jeudi 23 mars 2017

Pour ceux qui n'arrivent plus à suivre les dévoiements de Fillon et Le Pen

Pour reprendre l'expression de JL Mélenchon, faisons fi de la "pudeur de gazelle" qui frappe, d'après les sondages, près de 45% des électeurs interrogés !
Voici ce que j'ai relevé dans le Canard Enchaîné du 22/3 :

1- Concernant F. Fillon
- concernant le marché conclu entre la société du milliardaire libanais (FPI) et celle de l'ex-premier-ministre de Sarko, 2F Conseil, outre la somme forfaitaire (50 000 dollars dans le cas de la rencontre avec Poutine, initiée par FF himself), il est prévu que "2F Conseil aura droit à un bonus de 1,5 à 2,5% sur les bénéfices". 
- "du 1/7/2012 au 30/11/2013, l'épouse du candidat (AA : Fillon) a cumulé deux salaires (tout à fait réels) pour deux emplois (présumés bidon) à plein temps : 151;67 heures par mois à l'Assemblée, et tout autant à la "Revue des deux mondes", soit plus de 300 heures par mois ! Problème : le règlement du Palais-Bourbon limite à 180 heures le cumul d'emplois pour  ses salariés."
- "les magistrats ont fait leur miel des résultats de la perquisition du château familial. Dans cette humble masure (3000 m2 de plancher), les poulets ont eu accès, le 3 mars, à toutes les archives de la vie des Fillon et rangées avec un soin méticuleux depuis des dizaines d'années. Mais pas le moindre bout de papier, pas la plus petite trace d'une activité professionnelle de Pénélope..."
- "les magistrats ont, par ailleurs, quelques questions à poser au milliardaire (AA : Marc Ladreit de Lacharrière, patron de la 3revue des deux mondes", employeur de Pénélope F) sur la rapidité avec laquelle il a obtenu, grâce à Fillon, sa grand-croix de la Légion d'honneur (le grade le le plus élevé de l'ordre, dont le nombre de titulaires est limité à 75 par la loi). En moyenne, l'âge des nouveaux décorés tourne autour de 82 ans. Mais Ladreit de Lacharrière, lui, a décroché cette breloque à 70 ans seulement. Un record : ces dernières années, seul un autre civil a obtenu ce privilège à un âge aussi juvénile, mais il s'agissait de la codécouvreuse du virus du sida et Prix Nobel de médecine, Françoise Barré-Sinoussi. "

2- Concernant le Front national
 Sous le titre "Débandade frontiste en Paca", voici ce qu'on peut lire :
" Au FN, on se prépare à virer en tête au premier tour de la présidentielle, et personne n'a envie de gâcher la fête en abordant certains sujets délicats. Pourtant le Front connaît de sérieux ratés dans le Sud. Une étude, très complète, réalisée par l'AFP cet automne, révèle que 28% des conseillers municipaux élus en mars 2014 ont déjà quitté les rangs du parti.
La crise est particulièrement vive dans les Bouches-du-Rhône, où 40% des élus ont claqué la porte. En cause : le comportement de Stéphane Ravier, le sénateur-maire des XIIIe et XIVe arrondissements de Marseille. "Le Dictateur nord-phocéen", comme l'appellent ses opposants (AA : par analogie avec le dictateur nord-coréen...), a vissé ses troupes si durement qu'un groupe dissident a vu le jour au sein du conseil municipal de Marseille. Sous l’œil ahuri des autres partis, on s'écharpe entre anciens camarades patriotes. 
Au Luc, on en est au troisième maire FN, les deux premiers ayant jeté l'éponge. 
La palme de la guignolade revient à Cogolin, record de France des démissions : 27 élus sur 33 ont déjà mis les voiles, et 7 remplaçants ont pris la place des partants. Mais le contingent s'épuise : si un seul élu s'en va, des élections s'imposeront, faute de substituts.
La situation n'est pas plus brillante dans les Alpes-Maritimes. Le FN niçois a implosé en 2014, après le parachutage de Marie-Christine Arnautu, une proche de Le Pen père, qui s'est révélée incapable de gérer le marigot. L'arrivée des identitaires- auxquels Marion Maréchal-Le Pen a offerts des places bien au chaud au sein de la région-, Philippe Vardon en tête-, a achevé de déboussoler les militants. A Nice, le FN n'a plus que 1 conseiller municipal (contre 7 en 2014), comme à Cannes (ils étaient 3 en 2014) ou à Mandelieu.
Pour décrocher des députés, le FN va pourtant avoir besoin de tous ses petits soldats."

10 commentaires:

  1. Voir Facebook David Noël.
    Le FN n'aime pas les Agents Territoriaux, Hénin-Beaumont en fait les frais et paye les conséquences de cette autorité.
    Demandez à certains Agents qui subissent les insultes et les délations de cette Municipalité.
    Bien sûr, ceux qui font profil bas n'ont aucunes inquiétudes à avoir. Un ancien Agent de cette collectivité (en retraite) a rejoint cette équipe et fait du protectionnisme sur certains et sur d'autres de la délation.
    Je pense que vous ferez le bon choix lors des Élections Présidentielles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voulez vous parler de protectionnisme de certains lors d'un contrôle sans eau?

      Supprimer
    2. Vous ne devriez pas parler d'une personne retraitée de cette façon.
      Elle est en droit d'avoir ses opinions politiques.

      Supprimer
    3. Ah, le fameux "demandez à certains". Mon voisin m'a dit. Mon chval lui a parlé...
      Les délateurs d'aujourd'hui sont les victimes d'hier. 11:03 rêverait de devenir délateur. Pitoyable.

      Supprimer
  2. (28% des conseillers municipaux élus en mars 2014 ont déjà quitté les rangs du parti.)
    Concernant la fuite des rangs au PS, je pense que ce dernier se contenterait bien de ce chiffre de 28%.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les adhésions au Parti socialiste en chute libre

      Si le Parti socialiste vise toujours les 500.000 adhérents en 2017, Le Parisien révèle, samedi, qu’ils n’étaient plus que 86.171 à jour de cotisation fin 2015.

      Supprimer
  3. Détailler cher Alain votre petite musique;l'AFP n'est pas une source à laquelle se référer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que toute source qui dénonce le FN n'est pas une bonne source...
      Et pourtant, depuis octobre, personne au FN n'a démenti cette info... Bizarre, non ?

      Supprimer
    2. Tiens ce matin MLP ,sur RMC BFMTV Bourdin,apporte des réponses précises;comme souvent vous passez à travers !

      Supprimer