lundi 28 avril 2014

Le FN trompe toujours ses électeurs: exemples vécus à Hénin-Beaumont...


Dans la plus grande discrétion, on apprend que le maire d'Hénin-Beaumont est candidat, en deuxième position, sur la liste FN dans la circonscription Nord-Ouest pour les élections européennes du 25 mai, derrière M. Le Pen. Selon les différents sondages, il a toutes les chances d'être élu.
Ainsi, il serait maire, conseiller régional et député européen.
La loi oblige un parlementaire européen à ne conserver qu'un seul mandat parmi ceux de conseiller régional, conseiller à l’Assemblée de Corse, conseiller général, conseiller de Paris, conseiller municipal d’une commune de plus de 3 500 habitants.
Cela fut déjà le cas pour M. Le Pen, élue au Parlement européen en 2008 et qui dut, alors, choisir entre 2 autres mandats : conseillère municipale et conseillère régionale. "Évidemment", elle abandonna le premier... bien que cela fut son "fief". Comme par hasard, c'était le seul mandat non indemnisé... On voit bien que c'est un non-cumul total entre un mandat et une autre fonction qui serait le bienvenu, car, comme peu l'ignorent, MLP est présidente de son parti, ce qui demande, quand même, une certaine disponibilité. On ne s'étonnera donc pas du fort absentéisme de cette personne dans les 2 assemblées où elle siège. Encore heureux qu'au Parlement européen, il faille être présent un minimum de séances, sinon l'indemnité est diminuée de moitié...
Pour Briois, la situation est un peu similaire, sauf que les 3 mandats sont rémunérés !
Lequel va-t-il abandonner ? Il restera maire, sans aucun doute, puisque c'était, quand même, l'objectif n°1 de son parti. Il abandonnera donc le mandat de conseiller régional (par chance, c'est le moins bien indemnisé...).
Une autre question se pose : comment va-t-il pouvoir cumuler 2 fonctions aussi astreignantes, puisque toutes les 2, en principe, requiert un plein temps. Nombre de pays interdisent, d'ailleurs, à leurs députés de cumuler avec un autre mandat. Et même en France, championne sans vergogne du cumul, on connait des députés au Parlement européen qui ont démissionné de leur mandat de maire. Ainsi Gérard Caudron avait quitté sa mairie de Villeneuve d'Ascq comme Dominique Riquet qui abandonna la fonction de maire de Valenciennes...
Rappelons qu'être député, en général, implique non seulement d'être présent aux séances plénières, mais aussi en commission. De plus, le député est supposé rédiger des rapports, poser des questions à l'exécutif, représenter le Parlement dans différentes instances, etc. Un boulot véritablement à plein temps...
La fonction de maire, dans une ville de 27 000 habitants est également un plein temps: présence sur le terrain, auprès des différentes instances, dans les commissions, sans parler de la gestion communale à proprement dite. La représentation de la ville à l'extérieur est également prenante...
Comment gérer ces 2 fonctions à temps plein ? D'autant plus que S. Briois est, également, secrétaire général du FN (on peut supposer qu'il sera remplacé), élu communautaire à l'Agglo (heureusement qu'il n'a pas été élu à un poste exécutif, comme il le réclamait à corps et à cris !).

Or, durant la campagne, S. Briois n'a jamais dit à ses électeurs que :
- il serait candidat aux élections européennes;
- il abandonnerait son mandat de conseiller régional;
- il cumulerait les indemnités allègrement (bien sûr, il y a un écrêtement) et jamais, il n'a annoncé qu'il diminuerait ses indemnités de maire, à défaut de réduire également celles des élus de sa majorité.

Comme d'habitude, le FN trompe ses électeurs en omettant de dire quelles sont ses véritables intentions. Les premières décisions symboliques du maire d'Hénin-Beaumont (expulsion de la LDH de son local, suppression du drapeau européen en façade de l'hôtel de ville) n'avaient pas été annoncées avant les élections municipales. 
Par contre, la baisse immédiate de la taxe d'habitation de 15 % avait fait l'objet de multiples interventions. Résultat : au lendemain de l'élection, on ne diminue que de 10%, sans explication sur cette tromperie ! Là ce n'est pas un mensonge par omission, spécialité du FN, mais un mensonge volontaire destiné à tromper, par un effet d'annonce, les électeurs... Qui l'a dénoncé ?

