lundi 26 octobre 2015

Oui, la République est en danger !

Je suis entièrement d'accord avec le grand maître du Grand Orient de France qui estime que la République est en danger. Cela parce que les Français sont dans la désespérance depuis la fin des 30 Glorieuses (1950-1980) et qu'aucun parti politique n'a su les sortir de cette absence de rêve depuis lors, tous partis convaincus. Ce n'est pas le FN qui le pourra, car ce n'est pas un parti républicain, même s'il se déclare comme tel : "On ne peut pas qualifier de républicain un parti dont les ressorts politiques sont la désignation de boucs émissaires, la tentation populiste et la dénonciation de la classe politique dans sa globalité sur le thème du "tous pourris!". J'ajouterai que n'est pas républicain un parti qui trompe sciemment les Français pour recueillir leurs voix... De même, MLP brandit l'étendard de la laïcité : or celle-ci "n’est pas un œcuménisme. C’est une organisation de la République dans laquelle on sépare ce qui relève de l’intérêt général des religions, des puissances dogmatiques". Et cela ne signifie pas non plus un quelconque ostracisme envers une religion... 
La question fondamentale reste : comment convaincre ceux qui se laissent berner par le "tous pourris", de corrompus, d'anti-démocrates et de menteurs ? Là est la question...


Le grand maître du Grand Orient : "La République est en danger"


dimanche 25 octobre 2015 

INTERVIEW - Énarque et normalien, chef d'entreprise, Daniel Keller, 56 ans, a été réélu en août grand maître du Grand Orient de France, pour la troisième et dernière fois. Le président de la première obédience maçonnique s’inquiète : "Nous sommes en train de dérouler le tapis rouge au FN."    

Comment avez-vous vécu l'annulation surprise de l'émission Des paroles et des actes dont Marine Le Pen devait être l'invitée?
C'est un exemple de plus de la panique médiatique dans laquelle on vit. Je crains que Marine Le Pen ne gagne encore des points après ce pugilat qui n'honore pas la République. Cet épisode aurait dû à mon avis rester un non-événement. La majorité des Français se fiche, en effet, de savoir si Marine Le Pen est venue ou pas à une émission de télé. Je suis consterné de voir que, finalement, le débat public se focalise sur les faux problèmes. Continuons comme ça et, dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, elle ne va pas faire 46% mais 60%. Il y a une course à l'abîme face à laquelle un sursaut collectif est nécessaire. On est en train de dérouler le tapis rouge au Front national. Ce qui paraissait impossible devient chaque jour un peu plus vraisemblable s'agissant de la présidentielle de 2017.


Faites-vous une différence entre le FN du père et celui de la fille?
Non. Le Front national est l'expression d'un bloc qui, finalement, n'a jamais admis la Révolution française, n'a jamais admis la République et dont les racines philosophiques, intellectuelles et politiques sont authentiquement réactionnaires. C'est un courant politique qui a toujours existé dans notre pays depuis 1789. Il a connu des périodes de basses eaux et des périodes de hautes eaux. On est, aujourd'hui, plutôt dans les hautes eaux. La République s'est justement construite contre cette vision réactionnaire de la société. La République reste un combat. Ce n'est pas un régime acquis définitivement. Si tout le monde baisse les bras, je le dis : la République est en danger.

"Pour les régionales, le désistement républicain est le minimum à faire"


Mais Marine Le Pen se dit elle-même "républicaine"…
Bien entendu! La différence entre les années 1930 et aujourd'hui, c'est que les ennemis de la République étaient à l'époque clairement identifiés. Aujourd'hui, tout le monde est officiellement républicain. Mais la République, c'est d'abord une éthique. On ne peut pas qualifier de républicain un parti dont les ressorts politiques sont la désignation de boucs émissaires, la tentation populiste et la dénonciation de la classe politique dans sa globalité sur le thème du "tous pourris!". Ces ressorts qui sont au fondement du Front national sont aux antipodes de l'éthique républicaine.


Si la menace d'une victoire frontiste – comme le laissent entendre les sondages – se précise en Nord-Pas-de-Calais Picardie, en Paca, voire ailleurs, souhaitez-vous que la liste de droite ou de gauche la moins bien placée se retire au profit de l'autre?
Le Grand Orient de France, dans son histoire, a toujours mis en garde contre la progression du FN, et notre position n'a pas varié. Ce qui est inquiétant aujourd'hui, c'est de constater l'état de profonde division des partis de gouvernement, que ce soit les écologistes, le PS ou la droite républicaine. Cela rappelle la période de l'entre-deux-guerres, ce moment où les partis démocrates n'ont pas su s'entendre et ont ouvert la voie aux ennemis de la démocratie. En ce qui concerne les élections à venir, le désistement républicain est, selon moi, le minimum à faire. Il faut à tout prix éviter des triangulaires au second tour des régionales.

