mardi 2 juillet 2013

"Incitation à la haine raciale" : que risque vraiment Marine Le Pen ?


Le Monde.fr |

Une marche de plus vers le tribunal correctionnel pour Marine Le Pen. Le Parlement européen a en effet accepté, mardi 2 juillet, de lever l'immunité parlementaire de l'eurodéputée d'extrême droite à la suite d'une demande de la chancellerie française en novembre 2012.
La justice française souhaite en effet l'entendre dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Lyon pour "incitation à la haine raciale", après une plainte déposée par le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). L'association dénonce des déclarations tenues par Mme Le Pen le 10 décembre 2010 à Lyon.
Devant des adhérents du Front national, celle qui était alors candidate à la présidence du FN avait alors comparé les prières de rue des musulmans à l'occupation allemande durant la deuxième guerre mondiale.
"Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la seconde guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'occupation, on pourrait en parler, pour le coup. C'est une occupation de pans de territoire. Certes, il n'y a pas de blindés, il n'y a pas de soldats, mais elle pèse sur les habitants."
Le 18 juin de la même année, elle avait déjà évoqué les mêmes prières en affirmant que "très clairement, comme en 1940, certains croient se comporter dans la France de 2010 comme une armée d'occupation dans un pays conquis".

UNE TRIBUNE POLITIQUE AU TRIBUNAL
Les propos de Marine Le Pen lui vaudront-ils pour autant une condamnation ? "Juridiquement, le terme 'occupation' n'est pas forcément inapproprié", souligne en effet l'avocat pénaliste Grégory Kagan, qui estime que cela pourrait constituer une ligne de défense pour les avocats de Mme Le Pen. En droit administratif, une manifestation non autorisée par la préfecture est en effet désignée comme "une occupation illicite du domaine public".
"Il peut donc y avoir débat devant le tribunal, qui deviendrait alors une tribune politique" pour Mme le Pen, souligne Me Kagan. Pourrait s'ensuivre un procès en appel, voire devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). La présidente du FN pourrait en effet invoquer devant cette dernière des "atteintes à sa liberté de parole". Avant même la levée de son immunité, elle avait déjà affirmé lundi sur LCI que l'on voulait l'incriminer pour un "délit d'opinion".

Pour le responsable du service juridique du MRAP, Bernard Schmid, il s'agit pourtant d'une "banalisation" implicite des crimes contre l'humanité commis durant la seconde guerre mondiale. "L'occupation nazie, ce n'était pas seulement une occupation du sol, mais également des déportations, des assassinats...", précise-t-il. D'où la plainte déposée par l'association, qui dénonce "une incitation à la haine raciale contre un groupe diabolisé par un parallèle sous-entendu avec l'occupation nazie". Pour M. Schmid, les musulmans sont explicitement visés dans les propos de Marine Le Pen. Pour preuve, souligne-t-il, "on ne l'a pas entendue sur les prières de rue catholiques organisées par Civitas lors du mouvement anti-mariage pour tous".

"ELLE NE RISQUE PAS GRAND-CHOSE"
Si Mme Le Pen devait finalement être condamnée, comme le souhaite le MRAP, pour provocation "à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison (...) de leur appartenance à une religion déterminée", elle risque théoriquement jusqu'à un an d'emprisonnement assorti, ou non, de 45 000 euros d'amende, selon l'article 24 de la loi de 1881. Sans compter les peines complémentaires possibles, comme la déchéance des droits civils ou encore une peine d'inéligibilité.
Une condamnation pour diffamation ou injure "envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée" serait moins lourde (six mois d'emprisonnement et 22 500 € d'amende).
En réalité, Marine Le Pen "ne risque pas grand-chose", affirme Me Kagan, qui rappelle que le juge pénal statuant en intime conviction, le doute profitera toujours au prévenu. Du côté du MRAP, on en convient : "Elle n'écopera évidemment pas de la peine maximale", concède M. Schmid.
Pour rappel, et à titre de comparaison, Jean-Marie Le Pen avait été condamné en 2005 par la cour d'appel de Paris à 10 000 euros d'amende pour incitation à la haine raciale.

