lundi 1 juillet 2013

Rapport de la CRC sur la CAHC (suite) : pas terrible, terrible (1)


Les différents posts relatant le rapport de la Chambre Régionale des Comptes montraient qu'il est accablant pour l’Agglo :





Les articles d’aujourd’hui et de demain concernent les moyens formels que s’est donnée la CAHC pour jouer son rôle d’impulsion du territoire. Une fois de plus le constat fait par les magistrats est négatif.
Le titre même de ce chapitre est évocateur :  UNE COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION SANS REEL ELAN COMMUNAUTAIRE.
C’est tout dire…
Nous allons perdre plus d’un an, jusqu’en 2014, pour cause d’élections municipales puisqu' aucune réforme n'aura lieu. Et ce n’est pas l’arrivée d’élus FN (et éventuellement celle d’une majorité héninoise frontiste) qui arrangera les choses. Comme le remarque la CRC, l’incapacité de la ville-centre à jouer un rôle naturel de leadership a rendu cette intercommunalité dépendante d’hommes dont l’envergure et l’efficacité n’ont pas été à la hauteur de la situation.
Terrible conclusion qui nous conduit à douter de la raison d’être d’une collectivité qui n’a pas su être gérée jusqu’à présent et qui le sera encore moins dans un proche avenir ! 


Aux termes de ses statuts, la communauté d’agglomération d’Hénin Carvin exerce 21 compétences

4 compétences obligatoires : le développement économique, l’aménagement de l’espace communautaire, l’équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire et la politique de la ville dans la communauté.

4 compétences optionnelles : l’assainissement, l’eau, la protection et la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie (dont principalement l’élimination et la valorisation des déchets ménagers) et la construction, l’aménagement, l’entretien et la gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêts communautaire.

13 compétences facultatives : les eaux pluviales, le réseau de radiodiffusion sonore et de télévision, la couverture numérique du territoire en haut et très haut débit, la gestion de la fourrière du refuge animal communautaire, le versement de subventions de fonctionnement aux associations sportives et aux associations culturelles (en complément des subventions communales, dans le cadre de la promotion du sport et de la culture à l’échelle de l’agglomération et pour des interventions participant au rayonnement de la communauté d’agglomération), la définition et le développement d’une politique culturelle et sportive concertée à l’échelle de l’agglomération, la réalisation de travaux liés à la « rocade minière » subdéléguée à un syndicat mixte et la gestion patrimoniale des équipements publics dépendants de la plateforme multimodale de Dourges, la gestion du réseau hydrographique de surface, la mise en réseau des bibliothèques, l’action de promotion du tourisme à l’échelle de l’agglomération, la valorisation du patrimoine communautaire et le tourisme d’affaire,  des actions éducatives concernant la protection, la valorisation des espaces naturels et sensibilisation à l’environnement et à la biodiversité.

1- La CRC remarque que la définition statutaire des compétences, très variable dans sa précision, n’a pas toujours correspondu à leur exercice réel.

Quelques exemples :
- La compétence en matière d’accueil des gens du voyage, prise en décembre 2002, a été abandonnée dès janvier 2004.
 - L’ambiguïté des statuts sur l’existence ou non d’une compétence culturelle et sportive propre à la communauté d’agglomération perdure. Ainsi, de 2002 à 2009, la compétence, rédigée en des termes généraux et flous, consistait en « la mise en œuvre d’études et de réflexions visant à la définition d’une politique culturelle et sportive cohérente et concertée à l’échelle de l’agglomération ». Elle était cependant complétée de compétences étroites et précisément définies, mais limitées dans la durée : « aide à l’organisation des transports pour permettre l’accès de tous les habitants de l’agglomération aux manifestations culturelles et sportives organisées par les 14 communes de la communauté d’agglomération » (de décembre 2002 à janvier 2004) ou encore « participation à la communication pour assurer la promotion des projets et actions culturels et sportifs des 14 communes et de la communauté d’agglomération » (2004-2009). Depuis 2009, la compétence communautaire en ce domaine consiste en la « définition et le développement d’une politique culturelle et sportive cohérente et concertée à l’échelle de l’agglomération ». Cette évolution rédactionnelle paraît abandonner la prépondérance communale.
Toutefois, la politique sportive ne paraît pas concertée : elle ne prend pas en compte l’éventualité de doublons, par exemple une salle d’escalade à Rouvroy...
Une communauté d’agglomération, comme tout établissement public de coopération intercommunale (EPCI), obéit au principe de spécialité, qui fait obstacle à l’exercice de compétences non définies dans ses statuts. Pourtant, la chambre observe que la construction d’un équipement culturel d’intérêt communautaire, le Métaphone a été engagé en 2005, c’est-à-dire bien avant l’insertion de cette compétence dans les statuts (2009).
- Ainsi, la compétence obligatoire « politique de la ville» dont l’intitulé est large a été entendue de manière extensive afin de rattacher à ce domaine de compétence des actions que la collectivité entendait mener. C’est le cas de la prévention dans le domaine de santé, déclarée d’intérêt communautaire, dont le rattachement à l’insertion sociale est très indirect. Cette conception extensive a conduit à attribuer une subvention de 30 000 € à une instance de coordination gérontologique sans prise en compte des politiques menées par les autorités sanitaires, sociales et médico-sociales compétentes en la matière, ce qu’admet l’ancien président de la communauté d’agglomération, A Facon. Constat d’autant plus « politique » de la part de ce dernier qu’il s’agit là du rappel que c’est son successeur qui a bénéficié de cette subvention dans la ville dont il est maire…
- La rédaction floue de l’intitulé de certaines compétences, telle que celle de la « couverture numérique du territoire en haut et très haut débit », instituée en 2009, ne permet pas avec certitude de connaître l’étendue de son périmètre, qui dans le cas précis, peut concerner la simple réalisation d’études ou bien un plan d’action complet.

