mardi 13 janvier 2015

L'attitude déplorable de MLP ne lui a sans doute pas fait perdre de voix...


Je ne suis pas aussi sûr que le journaliste du Point que l'attitude de M. Le Pen, ces derniers jours, lui coûte des voix. Certes, elle fut lamentable, ne serait-ce que dans cette opération évidente de récupération politique. J'aurais l'occasion d'insister demain sur ce point : beaucoup de Français sont anti-arabes et anti-musulmans et, parmi eux, beaucoup votent FN ou sont sur le point de basculer. Je ne pense pas que ces gens-là soient révulsés par la démagogie dont MLP a fait preuve. Par contre, l'attitude de son père peut être un repoussoir, même s'il est coutumier du fait. Ne doutons pas que Le Pen père est une épine dans le pied de Le Pen fille et qu'il faudra bien que cette dernière le fasse taire de force (car de gré, cela a échoué).

Marche républicaine : Charlie fait trébucher Marine

La patronne du Front national est accusée d'avoir fait de la récupération politique sur les attentats. Au point d'enrayer son ascension ? 

Le Point - Publié le

Par

"Bonjour Marine Le Pen, vous n'avez pas honte ?" C'est par cette question que le journaliste Jean-Pierre Elkabbach, qui peut se montrer plus rond avec les politiques, a commencé son entretien avec Marine Le Pen sur Europe 1. Une entrée en matière qui résume assez bien l'indignation généralisée face aux déclarations de la dirigeante frontiste au lendemain des attaques terroristes qui ont eu lieu à Paris. Marine Le Pen est aujourd'hui accusée de toutes parts de tenter de récupérer la polémique dans un but électoraliste.

Une manifestation qui tourne au meeting électoral

En France, les dirigeants et représentants de tous les partis ont mis les querelles politiciennes de côté pour faire front face à l'ampleur des événements. Mais la patronne du FN s'est placée dans une posture victimaire : il a suffi que quelques voix socialistes s'opposent à sa participation à la marche pour qu'elle crie à l'exclusion. Pourtant, au lendemain des attaques des frères Kouachi, François Hollande l'a reçue à l'Élysée, comme les représentants des principaux partis politiques français, et a déclaré plus tard que "tous les citoyens" étaient "les bienvenus à la marche". Et si la dirigeante frontiste n'avait pas la légitimité politique pour figurer dans le carré VIP (il fallait être ministre ou représentant d'un grand corps de l'État, NDLR), elle aurait pu défiler juste derrière, aux côtés des chefs de parti et des élus de la République. Ou même dans la foule comme l'ont fait certains.
À la place, elle a déclaré qu'elle ne viendrait pas, avant de choisir de réciter un discours à Beaucaire, un des bastions conquis par le FN lors des municipales. Dimanche, la ville est devenue un rassemblement de frontistes, selon des témoins sur place. Et l'ambiance était particulièrement tendue entre ceux qui venaient soutenir Marine et ceux qui étaient là en l'honneur de "Charlie" et des autres victimes des attentats, ulcérés de voir que leur marche s'était transformée en "meeting du Front national". Alors que la France entière était unie dans la douleur, les noms d'oiseaux volaient à Beaucaire entre les frontistes et les autres citoyens, qui n'étaient "pas venus pour ça".

"Keep calm and vote le Pen"

Au même moment, Jean-Marie Le Pen déclarait à des journalistes que cette marche était organisée par "des coquins copains", et annonçait sa candidature aux régionales en Paca. Et pendant l'attaque contre le supermarché casher, le président du Front national postait sur Twitter un portrait de sa fille barré de l'inscription "Keep calm and vote Le Pen" ("gardez votre calme et votez Le Pen"). L'instruction électorale fait référence à une affiche produite par le gouvernement britannique au début de la Seconde Guerre mondiale sur laquelle était inscrit "Keep calm and carry on" ("gardez votre calme et continuez"). À l'époque, les dirigeants britanniques voulaient relever le moral de l'opinion publique britannique en cas d'invasion. Cette affiche n'avait pas été publiée en 1939, mais elle a été redécouverte et récupérée par un certain nombre d'entreprises privées dans les années 2000 pour vendre des produits. Le fondateur du Front national n'a pas hésité, lui, à récupérer les attentats pour vendre son parti. 
Les survivants de la rédaction de Charlie Hebdo ont dénoncé avec vigueur la tentative de "récupération" du FN. Willem a déclaré que Marine Le Pen était "ravie quand les extrémistes tirent de partout". Charlie Hebdo s'est toujours déclaré ennemi du FN, et avait même lancé une pétition pour faire interdire le parti.

