dimanche 30 mars 2014

Les électeurs sont-ils masos ?

Commentaires AA en fin d'article


Les casseroles font plus de bruit que de mal

Le Canard Enchaîné du 26 mars.

Malgré leurs tracas judiciaires, voire leurs condamnations, beaucoup d'élus ont repris en sifflotant le chemin de leur mairie. "Tu vois qu'il ne fallait pas stresser", s'est marré devant sa femme le maire de Levallois, Patrick Balkany, visé par une nouvelle information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale. Les affaires, c'est la santé électorale !
A Chantilly, son collègue UMP Eric Woerth est réélu avec 74% des voix, au nez et à la barbe de ces tyrans de magistrats qui l'ont renvoyé en correctionnelle pour trafic d'influence dans l'affaire Bettencourt, tandis que la Cour de Justice de la République enquête toujours sur l'hippodrome de Compiègne. Quant à Jean-François Copé, il pète la forme à Meaux (64%), malgré l'enquête préliminaire ouverte sur les factures rondelettes payées par l'UMP à son pote Bastien Millot. Lequel devient, brillamment, conseiller municipal à Séry-les-Mézières, dans l'Aisne, avec 79% des voix !

Elus inoxydables
Même les affaires de fesses ne défrisent pas les électeurs. Condamné en cassation pour harcélement sexuel, l'ex-PS Jacques Mahéas est réélu haut la main (au panier), avec 64% des voix, à Neuilly-sur-Marne. Quand à l'UMP Eric Raoult, après 15 000 SMS envoyés à une collaboratrice qui l'accuse-quelle idée!- de harcèlement, il sort en tête du premier tour au Raincy.
Et les pots-de-vin, ça tache ? Non. Condamné à 3 ans ferme, l'ancien ministre (UMP) Léon Bertrand est réélu, peinard, à 65%, à Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane.
La vedette vauclusienne Jacques Bompart, ex-FN rabiboché avec Marine, est un cas d'école : il rempile dès le premier tour à Orange. Avec un score de 59%, aussi beau que le procès qui l'attend... L'édile est renvoyé en correctionnelle avec sa fille et son gendre pour avoir réalisé de copieuses plus-values en rachetant des biens vendus par la ville. Un rapport de la Chambre régionale des Comptes a également salué ses exotiques notes de frais : des soins de "vinothérapie, hammam et bain thermal", des parfums de luxe, des cigares, des billets de train, des instruments de musique (1035 euros) et même de la literie (1000 euros). Merci qui ?
Nostalgiques, les électeurs ont aussi salué le retour de revenants : à gauche, Jacques Mellick, condamné dans l'affaire VA-OM, revient à Béthune, en tête au premier tour ! Et, à droite, Didier Schuller s'est qualifié pour le second tour à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Ils pourront donner des conseils à d'autres édiles pas encore condamnés mais déjà prometteurs. Mis en examen pour "recel d'achats de votes" dans l'affaire Dassault, Jean-Pierre Bechter (UMP) a décollé en tête du premier tour à Corbeil-Essones. Témoin assisté dans l'enquête sur le cercle de jeu Wagram, le socialiste François Pupponi a explosé ses rivaux à Sarcelles, avec 63% des voix.
Maryse Joissains (UMP) arrive en tête à Aix-en-Provence, malgré une garde à vue en décembre pour une histoire d'emplois fictifs. Et, à Tarbes, l'UMP Gérard Trémège, soupçonné de favoritisme dans une affaire de marchés publics, est réélu dès le premier tour. Sûrement que ces affaires ne valent pas un haricot tarbais...
Un seul ressort grillé de sa casserole : l'(ex-)socialiste Gérard Dalongeville, condamné à 3 ans ferme pour détournement de fonds, a été écrabouillé à Hénin-Beaumont, avec 9% des voix. Qu'a-t-il bien pu faire pour déplaire à l'électeur ?


