vendredi 22 novembre 2013

De notre observateur liégeois

Serge Jacquin est un chercheur liégeois en sociologie venu observer Hénin-Beaumont en vue d'une thèse... Il écrit, régulièrement, à son ami Boris (dit Beau) Haas, resté au pays et lui fait part de ses impressions. Il a promis de m'adresser certains de ces courriers en copie. Il m'apparaît intéressant de connaître le regard extérieur de ce sociologue et il m'a donné son accord pour que ses lettres soient publiées sur ce blog, quand je le jugerai utile. Voir sa première lettre datée du 11 novembre 2009 et les suivantes, celle-ci étant la douzième. Serge avait dû retourner pendant 2 ans à Liège et vient de revenir. Son constat est éloquent, car son objectivité ne peut être mise en cause...


Mon cher Beau, 

Revenu ces dernières semaines à Hénin, je dois t'avouer avoir trouvé la ville en plus mauvais état qu'en fin 2010, soit il y a presque 3 ans.
Toujours ces poubelles, à demeure, dans certaines rues de la ville, proches du centre. Rien n'a été fait depuis des années sur ce plan-là : un ami m'a même montré un tract émanant de la majorité actuelle alors dans l'opposition, et qui fulminait sur ces rues jonchées de poubelles, photos à l'appui. En Belgique, la responsabilité pénale du Bourgmestre serait mise en cause pour atteinte à la santé publique...
On a l'impression que cette ville vit sans être administrée. Je suis passé, l'autre jour, sur une place où venait d'avoir lieu une séance de cirque (je n'y ai pas assisté, faute d'information ...). Des trous avaient été laissés par les pieux de la tente. Plusieurs jours se sont passés et, au moment où je t'écris, rien n'a été entrepris alors que, vu le froid et le gel attendu, la siuation pourrait empirer et je ne te parle pas du danger pour les piétons de se blesser. Ce qui est étonnant, c'est que le maire (bourgmestre) habite à 50 mètres de cette place... et, en cas d'accident, sa responsabilité serait recherchée pour ne pas avoir pris, d'urgence, les décisions qui s'imposaient.

Cette impression que tout part à vau l'eau est confirmée par 3 friches commerciales et administratives laissées en complète déshérence, en plein centre ville ! L'une, ancien centre de sécurité sociale (les mutuelles de chez nous) est laissée à l'abandon, sans projet d’aménagement, alors qu'elle jouxte un supermarché de proximité très fréquenté. Une autre est ancien restaurant/salle de banquet de prestige complètement vandalisé. Ce qui est sidérant pour moi c'est qu'aucune étude n'ait été réalisée en vue de faire quelque chose de ces lieux particulièrement bien placés. Chez nous, la colère aurait grondé très rapidement et des associations se seraient emparées des dossiers pour faire pression. Quant à l'opposition (le fameux Front National, dont l’égérie nationale est cette Marine Le Pen dont on parle même en Belgique), elle est absolument inefficace sur ces dossiers (comme sur tant d'autres, d'ailleurs !). Cette impression d'abandon est confirmée par une troisième friche : celle d'un cinéma de centre ville, fermée à son arrivée par la majorité actuelle et dont la réouverture est annoncée régulièrement depuis 4 ans ! Par contre, cette ville a pris une décision, une seule, à son arrivée : elle a fermé les Pompes funèbres municipales pour cause de déficit... alors que, dans la foulée, 8 (je dis bien huit !) sociétés privées sont venues s'installer et sont toujours là 4 ans après ! Chez nous on se serait posé des questions sur la fermeture, dans l'urgence, de ce service public municipal... La justice se serait emparée du dossier. Il faut dire qu'ici la justice est bien silencieuse : on peut voler dans les archives (à 2 occasions !) sans que personne ne s'en émeuve alors que des dossiers, que l'on sait compromettants, ont disparu; on peut passer des marchés étonnants (sais-tu qu'une société dûment rétribuée, n'a toujours pas rendu de rapport près de 3 ans après avoir été missionnée !), et on regarde ailleurs. Et je t'épargnerai, pour ne pas faire bondir l'écologiste que tu es, l'état dans lequel on laisse une voie verte avec des dépôts d'ordures à ciel ouvert. Le bourgmestre serait déjà en prison, si cela se passait en Belgique, surtout que cela a été dénoncé, depuis quelque temps. Heureusement que ce Monsieur Binaisse (cela ne s'invente pas... ) n'est pas élu en Belgique...
Je me suis promené, l'autre samedi, dans un centre ville complètement déserté. Outre les friches déjà signalées, la situation fait peine à voir, car rien n'est fait pour tenter d'animer cette ville-centre, dans une aire de chalandise de 120 000 habitants ! Et tout le monde se tait...
Quand tu viendras me voir, tu seras sidéré par l'état de déliquescence dans lequel se trouve cette ville... Les gens ne bougent pas, sont las d'avoir eu 2 maires successifs incompétents et qui sont entièrement responsables de la situation, l'un pour avoir laissé un trou de 24 millions (comblé par des doublements d'impôts locaux), l'autre pour n'avoir eu aucun projet pour la ville. Pour te dire l'état de délabrement moral de la ville, l'ancien maire (condamné à 3 ans de prison ferme et qui a fait appel) se présente aux élections et il pourrait approcher les 15% de voix ! Comme, de plus, le favori des élections communales (municipales, dit-on ici), c'est le parti d'extrême droite cité plus haut, dont le seul mot d'ordre est l'insécurité (avec les boucs-émissaires désignés)... Aucun espoir de renouveau donc pour cette ville, dont je t'ai déjà dit combien elle était paupérisée...

