mardi 18 février 2014

Dalongeville et Mellick

Les 2 articles ci-dessous sont tirés d'un article plus général de La Voix du Nord du 15 février. Consacrés à 2 ex-maires, G. Dalongeville et J. Mellick) qui veulent redevenir maire, ils évaluent, comme moi-même, leurs chances de réussir à zéro, même si l'un et l'autre des ex-maires font état d'une superbe assurance...

J'avais, en 2009, rédigé un article comparant les 2 hommes http://alpernalain.blogspot.fr/2009/04/bethune-mellick-et-henin-dalongeville.html. Rétrospectivement, je n'ai rien à y changer... Mais j'en profite pour ajouter quelques impressions sur eux, les ayant vu évoluer ces dernières semaines :

G. Dalongeville est impressionnant de sérénité. Avoir subi ce qu'il a subi, avoir été condamné à 3 ans de prison ferme (!), sachant que le "cirque" va recommencer tôt ou tard, je tire mon chapeau devant sa prétention à faire comme si rien n'avait existé. Cette faculté de rebondir est étonnante ! Fait-il semblant de croire en sa victoire prochaine ? Je ne le pense pas, car il sait qu'il a trompé les Héninois et que, malgré les courtisans attachés à ses basques, il ne séduira qu'une petite partie des habitants. Mais son culot cache une faiblesse difficile à cerner. Quand il se pavane dans les rues ou les bistrots d'Hénin, souriant, affable et courtois, on se dit, non seulement qu'il n'est pas "clair", mais qu'il faudrait pouvoir analyser sa psychologie pour comprendre ses ressorts... 

Jacques Mellick a beaucoup vieilli physiquement (il est dans sa soixante-treizième année), mais n'a rien perdu de sa maîtrise et de ses dons de politicien. Il est passé sur FR3 régional jeudi soir et je dois dire que j'ai retrouvé le Mellick du début des années 90 faisant face à la horde médiatique. Assailli par les 3 journalistes (excusez du peu !), qui ne l'ont pas ménagé, il s'en est bien sorti avec ses armes redoutables : esquiver les questions gênantes, garder son calme, ménager ses adversaires, jouer de son petit sourire entendu et ironique... Lui qui a eu les honneurs de la République, que vient-il faire dans l'arène béthunoise où il n'a aucune chance de bien figurer ? Je me risquerai à dire que cet homme, plusieurs fois abattus, veut prouver qu'il avait raison quand il fut mis en cause même si la justice l'a condamné (ce qu'il avait commis, c'était pour les Béthunois !).


 

 

Hénin-Beaumont : Dalongeville, comme si 2009 n'avait jamais existé!


G. Dalongeville se proclame seul rempart contre le FN.
Il est entré dans l'histoire en 2009 en devenant le premier maire de France métropolitaine à avoir été révoqué. Cinq ans plus tard, toute honte bue (et jusqu'à plus soif), l'ancien maire d'Hénin-Beaumont se représente devant le suffrage de ses anciens administrés sans la moindre sensation de culpabilité.

Les raisons de son arrêt
La sortie de route avait été brutale en avril 2009 où, de maire tout-puissant, Gérard Dalongeville devient le numéro d'écrou 19040 du centre de détention de Longuenesse où il purgera neuf mois en deux « sessions de détention » pour détournements supposés de fonds publics, faux et usage de faux, favoritisme... Une descente aux enfers qu'on imagine alors irrémédiable et à même d'apposer un sceau d'infamie à jamais sur l'élu. Sauf que viendra le temps de la repentance et de la dénonciation d'un système dont il n'aurait été que le docile rouage.Rose mafia caracole en tête des ventes, Dalongeville devient le chouchou des plateaux télé. Il peaufine une défense aux petits oignons qui, en juin dernier, n'impressionnera guère les magistrats lui infligeant une peine de 4 ans de détention, dont trois ferme, et cinq ans d'inéligibilité. Ce qui ne l'impressionne guère, l'élu déchu déclarant le jour du jugement faire appel et se retrouver ainsi en possibilité de se présenter aux municipales.

Les motivations du retour
L'homme le claironne haut et fort, il est le seul rempart contre le FN et compte le prouver en s'imposant comme le seul challenger crédible face à Steeve Briois, ayant déjà commencé un travail de sape contre le maire sortant, Eugène Binaisse, soutenu par le PS.

Les atouts et les soutiens
Malgré la collection de casseroles bringuebalant dans son sillage, il cultive encore une certaine popularité, due à son empathie hors du commun et à un art consommé du populisme. Beaucoup, en ville, lui doivent un logement ou un travail.

Les handicaps
Son bilan est sans doute son talon d'Achille car, si la Ville est aujourd'hui en santé précaire, c'est grâce à celui qui multiplia les déficits budgétaires abyssaux (plus de 25 M€) y gagnant le nom de Monsieur 85 % lorsqu'il s'agit d'augmenter à cette hauteur les impôts locaux pour calmer à la hussarde les ardeurs de la CRC.

Les chances de réussite
La barre des 10 %, l'ancien maire pourrait l'atteindre, rognant à la fois sur l'électorat de gauche et celui du FN et venant semer la pagaille au second tour.  