- C'est vrai que G. Dalongeville détonne dans ce tableau d'honneur d'élus repérés par la justice, mais distingués par les électeurs. Qu'a-t-il pu bien faire pour ne pas soulever l'enthousiasme sur sa personne ? Risquons une hypothèse : la population a assimilé l'état dégradé de la ville à GD. Dégradation des finances, du patrimoine (bâtiments, rues...). Contrairement aux autres élus cités qui ont réalisé des choses, GD n'a rien fait, même s'il se targue de certaines réalisations, mais dont les projets avaient été initiés par ses prédécesseurs. 

- Le cas de Bompart (Orange), ex-FN redevenu proche de M Le Pen, et associé à des groupuscules encore plus extrémiste que le FN..., pose question : il est accusé d'avoir profité de l'argent public pour lui et ses proches. Il a tout pour plaire : extrémiste de droite (Occident, Ordre nouveau, Ligue du Sud...), anti-mariage pour tous, il a placé son fils sur sa liste, son épouse maire de Bollène et conseiller général. Ceux qui voudraient s'informer sur la gestion de la ville d'Orange peuvent consulter : http://www.franceculture.fr/emission-les-pieds-sur-terre-le-fn-aux-commandes-orange-2014-01-22. 

- Quant à Patrick Balkany, le "pote" de Sarko, voyez l'incroyable série de condamnations en toutes sortes sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Balkany

- Pourquoi tous ces délinquants, condamnés ou présumés, ont-ils les faveurs des électeurs ?
- ils ont mis en place généralement des projets marquants;
- ils sont proches de leurs concitoyens;
- ils sont clientélistes : embauches et subventions sont les 2 mamelles de leurs succès;
- ils ont des réseaux leur permettant de trouver des financements;
- ils savent se poser en victimes.
Et comme, durant leurs mandats, ils ont tué dans l’œuf tout velléité d'opposition, personne n'est capable de se poser en alternative crédible : personne pour faire connaître les dérives, personne pour prendre la relève pendant les ennuis judiciaires...

40 commentaires:

  1. ce jour ,à 10 h,j'irai à mon grand regret ,voir l'intronisation du F.N.,mis en place par :
    percheron
    genisson
    facon
    kucheida
    alexandre
    corbisez
    dalongeville
    et le dernier en date , david noel.
    quel carnage.j'espère que les fachos ne feront qu'un mandat.

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi des personnalités ayant été condamnées ont-elles encore le droit de prétendre à des fonctions électives ou publiques ?
    Pourquoi les appels s'éternisent pour les hommes politiques, leur permettant ainsi de se représenter alors que pour le citoyen lambda , il en va autrement...
    Inquiétant en effet de constater que beaucoup de français semblent apprécier ces frondeurs ( deux poids, deux mesures, ailleurs d'autres parlent facilement de "racaille") qui défient la justice, les impôts et la démocratie.?
    Syndrome " Robin des bois"? Même pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. parce que ces ripoux de tous bords se votent des lois qui les protègent.
      mais mary,sache que nous avons les hommes politiques que nous méritons.c'est nous qui les élisons.la mafia cumularde socialiste et ses complices ont été mise en place par les gogos que nous sommes.virons les à tout jamais et mettons en place des gens honnêtes et compétents.vaste programme.

      Supprimer
    2. Même avec notre président normal , sieur guérini est toujours PS

      Supprimer
    3. Votre lien vers France culture doit être d' une impartialité magistrale ( rires )

      Supprimer
    4. Et m'dame taubira les couchoutent au plus au point! Merci m'dame Taubira

      http://www.lepoint.fr/societe/l-inquietant-amendement-de-taubira-30-03-2014-1807073_23.php

      Supprimer
    5. Robin des bois, selon la légende, défendait, la veuve, l'orphelin ainsi que toute forme d'oppression que subissaient les gens dit " Ordinaires".