53 commentaires:

  1. Une manière assez simple de signifier aux cumulards que le jeu est terminé est encore de ne pas voter pour eux :-).
    Que fera Briois en 2019 selon vous? Que va t-il choisir le père la morale?
    C'est piquant quand même... maudire le drapeau européen et se présenter aux élections européennes. Parions qu'il fera partie des mauvais élèves comme sa maitresse.
    Dommage encore une fois pour Hénin Beaumont. Ah ces cumulards pourris, comme diraient certains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on veut une autre europe pas l europe de l'austérité

      Supprimer
    2. nON? Briois veut sortir de l'europe!

      Supprimer
    3. Tant que c'est pas l'Europe brune ou rouge, ça va.

      Supprimer
  2. Briois qui souligne que les indemnités du maire et des adjoints à Hénin est 30 pour cent moins élevée que pour des communes de taille équivalente... Merci qui alors? Merci le PS 62 pourri et corrompu!
    Belle excuse ( pirouette politicienne) pour ne pas baisser ces indemnités! Chapeau bas l'artiste. Il faut faire des économies Mr Le Maire. 2900 euros, c'est encore trop
    ( surtout quand on cumule...). Baissez vos indemnités, vous serez plus crédible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2300 euros net , c'est encore trop... quand on cumule autant.

      Supprimer
    2. Briois a t'il baissé oui ou non ses indemnités parrapportà laprécédente mandature? Qui peut répondre.

      Supprimer
    3. Sans doute qu' il prends exemple sur ce très honorable maire d' argenton sur creuse , qui de 2008 à 2012 à augmenté ses indemnités et celles de ses adjoints de 25% , soit un trou supplémentaire de 140000euros pourtant dans une ville déjà très endettée.
      Ce maire n' est autre que notre " excellent " ministre des fiances MICHEL SAPIN , qui maintenant va gérer les finances de la France (sic).

      Supprimer
    4. D'accord mais briois a t-il baissé ses indemnités par rapport à celles de la précédente mandature? That is the question!

      Supprimer
  3. quel est l' homme des cavernes a coté du maire dans la voix du nord de samedi

    RépondreSupprimer
  4. Très bien, continuez à marteler - jusqu'à ce que la conscience se réveille - quel donneur de leçons (aux autres bien sûr!) vient d'être élu premier magistrat d'Hénin!
    Merci à vous, vous faites un travail plus utile qu'une opposition qui, aux commandes précédemment, avait surtout rapporté la preuve de son absence de projets pour Hénin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, tu cherches une promotion.

      Supprimer
    2. Je cherche une promotion en critiquant l'équipe sortante et le FN ?
      Vous prenez votre cas pour une généralité probablement

      Supprimer
    3. Toi, tu connais pas l'humour.

      Supprimer
    4. Oui pardon 16:10, j'ai manqué et de recul et d'humour.
      Les deux en même temps, c'est grave en effet.
      N'empêche - je n'essaie pas de me "raccrocher aux branches" - du coup, il faut rendre hommage à AA qui n'a cure de déplaire et a pris une fois pour toutes le parti de ne ménager personne pour étaler au grand jour les circonstances et le jeu des individualités qui ont permis au FN de prospérer sur le sol héninois.
      L'exemple - car c'en est un et je ne vise nulle promotion en l'écrivant - n'est pas des plus courants

      Supprimer
  5. "Cumul vertical"

