samedi 24 octobre 2015

Une opinion intéressante...

Le journal suisse "Le Temps", a publié, le 22 octobre, un interview de Pierre Mathiot dont je vous ai dit, à plusieurs reprises, qu'il était un des initiateurs de l'appel à un rassemblement de la gauche dès le premier tour. Interview ci-dessous.

Le sondage, publié ce jour dans La Voix du Nord, semble confirmer ce que nous (je suis signataire de l'appel) pressentions, à savoir que les 8% prévus pour EELV/PG et les 5% du PC ne vont servir à rien... sauf à éliminer la gauche du second tour et de l'assemblée régionale... 

Ce sondage BVA, au sujet duquel La Voix du Nord titre : "La liste FN pourrait l'emporter, dans tous les cas de figure, au second tour des régionales", comporte une grave erreur de méthode : les deux hypothèses de second tour concernent une triangulaire, hautement improbable, et un duel FN/droite. Pas de duel Gauche/FN envisagé, alors que l'ensemble des voix de gauche est supérieur au nombre de voix de la droite. 

Bizarre... Vous avez dit bizarre ?


«Marine Le Pen n'a pas besoin de descendre dans l'arène»

Pour le politologue Lillois Pierre Mathiot, la région Nord est politiquement au bord du précipice
Ancien directeur de Sciences Po Lille, Pierre Mathiot, 49 ans, est un universitaire engagé. Régulièrement interrogé par les médias, il s’alarme de l’affaissement des élites politiques locales, et des progrès régionaux du Front national. Avec un collectif de leaders d’opinion, il vient de lancer un «appel aux hommes et femmes de bonne volonté» qui a reçu plus de mille signatures.

Le Temps: Plusieurs sondages donnent aujourd’hui Marine Le Pen largement en tête dans la région au premier tour, puis victorieuse au second. Sont-ils crédibles?
Pierre Mathiot: L’élection régionale aura lieu au début décembre et d’ici là, des changements peuvent bien sûr intervenir. Mais pour l’heure, tous les indicateurs prévoient un score massif du Front national. Marine Le Pen n’a même pas besoin de descendre dans l’arène. Elle surfe sur la forte vague de mécontentement envers le parti socialiste au niveau national, et sur l’incapacité du PS local à défendre son bilan régional. Le candidat du PS, Pierre de Saintignon, proche collaborateur de la maire de Lille Martine Aubry, est considéré comme une personnalité sérieuse et crédible. Mais il n’a pas de notoriété médiatique et il ne parvient pas à dissocier les enjeux locaux des enjeux nationaux. Quant au candidat de la droite, Xavier Bertrand, il ne peut gagner, sur le papier, que si le PS se désiste en sa faveur au second tour.

Votre appel sonne comme un appel aux élites socialistes du Nord pour qu’elles se réveillent face au péril FN…
Le parti socialiste contrôle cette région depuis très longtemps. L’effet d’usure est maximal. Dans cette ambiance de repli sur soi généralisé engendré par la crise économique, son discours est d’autant plus inaudible que la politique suivie par le gouvernement de Manuel Valls est difficilement lisible, et contestée par de nombreux militants sur le terrain. Les logiques partisanes pèsent aussi très lourd à gauche. Renoncer à se présenter au premier tour, ou se désister au second, c’est perdre des élus pendant les six prochaines années. Tout cela mis ensemble m’amène à dire qu’il faudrait un alignement improbable des planètes pour stopper l’ascension de Marine Le Pen en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

L’ancrage local du FN semble payer. Est-ce vrai?
Oui. Dans le domaine universitaire par exemple, les candidats FN soutiennent le projet d’un pôle d’excellence que nous sommes en train de constituer. Ils ne sont plus dans la logique de contestation permanente qui était celle de Jean-Marie Le Pen. La marche sur Paris est programmée, et elle passe par une victoire régionale. Le FN peut aussi compter sur les règles électorales. le parti qui arrivera au second tour à atteindre au moins 34% des voix récoltera automatiquement la majorité absolue des sièges. Or aujourd’hui, les sondages donnent le Front à 35%… au premier tour.