38 commentaires:

  1. souvenez vous Brice Hortefeux....quand y en a un çà va....! mais quand...vous connaissez la suite...
    RELAXER...sur toute la ligne....!
    on n'y crois pas a cette justice sur l'incitation a la haine raciale....!
    comme sur pas mal d'autres sujets....
    c'est plus facile de s'attaquer a un artiste comme Dieudonné...n'en déplaise a certain.
    c'est juste mon avis...

    RépondreSupprimer
  2. petite blague........
    "Jean-Marie revient d'un meeting électoral dans le Nord, et voit sur le bord de
    la route un arabe qui vient d'avoir un accident, il est ensanglanté et sur le
    point de mourir.
    Comme il est dans un jour de bonté, Jean-Marie ouvre la portière arrière, met
    l'accidenté sur la banquette arrière et se met à faire du 180 pour arriver le
    plus vite possible à l'hôpital.
    En chemin, des gendarmes en moto le prennent en chasse pour vitesse un peu
    excessive. Jean-Marie, soucieux des lois, s'arrête devant le gendarme. En se
    dirigeant vers Jean-Marie, il jette un coup d'oeil sur la banquette arrière, et
    dit : 'Alors Jean-Marie, on braconne ?'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est amusante, c'est vrai.

      Supprimer
  3. SOS Harcèlement chez les Territoriaux d'Hénin-Bt

    Les mises au placard continuent,on incite les Agents à ne pouvoir effectuer leurs tâches quotidiennes et on leur demande même de prendre un congé maladie pour pouvoir les évincés et aussi les briser moralement.
    Il y a certain cadres (pseudo cadres)qui agissent comme des "AUTOCRATES et MONARQUES".
    Vivement 2014 pour balayer tout ces incompétents.

    RépondreSupprimer
  4. La scène se déroule dans un bureau de tabac de la banlieue parisienne où se
    retrouvent des adeptes de J.M. Le Pen.
    Les bêret-Baguette sont en train de siroter leur blanc-cass lorsque rentre un
    Portuguais. Celui ci s'approche du guichet...
    Je voudrech unch Milionerch (regard énervé des consommateurs)
    Le Portuguais gratte son millionnaire : 20 euros gagnés. Il s'en va, content.
    Le lendemain, la presse commentée par nos amis du bistrots annonce un accident
    au Portugal ayant fait 20 morts... On échange des regards interrogatifs...
    lorsqu'entre un Italien qui demande au patron un billet de Millionnaire... le
    type gratte sous les regards *amicaux* et... et... 100 euros de gagnés ! Le
    lendemain la presse annonce un accident à la gare de Rome : 100 morts. La
    coïncidence devient troublante se disent nos *amis*. Sur ces entrefaits, un
    maghrébin entre et demande un billet de Millionnaire.
    L'ambiance est à son comble...
    Il commence à gratter son billet quand toute la salle entonne :
    'LE MILLION, LE MILLION, LE MILLION...'

    RépondreSupprimer
  5. la citroen de chirac remonte paisiblement les champs elysees. tout a coup elle est rattrapée par la 407 de delanoe.
    quand les voitures sont cote a cote delanoe ouvre sa vitre et cri a chirac:
    - espece de bon a rien!
    chirac baisse sa vitre et cri:
    - magouilleur!
    delanoe cri:
    -escroc!
    excede chirac cri:
    - embrayage!
    delanoe est tout surpris par cette insulte et renonce a continuer ce duel verbal. il rentre chez lui en se demandeant ce que ce mot pouvait contenir comme insulte. il decide de regarder dans le dictionnaire si ce mot a un double sens, il ouvre le dico et li:
    "embrayage ****** de gauche..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. trop fort Chirac...
      Limite...Limite...c'est de l humour
      Coluche aurait dit bien pire...mais c'est une autre époques...

      Supprimer
  6. moi je croyait que les histoire c'était le dimanche avec Dac...?