Certains craignent que cela alimente le discours anti-"UMPS" du FN…
Les électeurs ne sont pas des sots. Ils peuvent comprendre qu'il y a une urgence, un sursaut nécessaire. Et puis, le désistement, ce n'est pas une magouille. C'est accepter de sacrifier ses propres couleurs pour l'intérêt général. Il y a des moments dans la vie politique où c'est nécessaire.

"On ne peut exclure que la France soit à la veille d'une explosion sociale"



Quelles sont, à vos yeux, les causes de cette percée du FN?
Ce qui est très préoccupant, c'est la situation de désespoir dans laquelle se trouve une grande partie de la population française. Le désespoir fait le lit du malheur. Nous sommes entrés il y a quarante ans dans un cycle dévastateur. Il y a eu les Trente Glorieuses, et au début des années 1970, nous sommes entrés, sans le savoir, dans les "Quarante Malheureuses". Le président Pompidou disait qu'au-delà de 500.000 chômeurs la société exploserait. Ils sont 5,5 millions aujourd'hui, toutes catégories confondues. Nous faisons face à la fois à l'ouverture des économies, à l'obsolescence des États, à la déconstruction des politiques publiques et à un chômage de masse, devenu structurel. On paie quarante ans d'errements politiques. Il ne s'agit pas de dire que tel ou tel gouvernement est responsable. Les hommes politiques qui se sont succédé ont tous, malgré eux, préparé cette bombe à retardement que nous devons affronter aujourd'hui.


Les Français disent ne plus avoir confiance dans leurs élus…
Ils ont effectivement le sentiment qu'ils essaient la droite ou la gauche, que cela ne donne pas de résultats, d'où ce boulevard dans lequel s'engouffrent les extrêmes des deux camps. La République, c'est la capacité des citoyens à se rassembler dans une culture du compromis et de la décision raisonnable. Si cela se termine par des émeutes dans la rue et dans le chaos, j'insiste, la République est en danger. Or, on ne peut pas exclure que la France soit à la veille d'une explosion sociale. Fermer les yeux ne servirait à rien. L'Histoire ne se répète pas mais prenons garde : il y a aujourd'hui un peu des années 1930, un peu du boulangisme, une part aussi du climat social qui prévalait au XIXe siècle. Inquiétantes références.

"Le rôle des maçons, c'est d'être les pédagogues de la République"


Quel rôle les francs-maçons entendent-ils jouer dans ce climat de crise?
Au Grand Orient de France, nous sommes une association de plus de 50.000 membres. Il doit y avoir, toutes obédiences confondues, 150.000 à 170.000 maçons en France, qui partagent les mêmes valeurs. Ce qui est important, c'est qu'ils se mobilisent sur le terrain. J'aurai moi-même l'occasion d'aller dans le nord de la France d'ici au mois de décembre pour y faire des conférences publiques, pour faire ce travail de pédagogie, de hussard noir de la République, dont nous avons tant besoin. Aujourd'hui, la France souffre d'un tissu social déchiré et il faut le recoudre, réapprendre aux gens à se parler, retisser du lien. Le rôle des maçons c'est d'être les pédagogues de la République, et de rappeler que la République, ce n'est pas le populisme.


Les migrants, est-ce une chance pour l’Europe ou un danger?
C’est une chance, évidemment. L’histoire de notre pays s’est faite à travers des flux migratoires. Ce qui fait la République, c’est la capacité à intégrer des populations nouvelles. Il ne faut pas avoir peur du mot intégration, même si l’intégration suppose de construire les politiques publiques qui vont avec. Quand des milliers de gens en détresse arrivent dans votre pays, il faut un minimum d’organisation pour les accueillir et faire en sorte que, quand on fera le point dans quelques années, ils ne fassent plus parler d’eux, parce qu’ils auront appris à parler français, que leurs enfants seront scolarisés, qu’ils auront trouvé un emploi, un logement… Je ne dis pas que la France doit accueillir tous les réfugiés du monde mais les chiffres dont on parle aujourd’hui n’ont rien d’insurmontables quand on se souvient des rapatriés d’Algérie ou des Espagnols qui ont fui le franquisme.


Il semble pourtant y avoir une réaction épidermique des Français face à l’arrivée de ces réfugiés…
Oui, parce que nous sommes dans une société fragilisée par les "Quarante Malheureuses". Aujourd’hui la France a besoin d’un New deal. Elle attend une nouvelle espérance pour se ressaisir, repartir de l’avant et croire à nouveau en l’avenir. Mais sortir de l’Europe, dresser des murs aux frontières et, comme on l’entend, chasser les étrangers, ce n’est pas un avenir. L’avenir de la France, ce n’est pas de transformer le pays en prison ou en forteresse.

