mercredi 27 mai 2015

Nous sommes tous "républicains", mais...


Je l'ai dit depuis que l'on sait que Sarko veut imposer le nom "Les Républicains" en substitution de l'UMP : je pense que cela n'a aucune importance. Qu'importe que NS veuille s'approprier la qualité de "républicain" pour lui et pour les siens. Personne n'est dupe et je ne suis pas sûr que le recours en référé de plusieurs organisations et de particuliers ne se retournera pas contre eux. Le tribunal a jugé  que la Constitution n'était pas violée... Les plaignants peuvent saisir la justice sur le fond, certes, mais cela ressemble plus à une guéguerre, sans beaucoup d'intérêt : les Français ne pensent certainement pas que la future ex-UMP soit le seul parti de républicains. Aux USA, ce ne sont pas les partis Républicains et Démocrates qui s'accaparent les vertus de l'adversaire. Les Républicains sont démocrates et les Démocrates sont républicains. En France, également, tout le monde (sauf quelques nostalgiques de l'Ancien Régime...) est républicain et personne (ou presque) ne songe à restaurer la royauté. Pourtant la Constitution de la Vème République et sa pratique ressortent, pour beaucoup d'observateurs, comme d'essence monarchique avec un Président souvent omnipotent... Pour la démocratie, c'est encore plus complexe : qui peut se dire réellement démocrate ? Faire élire des sénateurs par des représentants du peuple, est-ce vraiment démocratique ? Est-on démocrate en France quand le Parlement n'a pas le dernier mot ? Je pense particulièrement aux pouvoirs du Président en matière internationale. Et cela, sans parler de l'article 16 qui donne tout pouvoir au Président en cas de circonstances exceptionnelles, ou de la possibilité de prendre des ordonnances sans passer par la loi...
Nous avons bien compris que donner le nom "Les Républicains" à l'UMP ressort d'une double stratégie :
- asseoir l'autorité de son président, menacé, d'après les sondages, par Alain Juppé pour la primaire qui doit désigner le candidat de la droite. Si le maire de Bordeaux l'emporte contre Nicolas Sarkozy, on aura vite fait de mettre en cause le changement de nom du parti;
- l'éventuel changement de nom (les militants doivent encore s'exprimer pour donner leur accord, mais cela devrait être une formalité, sinon...) rendra impossible au parti d'extrême droite d'utiliser l'acronyme "UMPS" comme symbole de son aversion au système du "tous pourris"... bien qu'en la matière, le FN fasse encore pire, malgré un nombre d'élus relativement peu important, et sans détenir les rênes du pouvoir !  
On le voit bien, ce débat autour du nom d'un parti politique, masque les véritables problèmes qui sont celui du discrédit des partis et des hommes politiques, mais aussi celui du fonctionnement peu démocratique des institutions. Qu'importe le changement de nom, si la coquille reste vide...  

53 commentaires:

  1. les employés municipaux changent les gargouilles sur les trottoirs Héninois.
    du temps de DALONGEVILLE ,c'est J.M.Bouche,alias le couteau suisse de GEGE et sa société DEBERDT,qui aurait fait les travaux à 2.000 euros le ml.
    du temps de Binaisse et Bouquillon ,rien n'aurait été fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Devant chez QUI? A qui a t on fait plaisir . C'est juste electoraliste....

      Supprimer
    2. Ah brions alia mr Vsd fait un truc et te le babache de service qui s émerveille. Moi rien n ai fait dans ma rue je trouve les pots de fleurs horrible et j attends de voir la note. Il faudra bien le rembourser l emprunt briois

      Supprimer
    3. Comme à béziers et dans toutes les mairies extrême droite, on s'active au centre ville, pour la façade, pour le 4ème et le 3ème âge. Ailleurs, pour les sans dents, rien....
      Et puis faire la liste des "grands" travaux sur la page de la ville, pour le moindre poil de c... enlevé, ça va un moment!

      Supprimer
    4. 10H28... Steeeevvviiiieeee, embrasse moi!

      Supprimer
    5. début des travaux ,quartier de la gare,d'abord les gargouilles en piteux états, celles qui cassent les talons et tordent les chevilles,puis plus tard ,les autres

      aux incrédules ce sont bien les employés municipaux et non pas RAMERY, le copain de gégé et binaisse

      Supprimer
    6. Les "sans dents", c'est Hollande.