Bien à toi
Serge.

35 commentaires:

  1. Vous oubliez une 4ème friche........La salle Léo Lagrange.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et une 5E; la CAHC henin absent

      Supprimer
  2. Léo Ferré : "La gauche est une salle d’attente pour le fascisme"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aphorisme ... C'est joli c'est tout. Et Ferré dit aussi des conneries!

      Supprimer
    2. Non ce n est pas joli, la salle d attente nous l avons vu lors du tirage au sort des "sages" car un conseil municipal fn s est tenu à deux pas du bureau majoral sans que peu de monde s' en offusque.......dans la "majorité".

      Supprimer
    3. Un conseil municipal FN ? Prenez-vous vos désirs pour des réalités ?

      Supprimer
    4. Alain; le cm était une image pour évoquer de nombreux fn installés en terre....conquise? loin de moi ce désir, peut être n ai je pas su exprimer justement mes craintes. désolé de l interprétation.

      Supprimer
  3. Tout est dit, bravo pour ce résumé qui est le reflet de ce que j'entends tout les jours à Hénin-Beaumont. Les propriétaires regrettent amèrement d'avoir investie et son persuadés que leurs biens sont invendables ( taxes, image de la ville, insécurités .....)
    "le Guide Propreté " commençons à gérer les poubelles sur les trottoirs. Nous sommes obligeaient de marcher sur la route. Que sera la réaction du Maire quand il y aura un accident, il dira " Je ne suis pas au courant "...
    Bref le moral est au plus bas, j'ai HONTE d'habiter Hénin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j ai une carte d'agent immobilier à la lucarne de l'immobilier la situation sur la vente des maisons est identique dans toutes les villes du secteur
      nous avons 80 % de la populations qui gagne moins de 2000 euros pour un couple est donc impossible d'acheter une maison de plus de 110000 euros le calcul est simple 1/3 du revenu max pour le financement il faut pour cela ne pas avoir de pret au par avant style voiture ou consommation le maire n'es en rien responsable de cette situaton l'instalation de marchand de sommeil en centre ville et la division des logements y contribue largement je rapel que je ne soutaint pas mr binaisse par contre je ne support pas la mauvaise foi
      pour lespoubelles je partage votre avis il suffit comme le stationement d'ailleur de faire appliquer la loi et d'arrêter de faire du clientelisme
      je vous prend l'exemple de la ville de douai ou les agents de la police municipale verbalise les propriétaire de poubelle non rentre aprés 11 heures du matin distribuons 2 ou 3 pruneset je vous garantis que le probléme sera régler
      cette exemple et d’ailleurs valable pour le stationnement à henin beaumont nous avons inventer le tri selectif des procés exemple cette voiture est à un amie qui travail à la ville rue élie gruyelle pas de procés cel ci està un client d'un commercant procés et oui je prouve mais propos quand vous le désirez
      eric daussin

      Supprimer
    2. oui comme la 206 MUNICIPALE TOUS FRAIS COMPRIS de votre ami Bernard stationnée à contre sens et sur un arrêt de bus près de la piscine il y a quelques temps, photos archivées.