"La laïcité a une dimension émancipatrice. Elle permet aux individus de conquérir leur liberté"


La laïcité, dont vous êtes d’ardents défenseurs, est-elle menacée?
Les religions font un retour en force, et pas seulement l’islam, parce qu’il y a une quête de sens. Face à cela, le risque aujourd’hui, c’est de mettre la laïcité au service du dialogue interconfessionnel. Or la laïcité, ce n’est pas un œcuménisme. C’est une organisation de la République dans laquelle on sépare ce qui relève de l’intérêt général des religions, des puissances dogmatiques. C’est une société dans laquelle les citoyens se rassemblent pour décider des lois qu’ils veulent se donner, sans aucune onction divine. La laïcité a une dimension émancipatrice. Elle permet aux individus de conquérir leur liberté. Je constate que ce message-là a été perdu de vue et c’est très inquiétant. On ne cesse de parler de la laïcité comme quelque chose de liberticide, alors qu’au contraire c’est libérateur. Je rappelle que le combat pour la loi de 1905 a été un combat musclé. D’ailleurs, je ne suis pas convaincu qu’aujourd’hui on voterait cette loi. On a oublié que la laïcité a été un combat, et qu’elle reste aujourd’hui un combat.



Formulez-vous un vœu pour la prochaine campagne présidentielle?
Le Grand Orient de France, lorsqu’il y a une élection présidentielle, reste impartial. Nous ne sommes pas un parti politique, et je respecte la diversité des opinions politiques de nos 51.000 membres. Notre devoir, c’est d’aller parler de la République aux gens, avec le langage de tous les jours et en essayant d’écouter, en disant quand on n’est pas d’accord et pourquoi. Je crois profondément à la puissance de conviction de la raison. Je serai donc sur le terrain. En tant que grand maître, il est important que je sois aux côtés des francs-maçons qui s’y trouvent déjà, notamment dans le mouvement associatif et qui, comme moi, sont très inquiets de la situation politique.

112 commentaires:

  1. Si le grand orient le dit par la voix de son maître on pourrait le croire mais leur passé et présent parlent contre eux .
    Les francs-maçons ,150 000 ,ne sont ni plus ni moins qu'une "grande secte" qui tiennent le haut du pavé en ayant des compagnons occupant des situations où leurs influences pèsent de façon sensible sur le débat national et la conduite du pays .
    En grande partie de gauche cette "mafia"se permet de parler de sa république;
    Il dit resté impartial mais son discours est anti FN vu ses accointances politiques avec ses compagnons en place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez l'air de savoir des choses ? Etes-vous un franc-maçon ? Expliquez nous alors pourquoi c'est une secte et une mafia ? Une chose est sûre : il est anti-FN . C'est pour cela que cela vous déplaît ? Mais alors pourquoi l'êtes-vous ? (franc-maçon ? ) . A mon avis vous être plutôt FN et vous n'avez pas compris grand chose à ce qui a été écrit : laïcité, république, oecuménisme, révolution française, etc. Ce ne sont pas des gros mots, vous savez ? On pourrait vous les expliquer ?

      Supprimer
    2. On ne peut dire tout et son contraire ;laïcité , république etc ...sont de grands mots à employer avec précaution , tellement répétés qu'ils ont perdus de leur signification .
      Vous trouvez normal que tant de francs maçons fassent de la politique à très haut niveau ,qu'ils occupent de nombreux postes dans les hautes administrations d'état,dans les conseils d'administration de grands groupes ,liste exhaustive hélas .
      Si vous n'appelez pas ça de la concertation calculée ,c'est quoi ?

      Supprimer
    3. Ach, les réflexes de l'extrême droite malgré la soi disante "dédiabolisation" . Egale à elle même, en dessous du zéro. Les métèques, les juifs , les intellectuels et bien sûr la franc maçonnerie! Le grand complot quoi...
      Oui, l'extrême droite d'aujourd'hui est exactement la même qu'en 33. Elle n'a pas bougé d'un iota.Raciste, anti républicaine, liberticide, réactionnaire, stupide et dangereuse.
      Merci aux francs maçons de nous rappeler les valeurs, les vraies.

      Supprimer
    4. 12H34, ne nous parle pas des juifs... il ose pas ou quoi? Ah oui, la dédiabolisation! Remarque, il évite les arabes, les islamistes et le grand boulgui boulgua des ses haines dictées par son parti...

      Supprimer
    5. Le perroquet piaillera trois fois 12h54 , 13h39 .
      Insignifiance de vos propos ou la bêtise humaine !

      Supprimer
    6. Mais oui , mais oui, tellement inutiles et insignifiants que les réactions de la taupinette feneuse prouvent exactement le contraire! MDR! Et c'est pas fini petit, on va pas se gêner pour démonter l'imposture fn! Systématiquement et scrupuleusement encore.

      Supprimer
    7. Insignifiance et vide de tes réponses 14H53; aucune argumentation comme d'habitude. Du feneux quoi!