2- Une définition de l’intérêt communautaire assez largement déficiente, et parfois évitée.

Légalement, l’exercice de certaines compétences a pour condition la définition, compétence par compétence, de l’intérêt communautaire. Ce principe constitue ainsi la ligne de partage d’une compétence, quand elle peut être partagée, entre les communes et la communauté.
Or :
- Pour plusieurs compétences, la collectivité s’est bornée à reconnaître l’intérêt communautaire sans le définir, c’est-à-dire sans choisir des critères objectifs pour tracer la ligne de partage entre compétences communales et communautaires. L’intérêt communautaire a, par exemple, pu être défini par une énumération d’équipements. Ainsi pour les zones économiques communautaires des zones communales, c’est une simple liste de zones créées sur un périmètre propre ou accolées aux zones communales qui confère le caractère communautaire ou non. De même, l’intérêt communautaire de la compétence culture et sport est déterminé par une « liste » ne comprenant que le Métaphone et les monuments inscrits aux monuments historiques du 9 et 9 bis à Oignies, ce qui, indépendamment de la légalité d’une telle définition, n’apparaît pas cohérent avec le choix politique de se doter d’une compétence optionnelle en matière d’équipements sportifs.
Les débats communautaires ont pourtant évoqué la possibilité de mettre en place des critères de sélection d’équipement qui deviendraient intercommunaux, en lieu et place d’une liste d’équipements.
- La reconnaissance de l’intérêt communautaire peut également procéder d’une simple affirmation sans que puisse apparaître un critère objectif.
Les trois grands projets urbains issus du district (Sainte-Henriette, 9/9 bis et parc naturel urbain) ont été désignés comme d’intérêt "majeur" par une référence peu lisible à une délibération du même jour définissant l’intérêt communautaire. Si l’on suit cette référence, ces projets ont été désignés soit en tant que zones d’activités économiques soit en raison de leur « situation de proximité immédiate des axes structurants », caractéristique d’une grande partie du territoire de l’agglomération.
Le quatrième grand projet, le « pôle gare de Libercourt » a été qualifié d’intérêt communautaire par deux délibérations du 4 juin 2004 et du 27 mai 2005, la seconde renvoyant, sans précision, à la première. Or cette délibération, comme la collectivité l’a fait régulièrement, n’avait jamais utilisé l’expression d’intérêt communautaire, tout en multipliant des formulations proches, pour un projet engagé par une commune et devant initialement être financé majoritairement par elle. L’argument avancé en 2005 pour justifier la maîtrise d’ouvrage communautaire, à savoir la complexité, est peu convaincant, s’agissant d’une opération d’1 M€.
- Le partage des compétences entre les communes et la communauté d’agglomération est imprécis en ce qui concerne les compétences facultatives.
Pour justifier des subventions à des équipements sportifs communaux (par exemple la piscine de Courcelles-lès-Lens ou la piste d’athlétisme d’Oignies), la collectivité utilise la notion d’enjeu communautaire. Elle l’a aussi employée en matière culturelle, ce qui a permis, en 2009, d’attribuer à une association culturelle en difficulté une subvention de 50 000 € (L’Escapade à Hénin). Des subventions sont ainsi parfois accordées selon des critères particuliers comme la localisation de l’association. De même, la notion « rayonnement de l’agglomération », mentionnée par les statuts, paraît pouvoir difficilement justifier le subventionnement complémentaire des associations sportives et culturelles, consistant en un versement par la communauté d’agglomération d’Hénin-Carvin d’un montant forfaitaire par habitant  aux deux clubs héninois concernés alors qu’existent des possibilités de justifier cette compétence intercommunautaire (prise en charge d’adhérents des 14 communes ou l’unité des tarifs).
La chambre recommande à la collectivité de rendre plus lisible, au regard de ses statuts, sa politique à l’égard du sport de haut niveau.