      Supprimer
    3. A Éric Daussin : vous croyez qu'une ville délabrée incite des gens à venir acheter à Hénin ?

      Supprimer
    4. Vive les papararazzi. Belle mentalité. Il faut aller le dire directement à la personne incriminée... mais cela demande du courage.

      Supprimer
    5. alain la question n'étant pas la qualité de la ville et son état délabrée
      . délabrée pour moi est un grand mots il y a un budget investissement a mettre en place pour le prochain mandat par contre délabrée et un petit tros fort pour moi
      mais le sujet sur lequel je suis revenue était la situation des propritires devant la vente de leur maison en 2013 il y a eu 582 maisons de vendu sur la ville chiffre a la ofoi de la dat de ce matin et du notaire se qui prouve que on achéte encore sur henin beaumont quoi con en dise et à aujourdhui sur le bon coin ' acteur le plus important du marché de l'immobilier national )il y a 250 maisons
      vous trouverez 696 biens a vendre particiler et professionnel confondu et un bien et souvent en vente direct par le particulier et en moyen chez 2 à 3 professionnel le chiffre 1/3 de tous les biens et réaliser dans la profession pour connaitre le nombre de bien sur une ville 250 biens pour 11000 boites a lettre ceci et trés peu

      Supprimer
    6. Hélas ,des maisons vendues au tiers dû prix.félicitations l'A.R.,pour les dégâts irréversibles que vous avez provoqué dans la ville.dans 5 mois ,vous aurez des comptes à rendre à la population.

      Supprimer
    7. C'est étrange comme nos regards diffèrent.
      Nantaise, pour m'être promenée, au cours des quatre saisons, à pied et en voiture à HB (sans jamais me fouler la cheville ni crever un pneu sur les trottoirs ou les routes) , je n'ai jamais ressenti une ville à l'abandon ou particulièrement sale...
      Une ville en difficulté, certes, une ville frappée par le chômage aussi mais une ville vivante. Des lieux conviviaux de rencontre ( estaminets ? troquets , marchés, programmation culturelle de qualité, évènements...), un accueil chaleureux héninois (les gens du Nord sont réellement plus ouverts que les nantais, vous accueillent chez eux à la première rencontre, supportent la fumée de votre cigarette dans les arrière-cour... sans vous faire ressentir que vous frôlez l'anormalité...).
      Mais, vous savez bien qu'il en va souvent ainsi et que l'herbe semble plus verte chez le voisin.
      Serge est trop sombre, on dirait du Zola ! Même si les politiques( au sens large) me font penser à des "Gervaises" au masculin autour du lavoir, à frotter le même vieux linge, à ressasser les mêmes histoires, à se donner des coups de battoir, à s'injurier...
      Les mains bleuies et crevassées, ils sont incapables encore de prendre les choses de l'avenir en main,ils préfèrent se noyer avec leurs vieux linges. Rageant.Plombant mais pourquoi pas exaltant? Est ce croire au Père Noël?

      Supprimer
    8. Point d'estaminet à HB, mais je crois savoir que vous avez fréquenté un lieu où l'"esprit" est différent que celui qui règne actuellement dans d'autres lieux...laissez moi vous inviter là où Christiane Taubira et les Roms font l'objet de discussions surprenantes pour ceux qui ne savent pas que le FN recueille les voix de près d'un Héninois sur 2. Laissez-moi vous conduire visitez les 2 friches évoquées, en plein centre ville. Venez m'accompagnez le samedi dans les rues désertes de la ville et je vous conduirai via les rues encombrées de poubelles, vers d'autres rues où les véhicules y laissent une partie de leur suspension... Nous ferons du lèche-vitrine auprès des nombreux opticiens et pompes funèbres qui entourent les agences immobilières, pharmacies et banques. Comme vous êtes coquette, nous pourrons entrer dans l'unique magasin de chaussures et les 3 magasins de vêtements pour femmes... Et cela dans une ville de 25 000 habitants dans une conurbation de 120 000 personnes...
      Quand vous voulez...

