mardi 1 juillet 2014

Vendredi 18 H au Maracana de Rio : France-Allemagne en quarts de finale du Mondial.

La France a donc battu le Nigéria par 2 buts à zéro. Et pourtant cette victoire fut difficile à obtenir. Les Nigérians ont une très belle équipe, avec des joueurs athlétiques et talentueux. Mais le match aurait pu basculer en leur faveur s'ils avaient bénéficié du but que l'arbitre leur refusa pour un hors jeu peu évident ou s'ils avaient pu conserver un de leurs meilleurs joueurs sévèrement blessé par le milieu de terrain français Matuidi, heureux de ne pas avoir été exclu pour son agression sur le Nigérian. L'équipe africaine aurait pu aussi profiter des mauvaises premières minutes des Français en deuxième mi-temps, malmenés qu'ils furent à ce moment-là. Mais tout s'est bien terminé pour les Tricolores qui avaient, il faut le dire, failli marquer 2 fois quand Cabaye tira sur la barre (quelle drôle d'idée, n'est-ce pas, alors que c'est plus facile de viser en dessous...) ou lorsque Benzema vit sa frappe arrêtée sur sa ligne par un défenseur nigérian.
Il me reste quand même un sentiment d'insatisfaction car certains joueurs français passèrent complètement à côté de leur sujet. Ainsi Olivier Giroud, absent pendant le temps qu'il passa sur le terrain. Partice Evra ne fut jamais là où il devait être et ne participa pas au jeu offensif. Il est temps de donner sa chance pendant 90 minutes à Lucas Digne, beaucoup plus rigoureux. L'autre ancien lillois, Debuchy, plus attentif sur son vis-à-vis, manqua tous ses centres... Benzema n'entreprit rien de bien tant que Giroud resta sur le terrain, mais se libéra dès que le jeune Antoine Griezmann entra pour remplacer le grand Olivier. Cela fait pourtant plusieurs matchs que c'est ainsi et on espère que Didier Deschamps l'aura enfin compris en alignant Benzema et Griezmann d'entrée de jeu, avec un Valbuena, indispensable tant il se bat sur tous les ballons et donne, ainsi, l'exemple à ses coéquipiers. Pogba est un joueur prodigieux capable de tout faire : tacler, courir à grandes enjambées, tirer des 2 pieds et de la tête (il marqua le premier but). Dommage qu'il eut également un passage à vide en début de seconde mi-temps et qu'il loupa quelques passes pendant les 45 premières minutes. Il monte en puissance et, je le répète, devrait être la grande révélation de ce Mondial, tant sa classe est énorme.
Quant à Lloris, je reste circonspect, même si, à entendre le journaliste Christian Jeanpierre, ce gardien est extraordinaire, alors qu'il relâche des ballons ou repousse la balle dans les pieds adverses...
On a toujours un peu mal au cœur quand on voit des équipes valeureuses comme le Chili, le Mexique ou le Nigéria éliminées durant ces huitièmes de finale, mais c'est la dure loi de ces matchs à élimination directe. Heureusement la Colombie, autre "petite"équipe" s'est qualifiée, tout comme le Costa-Rica...

L'adversaire de la France, en 1/4 de finale, sera donc l'Allemagne qui a battu très difficilement, après prolongation, une magnifique équipe d'Algérie qui a fait jeu égal avec elle, sur le score de 2 à 1 (0-0 à la fin du temps réglementaire).

23 commentaires:

  1. C'est vrai qu'ils sont plaisants Tous ces petits villages
    Tous ces bourgs, ces hameaux Ces lieux-dit, ces cités
    Avec leurs châteaux forts Leurs églises leurs plages
    Ils n'ont qu'un seul point faible Et c'est d'être habités
    Et c'est d'être habités Par des gens qui regardent
    Le reste avec mépris Du haut de leurs remparts
    La race des chauvins Des porteurs de cocardes
    Les imbéciles heureux Qui sont nés quelque part.
    Les imbéciles heureux Qui sont nés quelque part.
    Maudits soient ces enfants De leur mère patrie
    Empalés une fois Pour toutes sur leur clocher
    Qui vous montrent leurs tours Leurs musées, leur mairie
    Vous font voir du pays Natal jusqu'à loucher.
    Qu'ils sortent de Paris De Rome ou de Sète
    Ou du diable Vauvert Ou bien de Zanzibar
    Ou même de Montcuq Ils s'en flattent mazette
    Les imbéciles heureux Qui sont nés quelque part.

    Le sable dans lequel Douillettes leurs autruches
    Enfouissent la tête On trouve pas plus fin,
    Quant à l'air qu'ils emploient Pour gonfler leurs baudruches
    Leurs bulles de savon C'est du souffle divin.
    Et petit à petit Les voilà qui se montent
    Le cou jusqu'à penser Que le crottin fait par
    Leurs chevaux même en bois Rend jaloux tout le monde
    Les imbéciles heureux Qui sont nés quelque part.

    C'est pas un lieu commun Celui de leur naissance
    Ils plaignent de tout coeur Les pauvres malchanceux
    Les petits maladroits Qui n'eurent pas la présence
    La présence d'esprit De voir le jour chez eux.
    Quand sonne le tocsin Sur leur bonheur précaire
    Contre les étrangers Tous plus ou moins barbares
    Ils sortent de leur trou Pour mourir à la guerre
    Les imbéciles heureux
    Qui sont nés quelque part.
    Les imbéciles heureux
    Qui sont nés quelque part.
    Brassens.