"Elle n'a pas tout de suite compris ce qui se passait dans le pays"

Et l'ensemble de la classe politique qui s'écharpait hier sur le nombre de dimanches ouvrés dénonce aujourd'hui d'une même voix le comportement de la dirigeante frontiste. "Marine Le Pen a fait une faute politique majeure. En s'exprimant comme elle l'a fait, elle a essayé de briser l'union nationale. Elle n'a pas tout de suite compris ce qui se passait dans le pays. Elle a fini par le comprendre en décidant finalement de manifester à Beaucaire", considère Malek Boutih. Pour le député socialiste de l'Essonne, la députée européenne est "la seule dirigeante politique qui n'a pas eu le sens de l'Histoire, car elle ne s'est pas soustraite à son habitude de faire de la communication". L'ancien président de SOS racisme juge que les effets ne se verront qu'à long terme. Mais pour lui, "quelque chose s'est brisé dans son irrésistible ascension" : "Marine Le Pen, qui n'a pas su faire face aux événements, a perdu sa stature et sa crédibilité de chef d'État", assure-t-il. Pour le député, il pourrait y avoir un impact sur ses électeurs, "qui étaient en majorité pour l'union nationale", comparable à ce qui est arrivé à l'extrême droite en juin 1940 lorsque ses dirigeants se réjouissaient de l'instauration du gouvernement pétainiste. Cette réaction avait provoqué une scission entre les sympathisants qui approuvaient et ceux qui sont entrés en résistance.

"Elle ne sait pas trop gérer ce genre d'événements"

Même constat du côté du Vert François de Rugy, qui admet que "Marine Le Pen s'est pris les pieds dans le tapis en voulant polémiquer". Mais le coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée nationale reste plus réservé sur les conséquences. Pour lui, il y a eu "un mouvement très positif, un sursaut républicain sans précédent". Mais l'inconnu, explique-t-il, "c'est le sursaut civique de participation aux prochaines élections". Pas sûr, en effet, que les événements aient un impact sur les élections territoriales, qui n'ont pas de dimension nationale et ne font pas partie des sujets préférés de la population et des médias. Or une participation plus élevée jouerait en faveur des partis républicains.
Sur le plan électoral, Yves Jégo, député UDI de Seine-et-Marne, a plus de certitudes. Il considère qu'à court terme, la réaction de Marine Le Pen, qui "a agi bêtement", sera perçue négativement, mais que les événements jouent en sa faveur : "Le combat du FN, c'est le combat contre les étrangers. Et elle a plutôt gagné des parts de marché." De son côté, Claude Goasguen, député UMP de Paris, fait un parallèle avec la Manif pour tous : "Elle ne sait pas trop gérer ce genre d'événements. Elle hésite entre la victimisation et la participation. Cela montre bien les contradictions et l'ambiguïté actuelles du FN."
Les dirigeants frontistes communiquent sur sa normalisation tout en gardant une posture anti-système. Peut-être ont-ils oublié que certains événements exigent parfois que l'on abandonne les postures et la communication. 

76 commentaires:

  1. "De force", cela sera impossible, car il incarne une certaine vision dont de très nombreux frontistes sont friands.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GB : il y a "de force" et "de force"...

      Supprimer
    2. et faire "de force" de Jean Marie une victime ? Pfff impossible. Il est au premier plan le père Lepen.
      La cocotte républicaine est à ébullition.