    "Que nous dit René Dosière sur les revenus des maires ? D'abord qu'ils varient selon le nombre d'habitants de leur commune : 1 635 euros brut par mois pour une commune de 1 000 à 3 500 habitants, 3 421 euros brut entre 20 000 et 50 000 habitants, le maximum étant de 5 512 euros brut pour les communes de plus de 100 000 habitants (une bonne quarantaine à ce jour). Ces montants datent du 1er juillet 2010 et n'ont pas été augmentés depuis, en raison du gel du point d'indice de la fonction publique sur lequel ils ont indexés, mais ce n'est pas pour autant que nos maires bien aimés vont manifester leur mécontentement ou faire grève comme de vulgaires employés des Postes ou de la SNCF. Ils peuvent facilement se rattraper, en effet, en cumulant avec un ou deux autres mandats locaux de conseiller général ou régional, ou mieux de député ou de sénateur. C'est très à la mode. Et ils ne s'en privent pas. René Dosière a chiffré ceux qui bénéficient de ce qu'il appelle "le cumul vertical" : en 2012, 63 % des députés (361 d'entre eux) étaient dans ce cas, ainsi que 65 % des sénateurs (226 d'entre eux). Au total, ces 587 parlementaires n'étaient pas tous maires de ville importante, mais presque toutes les villes importantes avaient à leur tête un député-maire ou un sénateur-maire.

    Un parlementaire touche officiellement 7 100 euros brut par mois, en réalité beaucoup plus si l'on tient compte de son "indemnité représentative mensuelle de frais de mandat" (IRFM) de 5 308 euros non imposables. On peut donc cumuler les mandats en étant maire et député, ou maire et sénateur, sauf que le législateur a fini par limiter le cumul des indemnités à 8 272 euros, soit pratiquement 100 000 euros par an... Notre député-maire n'est donc pas tout à fait à la rue, puisqu'en plus de ses 8 272 euros maximum, "le plafond officiel", il continue de percevoir son IRFM de député de 5 308 euros net d'impôts, soit le joli total de 13 580 euros par mois, soit plus de 160 000 euros par an, ce qui représente un intéressant magot ! "

    Et que gagne Mr le maire pour ces fonctions au sein du bureau de FN?

    RépondreSupprimer
  6. Le parti d'extrême droite serait-il un parti comme un autre ?
    On aurait tout le droit de le penser vu le comportement de ses élus qui rappelle furieusement celui des partis traditionnels quand il s'agit de se servir sur le bien public.
    Décidément, nous allons pouvoir bientôt crier "Ump-Ps-Front nat, même combat".
    Je commence à croire que les partis politiques d'aujourd'hui font beaucoup plus de mal à la démocratie qu'ils ne lui apportent de plus value.
    On comprends mieux -à postériori- la position de De Gaulle qui avait su analyser la position de ces structures dans les moments sombres de notre histoire.

    RépondreSupprimer
  7. Dans le cumul vous oubliez les indemnités de conseiller communautaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pffffffff... pécadilles.... pour le petit personnel.

      Supprimer
    2. "Pour la banque"

      Supprimer
  8. Non, il n’y a pas que des "pourris" en politique.
    Fabien Rajon, maire divers droite de La Tour du Pin, en Isère, en est l’illustration.
    Afin de financer l'embauche d'un policier municipal, il a ainsi décidé que ses indemnités vont baisser de plus de 40%, passant de 2048 euros à 1100 euros net par mois, a-t-il précisé à l'AFP, confirmant une information de France Bleu...

    Une belle chose, enfin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les exceptions ne confirment toujours pas la règle.

      Supprimer
    2. Je partage votre avis. Mais la loi sur le non cumul des mandats n'est elle pas proposée aux "bonnes volontés" ou aux consciences. Elle sera imposée.
      Ce cumul des mandats s'appelle aussi du noyautage !! Ils occupent ainsi le terrain, empêchant le renouvellement.
      Mais on ne devrait pas laisser nos élus voter sur leurs propres prébendes car il y a fatalement conflit d'intérêt avec l'intérêt général.

      Supprimer
  9. Vous avez raison,mr Alpern.briois et le F.N. Trompent ses électeurs.
    Mais que fait hollande et le P.S.?
    La France est devenue une république bananière dans laquelle les mafias politiques se gavent et ruinent le peuple.oui,nous avons les hommes politiques que nous méritons .c'est nous qui les mettons au pouvoir.