      Supprimer
    7. Oui mais briois pense pareil et sans doute pire.

      Supprimer
    8. La cour d'école te va très bien. "Oui, mais untel a fait ça, madameuuuuuux" !

      Supprimer
    9. Dans la vie, on a la chance que l'on veut bien se donner.

      Supprimer
  2. l'injustice française attend elle que le juge PICHOFF ,grand ami de ph. Demarquilly,meurt afin de classer définitivement l'affaire Dalongeville?.

    RépondreSupprimer
  3. Il y a 10 ans,le 25 mai 2005 le peuple souverain disait NON par référendum à la constitution européenne.La droite avec la complicité de certains socialistes a imposé par la force la ratification de cette constitution.Voilà un exemple de la démocratie à la française qui laisse des traces dans les consciences. Il ne faut pas s'étonner de la montée en puissance de l'abstention..Bafouer la souveraineté nationale lorsque le peuple est consulté est la pire des choses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ainsi va la démocratie royale Sarko Hollandaise de cette fin de 5è république.

      Supprimer
  4. non erreur c'etait ramery et d'ailleurs cest toujours ramery
    cherchez l'erreur

    RépondreSupprimer
  5. Pensez vous vraiment que nos élus vont se tirer une balle dans le pied : en diminuant leur salaire , en votant pour le non-cumul , en ne plaçant pas la famille ou les amis des amis , en bref tout ce qui , peut apporter profit . Voilà la dictature de nos élus de tous bords , la solution est très compliquée pour les convaincre que s'ils sont là est pour servir la France et non leurs profits personnels . Personnellement je n'ai pas beaucoup de solutions à part d'avoir recours au référendum pour des problèmes nous préoccupants individuellement , comme en Suisse .

    RépondreSupprimer
  6. Et les censeurs sont des censeurs.

    Ps : j'anticipe, "va donc sur le blog de ... blablabla".

    RépondreSupprimer
  7. Après BB and B; B and B je suis marqué ! Ras le bol ! rire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que GB fait allusion au commentaire de 10:28...

      Supprimer
    2. oui tout à fait, Alain 13h47, mais pas qu'à ça. Le reste est plus personnel.

      Supprimer
  8. En France, également, tout le monde (sauf quelques nostalgiques de l'Ancien Régime...) est républicain et personne (ou presque) ne songe à restaurer la royauté.

    Merci de reconnaître que tout le monde en France est républicain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 13:44 j'ai écrit "presque"...

      Supprimer
    2. Le fn , l'extrême droite, n'est PAS républicain.

      Supprimer
    3. 16:35 : donnez-nous vos arguments, SVP ?

      Supprimer
    4. Rue 89

      "La moindre des choses, pour commencer, c’est qu’un parti républicain défende les principes fondateurs de la République, à commencer par ceux qu’exprime notre devise nationale : liberté, égalité, fraternité. Tant que le fonds de commerce du FN sera le xénophobie, ce sera difficile.
      Liberté ?

      Marine Le Pen exalte la liberté, dont elle est, clame-t-elle, « la dernière défenseure ». Mais le programme qu’elle propose ne va pas précisément dans le sens d’une plus grande liberté. Il n’est question que d’ordre, de répression, d’interdiction... Dans le pays rêvé de Marine Le Pen, les magistrats ne pourront pas se syndiquer, les manifestations de soutien à des personnes dans l’illégalité seront interdites (sans-papiers, fumeurs de cannabis, manifestants arrêtés...) ; les binationaux devront renoncer à leur autre nationalité ; de nombreux citoyens ne pourront plus respecter leurs pratiques religieuses ou s’habiller comme ils l’entendent dans les transports en commun. Et les journalistes, à en juger par les pratiques actuelles du FN, auraient également du souci à se faire...
      ( briois et la presse et l'opposition, la milice avec les femen le 1er mai....)

      La laïcité découle de la liberté : c’est l’assurance de la tolérance religieuse. Marine Le Pen, elle, défend une drôle de laïcité. « L’Etat doit distinguer entre les religions », déclare-t-elle par exemple à Familles chrétiennes . Ainsi, dans la France de Marine Le Pen, on interdira les prières musulmanes dans les rue mais pas les processions du Saint-Sacrement, parce que les secondes « sont des traditions très anciennes chez nous ». En réalité, la laïcité sauce chrétienne de Marine Le Pen n’est qu’un moyen pour elle de mieux fustiger l’islam.
      ' MLP scolarise sa fille dans un lycée catho et fréquente des intégristes)

      Egalité ?