      Supprimer
  2. Sarkozy est ,il me semble le "chef" d'un parti et ne venez pas dire c'est parce qu'il est
    ancien président et patati et patata !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 10:34 Pouvez-vous préciser ce que vous voulez dire ?

      Supprimer
    2. Sarkozy n'a plus la légitimité politique pour figurer dans le carré VIP ,je reprends quelques mots de votre post .

      Supprimer
  3. En majorité dans les médias ,dans l'épicerie casher ,on indique que quatre otages ont été tués et non pas quatre juifs .
    Faut-il éviter les amalgames ,faut-il éviter de donner à penser aux citoyens ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 4 Français juifs, même si c'est parce qu'ils étaient juifs qu'ils furent assassinés.
      Cela dit, vous avez raison, les premiers jours, beaucoup de médias ont occulté ce fait. Depuis, cela a changé.
      C'est vrai qu'il y a là matière à réflexion...

      Supprimer
    2. Mais non! L'islamisme n'est pas antisémite. Merah lisait Maurras. Nemmouche était un camelot du Roi. Les banlieues sont calmes et on peut s'y promener avec une kippa. Le problème c'est Le Pen !

      Supprimer
    3. D'accord avec vous 12h06, mais on ne peut pas lutter contre des angélismes mortifères, une naïveté dévastatrice et une impossibilité de remettre en cause une vie d'erreur de jugement tant politique que sociétal. Comment admettre qu'à l'expérience de leur si chère république on en arrive à constater qu'il n'y a aucun espoir du vivre ensemble, mais qu'il y a dans chaque camp, le nous et les autres. Essayez d'aller vous promener avec une pancarte je suis charlie le vendredi après midi dans certains quartier de Roubaix, et vous viendrez nous raconter votre expérience. Bien sur, je sais, pas de provocation.

      Supprimer
    4. Conclusion "raisonnée"?

      Supprimer
    5. Eviter les ghettos et la misère... Le vivre ensemble est alors possible et se vit... L'islamophobie c'est aussi la bêtise et l'obscurantisme.

      Supprimer
    6. Tuer un flic aussi.

      Supprimer
    7. Evidemment! Un flic musulman... nous sommes d'accord, pas d'amalgames donc ... pas de FN

      Supprimer
    8. Attentat islamophobe donc. Les trois assassins, étaient cartés FN, ça me semble évident. MLP coupable et Zemmour responsable. Tout le reste est amalgame et stigmatisation.

      Supprimer
    9. Le flic à côté de Charb n'était pas musulman... Vous ramenez tous à la religion. Curieux. Pour justifier une haine envers ceux qui ne votent pas comme vous ?
      Disons plutôt qu'il y a dans les 2 cas, des personnes qui haissent la démocratie. Intégristes et fascistes.

      Supprimer
    10. 10:23 pas très convaincant, même si c'est de l'humour

      Supprimer
    11. Un flic n'est pas chrétien,musulman ,protestant ,etc.... ,c'est un flic français !

      Supprimer
    12. Et bien non encore une fois désinformation du parti d'extrême droite. Cela emmerde ce parti raciste qu'Ahmed ai été musulman et comme la majorité des musulmans en France vive sa religion en respectant la laïcité.
      Le parti de la haine, ça l'arrange de dire musulman pour parler des délinquants mais pas quand il s'agit de la majorité de nos concitoyens de confession musulmane vivant sans l'imposer sa religion, respectant les lois françaises, et surtout pas d'une personne qui s'est opposé courageusement à ces ordures de terroristes djihadistes... Cela s"appelle l'islamophobie, racisme égal à celui des djihadistes. Même bêtise et mêmes mensonges.
      En effet deux fascismes...

      Supprimer
    13. 10H23, mais qu'ils sont cons au FN...

