciste qu'elle prenait.

      Supprimer
    6. +1 pour la manipulation des uns et le communautarisme des autres. A moins que les 2 ne se rejoignent finalement.

      Supprimer
    7. SVP 13h16 pouvez vous citer vos sources svp. C'est à partir de celles ci qu'un débat est possible ou non.

      Supprimer
    8. A GB : 13H16 a raison . Il suffit d'aller voir sur le site FN lors de l'élection présidentielle.
      Mais : comment prôner une retraite par répartition, avec une date de début de retraite ramenée à 60 ans, avec une durée de cotisations revenue à 40 ans, sans parler de son financement ! D'autant plus que ce programme parle de revalorisation de certaines retraites... Pas très crédible...
      A 13H16 : certes le MRAP a changé, mais l'on peut entendre sa "musique"...

      Supprimer
    9. Ici 13h16
      @GB Ces phrases sont extraites du programme du FN disponibles sur son site. Elles ont également été dites par MLP pendant la campagne, et ceci à répétition.
      @M. Alpern : Que ça soit pas crédible, on est d'accord. Tout cela m'a l'air très démago, on donne le beurre, l'argent du beurre et vous connaissez la suite. Nous sommes d'accord. Mais alors, pourquoi mentir? Pourquoi inventer autant de mensonges et les enfiler comme des perles?
      Oui, je suis prêt à entendre la musique de tout le monde, même du MRAP, même s'il a changé, même s'il fait de la propagande pleine de mensonges ( je crois l'avoir montré ). Mais j'aime écouter tout le monde.

      Cela dit l'intéressant est ce que tout ceci révèle. Si on considère que le FN est raciste, c'est un argument suffisant pour dire de ne pas voter pour eux : ceci est un débat sur le bien et le mal où le FN est du côté du mal. Or, ici, le débat est ramené ( par le MRAP, Mary, et vous-même ) sur son programme économique ( même si c'est fait avec des mensonges ) . Qu'est-il besoin de discuter des propositions sur la retraite d'un parti raciste? On rentre d'un seul coup dans une discussion politique et non plus morale : sur l'efficace et l'inefficace. Cela me pousse à croire que la grande mystification sur le FN grand parti fasciste qui menace la République, n'est même plus acceptée par ceux qui l'ont tant répétée.

      Supprimer
    10. 18H36 : La banalisation du FN voulue par MLP fait que beaucoup de ses électeurs pensent que le parti n'est pas raciste. Vous, comme d'autres (comme Mary et moi) sommes persuadés qu'il n'a pas changé malgré les apparences...
      La riposte consiste donc à montrer à travers le quotidien (des maires, des élus ou des sympathisants) les dérapages racistes (chassez le naturel, il revient au galop) du FN.
      Mais aussi montrer que le FN trompe ses électeurs, pas uniquement sur le racisme : on en a de multiples exemples dans la gestion des mairies (Mary nous en fait part régulièrement) à Hayange, Béziers, Fréjus, etc.
      Travail difficile donc car il faut convaincre ceux qui ne sont pas au courant de la réalité de ce parti d'extrême- droite.
      Vous estimez que démontrer le racisme du parti est suffisant... Certes, mais encore faut-il débusquer les dérapages haineux. Démontrer l'absurdité de ses propositions économiques, sociales et environnementales est complémentaire.
      N'épuisons pas nos forces en diatribes inutiles, notamment envers ceux qui sont dans le même combat...