Béthune : L'heure de la revanche pour Mellick ?

Coup dur en mars 2008: la page Mellick se tourne à Béthune.
Investi par le PS en 2008 mais battu de 160 voix par un front arc-en-ciel, Jacques Mellick revient à la tête d'une liste qu'il présentera ce samedi. Dissident cette fois.

Les raisons de l'arrêt
Bien involontaires: en 2008, ce sont les urnes qui ont eu raison de Jacques Mellick. Par 160voix, le front anti-Mellick groupé autour du PRG Stéphane Saint-André l'a mis au tapis et les recours engagés n'ont pas cassé l'élection. Pas comme en 2001 où, battu de 60voix par son ancien allié Bernard Seux, Jacques Mellick avait obtenu qu'on revote en 2002... et fait un retour triomphal dès le 1er tour! Élu maire en 1977, il avait momentanément perdu l'hôtel de ville durant la parenthèse judiciaire de l'affaire VA-OM (2 ans d'inéligibilité). «Consultant», il renvoie, à 72ans, l'image d'un homme toujours très affairé.

Les motivations du retour
La première qui vienne à l'esprit, c'est la revanche. Celle qui ferait rabattre caquet à Stéphane Saint-André, contre lequel il ne tarit jamais de critiques. Mais non, l'ancien ministre jure que ça n'a rien à voir. «J'ai pris ma décision très tard, après le refus d'une primaire à Béthune par le PS.» Sa seule ambition, c'est «que Béthune retrouve sa place. J'ai assumé les plus hautes fonctions, je n'ai plus rien à prouver».

Atouts et soutiens
Du soutien, il n'en a plus à attendre du PS. La roue a tourné depuis 2008: cette fois, l'investi au nom des accords avec le PRG, c'est Stéphane Saint-André. De toute façon, il n'a pas payé sa cotisation depuis 2012, en retrait du parti depuis, déjà, l'investiture accordée à Saint-André pour les législatives. L'ancien ministre au charisme indéniable va vérifier si les quartiers populaires lui restent acquis.

Les handicaps
Son isolement. La mémoire des Béthunois aussi, qui, plus que l'affaire VA-OM, sont prompts à lui reprocher sa mégalomanie: c'est l'homme des projets pharaoniques. La halle aux produits frais annulée par son successeur, le deuxième parking souterrain qui coûte cher à la ville, les impôts... S'il accède au 2ndtour, et même si la majorité arc-en-ciel a explosé autour de Stéphane Saint-André, il retrouvera un front des forces de gauche.

Les chances de réussite
10 % au 1er tour, pourquoi pas, l'électorat béthunois n'est pas avare de surprises. Mais 7 listes, dont une UMP, ce qui n'était pas le cas en 2008, et une FN, ce qui est nouveau aussi, vont disperser les voix.

116 commentaires:

  1. SONDAGE CSA BINAISSE GAGNANT A 53
    SONDAGE SOFRES GD/SB
    SONGAGE IFOP BRIOIS GAGNANT
    QUI CROIRE? 3SONDAGES 3MENSONGES

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les sondages sont manipulés en fonction du commanditaire ( payeur).

      Supprimer
    2. 10H00 : non, je ne le pense pas...

      Supprimer
  2. le fn gagnerait selon l'ifop et europe1
    Binaisse va pouvoir absorber legrand qui n'a pas de liste comme ferrari
    la peur du grand méchant mou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien sûre puisque LEGRAND n'a pas de scrupules et sans doute pas de liste .

      Supprimer
  3. briois vainqueur selon europe1 à 6H

    RépondreSupprimer
  4. Dalongeville 8
    Legrand UMP 6

    RépondreSupprimer
  5. NI BOUQUILLON NI FDG SONT INVITES LA HONTE
    ET ON PREND LEGRAND QUI NA PAS DE LISTE MEME PAS 1TRACT

    RépondreSupprimer
  6. Binaisse n'est donc plus un rempart contre le FN et le retrait de Ferrari n'y a rien fait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le retrait de Ferrari ne pouvait rien y faire, c'est certain.
      Lui-même ne pouvait se présenter comme rempart au fn qu'à compter de 2020.
      N'a-t-il pas compromis jusqu'à ces hypothèses ?
      Quant à Binaisse, venu "aux affaires" par "accident(s)", son rôle de rempart perd en crédibilité, j'oserais écrire qu'il n'a jamais été ce rempart.
      Peut-on lui en vouloir sur ce point?
      Il n'a même pas maîtrisé son propre parcours et il avait l'héritage qu'on sait.
      On peut toujours lui reprocher de n'avoir pas préparé sa succession dans ces conditions pratiquement "intérimaires"

      Supprimer
  7. Mellick est proprietaire de quantites de societes ce qui n'est pas le cas de Dallongeville

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin de sociétés quand les sociétés locles sont à la botte. Enfin, jusqu'au moment de se faire évincer. Pas vrai gégène ?

      Supprimer
    2. 6H30
      Je n'en suis pas sûr...Ses fils par contre sont de redoutables hommes d'affaires...