      Supprimer
    8. La république est en danger parce que les clowns, du nain en passant par flamby, l'ont mise en danger. Cessez de refaire l'histoire et regardez-vous en face les traitres.

      Supprimer
    9. La république est en danger parce que le fn ment et pourrit tout.

      Supprimer
    10. Le terme secte , ou maffia vaut parfaitement au fn , Papa , maman , la fillle , la nièce , le pognon recupéré comme chez les sectes , le pouvoir du ou de la chef supprème . Le culte de la chef ou gourou , bref sa,s trop s'étendre , c'est une secte maffieuse !

      Supprimer
    11. Le fn impliqué dans pas moins de six "affaires". Feneux de grand père en peite fifille. On se place, y'a bon la république. Sans parler du borgne suspecté de planquer ses gros sousous en Suisse...

      Supprimer
    12. Dehors les traitres qui ont donné hénin et bientôt la région au fn. Si c'est pas en décembre, c'est pour la prochaine.

      Supprimer
  2. Noël est ravi de chez ravi !
    Hier à la télé belge les deux premières parties d'un documentaire sur Staline .
    Gentil le Joseph ,adoré par ses peuples (URSS),porté aux nues pour son amour des camarades .
    David bientôt la troisième partie de ce documentaire ,il ne faut pas la rater .
    Hourra Staline!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête de fumer la moquette, tu vas encore te péter deux neurones sur les dix dont tu disposes 11H56; cesse de te ridiculiser...

      Supprimer
    2. Et encore du 12h54 , le paillasson de service !

      Supprimer
    3. Merci 14H54, c'est vrai que 11H56 est l'essuie tout du fn avec ses obsessions.

      Supprimer
    4. C'est la lutte finale ! Oui, finale ! Espérons ne plus revoir à une élection ce triste personnage girouettique résistant auto proclamé.

      Supprimer
    5. Vivement le procès de l'affaire riwal, jeanne et tout le bazar. En espérant qu'on les vire vite!

      Supprimer
    6. 19:09 est cité à 18:28. D’où sa rapide réaction.

      Supprimer
  3. ""Notre devoir, c’est d’aller parler de la République aux gens, avec le langage de tous les jours et en essayant d’écouter, en disant quand on n’est pas d’accord et pourquoi. Je crois profondément à la puissance de conviction de la raison. Je serai donc sur le terrain"...........Oh oui Alain et pas avec de stériles slogans!.

    RépondreSupprimer
  4. Ce que cherche un franc-maçon c'est avant tout d'avoir des relations .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a des discothèques pour ça !

      Supprimer
    2. Ou des piscines.

      Supprimer
    3. Ou des bars échangistes à Lens...

      Supprimer
    4. Les petites annonces .

      Supprimer
  5. 12H56, l'effet extrême droite de la le pen... la résurgence des discours pétainistes les plus puants. A part les francs maçons, qui d'autres tu veux détruire? Des réseaux de relations, il s'en crée partout et hors la franc maçonnerie, qu'est ce que tu crois?
    Non au fn

    " L’hostilité affichée de Pétain
    Par la suite, Pétain ne se contente plus de partager les sentiments de son entourage, il développe une hostilité marquée. A Gergovie, le 30 août 1942, il la dénonce aux membres de la Légion française des combattants : « Une secte, bafouant les sentiments les plus nobles, poursuit, sous couvert de patriotisme, son œuvre de trahison et de révolte. » En janvier 1943, il encourage le zèle du Service des sociétés secrètes : « Vous ne devez pas hésiter. La franc-maçonnerie est la principale responsable de nos malheurs ; c’est elle qui a menti aux Français et qui leur a donné l’habitude du mensonge. Or, c’est le mensonge et l’habitude du mensonge qui nous ont amenés où nous sommes. » Philippe Pétain a trouvé une formule dont il est assez content pour la répéter à plusieurs interlocuteurs : « Un juif n’est jamais responsable de ses origines ; un franc-maçon l’est toujours de ses choix. » Pierre Laval témoigne de l’animosité du maréchal de France : « Le maréchal Pétain, écrit-il, attribuait à la franc-maçonnerie la responsabilité de nos malheurs et il considérait ses membres comme des malfaiteurs publics."
    Ben tiens! L'extrême droite est anti républicaine et ne souffre AUCUNE opposition et qui veut se débarrasser de son chien l'accuse de la rage.

    Alain, continuez. Les autres blogs abandonnent la lutte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont les socialistes qui ont porté au pouvoir Pétain .

      Supprimer
    2. Non 14H55; ras le bol de vos mensonges d'extrême droite. Non à l'intox!
      Désintoxiquons inlassablement.