    RépondreSupprimer
  10. 20 ans de travail, 20 ans d'acharnement,20 ans de terrain pour être maire,ce n'est certainement pas pour s'absenter voire quitter cette fonction tenant au coeur de l'enfant du pays aimant plus que tout Hénin-Beaumont et ses citoyens, je fais confiance à Steeve Briois et ses engagements, je prédis même un deuxième mandat dans 6 ans pour lui et son équipe .
    Contrairement à Binaisse,le costume de maire est comme une deuxième peau pour Steeve Briois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 09:58 j'ai également cru à de l'humour de votre part.
      "Votre" Steeve Briois se trouvera bien dans le pouvoir manifestement et vous avez raison, il s'en taillera même une , deux, trois...peaux.

      Supprimer
    2. Ouais, ouais. Ar'bo zen un !

      Supprimer
    3. à 9h58: ti t'es un vrai...demande sa canonisation ach'pape!!! tu me fais rire et braire un même temps...

      Supprimer
  11. Alllééélouuuuiiiiiiaaaaaa!!!!
    20 ans! Tout ce temps. Peu de talent donc .
    Heureusement la crise de 2008, hein.

    RépondreSupprimer
  12. 9H58:" bbbbbêêêê^^BBBBBeêê" ou alors " mmmmeueueueuhhhhhhh MMMEUH" .
    Le mouton qui va se faire tondre ou le gros boeuf de Darcy prêt pour l'abattoir? Je ne sais pas encore, les deux peut être.
    Il est heureux, n'est ce pas le principal?

    RépondreSupprimer
  13. à ces conflits d' intérêt !
    http://www.liberation.fr/politiques/2014/04/28/demission-de-l-une-des-nouvelles-porte-parole-du-ps_1006276

    RépondreSupprimer
  14. Moi je Président, je vous ai promis :
    - l'inversion de la courbe du chômage fin 2013, mais en fait, j'ai battu le record absolu du nombre de demandeurs d'emploi.
    - De ne pas appliquer la TVA SOCIALE, et de ne pas changer les taux actuels. J'ai tout augmenté au 1er janvier 2014.
    - De faire une pause dans l'augmentation des impôts dès 2014. Mais mes chers compatriotes, la feuille d'imposition 2014 dit précisément le contraire.
    - De donner du pouvoir d'achat aux français. Mais je mets en place un plan d'austérité sans précédent qui plombera encore un peu plus les ménages et les retraités riches, au dessus de 1200 euros de pension.
    - De faire une république exemplaire et de ne m'entourer que de collaborateurs intègres et n'ayant jamais été condamnés par la justice. Bon, je viens de nommer Harlem Désir conseiller d'état, et quand à jérôme Cahuzac....
    - De limiter le cumul des mandats dès mon élection. En fait, pas pour les municipales de 2014 !
    D'ailleurs, au plan local , vous noterez qu'à :

    Oignies : Conseiller général, maire, président d'agglomération, secrétaire fédéral du PS 62.
    Courrières : Maire, Conseiller Régional, Président du SDIS, Vice-président à la CAHC, Président de Delta 3
    Carvin : Maire, Député, Vice-président à la CAHC, opposé au cumul des mandats maire/député sauf ...pour les villes de moins de 20.000 habitants
    Noyelles-Godault : maire ,conseiller général , vice-président de la CAHC président du Mouvement pour une démocratie nouvelle, et membre du Conseil national du Mouvement démocrate.

    Là ce ne sont pas des mensonges par omission, mais des mensonges volontaires destinés à tromper, par un effet d'annonce, les électeurs... Qui les a dénoncé ?

    Alors, rien à cirer que les uns ou les autres postulent sur tel ou tel mandat. Que notre gouvernement tienne ses engagements, car pour l'instant, l'enfumage est bien réel .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rappelle que les cumuls visés par la loi et qui s'appliqueront en 2017 ne concernent que ceux entre un mandat de parlementaire et un mandat dans un exécutif local. Parmi ceux cités, n'est concerné que le député-maire de Carvin...