      Marine Le Pen bafoue l’idée d’égalité, par la promotion de la « préférence nationale » – qu’elle a rebaptisé « priorité citoyenne » pour que cela sonne plus « républicain ». Certes, la Déclaration des droits de l’homme parle de l’égalité entre « citoyens ». Mais à l’époque de sa rédaction, les étrangers vivant sur le sol français pouvaient très facilement accéder à la citoyenneté.

      Avec Marine Le Pen, les aides sociales, les allocations familiales, les logements, les soins, l’éducation seront fournis en priorité à certains habitants : les Français. Cette approche est la négation même de l’esprit d’égalité qui soutient nos principes fondamentaux.
      Fraternité ?

      Marine Le Pen ne sait pas ce qu’est la fraternité. Elle distille un discours non-fraternel : un discours de discorde, de rejet de l’autre. Prenez sa proposition de supprimer le droit du sol (qui permet à des étrangers vivant en France de devenir français), pour ne conserver que le droit du sang (un enfant n’est français que si l’un de ses parents au moins est français). Elle reflète une vision ethnique de la nationalité, bien éloignée de nos idéaux. Le droit du sol – qui témoigne de l’ouverture de notre pays, sa générosité, son universalisme – est profondément républicain.

      Tant que Marine Le Pen n’aura pas renoncé à la préférence nationale, à l’exclusivité du droit du sang, tant qu’elle ne condamnera pas fermement les odes à Brasillach de son père, tant qu’elle dansera avec des néo-nazis à Vienne, tant qu’elle sera obsédée par l’idée d’interdire, de réprimer, de censurer, de priver d’aide, de durcir, d’expulser, de condamner à mort... je ne pourrais la considérer comme « compatible avec la République".

      Supprimer
    5. 17H31 : oui, l'épreuve sur le respect des valeurs est un bon test. A ce sujet, la volonté déclarée de MLP de revenir sur le "mariage pour tous" serait un acte antirépublicain ! Mais c'est également ce qu'a promis Sarko. Vous avez dit "Les républicains" ?

      Supprimer
    6. Le référendum à la constitution européenne (le peuple à dit NON) est l'acte le plus anti républicain jamais perpétré en France !

      Supprimer
    7. D accord avec 16h35. L utilisation par lepen du terme ripoublicain m invite à penser que dans ses fondements ce parti n est pas républicain. Quand on respecte qq chose on ne fait pas de jeux de mots degradants

      Supprimer
    8. "Mon ennemi, c'est la finance" !

      Supprimer
    9. L'ami des le pen et de la clique c'est la finance par contre!

      Supprimer
    10. Bref, tu bosse pour la finance 17:10.

      Supprimer
    11. T'as tout comprendu toi! Toujours la même rengaine. Ah oui, avec tu, on met un "s" au verbe... Toi, tu rouleS pour le fn par exemple
      Ton raisonnement stéréotypé et imbécile , reconnaissable par cette erreur systématique...

      Supprimer
    12. Autant, je ne roule pas pour le fn, autant il est évident que tu bosses pour les bibi, les gégés and co. Pitoyable !

      Supprimer
    13. Autant je ne roule pas pour les bibi, les gégés, autant il est évident que tu bosses pour les steevieee, bruno, marine , marion, jean marie et leur clique. Pitoyable !

      Supprimer
  9. GB: la loi sur le référendum d'appartenance annoncée

    Le debut de la fin de l ue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le commentaire de 13h55 n'est pas de moi.

      Supprimer
    2. Comment savoir?

      Supprimer
  10. C'est-y pas beau cette nouvelle découverte ? Les cendres d'un défunt ont été retrouvées dans une armoire de feux les pompes funèbres municipales. Alors là je dis, bravo les vampires de l'ancienne équipe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus facile à enterrer les biftons que le simple quidam.

      Supprimer
    2. Oui à ce propos, hier, marine "visitait" la Douma...

      Supprimer
    3. jmlp lui, il préfère les enterrer les lingots d'or sous un cocotier, loin, loin d'hénin beaumont. Et ça s'appelle le patriotisme...