      "Pour les historiens Éric Conan et Henry Rousso, il est inexact de soutenir que ce serait « la Chambre du Front populaire » qui aurait accordé les « pleins pouvoirs » en raison, d'une part, de l'évolution politique advenue depuis 1936 et d'autre part, de la présence des sénateurs (212 « pour » sur les 235 votants) et enfin de l'absence de nombreux parlementaires :

      « [...] il faut rejeter le slogan selon lequel c'est « la chambre du Front populaire » qui a sabordé la République, cliché véhiculé depuis longtemps par l'extrême-droite pour dédouaner le régime pétainiste et repris récemment par ceux qui affirment que les crimes de Vichy doivent être assumés par la République, celle-ci ayant eu sa part dans l'avènement du nouveau régime. Cette assertion, souvent répétée au cours des polémiques de 1992, est inexacte (même si elle recèle une part de vérité dans la mesure où il n'y eut pas d'élection législative entre le 5 mai 1936 et le 10 juillet 1940). Elle sous-estime d'abord l'évolution politique entre 1936 et 1940, la fragilité de la coalition des radicaux, des socialistes et des communistes ou encore les fractures engendrées en 1938 par la crise de Munich. Surtout, elle fait fi de la présence, au Casino de Vichy, de 245 sénateurs qui, pour le moins, n'avaient guère été favorables, dans leur immense majorité, au Front populaire, puisque c'est le Sénat qui avait fait chuter le premier gouvernement Blum. Ensuite, il faut rappeler que, sur un effectif de 907 députés et sénateurs en 1939, seuls 670 étaient présents à Vichy12. [...] "

      PS, à cette date, Pétain avait déjà interdit aux communistes de voter...

      Supprimer
  6. Et que cherche les cons d'extrême droite 12H56?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 13h52 , je ne suis pas d'extrême droite et cela ne m'empêche pas de connaitre certains francs maçons .

      Supprimer
    2. Ce que tous les autres n'ont jamais trouvé 13 h 52 !

      Supprimer
    3. Le 14H57 est vraiment trop drôle! MDR!

      Supprimer
    4. 13:52, vos insultes vous mettent au même niveau que le fn. Vous devez être de l'opposition nullicipale pour agir ainsi. Même niveau !

      Supprimer
    5. blablabla, change de disque. C'est pas la faute de l'opposition, si elle est entourée de trous du cul! Majorité extrêmement nullicipale.

      Supprimer
    6. blablabla, change de disque. C'est pas la faute des héninois s'ils n'ont de choix qu'entre le fn au pouvoir et les tocards qui lui permis de le prendre.

      Supprimer
  7. (J'ajouterai que n'est pas républicain un parti qui trompe sciemment les Français pour recueillir leurs voix... )

    Allez mr faites nous rire, dites nous le parti qui n a jamais trompé les Français pour recueillir leurs voix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de quoi rire, 14:16, parce qu'il n'y a qu'un seul parti qui dupe les Français en ne leur disant pas ce qu'il ferait une fois au pouvoir : virer les étrangers, notamment ceux qui travaillent, pour les remplacer par des Français ("préférence nationale"), rétablir a peine de mort, supprimer le droit à l'avortement, supprimer le mariage pour tous, taxer les importations et comme la France exporte beaucoup, fermer les entreprises exportatrices (chômage mais comme on vire les étrangers...), réduire les subventions à l'art contemporain (les Frac notamment), ce que les nazis appelaient "l'art dégénéré" (artistes juifs, le jazz, musique noire...), raffermir les relations avec les dictatures (Poutine, Assad...), etc. Evidemment 99% des électeurs de ce parti ne le savent pas... Moi, cela ne me fait va rire, mais plutôt vomir ! Et je le répète : je ne connais qu'un seul parti qui dupe ainsi ses électeurs qu'il méprise au plus haut point. Mais : chut...

      Supprimer
    2. Ouais Alain !!! Ils ont tous dit mais ils n'ont rien fait ceux qui ont le pouvoir ou eu le pouvoir; au pays des promesses .......
      La France exporte beaucoup ,allons Alain ,vous supprimez les avions ,les bateaux, les armes,les automobiles (et encore) il ne reste plus grand chose à exporter n'est-ce pas .
      Votre discours dépasse en désinformation et bêtise ceux régulièrement publiés sur ce blog ;je pense que vous le faites à bon escient .
      La démocratie parlera ,tous les sujets seront proposés sous forme de
      référendum ;il sera tenu compte de leurs résultats et vox populi acceptera .

      Supprimer
    3. Si t'es pas content 16H04, va déverser ta désinformation et ta bêtise sur la page adéquate!
      Alain, virez ce machin....

      Supprimer
    4. La république est encore plus en danger que je ne le pensais, par l'ignorance crasse de ceux qui veulent la liquider ! La France n'exporte pas que "avions ,les bateaux, les armes,les automobiles", mais l'agroalimentaire, les produits de luxe, le savoir-faire informatique (logiciels...), l'aérospatial, les produits pharmaceutiques, le vin, les fromages, constructions navales, créations artistiques, etc.
      Autre sujet d'ignorance : le référendum généralisé... LA démagogie à son plus haut point.
      Vous feriez mieux de vous taire plutôt que d'essayer de justifier le malheur qui va s'abattre sur la France !