35 commentaires:

  1. Quel aveu d'impuissance de Bouquillon concernant le pouvoir en mairie du dgs!!!je ne vois pas comment il va contrecarrer l'élection de Briois en 2014.Allez,il est temps de prendre votre retraite politique,mr Georges!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a que 2 solutions, concernant le DGS:
      - soit on vire le DGS et on fait accéder au poste un cadre "faisant fonction" jusqu'en mars ou bien l'on se passe de DGS.
      - soit on le garde jusque l'an prochain où son sort est déjà réglé...

      L'avantage de la première, c'est de faire des économies...L'inconvénient: je n'en vois pas pour l'instant, mais dans la journée, peut-être que j'aurai trouvé !

      Supprimer
    2. Comme tout bon petit soldat, il a déjà en tête son lieu de parachutage.

      Supprimer
    3. Heureusement que Gégé était là pour le nommer DGS sans concours.
      C'est vrai,il sait nager (le maitre nageur).
      Quelle preuve d'incompétence.

      Supprimer
  2. Et quelle est la situation dans les intercommunalités voisines ? La question des "frontières de compétences" du "qui, fait, quoi" ou plutôt du "qui doit faire quoi" se pose il me semble sur de nombreux territoires, surtout pour des compétences partagées (où tout le monde se mêle de tout) : le développement économique, le sport, la culture par exemple ....
    D'après la CRC, la question sur Hénin-Carvin remonte au moins à 2005 (mais sans doute à la naissance de la CA en 2001) ... Il est étonnant que personne n'ait jamais soulevé le problème !!!
    Au delà, le Métaphone, inauguré ce week-end, est une véritable réussite, Je suis sûr qu'on viendra de loin pour assister aux concerts programmés. C'est aussi cela l'attractivité d'un territoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comment vous pouvez prétendre que c'est une réussite, attendez avant d être formel...je suis pas certain et je ne crois pas que Le Louvre Lens et le Metaphone soit des locomotives pour l’économie...c'est le contraire;....quand on sera capable de faire des structures comme Eurotechnologies a Lille...;la on pourra cautionner des Louvre et Metaphone a coté...
      faut pas mettre la charrue avant les bœufs....!

      Supprimer
  3. Eh,hollande ,pour qui j'ai voté par défaut,c'est quand ta loi sur le non-cumul des mandats et sur le muselage des banques voyousses.sinon mes amis et moi,on flingue les socialistes et leurs complices aux municipales de 2014.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. décapitons décapitons hin bin yé bon

      Supprimer
  4. Voici le communiqué de presse du collectif de droite Contre-Attaque :

    Un repris de justice célèbre des mariages dans le 19ème avec la complicité de Bertrand Delanoë !

    La gauche morale aime à donner des leçons au monde entier ! Il faut être pour le mariage homo sinon on est homophobe, être pour le vote des étrangers sinon on est raciste, être pour la parité sinon on est contre les femmes etc.

    Bien entendu cela concerne tout le monde en France sauf les socialistes ! Pour ces derniers c’est « faites ce que je dis, pas ce que je fais » ! Ainsi, quand un des leurs est condamné à deux reprises pour une affaire de “violences conjugales” par les tribunaux, eh bien on lui donne une petite tape sur les doigts et on oublie. Jusqu’à la prochaine condamnation.

    Rappel des faits : M. Yacine Chaouat, Maire-adjoint du 19ème arrondissement chargé de la propreté, des relations avec le monde combattant et de la mémoire, reproche à son épouse d’être trop « francisée » et « de ne pas respecter les coutumes de son pays ». Par conséquent il a décidé de l’attacher au radiateur, de la frapper avec sa ceinture puis de la séquestrer à son domicile.