      Supprimer
    3. Dalongeville a "joué et perdu", pas de chance, c'est certain!

      Supprimer
  8. noel le coco-locataire de binaisse se plaint de ne pas etre invite par europe1 ce soir et s'en prend à dalongeville!
    plutot que de regretter cet oubli et celui de georges bouquillon, il s'en prend à gd mais pas à son ami eugène l'ami de la cgt et du personnel! coco copain du maire!

    RépondreSupprimer
  9. M.Alpern, je voulais revenir sur les commentaires relatifs aux comptes de campagne.
    Effectivement, étant électeur de gauche, je crains qu'une réélection de M.Binaisse serait suivie de son invalidation en raison d'un dépassement évident de son compte de campagne, ce que j'ai pu analyser et calculer (voeux du maire, inaugurations, locaux, carnaval...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais enfin !!!!! Voeux du maire, inauguration, carnaval ne font pas partie des comptes de campagne!!!!!

      Supprimer
    2. vous êtes electeur de gauche comme moi du fn !! concernant le carnaval , briois y a paradé donc partenaire de celui ci et donc des frais .

      Supprimer
    3. pas dans les comptes de campagne si les manifestations ont été programmées, j'ai un doute sur les vœux avec la venue de M Valls.

      Supprimer
    4. 10H07 : j'ai un doute sur le carnaval : avancé à février et dont la subvention a été largement augmentée...

      Supprimer
  10. Que vont faire les Bouquillon et Noel maintenant que le troisième sondage confirme qu'ils n'existent presque pas?
    Sont-ce véritablement des républicains? Vont-ils se retirer au profit d'Eugène Binaisse?
    Alain Alpern va t-il continuer à déverser son fièle sur le Maire sortant?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on t'a reconnu cher beau-fils!

      Supprimer
    2. Les sondages ne sont que des sondages !

      Supprimer
    3. D'accord avec vous, mais ils influencent : mais dans quel sens ?

      Supprimer
  11. merci pour les routes maire sortant!
    je pars de la cite foch et cest honteux comme cest sale en ville !

    RépondreSupprimer
  12. Sur le blog de l'extrême droite, on se félicite de l'emploi de référendum sur des questions essentielles. La démocratie directe! C'est faire fi des corps intermédiaires et c'est dangereux. Une loi est portée par nos représentants pour qui d'ailleurs j'ai ou n'ai pas voté. Ces politiques portent un programme qui s'accorde ou non à nos convictions.L'exemple de l'abolition de la peine capitale est un exemple emblématique...
    La seule question qui peut être posée est approuvez-vous le projet de loi qui vous est soumis ? Mais, à aucun moment, on peut demander au peuple s'il est pour ou contre tel ou tel sujet.
    Ras le bol vraiment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah oui je suis d'accord avec vous Mary, les citoyens sont bien trop cons pour être consultés sur tel ou tel sujet.

      Je me souviens aussi que pour le référendum sur le traité de Maastricht les partis politiques (qui font partie des corps intermédiaires) ont participé au débat. le fn était contre si je me souviens bien.

      Supprimer
    2. Vous détournez mes propos... Les élections doivent prévaloir.

      Supprimer
    3. Il n'est pas nécessaire d'opposer aussi radicalement démocratie directe et démocratie représentative. Il n'y a pas d'exclusion. Les corps intermédiaires sont nécessaires pour la politique gouvernementale , pour la législation, il n'y en a pas. La représentation, elle est partout, puisque les députés nous représentent.
      Il va falloir arrêter, un jour, de prendre l'exemple de la peine de mort, ce préjugé devient lassant, et surtout ce n'est pas un argument. Vous le dressez quasiment en paradigme, sans penser la spécificité du problème, de telle sorte que l'idéal du politique devient presque d'aller contre le peuple.
      Ensuite, vous voyez bien que si le peuple dit qu'il n'approuve pas un projet de loi, c'est bien qu'il est contre. La démocratie ne peut pas consister à demander tous les 5 ans aux français de choisir un président et les députés pour les représenter. D'abord parce que ce n'est pas proportionnel, ensuite parce qu'il n'y a pas de mandat impératif, enfin parce que rien ne l'oblige plus. Les élections qui doivent prévaloir... Sartre montre comment l'élection est l'acte par lequel le citoyen renonce à la démocratie. Il ne s'agit pas d'être aussi radical, mais au moins, il faut dire que consulter le peuple de temps en temps, ça ne ferait pas de mal.

      Supprimer
    4. Les élections prévalent Mary. Il n'y a que de gaulle qui en faisait une affaire personnelle.

      Supprimer
    5. De Gaulle disait aussi: " La politique ne se fait pas à la Bourse!"

      Supprimer
    6. Le risque de populisme en France ne viendra pas d'une plus grande écoute de la population dans toute sa diversité: il viendra de l'instrumentalisation du débat public à des fins idéologiques et partisanes. Lorsqu'on impose des questions que personne ne se pose pour manipuler l'opinion, il ne faut pas s'étonner que les électeurs répondent à côté.
      Je ne fais aucune confiance en la matière à Mr Brios!!!