      Supprimer
    14. C'est un musulman qui a tué un musulman ;il n'a pas eu le temps de demander
      le tueur musulman au flic musulman s'il était musulman .
      Vos querelles !!!
      Pour être flic il faut être français ,avoir un casier judiciaire vierge .
      Donc c'est un flic français qui a été "massacré ,point barre -

      Supprimer
    15. Un flic français de confession MUSULMANE et comme la majorité des musulmans , un type BIEN. Celui qui a sauvé les otages dans l'épicerie cacher est d'origine malienne et de confession MUSULMANE. Que vous le vouliez ou non, je m'en tape, les musulmans ne sont pas tous des terroristes, des délinquants ou des intégristes... Le message de haine et de bêtise de votre parti n'est que mensonge donc. Continuez à vous abrutir, la réalité est plus complexe . Elle ne vous est pas accessible pour l'instant.

      Supprimer
    16. Si j'ai bien compris 14:27 ,musulman prime sur français ;conception "étrange"
      de la nationalité .

      Supprimer
  4. Et l'attitude déplorable de Bedos jadis, personne n'en parle de ses souhaits exaucés .

    Snif...Snif ou la grande hypocrisie de la 'gôche' médiatique-forumique dans tous ses états...LOL...

    Message par LUMA17 Aujourd'hui à 9:45


    Malvenu
    Publié le 9 Janvier 2015
    Quand en 2012, Guy Bedos souhaitait que les journalistes de Charlie Hebdo "crèvent"...
    L'humoriste estimait que le journal satirique n'était "pas drôle".
    Forcément, cela fait tâche désormais. Dans une vidéo datée d'octobre 2012, et accordée à Var-Matin, Guy Bedos est interrogé sur Charlie Hebdo. Et l'humoriste ne se gêne pas pour égratigner sévèrement le journal satirique.
    "Charlie Hebdo ce n'est pas mes copains", lâche Guy Bedos. "Qu'ils crèvent ! Ils ont pris des risques sur la peau des autres. En plus ils ne sont pas drôles."
    "Depuis que Reiser est mort, depuis que Siné n'est plus là, ils ne me font pas rire", ajoute-t-il. "C'était nul l'histoire de Mahomet. Je m'en fous de Charlie Hebdo!"
    "Je n'ai pas de leçon d'insolence à recevoir de gens qui se sont couchés", renchérit encore l'humoriste.
    "Notamment Philippe Val qui s'est couché devant Nicolas Sarkozy pour devenir directeur de France Inter. Dans la résistance, on aurait pas été dans le même réseau".

    https://www.youtube.com/watch?v=cxwwP62smgo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A Luma
      Si vous me lisez, bonjour à vous :-)
      jlt

      Supprimer
  5. Petite info :
    Raynald Ferrari , directeur de l'hôpital de Nevers depuis 2008 ,convoqué en vue d'une recherche de nouvelle affectation .
    Pour harcèlement moral ,le tribunal correctionnel de Nevers l'a jugé coupable le 13 Mai 2014 ; il a fait appel ,le nouveau procès se tiendra le 22 Janvier 2015 .
    Le personnel de Charlon le " regrette " encore .

    RépondreSupprimer
  6. Place de la République, ce samedi à Hénin-Beaumont; erreur de parcours, récupération, rassemblement des donateurs de la ville aux feneux? signé SR71

    RépondreSupprimer
  7. Alain, vous étiez un fervent opposant à ce que le FN participe à la marche républicaine de ce dimanche ! Vous ne pouvez pas à la fois être contre et déplorer l'attitude de MLP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dit que l'on ne pouvait accepter le FN en tant que parti politique aux manifs. Mais que personne ne pouvait interdire à des citoyens de participer aux marches.
      En organisant un "meeting FN" à Beaucaire, MLP a obtenu ce qu'elle cherchait : de la récupération politique. Mais je pense qu'elle n'en tirera aucun bénéfice.

      Supprimer
    2. Au contraire! Et c'est bien!