    Voilà un acte inqualifiable qui dans n’importe quelle entreprise ou administration, aurait valu le renvoi immédiat de M. Yacine Chaouat. Mais pas au Parti Socialiste ! Car pour un socialiste, il y a plus important qu’une décision de justice devant un tribunal de la République française, il y a la loi du copinage de la rue de Solferino ! Cette loi qui fait passer au second plan les droits des femmes.

    À Contre-Attaque, nous n’acceptons pas cela. À Contre-Attaque, nous refusons qu’un élu de la République censé être irréprochable puisse marier des administrés. Les époux ne se doivent-ils pas mutuellement fidélité, secours et assistance ? Quelle crédibilité a M. Yacine Chaouat lorsqu’il prononce ces mots, lui qui a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violences conjugales ? Aucune.

    C’est pourquoi Contre-Attaque demande la démission immédiate de M. Chaouat si celui-ci a un peu d’honneur ! Sinon Contre-Attaque demande à ce que M. Delanoë, Maire de Paris, fasse le nécessaire afin de démettre M. Chaouat de ses fonctions ! Mais Contre-Attaque sait que M. Delanoë n’en fera rien, puisque selon le Maire de Paris, pour reprendre ses mots, « il ne faut pas mélanger vie privée et vie publique ».

    Nous appelons toutes les associations féministes, tous les citoyens, élus, qui sont scandalisés par ce crachat aux visages de chaque femme, à manifester pacifiquement lors du prochain conseil municipal du 19ème arrondissement de Paris qui se déroulera le 1er juillet à 19 heures devant le parvis de la Mairie du 19ème arrondissement (Place Armand Carrel, métro Laumière – ligne 5).

    Un seul mot d’ordre : démission immédiate de M. Yacine Chaouat ! Il n’y a pas de place pour les élus qui bafouent la condition féminine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous connaissez Balkany, Mellick, Kucheida, Eric raoult, Juppé,Freche,Hemanuelli, harlem Désir.Guerini fabius Andrieux Pasqua Gaston Flosse Tiberi Megrets JM Lepen...et bien d'autre
      leur point commun c'est d avoir déjà été condamné et continuer a exercer un mandat...


      Supprimer
    2. et chez nous dalongeville

      Supprimer
  5. ce n'es pas avec une équipe de bras casser que l on peut devenir de grand joueur ....

    RépondreSupprimer
  6. pensez vous qu'il y a matière a poursuites dans le rapport de la CRC...

    RépondreSupprimer
  7. Je vois qu'il vaut mieux, sur ce blog, sortir les pires attaques à connotation racistes ou à fort relent populiste que d'attaquer le grand manitou des lieux.
    Ce blog fait clairement le jeu du fn; Pas besoin de Binaisse pour ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous mets au défi de trouver sur ce blog une seule "des pires attaques à connotation raciste".
      Soit vous faites de la provoc', soit vous ne savez pas ce que les mots signifient... En 4 mots : "vous dites n'importe quoi" !

      Supprimer
    2. je confirme il dit n'importe quoi...!

      Supprimer
    3. @17:38
      Il fut un temps ou l'on mettait les salauds au bout d'une corde. Les moyens de leur faire payer la note sont aujourd'hui plus soft. Par contre, une chose n'a pas bougé. L'odeur de la m... qui perce le pantalon de ceux qui, morts de trouille, sentent que le système est en passe de s'effondrer.
      A lire votre message, cette odeur y est plus que présente. Elle pique nos narines jusqu'à l'insupportable.

      Tom Jericho.

      Supprimer
  8. les emplois de connivences1 juillet 2013 à 17:54

    le maire d hein recrute pour sa liste en 2014 pas de compétence requise pour les diplomés s abstenir de postuler plusieurs candidats se sont précipités notament des ex dalongevilliens ou des proches durdur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le prince consort se marie le 7 septembre pour cle il a la salle deber de beaumont interdit a la location pour les mariage sur henin beaumont 2 poid deux mesure . je comprend la collére des beaumontois qui on donc les parents au construit la salle avec le matériel payer par la ccpm auquel le maire refuse la location de cette salle pour le mariage de leurs petit enfants bravo eric daussin

      Supprimer
    2. Le prince consort, c'est l'époux de la reine régnante, en Grande-Bretagne.

      Supprimer
    3. ON COMPRENDS PAS TOUT DE CERTAINS FILS DE DISCUSSIONS ICI PAR EX

      Supprimer
  9. DEFINITION DE LA POLITIQUE1 juillet 2013 à 17:58

    PETIT DICO DE POLITIQUE
    Vous avez 2 vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous partagez le lait.