59 commentaires:

  1. Faut-il ajouter un commentaire ?
    Tout à été écrit sur ce blog depuis presqu'une décennie .
    Nous ne sommes ni devins, ni prophètes. Simplement l'analyse des faits et quelques outils de réflexion sur les comportements de groupe et du citoyen dans un système de domination clanique nous ont amené à appeler au sursaut républicain depuis bien longtemps...les tenants d'alors étaient plus pressés d'éliminer leurs contradicteurs que d'éradiquer l'intolérance qu'ils maniaient depuis longtemps avec une grande perfection sans aucun contre-pouvoir et avec beaucoup de turpitudes. Et voilà le résultat...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... victoire du fn.

      Supprimer
    2. Ah oui, pardon, branlée du ps. Ce qui revient au même de toute façon.

      Supprimer
    3. Et non! Tu verras!

      Supprimer
    4. J'ai vu. Municipales 2014. Départementales 2015. Mais toi, t'as toujours pas vu. Alors, refermes les yeux, continues de rêver à un ps qui n'existe plus, profites-en, car ton réveil va être terrible.

      Supprimer
    5. Toujours non! Et moi, je ne voterai pas facho. Jamais. Je me respecte.

      Supprimer
    6. Moi aussi, c'est pourquoi je ne vote ni facho ni traitres.

      Supprimer
  2. Pourquoi cet interview si "intéressant" n'a t-il été publié que par un média suisse?
    Quand les journaleux Bretonnier et Favre déroulent leur haine du FN sur VDN cela ne fait qu'amplifier le rejet constaté de ces médias .
    Ils font le contraire de l'effet voulu et amèneront encore plus d'électeurs à voter MLP .
    Il faut quand même préciser que la presse nationale reçoit des aides très importantes de l'état sinon beaucoup de titres auraient disparu ; les journalistes ne sont pas en reste quand ils font leurs déclarations d'impôts .
    Il ne faut pas être grand clerc pour déduire que c'est du donnant-donnant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bretonnier fait un article à charge, moralisateur au pas possible. Un qui sent le vent du boulet se rapprocher.

      Supprimer
  3. (L’élection régionale aura lieu au début décembre et d’ici là, des changements peuvent bien sûr intervenir.)

    Des changements permettant qu'elle soit élue au premier tour par exemple. Une version Héninoise des régionales n'est pas à exclure, de quoi conforter votre idée qu'il n y aura pas de triangulaire, et pour cause.

    RépondreSupprimer
  4. germe part migrer à Foie , merde

    RépondreSupprimer
  5. Les apothicaires font leurs petits comptes, mais les faits sont là. Ils ont faillis sur toute la ligne en trahissant le peuple. Sa réponse va être à la hauteur de la trahison.

    RépondreSupprimer
  6. Vous dîtes bizarre avec un air de sous-entendu.
    Pourquoi voudriez-vous que l'on sonde pour un duel Gauche-FN? Pourquoi pas Eric Pecqueur contre la liste Nous Citoyen aussi?
    Vous aviez vous-même dit qu'un retrait de Bertrant était impensable puisqu'il n'avait aucune raison de le faire. ( il reste l'hypothèse d'une crise de folie qui pourrait se déclencher entre les deux tours )
    Alors j'ai l'impression que vous dites bizarre pour d'autres raison. Parce que les 42% de MLP vous dérangent. Ils me dérangent aussi, mais il faut savoir regarder la réalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je répète que l'ensemble des voix de gauche est supérieur au score prévu par la droite. Ce n'est pas à un institut de sondage ou à un journal d'évacuer cette hypothèse, même si elle me parait à moi aussi improbable... Quant à la comparaison avec E. Pecqueur, par courtoisie, je ne la commenterai pas...

      Supprimer
    2. Mouais. Je suis toujours pas convaincu. Parce que vous n'élucidez pas le sous-entendu que j'ai cru lire et que vous ne niez pourtant pas. Et aussi parce que un sondage, pour le second tour, c'est choisir parmi des situations probables.
      Même le sondage triangulaire est critiquable : la liste de gauche dans la triangulaire, c'est quoi? qui peut le dire? EELV va en être ou pas? le Parti de gauche? Le PCF , si il peut être, va t il en être? Si il ne peut pas, va t il la soutenir ? Et "nous citoyens" ? et Eric Pecqueur, que je mentionne pas courtoisie. Bref des gens ont dit voter pour la liste de gauche dans une triangulaire, sans savoir qui c'était, ce que c'était !
      Mais il faut choisir dans des situations probables : et il est improbable que Bertrand se retire. A ce compte là, on peut aussi sonder sur un deuxième tour Eric Pecqueur VS Debout la France....

