lundi 30 mars 2015

Second tour des départementales (2)

 2- Dans le Pas-de-Calais: la gauche a failli perdre la majorité au Conseil départemental

Avec vingt cantons sur 39 (18 au PS et 2 au PC) la gauche garde la majorité absolue dans le département. La droite double presque son nombre d’élus (13 cantons emportés) et le Front national fait son entrée essentiellement grâce aux 6 victoires obtenues dans le bassin minier. Le PC avait onze élus, il garde les cantons d’Auchel et d’Avion, soit 4 élus. J'avais pronostiqué 18 cantons pour la gauche... 


2-1 Le "Bassin miné" ?

6 cantons sont, donc, emportés par le FN
- les 2 cantons d'HB sont tombés, comme analysés dans le post précédent.
Celui de Carvin a été préservé parce que le conseiller sortant a réalisé un très bon score dans la ville dont il est maire (Libercourt), alors que les villes des 2 derniers députés, socialistes, du territoire (Facon à Courrières, Kemel à Carvin) ont laissé la majorité, dans leur ville, au FN. On mesure bien la décadence du PS : le député en place est minoritaire dans la ville dont il est maire !
- A Lens, ville berceau du syndicalisme et du socialisme, le canton est devenu FN ! Certes, une majorité "républicaine" a été préservée sur la ville de Lens. J'écrivais lundi dernier que les dissensions à gauche (plaies non cicatrisées de la dernière élection municipale à Lens), ainsi que des appels de droite (UMP) à voter blanc (ni-ni), ont abouti à ce que l'on pressentait. Le frontiste Hughes Sion, lillois parachuté à Lens, lors des dernières municipales, s'était illustré lors d'un documentaire de Direct8, en caméra caché, par quelques "faiblesses" politiques... (le CSA a fait des remarques sur la déontologie). 
- Harnes :  le FN l'a emporté face aux rivalités socialo-communistes qui minent la vie politique sur Harnes, les reports de voix vers les candidats FG n'ayant, semble-t-il, pas fonctionné...
- Wingles : l'avance du FN était telle qu'il aurait fallu une baisse de l'abstention (le front républicain ayant fonctionné, paraît-il)...
- Lillers : la droite, troisième derrière l'union de la gauche et le FN, au 1er tour, a refusé de se désister, faisant probablement gagner le FN, même si le candidat UMP/UDI a eu le culot de déclarer hier soir : "Notre retrait n’aurait fait qu’accentuer le vote FN" !

2-2 : le coup est passé très près, dans le reste du Pas-de-Calais

- La gauche a gagné, contre le FN, à Béthune (bonne surprise finalement grâce à un bon report de voix de la droite), Beuvry, Noeux (le président Dagbert n'en menait pas large, quand même), Douvrin (O. Duriez, pourtant populaire dans son secteur, n'a vaincu que de 34 voix !);
- Avion (FG), Bully (PS) et Liévin (union de la gauche, nettement) confirment le premier tour;
- victoire assez facile à Bruay du PS et des DVG à Aire-sur-la Lys. Par contre, à Auchel, le PG a eu chaud. Tous contre un candidat FN...
- Arras 1 (le fils Alexandre, Bernard, et Françoise Rossignol, sortants de gauche, ayant perdu de 4 voix), Arras 2, les 2 cantons arrageois, dans une triangulaire et Avesnes-le-Comte ont tous vu, comme prévu, la victoire de la droite. A Brebières, le PS s'est imposé. Dans le canton d'Arras 3, le PS, avec l'incroyable Cottigny, symbole du système PS 62  (voir le portrait que j'en ai dressé : http://alpernalain.blogspot.fr/2011/12/le-systeme-dans-le-pas-de-calais-1.html) l'a emporté. A Bapaume, les divers droite ont gagné comme prévu;
- dans tous les cantons suivants, le FN était présent, mais n'en a emporté aucun :
* Fruges (DVD), Longuenesse (UD) et Mark (UMP) lors de triangulaires. A Desvres, le PS l'a emporté dans une triangulaire (la droite, en 3ème position au premier tour, s'était pourtant maintenue !);
* Calais 1 (UD nettement), Calais 3 (d'une centaine de voix, pour l'UD) , Saint-Pol/Ternoise (UD), Etaples (UD) et Berck (facile pour l'UD) : lors de duels;
* A Boulogne 1 et Boulogne 2, Outreau, Lumbres et Calais 2, le PS l'emporte.