    COMMUNISME :
    Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous fournit en lait.

    FASCISME :
    Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous vend le lait.

    NAZISME :
    Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend la vache blonde et abat la brune.

    DICTATURE :
    Vous avez 2 vaches. Les miliciens les confisquent et vous fusillent

    DEMOCRATIE :
    Vous avez 2 vaches. Un vote décide à qui appartient le lait.

    DEMOCRATIE REPRESENTATIVE :
    Vous avez 2 vaches. Une élection désigne celui qui décidera à qui appartient le lait.

    ANARCHIE :
    Vous avez 2 vaches. Vous les laissez se traire en autogestion.

    CAPITALISME :
    Vous avez 2 vaches. Vous en vendez une, et vous achetez un taureau pour faire des petits.

    CAPITALISME DE HONG KONG :
    Vous avez 2 vaches. Vous en vendez 3 à votre société cotée en bourse en utilisant des lettres de créance ouvertes par votre beau-frère auprès
    de votre banque. Puis vous faites un " échange de lettres contre participation", assorti d'une offre publique, et vous récupérez 4 vaches dans l'opération tout en bénéficiant d'un abattement fiscal pour l'entretien de 5 vaches. Les droits sur le lait de 6 vaches sont alors transférés par un intermédiaire panaméen sur le compte d'une société des îles Caïman, détenues clandestinement par un actionnaire qui revend à votre société cotée les droits sur le lait de 7 vaches. Au rapport de ladite société figurent 8 ruminants, avec option d'achat sur une bête supplémentaire. Entre temps vous abattez les 2 vaches parce que leur horoscope est défavorable.

    CAPITALISME SAUVAGE :
    Vous avez 2 vaches. Vous vendez l'une, vous forcez l'autre à produire comme quatre, et vous licenciez l'ouvrier qui s'en occupait en l'accusant d'être inutile.

    BUREAUCRATIE :
    Vous avez 2 vaches. Le gouvernement publie des règles d'hygiène qui vous invitent à en abattre une. Après quoi il vous fait déclarer la quantité
    de lait que vous avez pu traire de l'autre, il vous achète le lait et il le jette. Enfin, il vous fait remplir des formulaires pour déclarer la
    vache manquante.

    ECOLOGIE :
    Vous avez 2 vaches. Vous gardez le lait et le gouvernement vous achète la bouse.

    FEMINISME :
    Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous inflige une amende pour discrimination. Vous échangez une de vos vaches pour un taureau que vous trayez aussi.

    SURREALISME :
    Vous avez 2 vaches. Le gouvernement exige que vous leur donniez des leçons d'harmonica.

    CAPITALISME EUROPEEN :
    On vous subventionne la première année pour acheter une 3ème vache. On fixe les quotas la deuxième année et vous payez une amende pour
    surproduction. On vous donne une prime la troisième année pour abattre la 3ème vache.

    MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE BRITANNIQUE :
    Vous tuez une des vaches pour la donner à manger à l'autre. La vache vivante devient folle. L'Europe vous subventionne pour l'abattre. Vous
    la donnez à manger à vos moutons.

    CAPITALISME A LA FRANCAISE :
    Pour financer la retraite de vos vaches, le gouvernement décide de lever un nouvel impôt : la CSSANAB (cotisation sociale de solidarité avec
    nos amies les bêtes). Deux ans après, comme la France a récupéré une partie du cheptel britannique, le système est déficitaire. Pour financer le déficit on lève un nouvel impôt sur la production de lait : le RAB (Remboursement de l'Ardoise Bovine). Les vaches se mettent en grève.
    Il n'y a plus de lait. Les Français sont dans la rue : " DU LAIT ON VEUT DU LAIT". La France construit un lactoduc sous la manche pour
    s'approvisionner auprès des Anglais. L'Europe déclare le lait anglais impropre à la consommation. On lève un nouvel impôt pour l'entretien du lactoduc devenu inutile: le IDLQV (l'Impôt Du Lactoduc Qu'est Vide) etc, etc......