    RépondreSupprimer
  7. Est-ce parce qu'elle est qui elle est, qu'elle n'a pas le droit de s'exprimer ?
    Voilà la véritable question qui nous est posée ici.
    Pour le coup, je considère l’extrémisme comme étant en face. Vraiment. Et je dis ceci 1) sans la moindre envie de concourir à l’œuvre actuelle qui consiste à dé-diabolisation ce parti... si particulier, 2) ni en étant un de ces nouveaux décomplexés de droite emplis d'un opportunisme répugnant.
    Jean Yann a dit, il y a longtemps, j'aime pas le rock. Et bien moi, j'aime pas le RAP. Encore moins lorsqu'il est précédé d'un M destiné à museler les autres. Même ceux qui ne me plaisent pas.
    Ces associations-là, politisées, ne feraient-elles pas mieux de s'occuper d'autres choses, plutôt que de chercher à tout prix à faire parler d' "Elle" ?
    Faire le jeu du FN ?
    En voici un parfait exemple.

    Tom Jericho.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Est-ce parce qu'elle est qui elle est, qu'elle n'a pas le droit de s'exprimer ?"
      Elle n'a pas plus le droit qu'un autre d'exprimer des idées xénophobes... Vous ne trouvez pas ? D'autant plus qu'on sait ce qu'elle pense en réalité sur le sujet sous des circonvulations verbales auxquelles certains pourraient se laisser prendre...
      Cela dit, seul le MRAP a porté plainte...Cela en dit long sur la banalisation de certaines expressions...

      Supprimer
    2. Faute de répondre politiquement, sur le fond, argument contre argument, voilà qu'on criminalise, qu'on judiciarise les opinions. C'est pathétique. On pourrait lui objecter " ce que vous dîtes est faux parce ... " , " ce que vous dîtes est excessif parce que..." , " Oui il y a un problème mais ... " . Au lieu de celà " Ce que vous dîtes est interdit , vous êtes une délinquante !" .
      Aussi , il n'y pas de xénophobie ici. A moins de considérer que tout musulman est par nature un étranger ( ceci m'étonne de vous M. Alpern ).

      Supprimer
    3. Mais le MRAP portera plainte si elle se mouche trop fort. C'est là ou je veux en venir, ça en devient ridicule. Le MRAP est un nouveau prétexte, pour certaines personnes en quête d'autres choses..., à aller vers le FN. C'est comme ces élus locaux qui parlent de barrage. Ils ont tout faux ! Qu'ils parlent de leurs projets, de leurs idées au lieu de brandir un drapeau rouge (noir, pour le coup) et de jouer sur les peurs. Ils ne cherchent pas à éduquer, à améliorer notre quotidien. Restez débiles et votez pour nous, comme toujours. Parce que sinon...

      "Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la seconde guerre mondiale (elle se réfère à des propos tenus par son père et/ou son parti..., largement commentés et c'est bien, et que je condamne), s'il s'agit de parler d'occupation (l'occupation est une réalité de la 2nde guerre), on pourrait en parler, pour le coup (c'est son droit). C'est une occupation de pans de territoire (minime, il est vrai, mais bien réelle). Certes, il n'y a pas de blindés (vrai), il n'y a pas de soldats (vrai), mais elle pèse sur les habitants (peut-être pas beaucoup d'habitants en fait, mais je peux les comprendre et c'est tout aussi vrai)."

      Et pour finir, ça me fait chier, à cause du MRAP, de devoir citer cette ... ! Quelle bande de cons !

      Tom Jericho.

      Supprimer
    4. A 11H42
      Mais vous savez très bien que derrière les "musulmans" se cachent les Arabes, plus particulièrement les Maghrébins; et cela c'est de la xénophobie, et c'est bien cela que le FN essaye de cacher car s'il parlait des Arabes ce serait du racisme ou de la xénophobie. Et cela a l'air de marcher puisque vous vous laissez prendre par cette supercherie. La haine vis-à-vis des arabo-musulmans s'étend même à ceux qui ne pas arabes (les Turcs par exemple) et les non-musulmans (les Chrétiens).

      Cela me rappelle dans les années 70 (et encore un peu aujourd'hui), pour masquer leur antisémitisme, certains se cachaient derrière l'anti-sionisme...