      Supprimer
    5. ( Evidemment 99% des électeurs de ce parti ne le savent pas)
      Mais vous qui n'êtes pas électeurs vous le savez, allons allons.....
      dans quatre ou cinq ans on saura vous; moi et les autres

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    7. Virez le Alain. Il y a la page "officielle" de la ville et la page du maire pour qu'il y déverse ses mensonges et élucubrations FENEUSES...

      Supprimer
    8. Il a raison, tout les partis sont fait de menteurs patentés. Le dernier connu, MOI JE.

      Supprimer
    9. Les produits que vous citez ne comptent que pour à peine 20%.
      Le référendum est inscrit dans la constitution Alain et la dernière fois,pour le traité européen, on n'a pas tenu compte de l'opinion des français.
      16 H 04 abuse de son usage du référendum mais il suffit de grouper des propositions multiples et de laisser la démocratie parler .

      Supprimer
    10. Vous continuez à dire n'importe quoi. Le référendum est enfermé dans des règles très strictes... (domaines d'application)
      Maintenant cela suffit ! Je n'ai pas le temps de répondre à vos bêtises qui sont malheureusement celles que vous assénez à vos électeurs. Mensonges, mensonges : encore des preuves...

      Supprimer
    11. 18h19 Vous avez raison... Je dis stop. Mais vous savez ce sont exactement les mensonges FN déversés à longueur de journée, mais que certains croient...

      Supprimer
    12. 17:47 : dans 4 ou 5 ans, il sera trop tard, la constitution aura été révisée et le président sera élu à vie...

      Supprimer
    13. La feneuse de fausse blonde ne sera jamais présidente.

      Supprimer
    14. Vous oubliez que la France en danger ne craint pas de se révolter. La première des révoltes est de virer de l'échiquier les MOI JE. Si ça ne se fait pas, nous aurons le fn, mais pas à vie, car nous saurons alors prendre les armes. Mais pour nous éviter cela, mettons déjà en face de lui des gens de valeurs. Et pas des MOI JE nationaux ou DN locaux qui disent er font n'importe quoi.

      Supprimer
    15. Et il est cotint, il va prendre les armes contre le fn. Commence par voter contre eux, bougre d'âne! Virons le fn et les feneux! Et descendons dans la rue pour exiger un partage des richesses! Prends les choses à l'endroit au moins et réfléchis!

      Supprimer
    16. Virons les traitres au socialisme.

      Supprimer
  8. Le GM du GO parle pour son obédience et en aucune façon au nom de la FM en général qui est ,comme chacun ne le sait pas, aussi divers et multipleque que peut l etre une religion. Je connais beaucoup de maçons qui sont loin d etre insensibles au discours du fn. Cela en dehors des loges bien sur, car comme chacun ne le sait toujours pas, chez le maçon qui se respecte , la religion et la politique sont deux sujets tabous en loge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "beaucoup de maçons qui sont loin d etre insensibles au discours du fn", 14:28 :
      des milliers ou des dizaines de milliers ?

      Supprimer
    2. On ne peut pas être franc maçon et d'extrême droite! C'est tout simplement antinomique.

      Supprimer
    3. Y a bien des gens de gauche chez les socialistes !

      Supprimer
    4. Par contre on peut être con et de gauche évidemment .

      Supprimer
    5. Regardez il y a des franc maçons au fn allez voir ds le vieux Lille au bout de la rue equermoise

      Supprimer
    6. M6 prévoit un programme pourtant. Les francs maçon de l'extrême.A mi chemin entre les maçons du cœur et les aventuriers de l'extrême.

      Supprimer
    7. La connerie , chez les militants et cadres fn, ce n'est pas une proba, c'est une constante!

      Supprimer
    8. 18:20 reconnait les gens d'extrême-droite. Donnez nous le truc

      Supprimer
    9. 18H20? Comme son parti raconte n'importe quoi!

      Supprimer
    10. Vos 3 messages à la suite ne font pas œuvre de vérité. Ils ne font même pas œuvre de quantité puisque vous êtes seul.

      Supprimer
    11. Qu'est qui dit eul 20H13, tout seul? Il radote.

      Supprimer
    12. 19h20 tu veux que je t accompagne tu vérifiera par toi même sur le coin ya le fleuriste et en face supermarché Casino. Sors t e baraque ignorant

      Supprimer
    13. 09:10 re re re, re radote donc.

      Supprimer
  9. (La question fondamentale reste : comment convaincre ceux qui se laissent berner par le "tous pourris", de corrompus, d'anti-démocrates et de menteurs ? Là est la question...)