    Mon Dieu qu'il ferait bon Sur la terre des hommes
    Si l'on n'y rencontrait Cette race incongrue
    Cette race importune Et qui partout foisonne
    La race des gens du Terroir, des gens du cru.
    Que la vie serait belle En toutes circonstances
    Si vous n'aviez tiré Du néant ces jobards
    Preuve, peut-être bien De votre inexistence
    Les imbéciles heureux Qui sont nés quelque part.
    Les imbéciles heureux Qui sont nés quelque part.

    Brassens, merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Montrer tant d'intolérance envers des gens que l'on accuse d'en avoir, c'est ce mettre à leur niveau en sorte.

      Supprimer
    2. La connerie, c'est la connerie. Pas de détours pour la dénoncer. Vive Brassens!

      Supprimer
    3. La connerie, une des choses le plus partagée, même par les tolérants!!!!

      Supprimer
    4. On est toujours le con de quelqu'un, en avoir conscience est l'accepter est le début de la sagesse

      Supprimer
    5. Vivement le prochain texte de lady gnangnan.

      Supprimer
    6. 13:48, vous avez tout compris. L'intolérance se cache souvent derrière un masque.

      Supprimer
  2. Souviens-toi, il était une fois Séville, souviens-toi !

    RépondreSupprimer
  3. La médiocrité, Mr Piret ? Mais vous l'avez soutenue en totalité, lors des dernières
    élections municipales !

    RépondreSupprimer
  4. 1, il y avait hors-jeu sur le but refusé. 2, la blessure est totalement involontaire et de toute façon cela n'aurait rien changé car... 3, les français ont été meilleurs... sur 90 minutes, surtout dans les 20 dernières. Résultat logique donc. Nous n'avons rien volé. Pas à être honteux. Nous ne sommes pas le Brésil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le hors-jeu m'apparaît évident quant à moi, mais Matuidi s'en sort très bien.
      La France s'est laissé balader pendant trop longtemps.
      L'équipe adverse n'aurait pas dû lui poser de tels problèmes, un peu inquiétant!
      M. Alpern ce Nigéria ne me paraît pas comparable avec le Chili ou le Mexique mais j'ai un faible pour les équipes latino-américaines, les trouvant EXTRAORDINAIREMENT douées en général, vraiment à part dans le monde du foot .
      L'Algérie a un gardien MONUMENTAL!

      Supprimer
    2. Monumental quand on lui tire en plein dessus. Pour les sorties...

      Supprimer
  5. et moi je voudrez remercier mr dgerme , adjoint a la sécu d' avoir fait le passage pieton entre la mairie et le pmu
    comme sa je me ferai pas ecrasé après le tiercé de dimanche
    merci mr dgerme et amitie a mr kemelle

    RépondreSupprimer
  6. merci l' Allemagne , merci
    j' ai pu sortir mon chien hier soir
    merci l' Allemagne , merci

    RépondreSupprimer
  7. Une victoire difficile à obtenir ...peut-être mais la FIFA a de sacré argument afin de réveiller nos enfants gâtés.

    "- même s'ils avaient échoué au premier tour, chacun des 23 joueurs aurait reçu la coquette somme de 75 000 euros… les joueurs toucheront 30 % des sommes versées par la Fifa, quel que soit le parcours. Pour le premier tour, la Fédération française recevra 5,8 millions d’euros. Ils se partageront donc 30 % de cette somme quoi qu’il arrive. Et si ils vont en quarts de finale, ils auront 30 % des 10,2 millions qui leurs seront alors versés."

    Soyez sur que lorsque la France(donc les contribuables) aura rempli le compte en banque de ces produits de luxe, ils quitteront notre pays sitôt leur retraite doré sans oublier de cracher dans la soupe .
    Voilà pourquoi je préfère nettement me déplacer pour aller voir nos joueurs Héninois plutôt que de poindre devant ma télé pour leur faire de l'audimat dans un pays ou la pauvreté règne jusqu'à ce que mort s'en suivra si le Brésil perd la coupe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'en termes de gestion le stade H est un modèle du genre !

      Supprimer
  8. Le mal de dos de Ribéry n'était qu'un leurre, voilà la vraie raison de son éviction de la coupe du monde.

    Ribéry « J’aime l’Algérie et je supporte l’équipe d’Algérie »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MENSONGE du FN;
      Ribéry : " J'aime L'Algérie.Et je soutiens l'Algérie face à l'Allemagne....
      Faut terminer les phrases!
      Alors, si malheureux que le France est gagné et L'Algérie perdu? Allez vous trouverez bin autre chose.

      Supprimer
    2. Ben, les fachos n'ont rien eu à dire pour hier soir.Pas de chance.Comme d'habitude ils inventent des saloperies et des rumeurs;

      Supprimer
    3. à 12h18 toi parler comme ribery " la france est gagné et l' algerie perdu" faut terminer les phrases! (sic)

      Supprimer
  9. Puisque beaucoup de commentateurs ont un "rêve": la victoire de l'équipe de France au Brésil, j'ai le droit d'exprimer le mien:" qu'ils perdent"! Cela obligera les" journaleux " à aspirer à des rêves de croissance, de plein emploi et de mieux vivre pour nous Français.

    RépondreSupprimer
  10. Je pense que la phrase de Ribery n'est pas condamnable. Est-il anormal qu'un joueur de l' équipe de France puisse avoir de la sympathie pour un éventuel adversaire .S'il avait joué hier, il aurait mouillé son maillot car on peut tout dire de lui sauf qu'il est fainéant sur le terrain. GB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord.

      Tom Jericho.

      Supprimer