      Supprimer
  7. L'Allemagne durcit l'accueil des réfugiés ;il n'y aura plus d'aide en argent mais en nature ; la majorité des allemands rejettent la politique de Merkel envers les réfugiés ,200 000 l'année passée et de 800 000 à 1 000 000 cette année .
    Une partie de ces réfugiés viendra en France ,permis de circuler pendant trois mois dans l'espace Schenden et beaucoup s'installeront en France vu le laxisme ambiant régnant chez nous .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'opinion émise par MLP (immigrés en Allemagne qui viennent s'installer en France) il y a quelques jours et dont j'ai exposé, il y a quelques jours, que c'était faux juridiquement (ils ne peuvent rester en France que 3 mois maximum). Vous écoutez trop le FN !

      Supprimer
    2. (ils ne peuvent rester en France que 3 mois maximum)
      Et si ils ne veulent pas partir, comme dans 96% des cas des clandestins, on fait quoi

      Supprimer
    3. en effet 15h05 : une impossibilité juridique n'est pas un impossibilité réelle. Et un droit juridique, ce n'est pas un droit réel.

      Supprimer
    4. Rien, comme toujours. Bienvenu en France la misère du monde.

      Supprimer
    5. Va faire un tour dans les pays où règne vraiment la misère et la guerre et tu viendra nous tenir des propos un peu sérieux pour une fois!

      Supprimer
    6. Vas faire un tour à Marseille, Calais ou Tourcoing. Pas besoin de changer de pays pour la voir la misère. Elle s'invite.

      Supprimer
    7. Oui et alors ? On a vendu des armes à ces pays, tu en as profité. Des armes contre ces peuples. Tu es heureux? Et ça ne te pose aucun problème évidemment. Tu es con-tent. Toi, ce que tu veux c'est une nouvelle tablette, une voiture plus grosse et TF1 tous les soirs pour t'expliquer que tu dois avoir peur! Je me trompe?

      Supprimer
    8. Je n'ai aucun des 3.

      Supprimer
  8. Je conseille au anarchoboboisants de sortir de leur microcosme et d aller tendre l oreille du côté du peuple, de mettre les pieds dans la vraie vie quitte à se désinfecter avant de retourner bien a l abri dans leur cage de faraday. Ils verront que les sondages ne surprennent plus que leur espèce en voie de disparition, mais en aucune façon les masses laborieuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1
      Pour reprendre de vieux slogans, adaptés à notre epoque, les gens disent:
      "je ne suis plus de gauche, je vote marine"
      "Je vote FN et je t'emmerde"

      Supprimer
    2. Ohhhhhhh, il est cotint, cotint le 16H59. Cotint de voter facho, fier de lui! Bravo 16H59!
      Je suis de gauche et je ne voterai pas la blondasse comme 70 pour cent des français
      J'aime pas les fachos et je t'emmerde!
      Le pen défendrait les masses laborieuses. C'est tragique.
      Après tout, il faudra tester une fois... les "masses laborieuses" comprendront rapidement...

      Supprimer
    3. Vous insultez 16:59 et le traitez de facho. En relisant ce qu'il ou elle a écrit, c'est absolument pas le cas. Je l'invite donc à vous attaquer en justice 16:41. Il gagnera sans aucun doute.

      Supprimer
    4. Mais oui, qu'il fasse, qu'il fasse! Trop drôle 17H29! Vous en tous cas, comme les feneux, prompt à attaquer en justice. Ils n'ont que ça les pauvrets du fn, à défaut de programme sérieux...

      Supprimer
    5. 14H22, il insulte les gens de gauche et les démocrates. Je vous invite 17H29, "pas fn mais"... à l'attaquer en justice avec moi!!! Nous gagnerons sûrement, hein biloute!

      Supprimer
    6. Les masses laborieuses comprendront rapidement 16h59 qu'elles ne veulent plus vous revoir les ps pc eelv lr fdg ;la "vouyoucratie' n'a plus sa place au CR .

      Supprimer
    7. 19h33 a raison : avec la droite et le FN, nous allons retrouver la vertu incarnée...

      Supprimer
    8. En panique 20:34, en panique. Le 6 décembre, fini le champagne et les petits fours les gauchos.

      Supprimer
    9. C'est pas de la panique mais de l'inquiétude même pour toi âne bâté! Après tout, on t'aura prévenu... tu veux un facholand et bien tu devras assumer!