    La reponse vous a été donnée pa r la sagesse du peuple Heninois aux dernières municipales. Assayons et nous jugerons, et pour ce qui en est de notre ville le score du fn en decembe nous apportera un enseignement plus précieux que toutes les élucubrations granguignolesques de bobos hors sol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, la question fondamentale est : qui pour éliminer du jeu ceux qui poussent les électeurs vers le fn. Car avec ceux qu'on a (dont MOI JE), il est évident que les gens fuient en direction de l'extrême droite.

      Supprimer
    2. En ben, ils ont tort!

      Supprimer
    3. Avoir tord ne les ramènera pas.

      Supprimer
    4. La raison, si. Démontons l'imposture fn.

      Supprimer
    5. La raison. HAHAHA. La raison. AHAHAHAHA. N'importe quoi. Les gens ne votent plus avec la raison mais l'émotion. C'est nul, c'est vrai, mais ça a souvent arrangé les partis traditionnels. Maintenant qu'ils sont débordés, ils disent que les gens sont fous. Ah bah tiens, alors. Même pas une remise en question, c'est la faute des électeurs tiens. Bientôt, les Cahuzac, gégé et autres, ce sera de notre faute aussi.

      Supprimer
    6. Qu'est qui dit ? Qu'est qui veut dire?

      Supprimer
  10. Si c'est pas de la connivence journalistique....

    "Lors d’un entretien accordé à la revue trimestrielle Charles, la journaliste de 35 ans s’est confiée sur ses relations avec le président de la République, François Hollande. Force est de constater que les deux férus de politique sont plus ou moins proches.
    Tous les matins, Léa Salamé interviewe un homme ou une femme politique aux côtés de Patrick Cohen sur France Inter. La jeune Libanaise pousse également les invités d’On n’est pas couché (France 2) à se dévoiler sans filtre tous les samedis soirs en compagnie de Laurent Ruquier et le petit nouveau de la bande qui fait beaucoup parler de lui, Yann Moix. Mais, la dernière fois que Léa Salamé a cotoyé le président de la République, ce n’était pas pour lui poser des questions plus indiscrètes les unes que les autres mais bel et bien pour déjeuner avec ce dernier. Une révélation que la journaliste a confié lors d’un entretien accordé au magazine trimestriel Charles.

    C’est ainsi à deux reprises que le président et la journaliste ont partagé le même repas. Et, Léa Salamé raconte tout le déroulé de ce petit instant privilégié avec celui qui enchaîne les repas officiels, les séminaires ministériels et autres déplacements à l’étranger avec certains chefs d’Etat. Avec un emploi du temps aussi chargé, la question que certains se posent est comment le président de la République a-t-il pu caler deux déjeuners avec Léa Salamé.

    Un président “charmant” selon Léa Salamé"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1er mensonge : elle est française.
      2nd mensonge : elle y est allée et a déclarée que ce genre de rencontre est dangereux pour le journalisme en général.

      Supprimer
    2. Le feneux a pour particularité de mentir partout et sans arrêt. Le fn c'est LE mensonge!

      Supprimer
    3. Double nationalité Salami !

      Supprimer
    4. Et donc française, 19:20 !

      Supprimer
    5. Á 18h36 premier mensonge elle a la double nationalité
      Nom de naissance Hala Salamé
      Naissance 27 octobre 1979 (35 ans)
      Beyrouth, Liban
      Nationalité Drapeau : France Française
      Drapeau : Liban Libanaise
      Profession Journaliste
      Autres activités Animatrice de télévision
      Chroniqueuse

      Supprimer
    6. Et alors, c'est un crime la double nationalité? On sait que pour les feneux oui. Qu'allez vous faire? FN raciste

      Supprimer
    7. J'ai pas dit qu'elle avait PAS la double nationalité. J'ai dit qu'elle était française ! Et elle le mérite BIEN PLUS que les "cochonous de chez nous".

      Supprimer
  11. Voter fn c'est tout le contraire de la sagesse. Je te rappelle aussi que seuls 6000 électeurs sur les 19000 inscrits ont voté fn!!! Alors, pour la sagesse ''du peuple", tu repasseras!
    Ne me mets pas dans le sac feneux. Je n'ai pas voté fn et ne voterai jamais pour l'extrême droite. Jamais. Il n'y a pas à essayer l'extrême droite, jamais.Il y a à la combattre. Ce qui se passe sur Hénin et dans les autres villes gérées par cette engeance est suffisant pour comprendre et combattre ce parti de la haine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait 16h50. Les résultats de décembre démontreront la sagesse' des Héninois. Je vous rappelle aussi qu'en démocratie , vous savez c'est cette chose qui permet au peuple de s'exprimer, seul les électeurs comptent, pour les autres, qui ne dit mot consent.