      Supprimer
    2. Noyelles-Godault, une ville sur surveillance.
      119 caméras pour 5000 habitants. big brother is watching you

      http://www.lavoixdunord.fr/region/noyelles-godault-une-petite-commune-a-la-pointe-de-la-ia34b0n1492378

      Supprimer
  15. mais sb a le droit de se présenter aux européénnes bizzare quand l umps cumule on ne dit rien??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 13H57 : je n'ai jamais dit le contraire... Relisez ce que j'ai écrit...

      Supprimer
    2. 13H57; il en a parfaitement le droit ( en attendant 2017 avec impatience) mais n'est pas lui qui dénonçait les cumuls, le tous pourris?

      Supprimer
  16. la gauche c était hier aujourd hui c est le front national jaime ca

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BBBBêêêêêê .... bêêêê...
      Cocu mais content.

      Supprimer
  17. dsl pas cocu et pas pigeons comme la plupart sous l ex maire voyou ou sous binaisse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le cumul des mandats de votre dieu et maître. Comment l'analysez-vous?
      Briois vous a menti... Aidez le. Ne votez pas pour lui aux européennes. Et ainsi il restera à Hénin, qu'il chérit tant.
      Croyez que cela ne m'enchante pas. Mais c'est un fait.

      Supprimer
  18. Mary 17:41
    Je vous rejoins; j'ai longtemps pensé que des élus comme les députés avaient besoin d'un mandat local pour "garder les pieds sur terre", mais je finis par admettre que ces temps sont révolus, que nous souffrons d'un manque de représentativité au temps des technocrates et que la mondialisation réduit - paradoxe apparent seulement - les "espaces démocratiques".
    Depuis, je me suis persuadé qu'il fallait en effet opérer un renouvellement des générations.
    Et cette même mondialisation généralise les frilosités, l'entre-soi, à combattre qu'il s'agisse des conseils d'administration ou - vous avez pleinement raison - des "prébendes" politiques.
    Et je n'écris pas çà parce que la révélation me serait venue avec l'arrivée du FN aux manettes!

    RépondreSupprimer
  19. Ouf, nous voilà rassurés ! Avant 2012 dixit François Hollande, on était riche à partir de 4000 euros mensuels. Après 2 ans de règne, on est riche à compter de 1200 euros ! Merci Monsieur le Président.

    RépondreSupprimer
  20. Contre-exemple pour l'opposition dans tout le bassin minier:
    à Lens, l'un des membres du triumvirat quitte le navire au bout de...trois semaines!
    Ben voyons, quand on est habitué aux sinécures, préparer les dossiers comme conseiller d'opposition c'est fatigant!

    RépondreSupprimer
  21. Il me parait clair que si Briois se présente aux européennes, il manquera d'honnêteté. Etre maire d'une commune de 27 000 habitants, c'est un travail à temps plein. De plus, il peut se le permettre : l’indemnité n'est pas énorme ( et même selon moi trop faible ) , mais tout de même , il n'y a pas de quoi se plaindre.
    Or, si il est élu au parlement européen : soit il y assume et il est moins à Hénin, et alors c'est honteux, soit il ne sera que peu au parlement et alors c'est juste pour toucher l'argent, ce qui n'est pas moins honteux.
    Je crois que tout le monde l'attend au tournant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et le cumulard ferdinant darchicourt

      Supprimer
    2. Idem... Mais que Briois ferme sa grande bouche et cesse de faire la leçon , avant les élections ...

      Supprimer
  22. Alain, le texte de ce jour 29 avril ( la fausse dédiabolisation du FN) se superpose à celui d'hier... Joli graphiquement mais illisible. Impossible également d'accéder aux commentaires. Je vous le signale!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli graphisme... pfff.

      Supprimer
    2. Alain ta julie ( gayet) et mécontente.

      Supprimer
  23. Or, durant la campagne, S. Briois n'a jamais dit à ses électeurs que :
    il oubliait de rabattre la lunette des toilettes après avoir fait pipi! pathétique!

    RépondreSupprimer