      Supprimer
    10. Les "masses laborieuses" auront la voyouterie fn et ne pourront plus la dénoncer. Ouah l'éclate, hein biloutes de 19H33 et 21H23! Ils sont cotints! Ils vont voter facho, voter contre eux et frétillent de joie avant d'aller à l'abattoir...

      Supprimer
    11. En panique, la gauche. Normal ! Quand on pense qu'à soi, les autres se rappellent à votre bon souvenir.

      Supprimer
  9. Marine Le Pen ne représente en aucun cas "le peuple" ou "les masses laborieuses". Vous l'avez déjà vu dans une manifestation soutenir des travailleurs ? Jamais. Qui se bat pour augmenter le SMIC dans ce pays ? Les syndicats, le PCF, LO, le NPA... mais pas le FN. Qui se bat pour interdire les licenciements boursiers ? Les syndicats, le PCF, LO, le NPA... mais pas le FN. Qui se bat pour qu'on passe au 32 heures, qu'on nationalise les grands groupes stratégiques, qu'on revalorise les pensions, qu'on mette fin au gel du traitement des fonctionnaires, etc... ? Les syndicats, le PCF, LO, le NPA... mais pas le FN.
    Marine Le Pen n'est pas du côté des travailleurs et elle ne l'a jamais été. Elle ne défend pas les travailleurs. Elle n'a jamais adopté une position progressiste. Regardez sa réaction lors du mouvement social chez Air France où elle a condamné les travailleurs.
    Dans les entreprises, les militants syndicaux organisés savent que Marine Le Pen est la pire ennemie des travailleurs et d'ailleurs, les enquêtes d'opinion montrent que la sympathie avec le Front national est inversement proportionnelle avec l'engagement syndical. Le syndicalisme est généralement un vaccin contre le vote FN...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème David Noël dans ce que vous dites, c'est que le peuple, les masses laborieuses et les travailleurs dont vous parlez ne sont pas d'accord avec vous.
      C'est bien de parler sur eux, pour eux, mais ils disent des choses aussi, eux !

      J'ai été interpellé sur votre phrase concernant Air France. Je vais me renseigner un peu... Que vois-je , un communiqué du FN : "L’Etat possède encore plus de 15% du capital d’Air France. A ce titre, il doit pouvoir dire son désaccord devant un tel plan social, conséquence de décisions de gestion hasardeuses prises ces dernières année (...) Si l’Etat, dans les conditions actuelles, n’a pas les moyens d’intervenir et de contrer ce plan social, il faut alors qu’il réfléchisse à augmenter sa participation dans l’entreprise"

      Donc il y a condamnation du plan social, et même proposition d'une quasi-renationalisation ( elle dit 51% ). Et la condmnation de ce que vous appelez "mouvement social", c'est l'humiliation d'un directeur en place publique, parce qu'il est directeur. J'espère que pour vous, ceci n'est pas un mouvement social, sinon je désespère de voir, le peuple, les masses laborieuses, les travailleurs vous rejoindre.

      Mon commentaire est assez dur. Mais j'estime que le vote FN ne vient pas de nulle part, il n'est pas poussé hors-sol, ce n'est pas une génération spontané et qu'une partie de ses bataillons d'électeurs vient du devenir inepte du PCF.

      Supprimer
    2. Après avoir "résisté de l'intérieur", planté des collaborateurs, retourné sa veste en faisant alliance au plus offrant, voilà-ti-pas qu'il nous fait la morale le bougre.

      Supprimer
    3. J'ai oublié une précision dans mon commentaire de 18h17.
      Personne ne condamne ou n'a condamné les travailleurs d'air France. Ni même les syndicalistes. Beaucoup ont condamné les actes de violence de certains, cette différence est produite par l'esprit de nuance.
      Le peuple, les masses laborieuses, les travailleurs, je ne pense pas qu'ils voient d'un bon oeil ces violence. Car le directeur , pour être directeur n'était pas moins travailleur que vous ou moi, et il y avait des vigiles aussi, qui sont des travailleurs, des employés, qui ont été victimes de violence.
      Quand sur le plateau de télé, on dit à un syndicaliste qu'un vigile serait dans le coma à la suite de ces violences il répond : " ouais et alors ? "... Je pense que votre attitude et ce genre de répondre produit et va produire de plus en plus une désafection du peuple, des masses laborieuses et des travailleurs d'une certaine gauche, la votre monsieur Noel. Processus déjà largement entamé.
      Il va falloir arrêter de parler pour eux, sur eux, essayez de parler avec eux.

