dimanche 15 mars 2015

Rétro : quelques mois avant une défaite annoncée (7)




lundi 15 avril 2013


Inéluctable : le prochain maire d'Hénin-Beaumont sera...


A entendre des citoyens héninois, et cela n'a pas valeur de sondage, bien sûr, la perplexité est grande concernant les élections municipales de 2014. Même ceux qui ne s'intéressent que de loin à la vie politique locale critiquent la non-action municipale. Ceux-là regardent ce qui a été fait depuis 4 ans et, mise à part la réfection de quelques voieries, constatent que l'on a fait du sur-place. Ils ne connaissent pas, pour la plupart, le maire, ni les élus en général...ce qui les change de la proximité avec Dalongeville.
Ceux qui suivent d'un peu plus près les affaires de la ville (et c'est une minorité des habitants) s'étonnent de l'influence néfaste que peut avoir un DGS sur un maire qui apparaît comme un être soumis. Ils ne comprennent pas non plus pourquoi, depuis une quinzaine d'années, ce sont les mêmes têtes qui figurent dans le paysage politique héninois. Toutes ces années de faillite auraient dû éliminer à jamais ceux qui ont été incapables de gérer la ville. Pourquoi n'y a-t-il pas de nouveaux visages, vierges de tout passé ? Quand on creuse un peu, ces Héninois "politisés" ne comprennent pas l'absence de certains partis politiques tels l'UMP, l'UDI, EELV ou même le PRG. On les fustige de ne montrer le bout de leur nez qu'au moment des élections.
Troisième composante de cet essai de sociologie politique sans prétention car initié par un ...non-sociologue, c'est le personnel de la ville. Une large hostilité envers le maire et son DGS se dégage, car ils ont eu "tout faux" pendant ces 4 ans. La vague actuelle de sanctions disciplinaires (justifiées ou non) ont achevé le peu de crédit dont pouvaient disposer MM Binaisse et Thibault. Quand on pense que deux des objectifs prioritaires de la politique de gestion des RH n'ont même pas été atteints en 4 ans : rien sur le régime indemnitaire particulièrement injuste, rien non plus sur la définition des fonctions et postes de travail, d'où l'absence chronique d'organigramme. Il est rare qu'un maire soit autant rejeté par son personnel municipal que celui d'Hénin-Beaumont : plus que ce qui vient d'être dit, c'est le manque de considération envers ses agents qui est reproché au maire. Au-delà de ses propres "binaissades" qui font rire jaune maintenant, c'est l'indifférence envers ses collaborateurs qui hérisse le poil des employés : le pire mépris semble être celui qui fait qu'on ne les salue pas dans l'enceinte de la mairie...Dans sa très grande majorité, les agents municipaux ne voteront pas pour l'équipe municipale en place, en 2014.