      Supprimer
  8. suite a la presentation ce matin sur journaux televises de la couverture de nouveau charlie des journalistes l on presentee a trois musulmans :un a dit que c etait drole les deux autres outres que l on se moque du "prophete" tiens maintenant ils ne sont plus CHARLIE et c est que le debut

    RépondreSupprimer
  9. La journée du 11 janvier est une journée des dupes :
    • D’une part, les nantis, dont les élus, qui ont participé à la manifestation, espèrent maintenir le statut quo, c’est-à-dire préserver une république bourgeoise, où les droits de l’homme sont réservés aux bourgeois et aux nantis. Il faut donc continuer à tenir à l’écart les classes travailleuses, considérées comme dangereuses, les banlieues, quitte à créer un régime d’oppression et de limitation encore plus drastiques des diverses libertés. En d’autres termes, en donnant le pouvoir d’Etat aux fascistes. C’est là une impasse, qui va accentuer les divers problèmes, dont le « terrorisme » ! La fausse distinction entre « gauche » et droite disparaît face à l’union des nantis contre le peuple.
    • D’autre part, la majorité des Français, qui souhaitent une république sociale, avec des droits réels pour tous. Dont la sécurité notamment pour les minorités musulmanes et juives. Là aussi le réveil est dur le 12 janvier 2015, et ces manifestant là auront aussi la gueule de bois, car ils vont se rendre compte qu’il ne suffit pas d’une manifestation, où dégoulinent les bons sentiments (« Fraternité »), pour que la majorité obtienne enfin l’application à tous des droits de l’homme : seule une révolution radicale, menée par la classe ouvrière sera à même d’obtenir ce résultat, après un parcours long et sinueux.
    Cet événement historique du 11 janvier 2015 en rappelle d’autres, comme par exemple la mobilisation nationale autour du meurtre du journaliste Victor Noir, tué le 20 janvier 1870 par un membre de la famille de Napoléon III, ou bien les manifestation antifascistes de 1934, qui ont préparé le Front Populaire de 1936. . Sans être devin, un tel événement en prépare d’autres de grande ampleur.
    Entre ceux qui veulent faire descendre les valeurs de la République (« Liberté-Egalité-Fraternité ») des frontons des hôtels de ville et des bâtiments publics, pour les faire vivre véritablement dans la vie de tous les jours, et ceux qui veulent continuer de bénéficier des divers droits, sans les partager avec la grande majorité des pauvres, mais en maintenant ces citations comme des sortes de vaches sacrées sur les murs des bâtiments publics, lesquels seront cocus et dupés ? Seul le proche avenir nous le dira.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr tout cela me "parle". Mais y a-t-il encore "une classe ouvrière" ?.

      Supprimer
    2. Il y a une classe ouvrière retraitée qui souffre...

      Supprimer
    3. Allez David ,c'est la lutte finale !

      Supprimer
    4. Finalement, ce n'est pas sa lutte !

      Supprimer
  10. Cette réaction avait provoqué une scission entre les sympathisants qui approuvaient et ceux qui sont entrés en résistance.
    Comment, des gens d'extrême droite ont participés à la resistance? Vous n 'allez pas nous dire ausi qu il y a eu des communistes qui on versés dans la collaboration. On ne nous dit pas tout.

    RépondreSupprimer
  11. Dans le même ordre d idée 12h06, en solidarité avec charlie hebdo, on affiche une merde representant les electeurs du fn, mais on se gardera bien de mettre une caricature pouvant indisposer une composante de notre nation. Recuperation!, vous avez dit récupération?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que Charlie Hebdo a réserver "une merde" à tout le monde, pas seulement au FN, ump, sociailstes, gays, musulmans, cathos, juifs, communistes, bourgeois, ouvriers, etc. Il n'y a donc pas à être jaloux...

      Supprimer
    2. Tirage de 60 000 Charlie Hebdo la semaine passée .

      Supprimer
  12. S' en est il réservé une pour lui, peut on encore l en qualifier sans encourir les foudres. Peut on exprimer une vision différente sur la manif de dimanche en y voyant des moutons belant allant vers un abattoir qu ils ont construit eux mêmes, menés par les architectes de leurs tombeaux. Peut on encore avoir l'esprit critique, à contre courant, sans se voir qualifié de tous les maux

    tous les maux.