A suivre

15 commentaires:

  1. Je pense que quel que fut le candidat socialiste , le plus compétant , le plus sérieux , car n'éxagerons pas , la majiorité des élus de droite comme de gauche sont des élus faisant sérieusement le travail , il aurait été battu par des binomes dont nul n'a jamais entendu la voix , ni vu la personne .Nous ne pouvons plus , c'est bien dommage , débattre sur des programmes , critiquer tel ou tel fait , ,critiquer la personne même , rien n'y fait .Au fn , un seul discours , une seule personne à droit à la parole .Le programme , une vaste fumisterie . Donc , comment faire sérieusement une analyse , je me répète ? À Noyelles sous lens , on m'a dit , pour ceux qui ont connu , que même Polica aurait été élu sous la bannière fn. Respect pour cette figure locale .décédée . Par ailleurs dans le pays , une dame centenaire fut présentée par le fn . L'insulte à la démocratie ayant été telle que je reste sidéré par ce tel manque de respect de notre démocratie .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec votre niveau en orthographe, l incompét(e)nt . Vous n'êtes pas faineux ??

      Supprimer
    2. Vrai, sûrement... Mais n,assistons nous pas impuissant a cette dérive de la privatisation des outils de notre démocratie depuis de nombreuses années ? Ce que vous dénoncés chez l'extreme droite n'était_ce pas déjà une dérive que l'on pouvait observer chez les mêmes qui tiennent les rennes des assemblées et qui ne cessent d'agir en contradiction avec leurs idéaux et le droit ?
      Si les citoyens ont amené la peste brune au pouvoir, n'est_ce pas par dégoût de ce qu'ils observaient sans capacité reelle de rappeler et d'imposer quelques fondamentaux largement foules aux pieds par ceux_la mêmes qui devaient veiller a les mettre en oeuvre ?
      L'extrême droite est bien la. Ne continuons pas de lui donner les moyens de prospérer et n'accusons pas ceux qui avaient anticipe cette réflexion...

      Supprimer
  2. Hier soir, le spectacle était hallucinant. Dans un pays qui part en lambeaux, la plupart des intervenants n’était préoccupé que de minables combinaisons politiques pour savoir qui dirigerait quoi et comment ils avaient pu « faire barrage » au FN, au mépris de quelques millions d’électeurs.
    Sidérant.
    Ils ont démontré, s’il en était encore besoin, leur incapacité fondamentale à comprendre et plus encore à faire face aux défis du temps.
    Il n’est pas besoin de chercher beaucoup plus loin pour comprendre le taux d’abstention ou le vote FN.
    Le moyen-orient est en flamme, qui dirigera le Vaucluse ?
    L’europe est ruinée par une politique monétaire délirante ? Ouf, l’Aisne ne sera pas FN.
    La guerre nous encercle ? Pas de panique, la seine et marne reste communiste.

    Ils sont Charlie, ils ont tout compris…

    RépondreSupprimer
  3. La racaille. Une belle brochette de fraudeurs et aussi ... d'assassins.

    Claude Jaffrès (FN) 1997, condamné pour abus d’autorité et usurpation de fonction.
    Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Condamné pour harcèlement moral.
    Denis Monteillet (FN) 1995, condamné pour avoir inscrit plusieurs personnes de son voisinage sur la liste présentée par son parti au municipales sans les avoir prévenues. Le Conseil d’Etat a annulé les élections des conseillers municipaux FN pour « liste irrégulière ». ( déjà, un mode de vie le mensonge chez les feneux!)
    Emilien Bonnal (FN) 1985, ex-candidat FN aux cantonales et municipales, a été reconnu coupable de MEURTRE, alors qu’il collait des affiches pour le FN, pour avoir tué Abdallah Moktari, 23 ans ; qui l’avait insulté. 8 ans de prison.
    Francis Watez (FN) 1995, condamné pour incitation à la discrimination raciale pour avoir (2 ans d’inéligibilité et 50 000 F d’amende, pas assez malheureusement!).
    François Nicolas-Schmitt (FN) 1997, condamné pour détournement de fonds.
    Gilles Lacroix (FN) 1997-1997, condamné pour complicité de violence en réunion, avec arme et préméditation et pour complicité de destruction de biens.
    Georges Theil (FN) 2001, condamné pour contestation de crimes contre l'Humanité. 2004-2006, de nouveau condamné pour contestation de crimes contre l’humanité.
    Jacky Codvelle (FN) 1990, condamné pour avoir mis le feu à la voiture du député du Rhône et maire PS de la ville, Jean Jacques Queyranne pour fêter le 14 juillet!
    Jacques Bompard (FN) 2008-2010, mis en examen pour prise illégale d’intérêt.
    Jacques Coutela (FN) 2011, mis en examen pour incitation à la haine raciale suite à son apologie d’Anders Behring Breivik, auteur des attentats d’Oslo....



