mardi 21 mars 2017

Sur le débat d'hier soir...

Au moment de faire un bilan du débat télévisé d'hier soir entre les 5 candidats à l'élection présidentielle, on est saisi de 2 types de doute :
- faut-il vraiment privilégier la forme parce que l'exposition des idées ne peut être que réduite vu le temps de parole accordé à chaque candidat (une trentaine de minutes chacun) ? Je réponds "oui" pour l'exercice auquel je vais me livrer...
- peut-on être objectif ? Non et je ne le revendique pas...

Le "spectacle" qui nous a été présenté était forcément tronqué, puisque seulement 5 des 11 candidats étaient présents, comme cela a été signalé par certains... 
Voici donc mes impressions, en prenant les candidats par ordre alphabétique :

- F. Fillon :  autant je pense que son programme est une caricature des propositions de droite dans ce qu'elles ont de plus libérales, autant je trouve qu'il fut hier soir au-dessus du lot, sur le plan de la forme: serein (et pourtant !), calme, expérimenté, il apparut comme ne pouvant être déstabilisé. Bien sûr, il fut aidé par l'absence de remarques sur les affaires qui le concernent... Je ne suis pas sûr, d'ailleurs, que, comme pour la candidate du FN, ce silence fut apprécié... Parler de mesures pour moraliser la vie publique quand on est soi-même concerné, peut sembler ubuesque... A noter que cette question ne fut curieusement pas posée à la présidente du parti d'extrême-droite, elle aussi empêtrée dans les affaires judiciaires. Oubli ou volonté ?

- B. Hamon : j'aime beaucoup sa vision de la société et la façon dont il l'a exposée m'a semblé claire. Par contre, je n'ai pas apprécié ses insinuations sur les donateurs de la campagnes d'E. Macron et ce dernier aurait dû lui faire remarquer que même des insinuations peuvent être diffamatoires. Il a eu quelques propos cinglants contre MLP, notamment quand il a déclaré qu'il savait qu'elle était grande lectrice de la rubrique "faits divers" des médias ! Il fut, en général, très offensif. Il me semble avoir donné une image de "présidentiable" que je ne lui connaissais pas jusqu'à présent. A part quelques escarmouches à fleurets mouchetés avec JL Mélenchon, les 2 hommes ont semblé vouloir éviter d'apparaître comme des adversaires... Il serait intéressant de voir un tête-à-tête entre les deux...

- M. Le Pen : je ne peux être objectif concernant cette personne que je considère comme mentant aux Français, à tout propos. Elle est apparue, un fois de plus, comme démagogue, se complaisant dans des considérations dont l'unique objectif est de brosser les électeurs dans le sens du poil. Peu crédible sur le plan économique (elle a, à peine, effleuré le sujet), elle s'est complu dans son discours sur l'incompétence des politiques en ressassant ses propos en direction de ceux qui souffrent le plus, prêts à écouter qui leur désignent des responsables, oubliant sa propre incompétence et ses propres turpitudes. Elle s'est comportée de façon condescendante vis-à-vis d'E. Macron en l'interrompant parce qu'elle prétendait ne rien comprendre à ce qu'il disait ! Il est vrai que son simplisme habituel la rend imperméable à des raisonnements un peu plus élaborés que les siens.

- E. Macron : assez discret au début du débat, il a pris de l'assurance par la suite. Cible des attaques de Hamon, Le Pen et Fillon, il a su rester calme. Amusant de constater que seul Mélenchon l'a ménagé (il lui a même proposé un débat sur les retraites) pour des raisons stratégiques (Macron prend des voix à Hamon)... Sa faiblesse (il n'a pas l'expérience de la politique politicienne) devient une force parce qu'il ne peut faire partie de cette classe politique qui a échoué, cible des attaques de MLP. A côté d'un vieux briscard,  roué, comme Fillon, il apparaît comme un jeunot... Face à MLP, il n'a pas eu froid aux yeux.  Il n'y a que contre les insinuations de Hamon qu'il n'a pas eu la répartie nécessaire... On pensait qu'il pourrait perdre des voix lors de ce débat inédit pour lui : je ne pense pas que ce fut le cas...

- JL Mélenchon : de loin le plus brillant de tous, mais on le savait... Un discours bien rôdé, des formules qui font mouche, un humour corrosif... tout y était ! Même ses remarques pendant les interventions de MLP étaient pertinentes, mais pas toujours audibles. Avec Hamon, et à un degré moindre avec Macron, son programme est écologique et social et ses positions sur le nucléaire sont clairs et non alambiqués... Personnellement, je n'ai pas bien compris ses raisons d'un rapprochement avec Poutine, comme me sont apparues peu claires ses explications sur les frontières à redessiner...
Comme on aimerait assister à un débat entre lui et MLP, afin de remettre en place cette dernière, ce qui n'est pas toujours aisé quand on est 5 comme hier soir...