      Supprimer
    11. Ici 13h16 et 18h36

      Quand je parlais de « grande mystification sur le FN grand parti fasciste qui menace la République » , si c'est une mystification, c'est que je n'y crois pas un instant.
      Je n'estime pas que démontrer le racisme de ce parti est suffisant. C'est une mauvaise interprétation. Je dis que si c'est un parti raciste, c'est suffisant pour l'exclure de la discussion politique. C'est une suffisance logique : il n'y a pas besoins d'autres arguments pour l'exclure.
      Par exemple, le racisme de l'Afrique du Sud, le régime d'Apartheid, il est condamnable en soit, moralement il est dans le mal. Va-t-on discuter de la viabilité économique d'un régime fondé sur l'Apartheid ? Est-ce bien pour nos retraites ? Est-ce durable ? Non ; si l'Apartheid est condamnable, ce n'est pas parce que les dirigeants ont mal géré l'économie, mais parce que c'est raciste.
      Celui qui s'aviserait à dire : ce régime raciste X est bon économiquement, mais ce régime raciste Y est très mauvais, serait un imbécile.
      Or c'est ce qui est fait ici par Mary, c'est loin d'être la seule, et malheureusement avec des mensonges insignes et indignes. D'où j'en conclus que l'absurdité et la volonté de tromper est chez ceux qui accusent le FN d'être la menace fasciste qui menace la République. Face à la menace fasciste qui menace la République, on ne discute pas de l'âge de la retraite ! D’où j'en conclus que plus personne ne crois à cette théorie fumeuse. Pas même ceux qui la répètent par psittacisme.

      Supprimer
    12. Belle démonstration mais théorique, intellectuelle. Le problème, cher Monsieur, c'est que le régime d'apartheid était ouvertement raciste, s'en réclamait, le revendiquait et le mettait en application! Le parti nazi a lui aussi appliqué ses théories. Mais MLP et Cie mentent, trompent les français et notamment les plus fragiles, en se déclarant démocrates et non racistes.Le FN est une imposture, il trompe ses électeurs. C'est le loup caché sous une peau de mouton, vous voyez moi je fais simple. Ne vous torturez plus l'esprit ( pour quelle raison d'ailleurs, on se le demande...). Votre théorie est plus que fumeuse, elle est douteuse et parfaitement inutile dans le concret. Nous sommes très nombreux à lutter contre le FN en dévoilant ses manipulations et face à vos développements "sages", de sophiste, soyez certain que nous en sommes confortés. Et encore plus déterminés.

      Supprimer
    13. Comme les chars, j'occupe le terrain. Comme la grosse Bertha, je tire, je tire à n'en plus finir. Je suis, je suis... lourde.

      Supprimer
    14. Non, 12H09, Mary répond à 23H03 et elle argumente ce que vous ne faites pas...

      Supprimer
    15. Merci Alain, en effet, je ne m'adressais pas et ne m'adresserai plus aux nains de la planète zemmoria. Sans intérêt. Du temps perdu.

      Supprimer
  2. Nouvelles du front toutes fraîches.
    Le Point.fr

    "FN: peine alourdie pour un élu alsacien poursuivi pour diffamation sur Facebook

    Le conseiller régional FN alsacien Patrick Binder a été condamné à 6.000 euros d'amende mardi par la cour d'appel de Colmar pour des propos diffamatoires sur Facebook qui visaient la maire sortante d'une commune durant la campagne municipale.
    La cour d'appel a reconnu l'élu frontiste coupable de diffamation sur les réseaux sociaux à l'encontre de Josiane Bigel, maire divers droite de Widensolen (Haut-Rhin). En première instance, Patrick Binder avait été condamné à 3.000 euros d'amende et 500 euros de préjudice à la plaignante en juin à Strasbourg.
    Le ministère public avait réclamé la confirmation du jugement de première instance à l'audience le 16 septembre, estimant que les propos avaient porté "atteinte à l'honneur" de Mme Bigel. L'auteur du commentaire, Patrick Binder, avait plaidé la "satire".
    "Cette femme est une hystérique atteinte de névrose à ton égard (...) Je pense que son hospitalisation est nécessaire", avait écrit Patrick Binder à propos de cette élue, dans un commentaire adressé au candidat frontiste de la commune aux dernières municipales.

    Mme Bigel avait refusé d'attribuer un stand au candidat Front National dans le cadre d'une manifestation commerciale de la Saint-Nicolas. Le candidat local du FN s'était fendu d'un message sur Facebook, auquel M. Binder avait ajouté un commentaire.

    La liste conduite par Mme Bigel avait remporté haut la main le scrutin en mars.