      Supprimer
    5. Derrière un mot, "se cache" tout ce qu'on veut. On peut TOUT y mettre et donc n'importe quoi. Moi j'aime bien faire la différence entre nationalité, ethnie, religion. Comme ça on peut comprendre qu'il y a des français arabes chrétiens, des français blancs musulmans etc.
      Et dans ces propos, c'est un acte religieux illégal qui est visé ; pas une nationalité ( donc pas de xénophobie) , pas une ethnie ( donc pas du racisme ) . Ensuite, il ne me semble pas que ce soient les musulmans EN TANT QUE ils sont musulmans qui sont visés , mais des individus EN TANT QUE ils violent la loi.
      Politiquement, on répond sur le fond, pas en criminalisant. Cohn-bendit a très justement voté contre la levée de l'immunité même s'il n'est pas d'accord avec ce qu'elle a dit. On a aussi le droit de dire des conneries ( si tant est que ça en soit une )

      Supprimer
    6. D'accord. Vous avez raison de dire qu'il y un langage de façade et un autre qui est derrière. Je ne dis pas le contraire. Mais là, et je ne parle que de cet exemple là, on souffle sur les braises. On offre encore plus de publicité à ce parti (en étant contre productif). Car il y gagne, les gens vont finir par se prendre d'affection pour eux, en pensant qu'ils sont persécutés. Un comble ! C'est faux, il ne l'est pas, mais ils vont le croire et il est là le danger. Vous ne voyez pas la manipulation qui arrive ? Je vous dit simplement, attention. Combattons-les, mais n'en faisons pas des victimes.
      Les nazis ont aussi joué sur l'espoir d'un changement et sur l' "auto-victimisation". Ils ont gonflés leurs rangs grâce à cela. Avant la prise du pouvoir. Avec la peur qu'ils ont suscité, bien entendu aussi, mais avec des leviers aussi simples que "ils nous (vous) agressent, nous musèlent... Allez-vous les laisser faire ?" Alors que nous savons tous que c'est eux qui tenaient la matraque, le fusil ! Sudètes, Anschluss sont venus plus tard, avec le même mode opératoire : le principe du droit à l'auto défense, face à un ennemi (imaginaire) à l'intérieur comme à l'extérieur. Et vous savez quoi ? Des millions d'imbéciles ont couru après cette illusion, ce mensonge.
      Le FN est un parti fait de racistes, de xénophobes, ça ne fait aucun doute. Comme il ne fait aucun doute que les incompétents notoires qui s'en approche de plus en plus, prétendus démocrates, lui servent la soupe. Et eux, vont lui donner la victoire sur un plateau d'argent. Moi en tout cas, je ne serai pas de cela. Et j'attends toujours un projet autre qu'une peur répondant à une autre.

      Tom Jericho.

      Supprimer
  8. Le commentaire d'un responsable communiste trouvé sur le blog de David Noël me semble très pertinent. Notamment : " La laïcité n'est pas un principe d'exclusion mais de vivre ensemble".



    "Le Parlement européen vient de voter la levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen, demandée par la justice pour avoir comparé la tenue de prières musulmanes dans la rue à l'occupation allemande. Que les élus du peuple mis en cause par la justice soient amenés à lui répondre est la moindre des choses. Les protestations de façade du Front national, qui déroule son plan de com, n'ont qu'un but : faire passer l'agresseur pour une victime.

    Marine Le Pen doit non seulement être entendue pour les propos qu'elle assume, mais elle doit être condamnée. Il est inadmissible de tenter d'assimiler les musulmans de notre pays à l'armée nazie, pour faire monter un sentiment de peur et de haine contre une partie de la population française en raison de sa pratique religieuse. C'est inadmissible pour les croyants musulmans de notre pays. C'est inadmissible pour les victimes du nazisme.

    On ne l'a pas entendue critiquer les processions pascales : elle cherche donc bien à stigmatiser l'islam en particulier. Elle cherche à diviser notre peuple et à orienter sa colère loin des véritables responsables de ses souffrances quotidiennes : les forces de la finance. Contrairement à ce qu'elle raconte, Marine Le Pen en parlant ainsi ne défend pas la laïcité, elle la détourne et elle la piétine. La laïcité n'est pas un principe d'exclusion mais de vivre ensemble. Nous lui refusons le droit de s'en revendiquer et d'en faire un trompeur fonds de commerce. La laïcité n'est pas compatible avec le racisme. Et l'extrême droite n'est décidément pas compatible avec la République."