      L'adjointe au maire de Lyon cite ainsi le débat sur l'identité nationale: "Regardez comment Ségolène Royal avait formulé le sujet en 2007 et ce que Nicolas Sarkozy en a fait en l'accolant à la question de l'immigration. Où est le populisme?"
      "Une question mal posée"

      Chez les Verts, on ne cache pas son embarras: "Je suis embêtée car nous sommes pour le référendum populaire et la démocratie participative, reconnaît Djamila Sonzogni, porte-parole des Verts. Et de préciser: "Je ne remets pas en cause la votation citoyenne, je suis pour consulter les citoyens sur tous les sujets mais la démocratie participative doit s'accompagner d'un débat en amont. Les gens peuvent s'exprimer sur des questions données à condition que tous les citoyens bénéficient du même niveau d'information en amont".

      Jugeant le vote suisse "consternant", elle considère que la question a été mal posée. "Les Suisses n'ont pas été vigilants sur la façon dont a été posée la question. On n'a pas posé le vrai enjeu de ce vote qui était "quelle place pour la religion musulmane?'. Si la question avait été formulée comme ça, le résultat aurait été négatif", soutient Djamila Sonzogni.

      Consultation tronquée, argue-t-on également au Parti de Gauche. "Avant d'organiser un référendum d'initiative populaire, il faut s'interroger sur les questions que l'on va poser et quels sont ses objectifs, affirme Danielle Simonnet, membre du bureau national du Parti de Gauche, chargée de la commission migrations. Or, le vote tel qu'il a été fait en Suisse n'aurait pas pu se produire en France. La question remettait en cause les principes de la Constitution, la liberté de culte et la séparation de l'Eglise et de l'Etat, pour encourager le racisme et le rejet de l'autre". La militante réaffirme néanmoins son attachement au référendum sur "des sujets d'intérêt général", citant la consultation citoyenne sur la Poste.

      Supprimer
    7. En réalité Mary 18.23, un autre aspect de la question est que TOUS LES PARTIS - j'oserais écrire ceux en tout cas qui sont régulièrement portés au pouvoir très démocratiquement, par les élections - ont abusé des "questions détournées".
      Ce n'est nullement l'apanage du FN que de "manipuler" ces "votations".
      Je vous laisse l'exemple du référendum suisse et à Mme Sonzogni ses certitudes affirmées sur le fait que le vote eût été différent en en modifiant certains paramètres...
      A mon avis - pessimiste en effet - la Constitution hélvétique, l'opinion étaient "mûres" (soit dit ironiquement) pour accueillir des choses qui nous font tellement horreur - à juste titre - que nous cherchons à y introduire du conditionnel - sottement à mon sens et "vu depuis chez nous".
      En réalité, les faits sont têtus et les "résultats des votations" ne sont admis par les différents partis politiques que quand ils vont strictement dans leur sens.
      Pour les autres, elles auront été fatalement tronquées,suspectes de manipulations, ouvertes à des "citoyens non représentatifs"...
      Je vous fais remarquer que, sur ce point, le FN - comme le MoDem, le PG, toutes formations n'ayant jamais été aux commandes - n'ont guère eu l'occasion de "manipuler" qu'à l'occasion de "votes informels" ( évitons cet affreux mot de "votation" autant que possible, non?).
      Même si j'adhère à vos interrogations sur le "degré d'information" dont jouissent les électeurs avant d'être consultés, je vous fais remarquer qu'il est difficile d'invalider tout a posteriori - sauf à se placer soi-même en position de détenir des vérités supérieures - ce, qu'encore une fois font les politiques de tout bord, de tout temps...
      Je ne cite pas FN, MoDem et PG pour des vertus dont, dans le doute, je les parerais - je n'ai, inversement, AUCUN DOUTE sur la perversité qu'ils démontreraient, à égalité avec les "puissants du jour" si l'accession aux plus hautes fonctions leur en donnait l'occasion.
      Je pourrais écrire que la démocratie est le pire système à l'exception de tous les autres, mais nous n'en serions pas plus avancés sur le point que vous soulevez.
      Oui le vote est "consternant", parce qu'il nous est pénible d'admettre les racismes, les volontés exprimées d'exclusion, mais il est choquant par ailleurs d'imaginer invalider ce qui correspond bien - je n'en doute pas hélas - à un véritable état de l'opinion, en Suisse aujourd'hui, où demain ?
      La sous-information ne doit pas se remettre en question dans des "occasions marginales" (et a posteriori, surtout), mais faire l'objet de mesures précises d'éducation - et non de "conditionnement des esprits".
      C'est aux Suisses qu'il appartenait de "dénoncer" (et de sanctionner dès lors) les prétendus détournements dont ce référendum aurait fait l'objet...
      Ce ne sont que des arguties, prononcées depuis nos confortables conformismes.

      Supprimer
  13. Mon commentaire d'août . Je n'ai pas varié.