      Supprimer
    4. Au fait, a-ton des nouvelles de notre grand propriétaire terrien ? Que doit-il encore à la ville ? Lui qui fut très à cheval sur les principes.

      Supprimer
  11. Quant il y a vampires, il y a du sang... avec des cendres... ça m'étonnerait. Et pis, c'est vachement grave ce que vous racontez, ça met en péril notre pays!

    RépondreSupprimer
  12. Faites tourner ce terrible fait divers sur les sites fachos,16H09;
    Ils en feront un hoax extrême droite comme celui de l'histoire de la pauvre vieille dame de Rennes.
    Pauvre vieille dame, française de souche, à la misérable retraite,qui s'est retrouvée nue et dormant dans la nuit froide, parce que des méchants squatteurs ( probablement drogués, chômeurs donc profiteurs,vivant de rapines, musiciens, sales et sans doute arabes, noirs musulmans, et c'est moins grave, mais quand même, juifs) ont profité qu'elle partait en week end chez sa fille malade pour lui voler son bien le plus cher,en deux jours, maison qu'elle n'habitait plus depuis trois ans, mais le temps passe vite en facholand, c'était un week end quand même...

    Hoax extrême droite ( traduction de votre com en langage onéchénou 16H09):
    "Les socialopes et les gauchiasses revanchards et frustrés bobos qui ont ruiné la ville de notre steeve, ont sali la France éternelle, notre France, la vraie, d'avant la chienlit soixante huitarde , en profanant , car c'est une profanation , Patriotes, oui une trahison...... en profanant le repos éternel qui était du à un compatriote de souche. Ces salopards, une balle dans la tête à chacun quand nous serons au pouvoir, crachant sur notre France chrétienne et blanche, sous les ordres de la mafia socialiste, des ripoublicains, sous les ordres directs de dalongeville et de binaisse, ont planqué les cendres de notre compatriote de souche.Bande de feignasses de fonctionnaires, au poteau!
    Notre Steeve va porter plainte immédiatement,demander des exclusions et peines exemplaires (ainsi que de gros, très gros dommages et intérêts)...ameuter la presse, même celle soumise au lobby judéo-anarcho-syndicaliste-homo- socialo-écolo-bobo-intello-islamo-franc-maçonnique, "

    RépondreSupprimer
  13. Étudiante, Geneviève de Gaulle-Anthonioz incarne la jeunesse qui "inflexible refuse les lâches abandons" et résiste à l'inacceptable.
    ‪Panthéon2015‬

    RépondreSupprimer
  14. Que ferait Germaine Tillion aujourd'hui?

    François Hollande a rappelé ces mots de Germaine Tillion: "Il n’existe pas un peuple qui soit à l’abri d’un désastre moral collectif ".

    "Aujourd’hui Germaine Tillion serait dans les camps des réfugiés qui accueillent les exilés de Syrie et d’Irak. Elle appellerait à la solidarité pour les Chrétiens d’Orient. Elle se serait mobilisée pour retrouver les filles enlevées par Boko-Aram. Elle s’inquièterait du sort fait aux migrants", a imaginé FH, reliant ses combats aux problématiques que doit affronter le monde en 2015.

    "Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Jean Zay;
    Soixante dix ans après, ces haines reviennent et il n'existe pas un peuple qui soit à l'abri d'un désastre moral collectif.
    D'ailleurs , la fachosphère ne se prive pas de salir ces quatre résistants. De tout salir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Discours insipide du président. "Moi je".... rien du tout.

      Supprimer
    2. Très bon discours de FH, fort, émouvant, essentiel en ces temps de lepénisation des esprits,, la peste brune

      Supprimer
    3. Remarque insipide!

      Supprimer
    4. Discours pas au niveau. Président pas au niveau. Pays pas au niveau. Remarque, quand on voit ceux qui défende cette gauche là, faut pas s'étonner.

      Supprimer
    5. 00H56, bloggeur pas au niveau.

      Supprimer
  15. Ils ont résisté et payé de leur vie pour que la France soit à nouveau libre.

    RépondreSupprimer
  16. Ils collaborent et rampent pour que le France soit salie. Honte à eux ces anti républicains qui pactisent avec le parti de la haine, du racisme, du mensonge... J'ai honte Germaine, Pierre, Jean...

    RépondreSupprimer