    Volontiers provocateur, Patrick Binder a été condamné en novembre 2011 à 5.000 euros pour injure et provocation à la haine raciale, pour des commentaires antisémites postés sur son blog par un internaute."

    C'est un récidiviste donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouvelles des cocos toutes frâiches ptéte une 12éme municipalité fn pour Mary?
      L'élection municipale de vénissieux est annulée:
      Michèle Picard(PC) va devoir rendre son siège et retourner devant les électeurs. Le tribunal administratif de Lyon a annulé l’élection municipale de Vénissieux, suivant en cela les conclusions du rapporteur public, qui avait constaté “de nombreuses et graves irrégularités”.Des irrégularités auraient été commises par la tête de liste PS, Lotfi Ben Khelifa, et par Yvan Benedetti, tête de liste “Vénissieux fait front”.

      Supprimer
    2. Nous sommes en Alsace et c'est une autre civilisation:
      On y a appris la tolérance et l'extrême droite ne fait pas partie de la culture de cette région emprunte du respect et de l'acceptation de l'autre. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle reste une région inventive.

      Supprimer
    3. Pas d'extrême droite en Alsace ? Mais tu sors d'où ma fille. N'importe quoi.

      Supprimer
    4. 20H23 maquille la vérité : l'élection d'Yvan Benedetti et d'Estelle Gagon. a été invalidée parce que 19 personnes – sur les 49 de la liste – n'étaient pas informées qu'elles y figureraient et avaient donc été « trompées ». L'élection des deux conseillers d'extrême droite était donc " entachée d'irrégularité" . De nouvelles élections auront lieu alors qu'il n'y avait rien à reprocher à la liste gagnante...Contrairement à ce qu'affirme 20H23, rien n'a été reproché, non plus à la liste PS...

      Rappelons que la liste d'extrême droite était conduite par M. Benedetti, qui avait été élu en 2008 à Vénissieux sous l'étiquette du FN, dont il avait été exclu en 2011 – pour s'être qualifié lui-même sur Internet d'antisioniste, antisémite et antijuif – avant de prendre la tête de l'Œuvre française, groupuscule antisémite et pétainiste dissous à l'été 2013.
      Sur la liste figurait également Alexandre Gabriac, ancien cadre de l'Œuvre française et leader des Jeunesses nationalistes, autre mouvement dissous. Il s'était fait exclure du FN pour avoir posé sur une photo, diffusée sur Internet, devant un drapeau à croix gammée en faisant le salut nazi.




      Supprimer
    5. Mary rit... et à gorge déployée8 octobre 2014 à 21:24

      Désinformation frontiste... mais c'est une habitude. Je peux donner des cours d'alphabétisation pour les difficultés en compréhension lecture.

      "Le parcours d'Yvan Benedetti. Il n'était pas le seul : le préfet du Rhône Jean-François Carenco avait lui aussi déposé en avril un déféré demandant d'annuler seulement l'élection d'Yvan Benedetti, - ex-membre du FN, dont il avait été exclu pour s'être qualifié lui-même sur internet d'antisémite, avant de prendre la tête de l'Oeuvre française, groupuscule d'extrême droite radicale dissous à l'été 2013 - et d'Estelle Gagon. Dans sa requête, le préfet rappelait que 19 personnes - sur les 49 de la liste d'Yvan Benedetti - n'étaient pas informées qu'elles y figureraient et ont donc été "trompées". Selon lui, l'élection des deux conseillers d'extrême droite était donc "entachée d'irrégularité"."
      Entre les faux tracts et et l'inscription frauduleuse de personnes sur leurs listes, quelle leçon peuvent t-ils bien donner?
      Quand à zemmour, s'il avait été beau,avait eu une maman moins étouffante, avait plu aux filles puis aux femmes et avait réussi le concours d'entrée à l' ENA, aurait-il été autre que cette pauvre image qu'il renvoie aujourd'hui? Et si Hitler avait été reçu aux Beaux Arts?