26 commentaires:

  1. (JL Mélenchon. Comme on aimerait assister à un débat entre lui et MLP)
    A quoi bon, ils ont la même vision sur l'avenir de notre pays. Une certaine complicité les a réunis hier soir d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous plaisantez ! L'écologie, les institutions, la laïcité, l'éducation, la xénophobie, le protectionnisme, la démocratie, la justice, etc, autant de points divergents... Décidément vous plaisantez ou vous ne comprenez pas grand chose à la politique !

      Supprimer
    2. Aucun rapport entre Monsieur Mélenchon et la pen, qu'il avait d'ailleurs qualifié de semi-démente... Quelle clairvoyance cet homme.

      Supprimer
    3. Pourquoi avez vous remplacé votre première réponse au commentaire de 12h59 ?

      Supprimer
    4. 10h10 Parce que j'avais cru que la question portait sur JLM et BH, ce qui est moins saugrenu que JLM et MLP !

      Supprimer
  2. Mélenchon est effectivement le plus compétent , pour ceux qui ont une vision de gauche , mais son caractère , son égo ....Lepen , pitoyable comme toujours , à mon avis la pire ânerie d'hier soir concerne l'apprentissage du Français et sa volonté d'interdire l'apprentissage de la langue d'origine !!pauvre dame , je suis d'origine Polonaise et j'ai suivi les cours Polonais et ai regretté de n'avoir point été plus assidu car des besoins dans les entreprises étaient nombreux pour ceux qui parlaient l'anglais et une langue " d'origine " , cela valait pour tout ces enfants d'étrangers ,.ceux qui furent plus clairvoyant rendirent service à leur entreprise et à eux même . affligeante personne qu'est cette femme dont le seul discours est adressé aux gens modestes , moins instruits malheureusement et à qui ont fait croire que ceux qui ont un petit peu " réussi " sont des profiteurs ou privilegiés ! Enfin cette extrême droite est très puissante et bloque tout le processus de débat d'idées pourtant fort important car soyons réalistes , les partis au pouvoir ont montré souvent des fortes carences ou mêmes exposé leurs souhait de privilèges !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis 15 h 10 et je viens de me relire , et donc avant que nos habituels critiqueurs ne l'écrivent , oui , j'ai commis dans mon texto beaucoup de fautes de grammaire et conjugaisons . Mais s'ils souhaitaient quand même critiquer , il serait judicieux que cela ce fasse sur le fond et non sur les habituels : " vous êtes pathétiques , vous êtes un nul , un revanchard " etc ...

    RépondreSupprimer
  4. JML est tout autant dangereux que MLP. D'un extrême à l'autre. Quel choix donné. Pitoyable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 18H45 a jean marie dans l'esprit... lapsus révélateur.

      Supprimer
  5. Enquete du CNRS sur les lycéens.

    32% des musulmans pensent que "dans l'explication de la création du monde, c'est la religion a raison plutôt que la science"
    64% des musulmans estiment que l'homosexualité n'est pas "une façon comme une autre de vivre sa sexualité"
    44% pensent qu'il est acceptable "dans certains cas dans la société actuelle de combattre les armes à la main pour sa religion"

    Le directeur de l'enquête ajoute "Faut il s'interdire de dire des choses solidement établies parce que le FN risque de gagner des points?"

    A sa question, le débat d'hier soir répond : oui. N'en parlons pas. Si on en parle pas, ça n'existe pas. Pendant ce temps, les chiffres montent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A ces mêmes questions, les catholiques répondraient de même! Voir aussi civitas, les néo fous de dieu du fn ...des maires veulent même nous imposer des crèches en mairie...
      N'en parlons pas. Si on en parle pas, ça n'existe pas. Pendant ce temps, les chiffres du radicalisme catholique montent...
      ET surtout que tous les culs bénis par Jésus ou Mahomet nous foutent LA PAIX et que l'on en parle plus!