      Supprimer
    9. oui, Alain; c'est beau les clichés, Mary.
      Mais ne vous fiez pas trop au cliché de l'accueil: vous recevrez aussi rapidement un coup de poignard dans le dos, qu'on sait vous verser une tasse de café sur la table de la cuisine... parfois, les mêmes...alors n'idéalisez pas, même si les Nantais sont plus froids. La sincérité et surtout la fidélité n'ont rien à voir avec la chaleur de l'accueil qui, aussi, peut apparaître bien superficiel dès que l'on creuse un peu...

      Supprimer
  4. Encore une bonne nouvelle pour la réouverture du cercueil bleu; le S.M.I.G : le salon des magouilleurs intercommunaux compulsifs. Une bien belle initiative de la gauchedroite héninoise.

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi persistez vous dans ces faux échanges épistolaires, s'il y a un second degré je ne le vois pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais quoi vous répondre...

      Supprimer
    2. Il suffit juste de descendre d'un degré. Pour les plus frileux, le pull-over est de rigueur.

      Supprimer
  6. C'est le marché, on y gagne à avoir 8 sociétés pour les funérailles. On peut désormais en très peu de temps faire jouer la concurrence.

    RépondreSupprimer
  7. bizarre cette lettre , ce monsieur a du l' écrire cette semaine car le cirque de la place wagon a été démonté le week-end dernier , comment pouvez-vous l' avoir déjà en votre posséssion ?
    mais je n' enléve en rien les propos qui sont bien le reflet de la situation à Hénin

    RépondreSupprimer
  8. Troublant, les trous n'ont été constatés que dans la journée de lundi !!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, dès qu'il les a eu constatés, il m'en a fait part...

      Supprimer
    2. Non, puisque c'est déjà la lettre, il y a là comme un curieux anachronisme

      Supprimer
    3. Votre subtilité me confond... Je vais vous dévoiler un secret mais j'espère que vous le garderez pour vous et ne le répèterez à personne.
      L'observateur liégeois, c'est moi ! Mais chut ! pas un mot...

      Supprimer
    4. Comme le café ? ça alors...

      Supprimer
  9. Je ne perçois pas vraiment la portée sociologique de cet article... ce qui n'enlève en rien l’intérêt de ce témoignage...
    En revanche s'interroger et étudier le ressenti des habitants dans le contexte qui est le leur et qui, à vous lire depuis pas mal de temps, est plutôt désastreux, là je dis oui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est sûr, ça change de la masturbation intellectuelle façon neutralité axiologique

      Supprimer
  10. pour repondre a mr daussin oui c vrais les poubelles de la ville son dehord les gens on la fenéantisme de les rentrés il non pas de civisme ca c vrais pour la plupar c des qua sauces pour les trois quart de la ville ??? pour la 206 sur l arret de bus c aussi vrais un elus qui ce crois tous permis sinon pour les pv c fo quand il verbalise il verbalise aussi les agents municipaux mal stationner quand la rue doit etre faite c tous quil ce prenne une prune mr daussin la place jaures elle n est plus verbalisé mr daussin ouvré vos yeux depuis quelque mois certain commercant ce plaigne quil y a des voitures plein la place jaures sinon l arret de bus carnot non plus les voitures stationne normalement les bus non plus leur place tellement quil y a des voitures garé mr daussin

    RépondreSupprimer
  11. Daussin répond à daussin

    RépondreSupprimer
  12. ma réponse va vous surprendre je suis en accord avec vous il est plusque temps de remettre des régles ces d'ailleur mais propos dans ma réponse et indiqué mon non une seul foi je n'ai pas besoin d'une tel pub merci d'avance eric daussin
    ps je vous invite a signer votre réponse

    RépondreSupprimer