    Monsieur Dalongeville est incapable d'un retour sur lui même car sa mythomanie, sa mégalomanie, mais aussi ses "capacités" à manipuler l'en empêcheront. Il s'agit de traits psychiques cristallisés.
    Dans ce cadre là, il a joué de la faiblesse et quelquefois du manque d'éthique et de réflexion d'hommes et de femmes de son entourage politique.( La démarche est toujours la même, dans tous les milieux).
    Il les as promu(e)s, planté(e)s devant les appareils photos ou les micros,près de lui, enrôlés, valorisés, fait entrer dans le secret des "dieux". Il leur a offert quelques miettes du gâteau: des primes, un poste plus intéressant, des repas dans les bons restaus, des voyages ( ah, les voyages "d'études", loin à l'étranger, pension complète et multi-"services").
    C'est triste mais il en va ainsi de la nature humaine.
    Pourtant, il est évident et salutaire et juste aussi, que ces petites personnes rendent à la communauté d'Hénin ce qu'elles lui ont spolié. Afin simplement, qu'ils, qu'elles fassent ce nécessaire retour sur elles-eux mêmes et cessent de tenir des discours, définitivement.
    Mr Dalongeville a effectué de nombreux voyages privés avec des collaborateurs, sa famille et des cadres . Il est souhaitable que cette question soit clairement abordée en appel.

    RépondreSupprimer
  14. Alors madame Soleil, vous êtes fier de vous ?
    Vos délires sondagiers ont été mis à mal, et cette fois, votre travail de sape continue envers le maire actuel a permis au FN de passer en tête sur le fil au second tour.
    A force de dénigrer Eugène Binaisse, vous avez réussi à convaincre les électeurs que le FN serait mieux pour diriger cette ville. Bravo monsieur Alpern, vous avez presque réussi votre mission...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a force de casser binaisse dallongeville bouquillon ce blog fait gagner le fn!!!!!!!

      Supprimer
    2. Mais non, rigolo, c'est binaisse dallongeville bouquillon qui font gagner les féneux. Par leurs méthodes, l'incompétence... et aussi parce que tu refuses de voir la vérité en face.

      Supprimer
  15. sacrés sondages! on aura tout entendu! et il est ou le sondage sofres?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,il es tou le sondage sofres?

      Supprimer
  16. Hors sujet: Et voilà le retour du maïs transgénique et autres saloperies d'OGM!
    Il fallait un signal: notre président "Quasimodo" l'a donné en rétablissant le libre échange avec son ami, big brother aux grandes oreilles! Voilà un nouveau coup de pouce au profit capitaliste aux dépens de la Terre et des générations futures! Les vieux croûtons qui sévissent au Sénat ont entonné le couplet du "Après nous, c'est la fin du monde...". On ferait bien de supprimer ces rabougris qui nous coûtent si chers! Leur disparition ferait des économies considérables et pour cette majorité de cumulards , cela évoquerait peut-être enfin le terme"Egalité" de la divise de la République française.

    RépondreSupprimer
  17. ça y est, monsieur Alpern. Comme briois va passer, ça va être vous le responsable. on a trouvé le bouc-émissaire. ils n'ont rien compris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est me faire beaucoup d'honneurs que de penser que je puisse déterminer le résultat d'une élection ! Ceux-là mêmes probablement qui m'insultaient en disant que j'étais inconnu au sein de la population héninoise...
      C'est vrai qu'il faut toujours un bouc-émissaire pour ne pas regarder ses propres turpitudes...

      Supprimer
    2. On ne peut vous reprocher que de ne pas vous être présenté,vous qui semblez tout connaitre d'Hénin-Beaumont.

      Supprimer
  18. J'espère que binaisse va enfin répondre aux multiples questions auxquelles il n'a
    jamais répondues, hein eugène ? Ma pauvre Mary, si vous connaissiez la vraie
    personnalité de cet individu, vous hésiteriez, assurément, à voter pour lui .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je connais ce Monsieur qui fut puisqu'il exerça , lui , une profession , celle de proviseur .Peut être pas la meilleure formation pour faire de la politique , mais très sérieuse pour respecter les gens . nota , je ne suis pas "mary " mais je suis un Héninois qui ne "dégueule " pas devant son clavier .

      Supprimer
    2. Non, elle n'hésiterait pas pas. Elle ne voterait pas pour lui.

      Supprimer
    3. Non, 9H22. "Ce monsieur", instituteur, termina comme principal de collège, après avoir été adjoint quelques années...

      Supprimer
    4. En tout cas , je répète , il a exercé une profession et a donc des qualités professionnelles que n'ont pas ses principaux rivaux , qui eux n'ont jamais exercé d'autres fonctions que politiques , qui ont été même locataires pistonnés de locaux appartenant au ...avec personnel vous servant les trois repas du jour .Maintenant , monsieur Alpern , vous n'aimez ni les socialistes , ni Binaisse , ni Delcourt , ni, ni ni ... la liste est longue , mais que ferez vous lors d'un second tour entre briois et un autre candidat que dallongeville ? vous ne répondez jamais , et je suis sur de votre intime espérance , celle que vous n'osez exprimer !!

      Supprimer
    5. 14H28 mauvaise foi confondante !
      - tout chef d'établissement se fait servir à table, on lui nettoie son bureau, photocopies et classement du courrier par la secrétaire...
      - que savez-vous des qualités professionnelles d'EB ?
      - tous les autres candidats, sauf Briois, ont exercé des fonctions professionnelles (la plupart dans l'enseignement !)
      Vous dites vraiment n'importe quoi...