      Supprimer
  3. le carnassier héninois sera ubu roi préparez vos mouchoirs combien de nègres à ses pieds pour le rendre "crédible"

    RépondreSupprimer
  4. cette liste est un collector.gardez la dans vos archives.
    voilà ceux qui ont livré la ville au front national le 23 mars 2014 ,à cause de leurs incompétences et de leurs divisions.
    mise en place par le P.S. et ses complices,comme le fut dalongeville,pour blackbouler pierre darchicourt.
    une liste familiale inexpérimentée qui,sur ordre de la mafia socialiste refusa une union avec la liste de gauche arrivée en deuxième position qui aurait pu ,sans aucun doute,élever leur niveau.elle préféra trahir ses accords pré-électoraux.ce qui s'avéra ,par la suite ,être sa tasse de thé.n'est ce pas mr bouquillon.et mr delesalle ?

    1é maire : daniel duquenne
    2é maire : eugène binaisse

    1é adjoint : georges bouquillon
    2é adjoint : caroline troy
    3é adjoint : rené delesalle
    4é adjoint : marie christine delahaye
    5é adjoint : orféo cogo
    6é adjoint : rose-marie slaviero
    7é adjoint : marcel germe
    8é adjoint : chantal vendeville
    9é adjoint : patrick delongpont

    conseillers municipaux

    william ferrera
    marie -laurence daussin
    cécile bailly
    jean-marc bureau
    julie deroch
    bernard maréchal
    florence gorillot
    jean- bernard dufrenne
    nicole morel
    céline ponchaut
    sandrine rogé
    désiree courmont
    sandrine blois
    fabrice zegre
    raymond faidherbe
    fatima rezkallah

    paix à leurs âmes,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. savez vous pourquoi n'ont ils pas voulu de vous ? car vous étiez le chef d'une escadrille peu fiable .

      Supprimer
  5. "Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs" Nelson Mandela.

    RépondreSupprimer
  6. les C.R.S. et le commissaire de lens qui interdisait l'entrée au F.D.G. au C.M.,ce matin.voilà un mandat qui commence fort.il ne faisait pas bon de porter une écharpe rouge ce matin.heureusement la mienne ,je l'ai laissé à la maison car elle ne suivait pas avec mon costume.
    est ce que les C.R.S. et la police de valls sont du coté des fachos.
    peut-être,un petit peu quand même.à voir leur gueule.
    mamie,t'avais encore raison...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans cRs il y a Républicain, notion, il est vrai, bien peu comprise par les rouges. La democratie demande ordre et discipline, qualités étrangères aux anars.

      Supprimer
    2. Mouais, sauf que là c'était plutôt des nanards.

      Supprimer
  7. binaisse a terminé par sa dernière binaissade. au lieu de faire le changement de maire,un jour de semaine ( les autres l'ont fait le vendredi ).il le fait un dimanche ,et en plus un jour d'élection.avait-il un cerveau normal ou était il entouré par une bande d'abrutis.
    impossible d'accéder à la salle du C.M.
    bourré en haut,bourré dans les escaliers.beaucoup d'électeurs héninois ,place jean jaures.il aura été nul jusqu'au dernier jour. .
    tchao pantin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bilde qui a choisi a date !

      Supprimer
    2. la marine verte ce matin au lieu de rabacher sans arret que tout va aller tres mal pour nous pauvres heninois qu elle s active a presenter des projets verts parce qu a henin on ne la connais pas mis a par son papa medecin et sa maman dentiste pas grave demain elle retourne a Paris

      Supprimer
    3. 12H44! oups... Une première, bildessade? Nul dès le premier jour!

      Supprimer
    4. 12H44, c'était un jour d'élections à Hénin? Ah bon? critique ridicule donc

      Supprimer
    5. la complaisance bilde binaisse bouquillon comme toujours

      Supprimer
  8. dalongeville tu été pas la ce matin déçu j ai voté pour toi je vais changé mon vote ok

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'avait annoncé dans VDN .

      Supprimer
    2. Le barrage au FN, mort de rire.

      Supprimer
  9. Nelly jaquemin avec ces grosse lunette noir je tais reconnu faire la bise a stif la honte quoi que ta secrétaire FN A VOMIRE vive la famille smague .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la secrétaire30 mars 2014 à 19:00

      la délation est tellement simple sous couvert d'anonymat !!! VIVE LES ANONYMES qui font des fautes d'orthographes a profusion

      Supprimer
    2. Mais Nelly suit le sens du vent ......certains employés osent enfin se dévoiler ..... Ecoeurant !

