vendredi 29 mai 2015

A propos de la conférence des Nations unies sur le climat (COP21)


Pourquoi croit-on les climato-sceptiques ?
LE MONDE ECONOMIE | 28.05.2015

Paris accueillera en décembre 2015 la conférence des Nations unies sur le climat (COP21). Il n’y a guère d’espoir que l’objectif ambitieux affiché – obtenir un accord universel et contraignant afin de lutter contre le réchauffement climatique – soit atteint si les gouvernements ne sont pas fortement poussés dans cette direction par leurs citoyens. Or l’opinion publique n’est, aujourd’hui, guère mobilisée.
Elle est même, pour tout dire, sceptique. Selon un rapport de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), près de 30 % des Français estiment que le réchauffement climatique n’est pas dû aux activités humaines, et 37 % considèrent qu’il s’agit d’un sujet sur lequel les scientifiques sont en désaccord (« Les représentations sociales de l’effet de serre et du réchauffement climatique », décembre 2014). Ce résultat paraît surprenant. En effet, la quasi-totalité des climatologues soutiennent l’existence d’un réchauffement climatique d’origine anthropique, et à ce jour aucun argument permettant de soutenir la thèse inverse n’a résisté à la critique scientifique.
Jesse Shapiro, de l’université Brown (Rhode Island, Etats-Unis), propose une explication à cette étrange dissonance entre croyances collectives et savoir scientifique (« Special Interests and the Media : Theory and an Application to Climate Change », juillet 2014, National Bureau of Economic Research).
L’idée est la suivante : supposons qu’un journaliste doive écrire un article sur le réchauffement climatique. Il va pour cela consulter un expert. Admettons qu’il le choisisse au hasard ; compte tenu du fort consensus scientifique, il est probable qu’il rencontrera un chercheur soutenant la thèse d’un réchauffement anthropique de la planète. Imaginons, maintenant, que notre journaliste soit soucieux d’écrire un article équilibré. Il se tournera alors vers des tenants de la thèse contraire (par exemple, une entreprise pétrolière), en leur demandant de lui indiquer un spécialiste susceptible de soutenir leur point de vue. L’entreprise en question a donc intérêt à s’attacher les services d’un expert prêt à défendre sa vision. Elle mettra en contact ce consultant et le journaliste, qui écrira alors un article « équilibré » présentant les deux positions.

Les sceptiques surreprésentés

Evidemment, cette présentation est un peu caricaturale : les climatosceptiques peuvent fort bien disposer d’une renommée médiatique suffisante pour être interrogés sans avoir besoin d’intermédiaires, et leurs liens avec les intérêts qu’ils servent ne sont pas nécessairement aussi directs et visibles. Mais cela ne change rien au mécanisme sous-jacent. La théorie de Jesse Shapiro prédit que les climatosceptiques sont surreprésentés dans les médias français. C’est bien le cas.
Reiner Grundmann et Mike Scott (université de Nottingham) ont analysé la presse de différents pays entre 2000 et 2010 (« Disputed climate science in the media : Do countries matter ? », Public Understanding of Science, février 2014). Au cours de cette période, 20 % des scientifiques cités sur le réchauffement climatique dans les dix principaux journaux français étaient des climatosceptiques. Ce qui est loin de représenter le très fort consensus au sein de la communauté scientifique.
C’est dans cette perspective que doit être analysé le petit drame qui se joue actuellement à l’Académie des sciences. En prévision de la COP21, l’Académie se prépare à publier un avis sur le réchauffement climatique. On s’attendrait à ce qu’elle rappelle l’importance du réchauffement climatique anthropique. Or, quelques académiciens climatosceptiques – qui ne sont pas précisément reconnus pour leurs travaux scientifiques sur le climat – insistent pour faire valoir leur point de vue.
Ils pourraient ainsi obtenir l’ajout d’une annexe mentionnant leurs réserves. Cela peut paraître dérisoire. Mais, grâce à l’exigence d’équilibre des médias, cela pourrait suffire à vider l’avis de l’Académie de toute sa substance. Et, ainsi, à repousser encore un peu la perspective d’une action efficace contre le réchauffement climatique.