      Quant à mon vote : vous n'avez pas à m'imposer un choix ! Au second tour, je vois un duel entre 2 de ces 3 candidats : D. Noël, JM Legrand, G. Bouquillon. J'ai connaissance d'un sondage et ce sont eux qui termineront aux 3 premières places avec respectivement : 33%, 26% et 27 % !

      Supprimer
    6. D'autant 14.28, qu'à mon humble avis ne pas chérir Binaisse, ni Delcourt (c'était "mon maire" et il reste le marionnettiste gavé de pouvoir sans contre-parties du conseil municipal lensois dans son fonctionnement actuel) n'a aucun rapport avec le fait "d'aimer ou pas" les socialistes...
      Cf les étranges validations a posteriori par Solférino, qui disqualifient les étiquettes "socialistes"

      Supprimer
  19. ce sondage fait déjà bien rire dans les chaumières car étrangement les héninois ne sont pas surpris par le score du fn mais par les 34 % d'un premier magistrat au top de sa popularité depuis 4 ans. Allez comprendre !

    RépondreSupprimer
  20. Sur le sondage de la voix du nord , je pense qu'il n'est pas équitable puisque les liaisons PERCHERON , VDN , WEO sont indissociables .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous avez oublié Europe 1 .

      Supprimer
    2. Je pense que cela n'a aucun rapport avec les résultats du sondage...

      Supprimer
  21. Réponses
    1. TSB = Tous sauf Binaisse, Tous sauf Briois, tous sauf Bouquillon. Au choix. On peut également ajouter : Tous sauf...Ballongeville !

      Supprimer
    2. Tous sauf les 4, moi, ça me va.

      Supprimer
    3. T.P.F.D.G.
      TOUS POUR LE FRONT DE GAUCHE.

      Supprimer
  22. 502 personnes sondées... crédible ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En théorie, oui. Mais en pratique, je doute que les quotas soient respectés (notamment pour les 18-24 ans).

      Supprimer
  23. Je pense que le score de bouquillon est surestimé,surévalué.
    Ce manipulateur qui a trahi
    - darchicourt
    - dalongeville
    - binaisse
    Est soit inconnu des heninois et ceux qui le connaissent,le haïssent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trahi binaisse ? Si dénoncer les magouilles, c'est trahir, alors je comprends
      pourquoi la France est à bout de souffle, car devenue une vraie république
      bananière à cause de tous ces usurpateurs .

      Supprimer
  24. Je peux vous assurer que le report des voix de gauche ne se fera pas au deuxième tour.
    Au premier ,je voté front de gauche,mais au deuxième tour ,je ne voterai certainement pas pour ce pignouf de binaisse.je voterai blanc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem pour moi ! Et je peux vous affirmer que beaucoup d'autres feront de même
      au second tour .

      Supprimer
    2. Mais évidemment que le report des voix ne se fera pas ! C'est une illusion de dogmatiques que de croire que le report des voix se fait contre le FN.
      A Hénin, sans réserve apparente, son score gonfle toujours ! L'idée que le FN est d'extrême droite, et la gauche doit donc être contre lui, ça ne fonctionne plus du tout.

      Supprimer
    3. et tu auras donc un maire FN, sympa comme choix !

      Supprimer
    4. Entre la peste et le choléra...

      Supprimer
    5. Mi auchi .et mort aux cons ,sans oublier les connes.

      Supprimer
  25. Le FN n'a joué aucun rôle lors du référendum sur Maastricht en 1992,car à cette époque il ne pesait pas comme aujourd'hui en influence électorale et dans le débat public.Et surtout il avait une casserole européenne car les députés FN avaient votés en 1986 l'acte unique européen fondateur du traité de Maastricht et de l'euro.Il faudrait peut être rappeler à ces démagos,ce que ne feront jamais les journalistes,la parole et les actes du FN parti ultra capitaliste qui n'aime pas qu'on le classe extrême droite car il y a le mot "droite" et aussi extrême.c'est à dire ultra libérale.Pour mémoire le FN avait un groupe à l'assemblée nationale en 1986 avec la proportionnelle .Enfin l'opération médiatique d'aujourd'hui pour faire de l'audimat est ècoeurante .Un démocrate ne peut se réjouir de l'exclusion du FDG du débat qui entre pépère et les deux dèmagos ne va pas grandir l'image d'hénin et du PdC.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rappelle aux amnésiques du P.S. Que le front de gauche à rassemblé 4.500.000 de voix et 17 % à Hénin-beaumont.ce qui permit au capitaine de pédalo de l'emporter et de battre le nabot-Sarko de 1.500.000 voix. Europe 1 est une radio de cons ( et de connes ), destiné à des cons et des connes .boycottons ces asservis au pouvoir en place.

      Supprimer
    2. 17H20
      Sauf erreur de ma part, le Front de gauche a fait plus que le PS à Hénin...

      Supprimer
    3. "1992 a été pour le Front national l’année des succès avortés(...)quelques mois plus tard, ardent propagandiste du rejet du traité de Maastricht, le FN avait beaucoup contribué à l'étonnante performance électorale du non..."