    RépondreSupprimer
  13. Y a-t-il encore une classe ouvrière?
    Selon l'INSEE, en 2012, il y avait environ 6 millions d'ouvriers, qualifiés ou non. Chiffre auquel il faut ajouter leur famille, les demandeurs d'emploi, les retraités, les petits commerçants, etc. ainsi que les employés; cela en fait du monde! Sûrement plus de la moitié de la population totale. Mais tout est fait pour rendre cette population invisible. En 2010, plus de 50 % des salariés gagnaient moins de 1675 € par mois, dont les ouvriers en moyenne un peu plus de 1500 € !
    Le Front national se vante d'être le parti qui obtient le plus de suffrages des ouvriers: mais que ce soit à Henin-Beaumont, ou ailleurs, quand les ouvriers (et tous les petits salaires, dont les retraités) vont constater que les élus frontistes sont du côté des plus riches (voir les salaires de leurs élus), le réveil va être, je le crois, très brutal pour ces mêmes élus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils s'en tapent, les socialistes aussi, les cocos, les centristes, la droite, l'extrême gauche... les gens sont cons est votent toujours pour celui qui a presque toujours été là. Regardez la CAHC, combien de maire ont 15 de carrière ?

      Supprimer
    2. OK pour 6 millions. Mais pourquoi voulez vous ajouter à la classe ouvrière : les demandeurs d'emploi les petits commerçants, etc. ainsi que les employés. Leur famille et les retraités, même s'ils sont en situation précaire, ne font pas partie des "actifs" quand on parle de la classe ouvrière. Pour revenir à votre commentaire précédent qui avait suscité ma question, ne serait-il pas plus conforme aujourd'hui, de parler de classes "précaires"...par opposition aux classes moyennes et de nantis ?

      Supprimer
    3. Mécaniquement Alain les chômeurs cherchant un emploi font partie des actifs .
      Les employés sont quoi ,des salariés comme les ouvriers et ayant souvent un salaire moindre qu'un ouvrier .
      Classes précaires sont les temps partiels ,les handicapés dont une partie du salaire n'est pas versée par leurs employeurs (sécu,mi-temps thérapeutiques).
      La liste est exhaustive .......

      Supprimer
    4. Juste quelques mots:
      En France comme dans la plupart des pays dits "industrialisés", il y a belle lurette qu'on ne parle plus de "classes", mais de "secteurs, primaire, secondaire et tertiaire"
      C'est - de loin -en statistique, le secteur tertiaire le plus important.
      jlt

      Supprimer
  14. Bonjour à vous caillou caillou !

    RépondreSupprimer
  15. Le père et la fille ne font qu'un. L"un aime à être "bête et méchant", l'autre joue à faire semblant d'être "intelligente et gentille"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. + 10, merci 17H34. Charlie a fait une Une sur cette réalité! La bouche grande ouverte de la fille ( haineuse comme d'habitude) , avec près de la glotte, dans le fond du gouffre, le visage (haineux comme d'habitude) du père disant:
      " Je dis tout haut ce qu'elle pense tout bas". Nous ne sommes pas dupes de la soi-disante " dédiabolisation"...

      Supprimer
    2. C'est de la pub d'une façon ou d'une autre pour le F N .
      Merci Charlie .