·         Thibault Gajdos (chercheur au CNRS)

44 commentaires:

  1. A quoi bon donner son avis. Sur ce blog faut s'appeler Mary pour ne pas être censuré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La preuve... vous venez de vous exprimer... Mais, rien ne vous retient sur ce blog anti-démocratique; Si?

      Supprimer
    2. Il sait très bien pourquoi je n'ai pas validé son commentaire qui est une rengaine...

      Supprimer
    3. 16:58 est également une rengaine, publiée elle...
      Vous nous faites de jolis textes sur la démocratie, sur la liberté d'expression, en bon vieux politicien que vous êtes... Tout ça pourquoi ? Pour faire le contraire en censurant qui ne va pas dans votre sens. Sauf le commentaire de 09:23, bien évidemment. Cadeau à vos ouailles pouvant ainsi s'en donner à cœur joie (en postant par exemple des insultes) et pour montrer en passant que vous n'êtes pas ce que l'on prétend ces temps-ci. Bref, vous agissez à la manière de ceux que vous dites combattre.
      Du reste, la rengaine dont vous parlez, c'est un faux débat, une excuse. Vous voulez éviter les vrais débats, surtout les questions qui vous dérangent.
      Vous avez été très bon sur le cas gégé, c'est à votre honneur. C'est un avis, tout le monde ne sera pas d'accord, surtout pas l'intéressé. Vous avez été moyen sur le cas Eugène/David/George/cacahouète en flag. C'est mon avis. Vous ne me devez rien, mais au moyen laissez le droit aux autres (et à moi) de le penser et de l'exprimer. Ceci étant, depuis que le FN est aux commandes, vous êtes complétement nul dans votre démarche. Vous les confortez. Le Anti à tout va, les politiciens de droite comme de gauche le font depuis des décennies et voyez le résultat. Vous vous faites bouffer par votre "amie" de Nantes. On dirait un peu un certain DGS et son maire il n'y a pas si longtemps. Qui bouffe qui ? C'est pas là le problème. Le problème c'est le bilan de tout ceux dont je viens de parler à l'instant. Vous continuerez à donner comme réponse des "va sur le blog de Briois", indirectement, vous permettrez à votre double d'insulter ce "Vincent" que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam ou des tas d'autres petits coups qui ne feront rien avancer. Par la simple arrogance de vos "ouailles". Les chiffres, le résultat des dernières élections, eux, ne sont pas contestables. C'est votre faillite collective.

      Supprimer
    4. Et oui, moralité. Surtout ne critique pas le fn , tu le confortes Alain!!! Lui , il est pas FN, mais il ne supporte pas qu'on puisse critiquer l'extrême droite imbécile qui dirige sa ville! Mais continue à critiquer la gauche Alain, là c'est bien! Là, y'a pas un risque de la conforter...no problem.
      Tu as bien géré les dénonciations des malversations dalongeviliennes, l'incompétence de Binaisse.
      Mais, Alain, surtout ne dis rien des dérives de l'extrême droite; Interdit. Tu fais leur jeu évidemment si tu dénonces leur bêtise, leurs mensonges, leurs réflexes de petits dictateurs...
      17H43 te prend vraiment pour un imbécile. 17H43 est un feneux manipulateur. Cela ne trompe personne... sauf lui qui se trompe de combat.

      Supprimer
    5. C'est quoi les questions qui dérangent? Les cumuls des menteurs Briois et Bilde?

      Supprimer
    6. 17H43, c'est RD.