Le moindre observateur, même extérieur à la ville, comprend très vite que l'élection municipale prochaine se jouera entre le FN et les autres, à savoir les quelques survivants politiques de ces dernières années.
Le PS est discrédité, parce que responsable principal (si ce n'est unique) de la situation présente et parce que soutien de l'équipe bancale en place. Le PC est à la remorque, pour des raisons alimentaires (il lui faut préserver ses positions dans quelques autres municipalités extérieures et il a besoin du PS). Le MRC, en mini-opposition à l'intérieur de la majorité, n'existe pas aux yeux de la population et de toutes les façons devra, à un moment ou un autre, se rallier à quelqu'un. Les Verts sont totalement absents de la vie quotidienne héninoise. Quant à la droite, elle n'existe pas et il est même possible qu'elle ne présente pas de liste l'an prochain ! Il est vrai que son électorat est phagocyté par l'extrême-droite. Quant à Pierre Ferrari, dont on aurait pu penser qu'il jouerait un rôle intéressant, il semblerait qu'il ait eu quelques difficultés avec son entourage, mais pourrait, malgré tout, rebondir, le temps de reconstituer ses forces.
Gérard Dalongeville a l'outre-cuidance de penser qu'il se présentera aux élections. Il fait ainsi mine de croire que son procès n'aura aucune influence sur son image. Cela fait quelque peu penser à la volonté supposée de Cahuzac de revenir à l'Assemblée nationale...Plus sérieusement, le procès (qui aura lieu du 27 mai au 15 juin) sera l'occasion, devant les médias nationaux (et même autres) de démontrer ce qu'est "le système Dalongeville". L'ancien maire entend clamer que l'argent détourné au dépens des Héninois, est allé alimenter les caisses du PS et qu'il n'a rien perçu à titre personnel ! Non seulement il faudra prouver le financement occulte du PS (on rappellera simplement que G. Dalongeville n'était pas adhérent de ce parti jusqu'en juin 2008 !), mais encore que les dizaines d'entrepreneurs mis en examen dans ce dossier se trompent quand ils affirmeront, à la barre, que les marchés dont ils furent attributaires dans des conditions étonnantes, n'ont pu qu'enrichir l'ancien maire. Je ne sais si l'on a retrouvé des comptes personnels dans quelque paradis fiscal, ou (comme on me l'a suggéré, il y a peu) que l'argent a été planqué dans quelque trou d'un jardin, en tous les cas, on peut se demander comment GD peut échapper à l'accusation d'enrichissement personnel ! De toutes les façons, l'Héninois le plus éloigné de la politique, sera scotché devant son poste TV et même s'il avait quelques sympathies pour lui, nul doute qu'il en sera guéri séance tenante. Dalongeville aura également du mal à échapper à l'inéligibilité. Il compterait, paraît-il sur un appel, suspensif, pour pouvoir se présenter aux élections. "Manque pas d'air"!
Dans la double hypothèse où il pourrait se présenter et où il obtiendrait suffisamment de voix pour concourrir au second tour contre le FN, et qu'il appelle au "vote républicain", je ne suis pas sûr que les électeurs dits "républicains", placés devant un choix entre la peste et le choléra, mettent un bulletin de vote dans l'urne avec le nom d'un candidat qui pourrait, quelque temps plus tard, en cas d'arrêt de la Cour d'appel confirmant la condamnation pénale et l'inéligibilité, devoir quitter ses fonctions une nouvelle fois, comme en 2009. Il est fort probable que les électeurs, devant le dilemme, choisiront l'abstention favorisant ainsi celui qui sera arrivé en tête au premier tour, c'est-à-dire, à coup sûr, le FN.
Si, envers et contre tout, le maire actuel arrivait derrière le FN au premier tour, la vindicte contre lui serait moins forte que celle contre Dalongeville. N'empêche qu'une équipe Binaisse ne fera pas le poids devant le FN et...l'abstention.
Sauf apparition d'une équipe nouvelle, ce qui semble de plus en plus improbable avec le temps restant avant mars prochain, les jeux me semblent faits... La seule question qui se pose est celle de savoir si Briois gagnera au premier tour ou bien au second tour (dans ce dernier cas, avec plus de 60% des voix !).

31 commentaires:

  1. Depuis avril 2014;
    Une ancienne adjointe qui se lâche avec des propos homophobes.
    Un ancien adjoint qui insulte des électeurs ( gros c... )
    Etc
    J'ai bien peur que dimanche prochain, nous ayons à changer le dernier mot de l'expression:
    22 vla les f...
    signé Gourovitch

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les militants et élus fn qui insultent et menacent les français, ça te gêne pas?

      Supprimer
  2. Briois s'offusque, fait sa sucrée... D Noël aurait injurié son parti! C'est l'hôpital qui se fout de la charité. Il oublie le maire qu'il a été à maintes fois alerté, par des lanceurs d'alerte, des propos et injures de militants fn ou futurs élus, propos racistes, homophobes, anti-républicains d'une violence inouïe. Il n'a jamais réagi. Qui ne dit mot consent et approuve.Il oublie, le "maire" , les propos qu'il tient en CM et ce que sont devenus ces CM..Oui son parti est raciste, homophobe, anti-républicain et violent.Il en est un des principaux cadres... Les gros cons racistes existent. S'il désapprouve, qu'il quitte ce parti! C'est simple!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous invite à aller passer une journée dans une classe de quartier tel celui de Malakoff. Et si vous vous en sortez, alors là, bous pourrez porter un jugement sur celles et ceux qui y consacrent la totalité de leur vie professionnelle. J'aimerais savoir le contenu de la vôtre !

      Supprimer
    2. C' est vrai que vos propos ne sont pas violents Mary "C'est l'hôpital qui se fout de la charité".

      Supprimer
    3. Mon commentaire de 16h51 n'a plus de sens. Il répondait à une insulte ensuiite effacée à juste titre

      Supprimer
  3. C'est bien et juste. Ne les laissons plus parler.

    "Ce sont des regrets bien tardifs, mais des regrets courageux quand même : Laurent Ruquier, l’animateur de l’émission On n’est pas couchés, a « regretté » samedi soir avoir donné la parole pendant cinq ans à Eric Zemmour, contribuant ainsi à banaliser les idées du Front national.

    Ce n’est pas venu sous la forme d’un communiqué officiel, ni même d’une déclaration solennelle à l’antenne, mais plutôt comme un cri du coeur dans le feu d’un débat. Laurent Ruquier a lâché :

    « Je regrette d’avoir donné la parole à Eric Zemmour pdt 5 ans, je me rends compte que j’ai banalisé ses idées ».