      Supprimer
    6. 21H03 : c'est un homme qui vous a répondu. Il est vrai que le FN a toujours fait des scores inférieurs là-bas à la moyenne nationale...

      Supprimer
    7. 21H03, raté, 20H55, ce n'est pas moi! Je ne suis pas la seule anti fn sur ce blog.
      PS: Les fixettes névrotiques se soignent bien de nos jours.

      Supprimer
    8. La proximité avec l'Allemagne fait que des rencontres interdites là-bas se déroulent régulièrement en Alsace. Et pas que. Ne serait-ce que physiquement, oui, l'extrême droite y est présente comme partout ailleurs. En cherchant un peu, tu te rendra compte que même sur ton île de bobos il y en a. Mais c'est vrai que pour toi, nous, nous ne sommes que de la campagne et des mines.

      Supprimer
  3. Et sur Briois vous avez quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les faux tracts, les deux premiers CM, les ''boeufs" de Darcy, l'élection au parlement européen, le mépris pour toute opposition, le buste de Jaurès... C'est vrai que comme HB est la vitrine du parti et que Mlp surveille ça de très près, les dérapages sont limités. Souhaitons que cela dure car dans les autres mairies ça dérape pas mal.

      Supprimer
    2. C'est du lourd tout ça, du dossier. de quoi déboulonner Briois sans doute.

      Supprimer
    3. Pas d'impatience, ça va venir.

      Supprimer
  4. Que dalle sur l'opération de nettoyage de st Henriette... On crame les pneus ou les "élus" font leur boulot ? Allez Jean il faut que tu prennes ton téléphone... Un petit effort...
    Entre Mac do et la rue Thorez. Bienvenue à Noyelles Godault

    RépondreSupprimer
  5. les faux tracts ,souvenons nous .Ça revient comme un boomerang .Un couple ami dont les parents respectifs habitent une commune ou furent distribué ces orduriers torches c.. a décidé de régulariser ; en clair de se marier , mais dilemme , peuvent ils se marier dans une autre ville que celle ou ils résident maintenant ? Autre dilemme , c'est un mariage , rien ne doit gâcher cette fête et ces jeunes gens ont peur de la réaction d'un de leur parent qui risquerait de créer une esclandre en s'apercevant que l'adjoint officiant ce jour là serait ce minable distributeur , en fait peut on être un homme d'honneur et en même temps être un officier légal quand on est à ce point minable tricheur ?.

    RépondreSupprimer
  6. Très sale l'entrée de St Henriette via Noyelles Godault. Il faut le faire bouger le maire. Les pneus Jean Jean... C'est ton boulot de gérer ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle date de quand l'opération de nettoyage du site ? Juste histoire de mesurer la réactivité des "élus".

      Supprimer
  7. marine tondelier ne parle pas de l échec de la candidate verte aux élections brésilienne??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marine Tondelier ne parle pas de l'opération sur le site de St Henriette

      Supprimer
  8. Cette candidate ne se présentait pas pour le parti Vert, même si elle se déclare toujours écologiste (je parle de Maria Silva et non de MT !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MT aussi se déclare aussi. Mais dans les faits...

      Supprimer
    2. 19:41 MT est membre du parti EELV...

      Supprimer
    3. ... qui se déclare au avant un premier tour, mais ensuite...

      Supprimer
  9. La fiche Sainte-Henriette n'est elle-pas pour sa grande majorité de la compétence de la CAHC ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien qu'Urbaniak contacte les services de la cahc alors ? Cet individu n'y siège pas ? N'est il pas un "élu" de la cahc ? Qu'il fasse son job, on le paye pour ça.

      Supprimer
    2. Le millefeuille administratif français... Il croque, il est même vice président de la cahc.

      "Jean Urbaniak, 6e vice-président chargé de la cohésion sociale et urbaine, de la politique de la ville et de la prévention de la délinquance, maire de Noyelles-Godaul"

      http://www.agglo-henincarvin.fr/La-CAHC/Presentation/Elus-et-organisation

      Supprimer
    3. La représentation, l'action, 2 mondes s'opposent.

      Supprimer