      Supprimer
    7. - Je ne valide pas les commentaires diffamatoires et injurieux. Il y en a eu peu ces derniers temps. Mais j'ai décidé, également, de ne plus valider des commentaires sans intérêt s'attaquant,lâchement, à d'autres personnes (du style de votre expression " Vous vous faites bouffer par votre "amie" de Nantes"). J'ai d'ailleurs arrêter de valider les messages sans intérêt non plus concernant le dénommé Vincent...
      - En fait, et je pense que vous le faites régulièrement, vous critiquez ceux qui argumentent notamment contre le FN, en disant que le résultat est inefficace. On attend vos arguments, mais votre commentaire est improductif, distribuant des bons et mauvais points. Au nom de quoi ? C'est votre droit, mais vous ne faites absolument rien avancer, moins même que ceux (dont moi) que vous critiquez. A vrai dire, vous me faites penser à tous ceux qui depuis 8 ans me critiquent en disant que je fais avancer le FN, en parlant des dérives de Dalongeville, Kucheida, Binaisse, le PS en général, alors que je pense que ce sont ces gens là qui ont favorisé le FN, en s'abstenant de tout esprit critique ! Jamais (et vous en êtes une des innombrables preuves), ces gens là n'ont changé leur façon de procéder. Je ne lis aucune proposition de votre part, c'est seulement "vous êtes nul", vous confortez le FN. Votre diatribe est l'exemple même de la critique à tout va, sans aucun argument constructif...
      C'est "votre faillite collective" dites-vous, mais qu'avez vous fait, retranché derrière votre anonymat bien commode ?
      - Qui est mon "double" ? Quels sont les "débats que j'évite" ? Comment pouvez-vous savoir que je censure ceux "qui ne vont pas dans mon sens ?"
      Je ne pensais pas que l'on pouvait être aussi négatif sans même donner un argument à vos propos... Pour qui courrez-vous ?

      Supprimer
    8. Au nom du résultat !

      Supprimer
    9. 17:14 J'ai validé votre commentaire après avoir rédigé le mien de 19:20. Et, à voir d'autres commentaires, dont le vôtre, je vois que je ne me suis pas trompé. Il est fort possible que ce 19:43 est quelqu'un d'amer et négatif. Qui défend, à son corps défendant (!) le FN mais n'ose se l'avouer. J'ai aussi ma petite idée sur cette personne qui se justifie aujourd'hui de son impuissance passée et présente. Je me demande même si elle ne tente pas de légitimer quelque chose d'inavouable... Je viens de relire, une nouvelle fois, ce qu'elle a écrit et suis frappé par ses incohérences (telle celle que j'ai relevée sur des censures que, par définition, elle ne peut pas connaître...) et sa suffisance... Oui, oui, cela me dit quelque chose...

      Supprimer
    10. Je m'adressais, à 19h38, à 19:14 et non 17:14...

      Supprimer
    11. Je pense Alain que tu (ainsi que 19h20) a vu juste

      Supprimer
    12. Si tout le monde est content, tout va bien alors.

      Supprimer
    13. Alain, ce commentateur anonyme qui fait une fixette sur ma petite personne de manière inexplicable, non je me trompe, qui ne supporte pas mes propos anti FN radicaux, est un quidam qui fait dans le militantisme extrême droite, sans le savoir, comme Jourdain faisait dans la prose...
      Probablement un ancien socialiste ou communiste déçu qui a honte et qui lutte contre ses démons. Je n'y peux rien qu'il ait choisi le pire! Mais il a choisi le pire. C'est son chemin. Pas le mien.
      Donc, nous ne nous croiserons jamais et je resterai son adversaire résolue et intransigeante. Que cela lui plaise ou non m'indiffère totalement. C'est sa life.
      Ses arguments stupides me confortent. On ne se salit pas en soutenant l'extrême droite par déception.Même vive...
      Je combattrai l'extrême droite car ses propos me donnent de la force, encore plus de force.

      Supprimer
    14. Pour ça, ils te remercient.

      Supprimer
    15. Non, ils détestent les fachos, et tu le sais bien et ça t'emmerde, tu les soutiens. Un énième procès en vue? Ils aiment tellement ça qu'ils multiplient les procès,un record, et avec ton argent, celui de tes impôts mouton bêlant!

      Supprimer
    16. Mais oui 00H04, on sait, t'es un anti fn convaincu toi... Allez va chercher tes cacahuètes et faire du vent ailleurs!

      Supprimer
    17. Vous utilisez certains mots de manière récurrente. Rassurez-nous, les cacahouètes ne sont pas celle prises par votre amie la verte ? Celle qui dénonce également et qui se fait prendre la main dans le sac.

      Supprimer
    18. Oui, le cacahuètegate! Bouboule et Galoche, les paparazzi... Tu as marché alors dans leur propagande imbécile? T'as vu le niveau? Pitoyable, hein? Méthodes fn quoi. Du petit.