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. être mis en examen ce n'est pas être condamné

      Supprimer
    2. A ce petit les copains Pc et PS3 ne sont pas en rente mon cher? Non

      Supprimer
    3. Ah ces députés européens fn, ces assistants parlementaires... cela peut être une vraie rente sur nos impôts. Quand on monte au cocotier... hein
      Au fait briois est il toujours mandataire du parti de la "jeanne" et marion dite marine , quels liens avec les personnes mises en examen?

      Supprimer
    4. Ils ont TOUS une vraie rente sur nos impôts nuance!

      Supprimer
  4. Excellent présage. Hayange en résistance.
    "Le début de la fin pour Fabien Engelmann…

    Les élections départementales ont livré leur verdict. L’apprenti dictateur hayangeois est balayé. Ses mentors du groupuscule islamophobe d’extrême droite « Riposte Laïque » ont assisté à sa défaite. (cf photo)

    Bravo au tandem Nathalie Ambrosin-Chini/Luc Corradi. Ils ont su se hisser à la hauteur de l’enjeu : porter l’espoir des citoyens de ce canton. Ils sauront prolonger cette dynamique à l’assemblée départementale.

    Pour nous, c’est la bataille de Hayange qui commence.

    Ces élections départementales ont révélé une nouvelle génération de citoyens prêts à se dévouer pour que notre bonne ville de Hayange retrouve sa dignité… elles ont aussi montré que l’électorat du Front National commence à s’éroder. Engelmann ne doit qu’à l’abstention de ne pas connaître une défaite plus lourde.

    Cette génération de citoyens hayangeois fera bouger les lignes et saura imposer une façon de faire de la politique au service des habitants.

    C’est pourquoi les jours d’Engelmann sont comptés.''

    RépondreSupprimer
  5. Habitant en Moselle, je suis moins optimiste que vous. Si je puis me permettre, d’un point de vue tactique, le Front National a encore de beaux jours devant lui, car il est de fait devenu le premier parti de Moselle. C’est dire que le fascisme, le racisme et l’antisémitisme vont encore se développer. Quant à la « gauche », elle est devenue inexistante. N’ayez pas trop d’illusions ! Par contre, je suis très optimiste, d’un point de vue stratégique, et si vous me demandez, quel est l’avenir du monde, le socialisme ou la barbarie, avec d’un côté Eusebio Ferrari, vrai patriote résistant communiste, abattu par la gendarmerie française à Anzin le 18 février 1942, combattant antifasciste, ou bien de l’autre côté, Steeve Briois et Fabien Engelmann, je réponds sans hésiter : le combattant antifasciste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi! Merci 11H38

      Supprimer
    2. Pas mosellan le gugusse de 11 h 38 .

      Supprimer
  6. Comme il est écrit dans « L’Imitation de Jésus-Christ », Anonyme, l’important est ce qui est dit et non qui le dit. Florian Philippot, parachuté en Moselle, technocrate de Paris et eurocrate à Bruxelles, cumulard de chez cumulard, n’est pas Mosellan de souche. "Philippot serait l'amant de M. Rebsamen, éventuellement, cela poserait problème" s'est exclamé Jean-Marie Le Pen, en 2014. "L'homosexualité n'est pas un délit, mais constitue une anomalie biologique et sociale" répondait Jean Marie Le Pen dans "L'heure de vérité", en 1984.

    RépondreSupprimer