      Supprimer
  16. Attention, il ne s'agit pas seulement de statistiques! Il s'agit aussi des leviers économiques dont on dispose (il y a ceux qui ont les capitaux, et ceux qui ont la force de travail)! D'accord pour parler des classes pauvres , ou des classes dangereuses (plus de 50 % du total de la population française, à laquelle il faut ajouter un grand nombre d'"étrangers"). N'oubliez pas qu'en trente années, la richesse globale de la France a doublé, alors que le nombre de pauvres ne cesse de s'accroître! Comme on dit: "Ils n'ont que leurs chaînes à perdre!". J'ai eu l'occasion d'observer des luttes ouvrières de près, tant en Lorraine, que dans l'Oise et le Nord-Pas-de-Calais. Prenons un exemple récent: une centaine d'ouvriers de Beauvais (seulement une centaine!) se sont "invités" au siège de la CGT, pour demander que les "pourris" (les compromis, qui ont fait de la CGT un organe de collaboration de classe et non un outil au service des luttes de la classe ouvrière, et qui s'en mettent plein les fouilles), soient démis. Même si ces "grands chefs" représentent le pouvoir dans la confédération, à mon avis, ils devront obtempérer, et, comme on dit, tout penauds, rendre leurs tabliers (souillés). Sinon tous les "technocrates-bureaucrates" de la CGT vont voir leurs oreilles chauffer. Transposez cette démarche au niveau national ou local. Imaginez par exemple, une centaine de femmes et d'enfants, se rendant avec des casseroles vides, à l'Hôtel de ville: que fera le maire? Qu'a fait Louis XVI lorsque 5000 ménagères se sont rendues à Versailles pour demander au "boulanger" et "au petit mitron" de les accompagner à Paris?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a serré les miches ! ;)

      Supprimer
  17. APPEL A TÉMOIN :
    La petite Marine aurait perdu ce dimanche un jouet lors de la marche avec ses petits camarades de l’asile psychiatrique de Beaucaire.

    Il s’agit d’une petite peluche qu’elle aime agiter frénétiquement et qu’elle appelle islamophobie.

    Depuis cette perte, elle ne cesse de s’auto mutiler malgré sa camisole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 21 h 40 ,fidèle client de Charlon .
      Allez un peu d'humour, de "Charlon Hebdo" .

      Supprimer
    2. Un peu d'humour que diable 10H43!!! Allez, elle s'est ridiculisée, elle s"est ridiculisée, c'est un fait

      Supprimer
    3. C'est comme pour vous ;heureusement que le ridicule ne tue plus !

      Supprimer
    4. OHHHH, il est vexé, son parti est ridiculisé. Vous étiez des mille à Beaucaire, enfin mille non, il y avait des opposants au parti d'extrême droite qui ont sifflé ?

      Supprimer
    5. Vous étiez là-bas l'excité du bulbe ?
      j'utilise le post de 14 h 34 ,intellectuellement vous êtes déjà mort .

      Supprimer
    6. Le niveau de réponse de 18:27 ne s'élève pas...

      Supprimer
    7. Vous êtes 14:34 Alain ,le niveau baisse !

      Supprimer
    8. Vous perdez les pédales 19:33 et vous me faites perdre mon temps. Je ne validerai plus vos messages !

      Supprimer
  18. aujourd hui charlie va sortir comme d habitude il va faire grincer des dents parce qu il represente le prophete et alors l a t on deja vu lorsque les dessinateurs crayonnent dieu ou ses comparses les a t on deja vus c est un journal satyrique a lire comme tel cela ne justifie en aucun cas la mort de tous ces pauvres gens vive charlie si on ne peut plus rire

    RépondreSupprimer
  19. 10.000 personnes ont participé hier soir à Berlin à un rassemblement contre l'islamophobie à l'initiative d'organisations musulmanes
    Un écho à la manifestation massive de dimanche en France et une réponse à la stigmatisation des musulmans en Allemagne
    Les responsables musulmans ont déposé une couronne de fleurs blanches portant l'inscription "terrorisme : pas en notre nom" devant l'ambassade de France.

    Trois millions et demi de personnes dans les rues de France dimanche et mille à Beaucaire ( dont un nombre qui sifflait MLP). En effet, cette engeance d'extrême droite ne cherchera qu'à envenimer une situation pourtant si grave. Irresponsabilité et haine... voilà à quoi s'attendre avec le parti de l'extrême droite.

    Ces mouvements citoyens, à quand en France? Faudra t-il des actes plus graves que des tags imbéciles sur les mosquées ou des tirs sur les bâtiments des bas du front intégristes et shootés à la haine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un post précédent ,j'utilise les termes d'un blogueur : il y avait de la qualité à Beaucaire par rapport aux autres manifestations .