      Supprimer
  2. Des eurosceptiques célèbres qui connaissent quelque peu le sujet, il y en a ! Le commandant Cousteau était de ceux-là . Claude Allègre aussi ( mais je ne connais pas sa culture en domaine de climatologie ).
    Un volcan qui entre en éruption, ça équivaut à combien d'usines, de voitures, de bombes thermonucléaires ?

    RépondreSupprimer
  3. Houps ! Je voulais dire : des "climatosceptiques" évidemment . :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allègre n'est plus climato-sceptique...

      Supprimer
  4. Le changement c'est pas maintenant:
    La femme du couteau suisse de gégé au rp
    Le pecheur voleur aux affaires en eau trouble
    les amis entrepreneurs les emplois des copains mignons
    les affaires qui puent en suisse et les emplois fictifs
    Qui a dit que le FN n'est pas un parti comme les autres?

    RépondreSupprimer
  5. J'étais vraiment étonné.
    Je me demandais pour quelle mystérieuse raison sur ce fil consacré au changement climatique, on ne parle pas encore du F.N . J'ai envisagé que la raison pouvait en être une grève des anti FN, un problème technique, une fatigue passagère ?
    Mais je me suis fait peur tout seul : on parle quand même du F.N; ! :-)

    RépondreSupprimer
  6. Le maire de somain, démissionnaire, designe son fils, à la surprise general, comme successeur.
    Alors les cocos, on pratique le népotisme , tant dénoncé, comme les fashos ?
    Qu en pense la résistance intérieure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le résistant de l intérieur une copine de sa compagne sur la liste binaisse et sa compagne ds le canton montigny lui ds celui de noyelles
      c ést beau la famille

      Supprimer
    2. Et alors ? Même une copine ne peut pas se présenter ? Une seule personne par famille ? C'est n'importe quoi...

      Supprimer
    3. 13H34 et 16H46, le même, il est encore là lui?
      En mairie d'hénin, deux couples et une belle mère et des copains... et la dynastie le pen, père, fille , nièce, compagnons... mais ça, le corbeau WC, ça le gêne pas!

      Supprimer
    4. les placements par l ex maire dt vs sentez proche la difference eux ils se présentent devant les élécteurs eux mr le pen madame le pen marion etc non mais ceratains dénonce les dysnaties en politique et le pratique

      Supprimer
    5. Pour resumer votre réflexion 17h46, vous acceptez de manger de la ...., du moment que d autres en mangent. Vous n êtes pas le seul malheureusement, et c est pour cela que tout va bien!!

      Supprimer
    6. Non 21H58, je refuse de manger le plat de m....caché sous les cacahuètes servi par l'extrême droite, le père, la fille, la nièce, les concubins, les couples. Car , moi, je ne suis pas dupe de leurs discours de haine, de leur programme politique aberrant ultra libéral anti républicain , de leurs mensonges,leur goût pour les cumuls , la finance,ll'ultra libéralisme,de leurs pratiques délictueuses ( riwal, les emprunts russes, les agressions verbales, leur racisme maladif...).. Je refuse le tous pourris aussi et milite pour une gauche vraiment de gauche démocrate et républicaine. Voilà pourquoi je combattrai l'extrême droite qui n'a rien à faire dans notre pays, ni dans aucun autre d'ailleurs.

      Supprimer
    7. Marion anne perinne le pen dite "la maréchale nous voilà" et son suppléant étaient absents hier à la commission internationale européenne du commerce.
      Celle où la poursuite de la négociation du TAFTA à été approuvée.
      L'opposante en carton en public,mais vraie collabo de l'ultra libéralisme avait probablement mieux à faire.... chasser les roms et les migrants, menacer des journalistes...
      Dehors le barbie haineuse, troisième de la très riche dynastie du château de Montretout
      Tartuffe stupide!!!!

      Supprimer
  7. A 09h23, ayez don le courage de dire qui vous êtes, vous ne serez pas censuré, et cela éviterait à d'autres d'être soupçonnés d'utiliser les mêmes méthodes que vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soupçonnés ?