      Supprimer
    2. "La Laïcité n'a pas été remise en cause par personne depuis un siècle."
      Marine Le Pen n'a certes encore jamais proposé, comme son idole américaine Donald Trump, de supprimer la loi qui sépare églises et politiques (notamment pour le financement des seconds par les premières). Mais elle oublie les attaques de son propre parti contre la laïcité, essentiellement parce qu'elle feint de n'en connaître ni la définition - "la liberté imposée aux religions et non la répression des religions" disait l'historien spécialiste des religions Jean Baubérot dans l'Humanité en février 2014 - ni la finalité - "la non-discrimination pour raison de religion", selon la même source. Voilà comment sa nièce Marion Maréchal, pièce maîtresse du dispositif frontiste de la guerre culturelle contre les musulmans, peut dire (en novembre 2015 sur RTL) qu'en France, les musulmans "ne peuvent avoir exactement le même rang que la religion catholique".
      Dans le parti d'extrême droite, on rappelle d'ailleurs volontiers les "racines chrétiennes de la France". D'ailleurs, Mathieu Lépine rappelle comment le Front National, par les voix de plusieurs fédérations départementales, mais aussi de Florian Philippot, Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen elle-même, a salué (plusieurs communiqués étaient même sobrement intitulés "Habemus papam") la retraite du pape Benoît XVI et l'"élection de son successeur François, qualifiant l'église catholique de "notre Eglise", la France de "fille aînée de l'Eglise", et attribuant à "sa Sainteté" le pape la "haute mission" de "fixer la règle. Et dire qu'hier lors du débat, Marine Le Pen a ironisé sur ces candidats qui ne serviraient pas "l'indépendance de la France"...

      Mais chut 19H, si on ne parle des positions de la le pen en la matière ( souvenez vous des propos du zemmour, son pote, admiratif des djihadistes qui "eux défendent leur religion les armes à la main), ça n'existe pas... ou que chez les autres...

      Supprimer
    3. @15h54 : Avant de parler, renseignez vous. Votre réponse en dit beaucoup sur vos préjugés. Parce que les chrétiens et les sans religions ont été aussi étudiés dans cette enquête. La réponse est non ; ils ne répondent pas de même.

      Conclusion : vous ne voulez pas savoir. Vous savez déjà tout. Vous fermez les yeux et vous voyez tout.
      Et votre conclusion est donc : que l'on en parle plus. Bien sûr. Surtout ne pas parler de ce problème. Faire taire. Il va disparaitre par lui-même ce problème. Votre attitude ne donne pas du tout de l'eau au moulin du FN. non non...

      Supprimer
    4. @16h27
      Vous faites exprès de confondre l'égalité de droits des citoyens en tant que citoyens et la différence d'apports culturels des religions? Vous réduisez un citoyen à sa religion? C'est non seulement discriminatoire mais aussi pas très conforme à la laicité...
      Un mormon, a les mêmes droits en France que n'importe qui d'autre. Le mormonisme n'a pas tout a fait la même place dans l'histoire, la culture, l'imaginaire français, que le Christianisme... L'eau mouille et le feu brule.


      "Nous avons nous des racines chrétiennes, incontestables. Moi qui suis un enfant baptisé, je sais la place de ces racines dans ma propre vie, dans ma culture. Ça ne me remplit pas pour autant, ça ne dit pas tout de moi. Au titre de ces racines-là, je veux saluer le message incroyablement positif du pape François" Benoit Hamon. Les racines chrétiennes de la France, fait historique difficilement contestable à moins d'être un révisionniste aveugle et idiot, choquent quand c'est MLP , pas quand c'est Hamon ?

      La France a des racines chrétiennes, la République est laique. On peut arreter les débats creux et ineptes?

      Quant à faire de MLP une suppot du pape, une soumise à l'Eglise, franchement, c'est de la blague... Mais si c'est tout ce qu'il vous reste, tant mieux pour vous.

      Supprimer
    5. Moi je suis athée et je veux que l'on cesse de m'EMMERDER avec la, les religions. Les racines chrétiennes... quelles différences, dans votre discours avec les racines musulmanes? Je veux que l'on cesse de m'emmerder avec cette question. Je me contrefous de la religion de l'autre et ce que je veux c'est que l'on cesse AUSSI de m'imposer une crèche en mairie. C'est pourtant simple à comprendre!!! Je ne suis pas révisionniste, je suis pour le dégagisme en matière de religions, toutes les religions, dans l'espace public. Il y a vingt ans, aucun homme politique ne parlait de religion! On en a rien à cirer de la religion! L'extrême droite et la droite extrême polluent avec ça. A dégager cette question! Et c'est pas creux et inepte. Pas de place pour la religion dans le débat politique! POINT BARRE.