      Supprimer
    4. C'est juste de la politique politicienne. Le fameux "Nous avons entendu le message des français." Ah ouais, tu parles. "Les français ceci", "Les français cela". Etc. En fait, il existe 2 catégories d'homme politique. La première, dont le triste sir DN fait partie, c'est celle qui s'arroge le droit de dire "je sais" et "je parle en votre nom". La seconde est celle qui fait les choses.
      Oubliez donc les français Monsieur DN. Eux, ils n'ont jamais entendu parler de vous ou, pour ceux qui, minoritaires, auraient eu des infos sur votre façon de faire, voudraient vous oublier. Arrêtez donc d'imposer votre médiocrité.

      Supprimer
    5. DN. Le front nationale est proche du peuple le pcf laisse tomber les ouvriers les chômeurs etc au fait noël je pensais que le zénith étaient plein gros mintes

      Supprimer
    6. Rires, il est drôle car le pire c'est qu'il y croit! Le fn est proche du peuple! Remarquez, vaut mieux lire des conn... que d'être aveugle. Pourvu qu'il se réveille le pauvret de 00H30. C'est drôle mais triste quand même...

      Supprimer
    7. Le communisme, c'est comme le nazisme. Des millions de morts.

      Supprimer
  10. Noël , bientôt la Toussaint des cocos !!!
    Vous tenez un langage d'un autre temps sieur Noël le résistant de l'intérieur .
    Vous êtes en voie de disparition lente mais effective bye bye !!!

    RépondreSupprimer
  11. Il ne me semble pas que 14h22 ait dit que MLP ait dit le contraire David, mais elles sont lasses, ces masses laborieuses, très lasses et désabusées.

    RépondreSupprimer
  12. alors pourquoi le peuple vote FN? Et vous Mr Alpern, vous allez vite en besogne, vos exposés juridiques ne sont que des copiés collés du désintox de libération ou des articles du point.La brosse à reluire ou la modestie, il faut peut-être les ranger au placard....A force de berner tout le monde, nous arrivons dans le pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi vous dîtes n'importe quoi ? J'ai toujours cité mes sources. Et quand je cite Désintox et que je commente ses infos (comme je l'ai fait récemment),je fais comme les médias qui ont repris Désintox et l'ont commenté également... C'est d'ailleurs exactement ce que j'ai indiqué... D'ailleurs de quel "exposé juridique" parlez-vous ?
      Une dernière fois : je rédige mes propres textes et quand je publie un écrit écrit par un autre, je le précise. D'autre part, je commente toujours les textes que je reprends et dont je donne la source !
      Sujet clos.

      Supprimer
    2. Alain! Mais parce que les fachos disent et font n'importe quoi! Ne cherchez pas avec eux... Virez-les!

      Supprimer
    3. 16H19, le "peuple" ne vote pas fn, et 70 pour cent des français ne voteront PAS fn. Cessez, vous de dire n'importe quoi. Le vote fn d'une partie du "peuple" est une catastrophe. Cela vous fait jubiler, c'est VOUS qui êtes berné!

      Supprimer
    4. MOI JE, le plus grand menteur de la Ve. Même le teigneux n'avait pas menti autant.

      Supprimer
    5. 19H11... bis repetita ...
      "le "peuple" ne vote pas fn, et 70 pour cent des français ne voteront PAS fn. Cessez de vous la raconter , et de dire n'importe quoi. Le vote fn d'une partie du "peuple" est une catastrophe. Cela vous fait jubiler, c'est VOUS qui êtes berné!

      Supprimer
    6. Il ne vote pas, et pourtant ils prennent de plus en plus de sièges. Y a un problème dans ton raisonnement là. Continue à regarder ta glace. Oui, c'est ça, tes beau le gaucho.

      Supprimer
  13. Le syndicalisme , sous perfusion de nos impots,represente moins de 10% des salariés, un peu plus que le pourcentage de vos electeurs, vous pensez d un vaccin. Vus parlez des reactions a propos d air france, vous etiez a l etranger quanle premier ministre et mr Macron ont tenu les leurs. Si elle ne représente pas le peule selon vos phantasmes, croyez bien qu il y a bien longtemps qu il ne se sent plus représenté par votre parti, decembre le démontrera une fois de plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entre le "marteau" et le "fossile", je ne sais quel mot pourrait lui convenir le mieux à celui là.

      Supprimer
  14. Sain ognons un conseil jette l eponge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais dit les épluchures moi.

      Supprimer