      Supprimer
    2. La manipulation made in extrême droite. Sur le blog de M Tondelier.

      "Je lui ai alors proposé une petite expérience: « Regarde, je vais prendre DEUX cacahuètes, tu vas voir le psychodrame », joignant le geste à la parole.

      Evidemment, Bruno Bilde dégainait son smartphone, ce qui m’amenait au twitt suivant.

      Twitt cacahuètes

      Il me menacera instantanément de « publier ma photo dans le journal municipal en train de me goinfrer sur l’argent du contribuable ».

      Avant de faire poster au maire sur son profil Facebook la photo que vous avez vue plus haut, alors que nous étions tous attablés au repas organisé en l’honneur de la délégation dans une salle municipale voisine. A grand renfort, comme je vous l’ai expliqué, d’achat d’encarts commerciaux pour tenter une humiliation radicale.

      Bref, un député-maire prêt à donner de l’argent à Facebook pour que ses contribuables puissent voir une écolo manger des cacahuètes comme au zoo… Original. Une belle preuve de génie en terme de manipulation de l’information? Ou plutôt en terme d’obsession, de rancoeur et de fébrilité en mode « stérile et revanchard »"

      Supprimer
    3. A qui tu veux faire croire ça. Faut bien une excuse. "J'ai proposé une expérience" Ahahaha. Prise en flag, ouais !

      Supprimer
    4. A qui tu parles, ahahahahahahah

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    6. oui 19h17 qui parlez vous?

      Supprimer
  8. En 2012, sur le blog de "Défendons la République", la belle phrase de Lucie Aubrac:
    "La résistance se conjugue au présent" et ce texte:

    Tous les êtres humains naissent et demeurent libres et égaux en dignité et en droits. » La Ligue des Droits de l’Homme du Pas-de-Calais et de nombreuses organisations citoyennes, politiques et syndicales d’horizons variés vous invitent à manifester votre attachement à ces valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui, dans de nombreuses villes françaises et notamment sur Hénin-Beaumont, sont gravement menacées par les discours de l’extrême droite. COMMENT ? En figurant sur le clip « Ma photo pour résister ? OK ! ». C’est très simple : envoyez dés à présent votre photo à l’adresse suivante : maphotopourresister@laposte.net en indiquant votre NOM, votre prénom, votre statut (militant, dirigeant associatif, citoyen, etc) votre ville et, si vous le souhaitez, une phrase précisant en quoi ces valeurs sont importantes pour vous. Merci et à bientôt sur le clip « Ma photo pour résister ? OK ! ».

    Et surprise la photo de RD... Est-ce le reniement des valeurs républicaines qui se conjugueraient au présent?

    RépondreSupprimer
  9. Trop drôle, briois qui s'oppose à la spéculation des banques!!! En ne votant pas pour des mesures insuffisantes mais visant quand même à la limiter...
    Il a déjà entendu parler de riwal, du parti de la jeanne, des kits de campagne. Non. Il faudrait le tenir au courant... afin qu'il ne meure pas idiot; Concernant les kits de la jeanne, la possibilité de manoeuvres hautement spéculatives, la justice semblerait avoir quelques soupçons et semblerait enquêter aussi...

    RépondreSupprimer
  10. Funérailles écologiques:

    Un nouveau procédé d'"enterrement" des humains a été mis au point voici quelques années, mais il est peu connu.
    L'inhumation classique, c'est sale et ça prend de la place.
    La crémation, ça dégage beaucoup de gaz à effet de serre.

    Une Suédoise a mis au point un procédé de funérailles écologiques.

    On ne brûle pas les corps, on les congèle à l'aide d'hydrogène liquide à - 200°C.
    Puis on les secoue.
    Fragile comme du verre, à cause du froid, il tombe en poussière.
    Une poussière débarrassée de ses métaux, comme par exemple les prothèses métalliques, puis séchée.
    Les cendres obtenues sont du compost naturel qu'on enterre, par exemple au pied d'un arbre ou dans un massif de fleurs.

    En mourant, on fait donc du bien à la Terre !

    RépondreSupprimer
  11. A Somain , comme à Billy - Montigny.

    RépondreSupprimer