      Supprimer
    2. Et 28 000 à Dresde !
      Slogan RAUSS l'islam .

      Supprimer
    3. Je suppose que 9:40 fait de l'humour... Pas très heureux, certes...

      Supprimer
    4. Le Pen s'est fait sifflé à Beaucaire avec sa clique! Ridicules et pathétiques.

      Supprimer
    5. Raus la dynastie le pen et vite!

      Supprimer
    6. Rauss les blancs ,laissez les islamistes seuls en France ,rauss .

      Supprimer
    7. Rauss les psychotiques du FN... Allez chez Poutine tondre la toundra et laissez nous causer entre adultes responsables!

      Supprimer
    8. les mots que vous utilisez 16:31 me semblent sortir d'un esprit malade, d'ailleurs les termes fréquemment postés par vos partisans relèvent d'un traitement psychiatrique profond avec enfermement à la clé .

      Supprimer
  20. Un peu de douceur, nous en avons tant besoin, celle de la lettre de Wolinski à sa femme. Wolinski, c'est mon genre d'hommes pour tout vous dire. Le garde du corps de Hollande, bof... Erotomane impénitent, aussi vif et cruel dans ses dessins, que gentil et mélancolique dans la vie, féministe acharné, Georges, oui, j'aurais aimé mériter une telle lettre.

    "Pourquoi t’ai-je écrit cette lettre ouverte ? Sans doute parce que j’ai atteint l’âge où l’on aime faire le point. Je ne suis plus jeune. Je ne suis pas vieux. Il me reste pas mal de belles années dont je compte bien profiter autant que je pourrai. Tu es inséparable de ces années, et j’en suis fort heureux.

    Si tu étais un peu plus hypocrite, comédienne et soumise comme la plupart des femmes sont obligées de l’être, cela me faciliterait l’existence. Mais tu ne me fais pas de cadeaux. Ton œil est implacable, ton ouïe infaillible, impossible d’être, en face de toi, faible ou lâche, malhonnête ou brutal, ou encore d’avoir les ongles pas très nets. Tu es vraiment la femme qu’il me fallait parce que je n’ai pas de volonté et que, grâce à toi, j’ai l’air d’en avoir. Seul, j’aurais traîné toutes les nuits dans les bars. Je serais devenu gros, sale et alcoolique. Je crois que tout ce que les hommes font de bien, ils le font pour essayer d’épater leurs femmes. Heureusement qu’elles existent !

    Mais cela devient de plus en plus difficile de les épater. Car elles jettent sur nous ce terrible regard qui nous effraie par sa lucidité. Et elles prouvent tous les jours qu’elles savent tout faire aussi bien que nous. Il est certain que nous sommes à une époque où de nouveaux rapports sont en train de se créer pour le couple. Les mœurs et les habitudes de vie ont plus changés ces dix dernières années qu’en cent ans. J’ai passé ma jeunesse au milieu des tabous, et pourtant j’avais des parents ouverts et affectueux. Les mères actuelles accordent à leurs filles des libertés que leurs mères n’auraient même pas imaginées. Nous vivons dans une période charnière où les valeurs bourgeoises s’effondrent et où, cahin-caha, nous avançons vers un socialisme inéluctable."

    RépondreSupprimer
  21. "Cette édition entraînera une nouvelle vague de haine dans les sociétés françaises et occidentales ; le magazine ne sert pas la coexistence et le dialogue culturel auxquels les musulmans aspirent." Source LeMonde.
    Tellement prêts au dialogue culturel... qu'ils vous promettent la mort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charlie Hebdo tant qu'il ne tapait pas trop sur les gouvernements en place et visait les "opposants" ne craignait pas son interdiction ou la censure .
      Hara-kiri a subi ,par contre , les foudres du pouvoir .

      Supprimer
  22. "Je suis pas Charlie, je suis Charles martel ! "
    Auteur de cette stupidité ?
    Jean-Marie Lepen(ible) bien sûr !
    Sans commentaire...

    RépondreSupprimer