      Chapitre 7. Le front national, la force solitaire Pascal Perrineau
      http://www.cairn.info/le-vote-sanction--9782724606348-p-137.htm

      Supprimer
  26. Dalongeville clame HAUT ET FORT qu'il est le seul rempart contre le FN, tellement imbu de lui-même en continuant de prendre les héninois pour des imbéciles,pense vraiment que ceux-ci vont voter pour un repris de justice et inutile de lever bien haut la main avec son tract mensongé "BLANCHI" pour les duper ,il aura la réponse des électeurs lors des votes , le mythomane ne sera certainement pas au deuxième tour, c'est dans sa tête que tout se passe et non dans la réalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La stratégie du maire révoqué est claire
      S autoproclamerr seul rempart contre le fn
      S autoblachir
      Se faire passer pour une victime
      Pas grand monde est dupe

      Supprimer
    2. Dis papa .ou est parti l'argent détourné par G.D.
      Est ce que l'on peut paye des avocats et des tracts de campagne en papier glacée avec Ça .
      Dis papa .pourquoi toi,tu ne trouve jamais d'argent dans ton coffre dont tu n'as la clef.

      Supprimer
  27. Un sondage donnait aux dernières législatives deux hypothèses.En cas de duel au second tour Lepen -Melenchon,le FN gagnait en cas de duel Le pen -Kemmel ,le FN était battu.Un sondage "neutre" qui a surtout influencé le vote utile au 1er tour en faveur du PS. Cette fois l'annonce d'une courte victoire du FN n'a pas d'autre objectif que de bipolariser la campagne en face à face BINAISSE-BRIOIS. Finalement il y a bien complicité entre le PS et le FN. Ce face à face permanent pourrit la vie politique car il ne repose pas sur un vrai débat de fond mais sur un vote de barrage sans contenu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A qui la faute si le débat de fond n'a pas lieu ? J'ai toujours dénoncé la médiocrité de tous les politiques locaux et j'en reste à cette conclusion

      Supprimer
  28. Le fn victorieux ,et alors, pourquoi en faire tout un fromage, quand nous verrons leur incapacité de gérer l'unique ville qu'ils ont gagné,il en sera fini de marion et briois.
    Le fn est bon dans l'opposition mais leur talon d'achille est d'avoir des militants carencés en formation, en professionnalisme pour être de futurs élus , n'ayant pas le choix de la personne de ce qu'il se présente au leader.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK, mais la ville a été tellement malmenée en 13 ans, que 6 ans ou 12 ans de suite vont la tuer...

      Supprimer
    2. Oui mais kemel aidera la ville ,comme il l'a promis lors des législatives.

      Supprimer
  29. tous le monde parle du second sondage meme binaisse ce matin sur itele mais personne n a oser le sortir ! Etrange ......celui la serait il la vrai representation de l electorat heninois et que l on nous cache derriere des sondages aux questions bidons et orientees !
    Mr alpern vous deviez nous en parler voir faire un article dessus et rien finalement !!!!!
    le resultat ne plaisait pas a certains sans doute
    arretons la manipulation par les sondages
    les heninois savent pour qui ils voteront pas la peine de les manipuler et les prendre pour des idiots

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le monde semble tenir pour acquis ce sondage Sofres alors que seul le PS, commanditaire, en connait les résultats. Et s'il n'a pas jugé utile de les faire connaitre, on se doute de la raison. C'est vrai que EB a commis un impair ce matin, sur I TV, en actant qu'il en connaissait les résultats, ce qu'il avait toujours démenti...
      En ce qui me concerne, je n'en ai pas les résultats, le secret semble bien gardé, trop bien gardé pour ne pas penser qu'il n'est pas favorable au PS...

      Supprimer
    2. SB/GD CONFIRME PAR LE PS....

      Supprimer
    3. les résultats du sondage Sofres, ne vous en déplaise, donnaient la même tendance que celui d'IPSOS-BFM...

      Supprimer
    4. Mais non, mais non, Mr Alpern, Eugène Delon ne ment jamais...

      Supprimer
    5. 13H21 Vous dites n'importe quoi ! Il n'y a pas eu de sondage IPSOS !
      Mais :
      Sofres pour PS
      CSA pour Orange/BFM
      IFOP/ pour VDN/Europe 1

      Supprimer
    6. ou vrai? votre avis vos sources?

      Supprimer
    7. Rêve pas gege. Et arrête de manipuler les foules. On ne veut plus te voir toi et tes pots de fleurs payes a prix d or et que nous continuons a payer

      Supprimer
    8. Mais les pots de fleurs servent encore à Binaisse et son DGS

      Supprimer
    9. Tu parles Charles. Ils ont fini a la dechetterie car c était de la daube.

      Supprimer
    10. surtout pour le mariage de la fille à gégéne

      Supprimer
    11. Vu la taille des pots de fleur ça m étonnerait. Et puis j arrête la la discussion. Le révoque le condamne et les 85 pour cent c est dallongeville point barre.

      Supprimer
    12. oui dodo comme ton boss l'interi-maire!