    Pierre Dharréville,
    Responsable national du PCF (République, institutions)

    RépondreSupprimer
  9. soit dit en passant "le petit pain au chocolat pendant le Ramadan" du sieur COPPE n'as rien a envier au propos de Marine.
    dailleurs dans un premier temps, le CFCM avait promis de déposer plainte puis bizarrement cette plainte fu abandonner après des excuses et des contradictions de part et d'autres....
    la aussi le CFCM a manquer a son rôle....parmi tant de manquements....d'ou sa perte de crédibilité...

    RépondreSupprimer
  10. Sauf que MLP assimile les prières de rue à l'occupation nazie. Ce qui n'enlève rien aux paroles ineptes de Copé...

    RépondreSupprimer

  11. La MRAP n'a aucun pouvoir juridique et législatif ,les eurodéputés l'utilisent tout de même comme d'autres élus ont utilisé Méric,récuperation électorale, Le Pen est la femme a abattre trop haute dans les sondages alors tout est mis en oeuvre pour espérer inéligibilité en 2014 et en 2017.
    Au Maroc l'occupation du territoire par les prières est interdite, les musulmans ne s'y risqueraient pas de bafouer cette loi, ils connaissent la dureté de la justice mais en France ils le font , le laxisme les aidant,ils ne prient pas par foi mais par but politique, par exigence grâce à la collaboration des communistes,on peut ne pas être frontiste mais retirer la merde dans les yeux pour voir qu'en supprimant l"immunité , des millions d'électeurs FN ne resteront pas sans rien faire mais d'autres électeurs d'étiquettes différentes les suivront ,trop d'abus d'élus UMP et PS sur les bancs de la justice qui sont moins punis que quelques paroles de Le Pen mélangées à leur sauce pour tromper l'électeur, s'en est fini de la manipulation électorale.
    Quand on est dans le rouge chaque mois parce que le salaire ne suit pas avec l'augmentation du pouvoir d'achat ce n'est pas la levée de l'immunité du FN qui empêchera de voter pour Marine à moins de prendre les français pour des cons,l'état, les euro-députés devraient plus sérieusement s'occuper de l'espionnage américain mais on sait que sieur Obama sera pardonné, trop de fric et de contrats en jeux,faut feindre de rester copains sinon c'est Poutine qui s'en frotterait les mains .
    Sinon le chômage,le logement,la situation des jeunes sans avenir, les échecs scolaire qui augmentent ,le SMIC, la maladie,les suicides, la recrudescence des assassinats et viols par des multirécidivistes sont des dossiers à bûcher plus sérieusement au lieu d'utiliser la période sombre à des fins électorales et de passer le tiers de son temps sur des réseaux sociaux confortablement dans sa bulle au lieu de voir la triste réalité en se frottant au peuple .
    La dictature commence par le MRAP ou l'organisme de la pensée unique !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En France, les prières de rue sont peut-être interdites (enfin je l'espère), mais comme les mosquées où il y a attroupement sont trop petites...
      En France, par contre, les processions catholiques sont autorisées...

      Supprimer
    2. Comme les mosquées sont trop petites, on a le droit de violer la loi, c'est ce que vos "..." veulent dire, ou alors je me trompe?
      Et les processions catholiques sont autorisées... après demande à la préfecture. Certaines sont refusées.

      Supprimer
  12. n importe quoi....
    je crois que vous n’êtes jamais aller au Maroc....
    bon nombre de rue dans les grandes villes du royaume sont coupés le vendredi, les mosquées étant trop petite, les fidèles font leur prières dans les rues adjacentes a la mosquées.
    le Maroc est beaucoup plus tolérant que vous le croyez...
    pendant la seconde guerre mondiale,c'est l'un des rares pays qui n'ai pas livrer ses Juifs au Allemand...pas comme d'autres....suivez mon regard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas... Pour vous, lorsque beaucoup de rues dans les grandes villes sont coupées pour permettre à des individus de prier, il y a tolérance ? C'est ce que vous nommez tolérance? Avec de telles propositions, le FN a effectivement de beaux jours devant lui :(

      Supprimer
    2. lisez bien je parle du Maroc, jusqu’à a preuve du contraire le Maroc est avant tout un pays musulman...et que les électeurs du FN il s'en foutent complétement.