    REGIME CORSE
    Vous avez deux cochons qui courent dans la forêt. Vous déclarez 20 vaches et vous touchez les subventions européennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. déjà diffusé , vous etes pire que TF1

      Supprimer
    2. Oui, c'est vrai : http://alpernalain.blogspot.fr/2013/05/pour-ceux-qui-ne-comprennent-rien-la.html#!/2013/05/pour-ceux-qui-ne-comprennent-rien-la.html

      Supprimer
  10. GRAND MOMENT DE TÉLÉVISION CE SOIR BERNARD TAPIE SUR FRANCE 2....TOUJOURS EN PLEINE FORME NANARD....PUJADAS NE SAIT PAS LAISSER FAIRE....a partir de 21h30 ce journal télévisé sera visible sur le site
    vous n'allez pas regretter a partir de la 18 eme minutes
    http://www.france2.fr/jt/20h/01-07-2013
    ou cliquez sur france 2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur un sujet très complexe, B Tapie a été égal à lui-même: tempêtant, criant le plus fort possible, insultant le journaliste, le traitant avec mépris...Il a raison et personne ne doit en douter...Quelle suffisance ! Nul doute qu'il a perdu les pédales, par instants. Je pense qu'outre la réaction de France 2, Le Monde ne laissera pas passer le fait que Tapie a dit qu'il racontait des saloperies...Personnellement, je pense connaître le dossier, via la presse,et je n'ai pas cru un mot de ce qu'il racontait. Si j'ai le temps, j'essayerai de décortiquer les mensonges proférés, à moins qu'un journaliste n'y procède

      D. Pujadas que je n'apprécie guère, a eu le mérite de ne pas céder aux provocations. Il connaissait bien son dossier et est resté courtois jusqu'au bout malgré les vociférations "ad hominem" de l'autre...

      N'empêche que ce Tapie est toujours aussi gonflé et menteur. Et comme le dit quelqu'un qui m'est cher : "Il convaincrait même le diable d'aller communier" !



      Supprimer
    2. Bernar Tapie:
      "Je vais vous l'expliquer, c'est très simple. Le soir de la victoire de la Coupe du monde de foot (par la France en 1998), qui a été gagnée par une équipe dans laquelle il y avait plus de la moitié qui était des Marseillais, j'ai essayé d'avoir une invitation pour la finale (...) J'ai pas eu le droit à une invitation. Et Didier Deschamps, quand on lui remet le trophée, la première déclaration il dit +cette Coupe du monde on la doit à Bernard Tapie. Il y a deux France monsieur, celle de ceux qui ont le droit, et celle de ceux qui n'ont pas le droit".

      nous aussi on a pas eu droit a une place au Stade de France a la finale...on a regarder le match a la télé....
      par contre aucun citoyen n'a eu plus de 400 millions d'euros et 40 millions de préjudice morale...!
      OUI MR TAPIE VOUS NE POUVEZ NOUS FAIRE CROIRE QUE VOUS FAITES PARTI DE CEUX QUI N ONT PAS LE DROIT...DU DROIT ET DE L ÉGARD COMME CELUI TOUT LE MONDE EN VOUDRAI NE SERAIS CE QUE 10%....

      Supprimer
    3. Ne devrions-nous pas avoir plus de respect pour ceux qui entreprennent que pour ceux qui pompent leur fric ?

      Tom Jericho.

      Supprimer
  11. à 17 h 54.
    vous pouvez préciser que les familles nombreuses sont acceptées et souhaitées.
    les filles,les gendres,les fils,les belles filles,les beaux-frères,les belles-soeurs,les époux,les épouses,les amants ,les maitresses,les cousins,les cousines,les ex. ,etc,etc,.
    cela existe.ce n'est pas un mirage.la liste apolithique de l'A.R.qui géra la ville à volo,sous l'emprise d'un incompétent maitre-nageur,devenu D.G.S.,sans diplôme ,et sans cadre A.reprenant une ville exsangue,ruinée par un malfrat,mis 2 fois en place par la mafia socialiste,pour le malheur des héninoises et des héninois.
    merci à la percheronerie,à la faconerie,à la genissonerie,à la kucheidarie,à l'alexandrie,à la corbisierie,à la mellickerie.
    les électeurs-contribuables héninois se souviendront de vous en 2014....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. heureusement , il y a vous , la pauvreconnerie !

      Supprimer
  12. le fils Tapie a fait vite...ils ont les moyens...en direct sur France 2, B Tapie a fait la pub sur le site de sa "vérité"...

    http://affairetapie.info/

    RépondreSupprimer
  13. Pour planquer les virés et fuyants de fin 2013 et 2014;les travaux d agrandissement des bureaux de la cahc vont bon train. je n ai pas dit arrière. signé FOXHOUND.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Foxhound est employé de la Cahc ? ;)

      Supprimer