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand temps de faire taire cette engeance.

      Supprimer
  4. Pendant ce temps , le bateau coule et l'on aperçoit plus que le haut des mats .Mais dans les barques de secours , on discute de la peut être mauvaise qualité du bois ayant servit à la construction de celui ci ! Autre chose m'important plus , le Canard de cette semaine décrivait la catastrophe annoncée à la lecture du programme économique (moi j'appelle celui ci Et con et commiqiue ) du fn .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas un programme, c'est n'importe quoi!

      Supprimer
  5. briois est il encore le mandataire financier de la "jeanne", connait-il chatillon, a t'il travailler avec lui? bilde a t'il bénéficié, bénéficie t'il toujours d'un emploi fictif payé sur nos impôts?
    Toujours pas de réponses sur le blog fn à ces deux simples questions d'importance pourtant... Suspect.

    RépondreSupprimer
  6. FN :" la dédiabolisation n'est qu'une façade" / Un ex militant FN, lanceur d'alerte.

    "J’ai adressé différents courriers à la direction du FN, à Marine Le Pen et Nicolas Bay notamment, pour signaler des comportements et des propos que j’estimais inacceptables. J’ai été ignoré. Ma démarche était pourtant bienveillante : il s’agissait de défendre le parti contre des propos qui pourraient lui porter préjudice. Mais je me suis vite rendu compte que la direction laissait sciemment des gens tenir des propos qui vont à l'encontre de son discours officiel, pourvu qu'ils ne soient pas trop médiatisés."

    http://leplus.nouvelobs.com/…/1339453-je-suis-un-ex-militan…

    RépondreSupprimer
  7. LE VRAI VISAGE DES CANDIDATS FN...
    Sujet traité en dessins sur "L'actualité en dessins" = > http://lc.cx/jCo

    RépondreSupprimer
  8. "lui donner le nom de l’officier putschiste Hélie Denoix de Saint-Marc n’en est pas moins symbolique et lourde de messages ... Et à quand un square Musolini ou Goebbels? Non aux fachos!"

    Y a bien des rues, avenues, places et édifices au nom de Mitterrand, et pourtant le rôle joué en Algérie par le père François c'est pas jojo non plus.

    RépondreSupprimer
  9. Vous engueulez entre vous ,puisqu'il n'y a plus que vous les anti sur ce blog ;même pas besoin de lancer la mécanique;la démontée du bulbe ,l’alpern le censeur et sa clique !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'exclusion devient une constante sur ce blog. On fait de jolis textes, on parle de fraternité, de respect du prochain... et bientôt il ne restera que Mary qui répond à Mary. ça a déjà commencé. Pas étonnant que la démocratie se perde avec de telles méthodes. Briois, Mary, Alpern, Noel, tous pareils.

      Supprimer
    2. Oui en effet 15h53 cela devient pathétique....

      Supprimer
    3. Et bien les neuneu feneux, nommés aussi "mous du bulbe" ou bas du Front, allez miauler gras sur le blog de l'extrême droite trop trop démocratique . Vous êtes pathétiques

      Supprimer
    4. Je pense que 15:51 est celui qui a traité Mary de c... et même s'il a parlé de fraternité ensuite, je ne vois pas très bien comment il peut s'offusquer que je n'ai pas validé ses insultes... Et 17h49 n'en est que plus pathétique dans son jugement !

      Supprimer
    5. C'est vrai que Mary n'a jamais insultée qui que ce soit ici.

      Supprimer
    6. Des gros c...s racistes du front. Ne plus les laisser parler, Alain.

      Supprimer
    7. Va sur le blog de l'extrême droite "t'exprimer", mou du bulbe, bas du front. Cesse de pleurnicher 11H58, tu nous gaves! Laisse parler les grands.

      Supprimer
    8. Les grands comme vous font la prospérité des bas du front.

      Supprimer
    9. mais vi, mais vi!

      Supprimer
  10. Alors Lilliane t'est pas la?partis avec ton camping car ? dans le midi? chez ....

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'extrême droite éradiquons la

      Supprimer
  12. pas de changement depuis avril 2014, un responsable de la caisse des écoles se promène avec sa famille et pour ses besoins personnels dans une voiture de service blanche kangoo les week-ends. Pendant les heures de travail il va conduire sa fille au collège à Lens avec sa voiture de service. Pas grave, ce sont les contribuables qui paient !!!!!!! Privilèges !!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  13. Y'a bon la république pour les anti-républicains... signé le parti de la Jeanne et les emplois fictifs d " assistants parlementaires"

    RépondreSupprimer