      Supprimer
  10. j ai sonorisé le consiel ce matin et pour moi R A S J AI LE même plaisir de mon travail la sonorisation , philippe .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme dans la légion , toujours prés à ramper .

      Supprimer
    2. Ouahhhhhh. Tout va bien! Youpi!

      Supprimer
  11. Alain, on peux le dire Eugène sera mardi matin a la PJ voila c fait. René ne rigole pas, quelle fin.

    RépondreSupprimer
  12. "Il n’y aura pas de chasse aux sorcières" dixit briois il est a court de cartouches après avoir chassé sur ses terres???

    RépondreSupprimer
  13. Ils n ont su résister aux tentations de tous genres parfois, à l'incompétence des fois, aux magouilles un peu, au népotisme toujours et les voila qu'en se voulant résistants ils ajoutent le ridicule à la liste de leurs faiblesses.

    Elections pièges à c............

    RépondreSupprimer
  14. Lors de la désignation des adjoints le fhaine bien sur n'a pas respecté la parité : les copains d'abord !!! LAMENTABLE merci aux électrices ayant voté fhaine.

    RépondreSupprimer
  15. « J’entends être le maire de tous les Héninois et Beaumontois. Homme de dialogue je suis, homme de dialogue je resterai… Le moment est venu de nous rassembler au-delà des étiquettes partisanes, de mettre fin aux polémiques aussi stériles qu’inutiles et de n’avoir qu’un seul objectif : le redressement de notre ville… Je demande aux élus d’agir, tout au long du mandat, sous le signe de la responsabilité. Il n’y a pas de place dans cette assemblée pour la lutte des egos ni au pugilat qui ont, par le passé, tant déshonoré l’image de notre ville ! » FRANCHEMENT QUEL FOUTAGE DE GUEULE IL NOUS PRENDS VRAIMENT POUR DES CONS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on en a eu une 1ère preuve hier, la mairie était réservée aux sympathisants FN, alors que les conseils municipaux sont publics, du jamais vu à Hénin Beaumont, devoir montrer ses papiers pour entrer dans la maison du peuple!

      Supprimer
    2. vous vouliez peut être comme à Fréjus ou nos fervent "démocrates" voulaient en découdre?

      Supprimer
  16. "Lors de l'élection des neuf adjoints au maire, une petite passe d'armes a eu lieu sur la culture. Avant le conseil, le nouvel adjoint à la culture avait déclaré que les choristes du dernier clip du chanteur Yannick Noah ressemblaient à des « sagouins » et moqué le « flop » rencontré par le concert du militant d'extrême-gauche, Yvan Le Bolloc'h.

    L'opposition s'est empressée de questionner l'intéressé sur le type de culture qu'il entend désormais promouvoir dans la ville. « Des socialistes nous donnent des leçons », s'est alors exclamée Marine Le Pen depuis la salle, avant que le conseil inaugural d'Hénin-Beaumont ne se clôture sur le chant de « La Marseillaise »."

    Florence Aubenas (Hénin-Beaumont, Pas-de-Calais, envoyée spéciale)
    Journaliste au Monde

    Sagouins...puis Art dégénéré? Soyons vigilants.

    RépondreSupprimer
  17. JMG (le pêcheur) se voyait déjà à la mairie de LENS, car son ami !!!!!!! Sanchez allait l'embaucher. Et bien il restera à Hénin, Sanchez est battu.
    Quel dommage car ils proposait à des agents de la mairie de les faire muter à Lens.
    Mais comme il le dit à beaucoup de personnes, il va devenir le directeur des relations publiques de la ville d'hénin !!!!!!!!!!!!!!!! mdr. Il aura mangé à tous les râteliers.

    RépondreSupprimer
  18. Delbaere a dunkerque pourra s' occuper à loisir de ses 25 autres mandats !

    RépondreSupprimer