      Supprimer
    6. "Le Pen elle-même, a salué (plusieurs communiqués étaient même sobrement intitulés "Habemus papam") la retraite du pape Benoît XVI et l'"élection de son successeur François, qualifiant l'église catholique de "notre Eglise", la France de "fille aînée de l'Eglise", et attribuant à "sa Sainteté" le pape la "haute mission" de "fixer la règle. Et dire qu'hier lors du débat, Marine Le Pen a ironisé sur ces candidats qui ne serviraient pas "l'indépendance de la France"...

      Rien à cirer des "racines chrétiennes" de la France. Et je souhaite aux pays musulmans qu'ils dégagent aussi cette question du débat public, de la question politique. Les religions n'ont apporté que guerres et massacres lorsqu'elles ont réenvahi l'espace public.

      Supprimer
  6. "QG de campagne

    Avec Arnaud Muller et Karine Le Loët
    Dimanche 13h00 - 14h00
    "Qg de campagne, C’est le nouveau RDV d’actu politique et citoyenne le dimanche à 13h sur Nova. Une émission qui teste les nouvelles pratiques, s’incruste dans les lieux de pouvoir, révèle les stratégies de nos dirigeants. Reportages de terrain, enquêtes, fausses rumeurs aussi... En 2017 , un seul mot d’ordre : Aux urnes citoyens !"
    19 mars, 2017 - 13:00
    Contre le FN à Hénin-Beaumont, et pour la transparence en politique

    Ils partirent 100, ils ne sont plus que onze: ceux qui ont réussi à obtenir leurs signatures, leurs parrainages. 9 hommes et 2 femmes seulement! C'est justement une femme que QG de campagne a choisi de suivre cette semaine: la jeune pousse écolo d'Hénin-Beaumont, Marine... Tondelier. A 30 cette nouvelle venue politique est devenue la bête noire du pouvoir frontiste local, et fait campagne pour Benoît Hamon. On l'a suivie dans les rues de sa ville, et on vous raconte tout. La recrudescence des scandales politiques, des secrets révélés au grand jour, veut elle dire que les politiques sont de plus en plus pourris? Ou seulement qu'on arrive de mieux en mieux à traquer, surveiller leurs actions? C'est la thèse de Transparency International, une ONG qui lutte contre la corruption en politique. "

    Le fascisme à l'oeuvre... les employés municipaux ayant osé parler à Madame Tondelier lors de cette interview ont été rappelés à l'ordre par un courrier du DGS. Comme à Cuba... il est interdit de parler et de s'exprimer à Hénin...

    RépondreSupprimer
  7. Vous parlez pour ne rien dire 15H10.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que vous n'avez rien compris que vous dites cela. Relisez lentement et au besoin faites-vous expliquer...

      Supprimer
    2. A pas tout comprendu le 22H28 ou a lu trop vite car en retard pour son quart à la kommendantur? Si on critique son bribri et son bildou..... grrrrrrrrr, il grogne! A bien été élevé... il est interdit de parler ou d'exprimer une opinion différente des deux corbeaux locaux à Hénin!

      Supprimer
  8. Une 't'ite chanson en passant: Lily de Pierre Perret. Et s'il y a des briois, bilde, le pen et la clique que ça dérange : qu'ils se mettent bien bien dans la courbure que je les emmerde. Oups ! On n'a pas droit aux gros mots sur ce blog. Désolé. Je retire briois, bilde et le pen ...

    RépondreSupprimer
  9. La le pen et ses obsessions racistes! En dehors de sa névrose, le néant, l'absurdité de son "programme" anti social ( au fait , son pote à choucroute américain, le fou US, vient de promulguer une loi pour réduire les pensions des personnes âgées!).
    Les regards de Jean Luc Mélenchon vers elle quand il évoquait " ces gens qui demandent la tolérance zéro pour les petits délinquants pauvres (de préférence "d'origine") et l'immunité pour les richissimes comme elle qui fraudent le fisc". 85 milliards d'euros sont volés à la France chaque année par ces gens là, cravatés et "propres" sur eux: exil fiscal, détournements de fonds publics,non déclaration de patrimoine au fisc... Quand à descolariser les enfants d'étrangers, ça rappelle furhieusement les lois nazies qui ont concernées les juifs... indigne.

    RépondreSupprimer
  10. Vous qui comprenez tout et vu votre synthèse, il est dommage que la France passe à côté d'un fin stratège politique et d'un homme ayant une vision humanitaire meilleure que les cinq réunis.Il est peut-être trop tard pour vous lancer dans cette campagne , Mr Alpern?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, il me manquait des parrainages...

      Supprimer
    2. 499, pour être juste.

      Supprimer