      Supprimer
    2. Idiotisme aigu 16h50 ;il y a de la place à Charlon, pas pour vous soigner mais pour vous enfermer .

      Supprimer
    3. Les gens votent fn car la gauche a trahi leurs espoirs. Mettez des gens honnêtes, virez les traitres, et plus de fn en masse.

      Supprimer
    4. Voter fn c'est l'exact contraire de la sagesse. Le peuple serait sage s'il n'était pas enfumé par l'extrême droite. Mais il l'est . Parce que le fn est menteur, populiste. Tout simplement!
      Voter fn , c'est voter la catastrophe et la faillite.

      Supprimer
    5. 17h40 La démocratie suivant le FN. Il a avoué !

      Supprimer
    6. Oui, présente toi et milite 18H37!

      Supprimer
    7. La démocratie selon le fn, il faut traduire dictature.

      Supprimer
  12. Les élections approchent donc le nombre de chômeurs baisse, moins 0,7% soit à peu près 23000 ;radiations du mois concerné 26500 ,surtout causées par le pointage internet .
    Ils se racontent des histoires,depuis 2007 c'est la plus forte baisse et patati et patata ;l'auto satisfaction incarnée .


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez bien appris votre leçon, 18h20. Qui la lui a enseigné ?

      Supprimer
    2. Tous les gouvernements agissent ainsi 19 h 09 ;dormez braves gens tout va bien ,le guet veille .

      Supprimer
    3. Sans doute un acteur du PS 19h09

      Supprimer
    4. Sans doute un bas du Front et mou du bulbe le 20H29

      Supprimer
  13. La gauche se fou du monde en disant le chômage diminue les chômeurs apprécieront et s exprimeront ds les urnes. La gauche voleuse et menteuses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les listes se réduisent par radiation.

      Supprimer
    2. Oui en plus des stages bidons

      Supprimer
    3. La gauche s occupe de placer ses amis pas les chômeurs. Pour 19h18 il s attaque au chômeur le flicage au lieu de s attaquer au chomage

      Supprimer
  14. Le fn se fout carrément des chômeurs, il les traite d'assistés et prend des arrêtés anti mendicité dès qu'il arrive dans une municipalité, supprime les aides et l'accompagnement... T'as pas encore compris, il te faut un dessin. Fn imposture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous buvez 19h18 et pas que de l'eau pour sortir des sornettes pareilles;j'ai voté blanc à 62110 ne me reconnaissant pas dans les candidatures déclarées .
      Aux régionales ça sera pareil car tous ces bonimenteurs ,quels qu'ils soient,prêchent pour leur propre paroisse et leurs préoccupations sont loin des nôtres .

      Supprimer
    2. Et la gauche elle ne s' en fou pas du tout ,puisqu'elle les fabrique à la pelle .PS imposture

      Supprimer
    3. Le fn se fout des chômeurs, le ps les fabrique.

      Supprimer
  15. Les cocos à 4% tu fais pas des bonnes crêpes au sucre nono!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n y a plus pâte à crêpes vu que le pcf perd à chaque fois il y a de moins en moins d élus pcdc moins d indemnite

      Supprimer
    2. Par contre 22H16, le nombre de cons, c'est exponentiel ! Vous en êtes l'illustration. Ils vont même voter fn, c'est à dire contre eux... les pauvres français.

      Supprimer
    3. Le communisme est un crime contre l'humanité.

      Supprimer
    4. Le fascisme et le nazisme aussi!

      Supprimer
  16. Mises en examen au FN
    Parmi les six dirigeants déjà mis en examen, dans un premier temps, on compte le vice-président du FN, Jean-François Jalkh, mais également Chatillon, le patron de Riwal, ancien chef de file du Groupe Union Défense (GUD), le « syndicat » étudiant nazillon que Marine Le Pen fréquentait assidûment lorsqu’elle était inscrite en fac de droit(e) à Assas. En ligne de mire également, Jeanne, un micro-parti qui n’a rien à envier à toute ces formations-coquilles de noix qui pullulent chez Les Républicains ou les centristes, pour mieux racler les fonds de tiroirs de l’argent public et toucher des subventions.

    Pour un parti qui n’est même pas encore arrivé aux « affaires », traîner ce genre de casseroles fait tâche. Fut un temps où Jean-Marie Le Pen disait marcher « la tête haute et les mains propres ». La « tête haute » avec son passé de tortionnaire en Algérie, c’était déjà tout un programme. Les mains propres, il ne les a jamais eues. Sa fille, semble-t-il, s’inscrit dans la droite ligne de son paternel. On ne pourra pas l’accuser de manquer de constance ni de fidélité...

    FN pourri.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme les autres.

      Supprimer
    2. Oui mais lui son argument c'est front haut mains propres. Et des gens simples continuent à le croire. Donc, FN plus pourri que tous les autres réunis.

      Supprimer