      Supprimer
    3. J'ai bien lu. Vous déduisez de la possibilité de prier dans la rue, la tolérance. 10h16 dit que le Maroc n'autoriserait pas une telle chose, et vous répondez que si , car ( ou donc ) c'est un pays tolérant.
      Je me fiche des électeurs du FN. Mais je me dis que si il y a beaucoup de gens comme vous, qui placez la tolérance du côté des prières de rue, le nombre d'électeur FN ne va pas cesser d'augmenter.

      Supprimer
  13. France-> 65 millions d'habitants
    Amérique-> 950 millions d'habitants
    Amérique 73 fois plus grande que la France et pourtant dans notre pays il y a autant de mosquées que chez l'oncle Sam,(je chuchotte il m'écoute.)

    C'est comme pendant les élections de 2008 quand à Hénin Beaumont il y avait sur le terrain autant d'employés de mairie qu'à Lens et Lièvin, nous connaissions tous la raison et nous savions tous aussi que Dalongeville n'en avait pas le droit étant en période électorale.....c'est pareil avec les mosquées également avec le vote des étrangers.....récupération électorale .
    Eurodéputés et élus nationaux + hypocrisie gouvernementale= tricherie monumentale envers les moutons et les veaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les personnes qui vont a la mosquées ne votent pas forcement pour ceux que vous croyez..., personne ne peut préempter cet électorat...comme du reste l'ensemble des électeurs.

      Supprimer
    2. les Etats-Unis comptent un peu plus de 315 millions d'habitants.

      Supprimer
  14. Au point de vue strictement marketing électoral de cette affaire,le reste n'étant que la responsabilité des juristes, ceci vaut toutes les campagnes publicitaires du monde. Le cœur de cible est atteint dans le mille. Je n'ose imaginer les effets d'une condamnation de l'intéressée au moment des élections à venir. Ajoutez à cela, rien n'est à exclure, une affaire type Merah dans le même temps et dame Marine ne pourra que remercier ses collègues du parlement Européen


    Elections piège à c..............

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment, il ne s'agit pas de juger, mais bien d'entendre la personne, comme n'importe quel justiciable...

      Supprimer
    2. J'entends bien, encore que n'importe quel justiciable n'est à la merci de ses collègues de travail quant à la suite à donner avec ses démêlés judiciaires. Toujours cette question de l'immunité qui permet au législatif de s'ériger, qu'on le veuille ou non, en première instance de jugement, avec toutes les dérives liées à ce genre d'exercice.

      Elections piège à c............

      Supprimer
    3. Souvenons-nous du petit vieux agressé avant la présidentielle. Résultat : petit caca nerveux en tête.

      Supprimer
    4. en 2012, Guéant nous a fait le coup de Merah...
      ca marche une fois et les électeurs sont pas con...non plus...

      Supprimer
  15. tout à fait d'accord avec anonyme de 10:16. Voyagez mes amis, même si le simple fait de sortir des frontières du 62 vous semble un acte surhumain... ensuite, vous parlerez, mais en connaissance de cause!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois que comme lui vous n’êtes jamais aussi loin que le JT de JP Pernault...!
      les prières dans les rues ont existais dans un seul endroit c'était une forme de manifestations....dans le 18 eme a Paris....
      au Maroc je persiste le vendredi on prie dans les rues...
      car les mosquées sont pleines...

      Supprimer
    2. Celle dans le 18ème à Paris n'était pas une forme de manifestation, c'était une violation de la loi hebdomadaire. Et il n'y en a pas eu dans un seul endroit comme vous le dîtes, car outre la rue Myrha ( et Polonceau) à Paris, il y en avait aussi, par exemple, Gennevilliers, ou encore Nice. Et pour être dans l'actualité la plus récente, il y en a eu une le 14 Juin à Longjumeau.

      Supprimer