      Supprimer
  30. D'accord avec vous m.Alpern sur ce point concernant la responsabilité des "locaux" sur l'absence du débat de fond.Mais Hénin souffre trop justement des jeux politiciens depuis des années autour de personnes,de clans,de raliements contre nature et trahisons et l'édition des municipales qui ne fait que commencer est du même tonneau .La responsabilité premiere revient aux partis politiques.En premier lieu le PS sans nier celle aussi du PC obnubilé par ces alliances électorales avec le PS d'un coté et un discours de l'autre qui l'oppose à celui ci. Parfois à ne plus rien comprendre.

    RépondreSupprimer
  31. le ps, ça craint à oignies aussi.y a qu' à voir les affiches grand format du sieur en plein centre ville au nouveau local de campagne!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai décidé ce matin d'apporter mon soutien à Jean-Pierre CORBISEZ....je ne veux surtout pas d'un maire FN pour ma ville.

      Supprimer
    2. On ne vote plus pour quelqu'un ayant des idées, des projets... Non, on vote pour empêcher d'autres de prendre la place.

      Supprimer
    3. à 21h21: ce matin seulement? il n'y a pas que le fn, il y a aussi les cocos, c'est une autre possibilité.

      Supprimer
  32. Et Bouquillon, avec ses 2%, il va continuer longtemps à faire le nuisible?
    Parce qu'au delà de son faible score, c'est le dénigrement quotidien du maire qui donne aux électeurs l'envie de voter FN...
    Un peu comme vous monsieur Alpern, vous dénigrez sans relâche, et même avec ce nouveau sondage sous les yeux, vous continuez à nier la réalité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réalité qui est que les incompétents, payés de surcroit, veulent conserver leur fauteuils.

      Supprimer
    2. 13H23 :
      - laissez les électeurs voter comme ils en ont envie, ce n'est ni vous et surtout pas moi qui les influençons.
      - la réalité du sondage que vous avez l'air de nier, c'est que le FN a de grandes chances de gagner.

      Supprimer
    3. le 15 janvier 2013 Communiqué de Presse du Front National d’ Henin- Beaumont
      C’est une habitude à l’aube de chaque élection : un institut de sondage publie un résultat totalement à côté de la plaque.
      Hénin-Beaumont déjoue régulièrement les pronostics des instituts :
      - En 2009, pour l’élection municipale partielle d’Hénin-Beaumont, un sondage de l’IFOP attribuait 51% à Pierre Ferrari : il ne sera même pas qualifié pour le second tour.
      - En 2012, Jean-Luc Mélenchon était donné grand gagnant de la 11ème circonscription du Pas-de-Calais avec plus de 54% des voix face à Marine Le Pen : il ne sera même pas qualifié pour le second tour.
      A chaque sondage concernant les élections d’Hénin-Beaumont, les prédictions quant aux résultats de Steeve Briois et Marine Le Pen explosent les marges d’erreur : entre 5 à 11 points !
      Ainsi, un sondage Opinion Way/Le Figaro prêta à Marine Le Pen 31% des intentions de vote au premier tour des législatives, elle finira à 42%, 48 heures après le sondage !
      Par ailleurs, nous notons que dans le sondage publié aujourd’hui, 60% des sondés déclarent vouloir un changement municipal et 31% préférer la continuité : en totale contradiction avec les intentions de vote créditées aux candidats ! Il est vrai que CSA était l’un des seuls instituts à placer Mélenchon 3ème homme des présidentielles de 2012 !
      C’est la raison pour laquelle nous accueillons avec une grande sérénité le sondage publié ce jour par le CSA pour BFM TV, l’issue sera encore une fois très différente des prédictions.
      QUE DIT LE FHAINE DU SONDAGE D AUJOURDHUI

      Supprimer
  33. bin oui il y a des affiches de corbisez...et alors normal quand on est en campagne des municipales....moi j'peux vous dire quoique l'on puisse penser qu'il a du vécu ce mec !! et au moins lui il est bien de OIGNIES !!!!!!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cela qu'il vit à Courrieres,accompagné.vous avez l'air de vraiment bien le connaître.ou vous aussi,vous mentez et manipulez.

      Supprimer
    2. on m' a brulé trois voitures en 18 mois à oignies , Que la vie est belle à oignies .
      Toute rose et violette!

      Supprimer
    3. A 23h39
      Il ne vit pas à Courrières, quant à la manipulation, on laisse ça au Fhaine !

      Supprimer
    4. il n'y vit plus ou par intermitence! y a qu'à voir la demeure du sieur et les travaux qui s'y font en catimini, incognito...

      Supprimer
  34. binaisse a perdu encore des points ce soir au train complétement dépassé connaissant mal ses dossiers etc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tel qu'il est d'habitude : incompétents et fier éd l'être.entouré et admiré par sa cour de bouffons et bouffonnes.

      Supprimer
  35. Question ??? à ce jour on donnerait Steeve Briois gagnant à la mairie. Mouai mais derrière il y a les élections pour l'Europe !!!
    Si on n'est pas trop con on se doute bien que Steeve Briois va se présenter, et il sera derrière Marine Le Pen c'est à dire qu'il sera deuxième sur la liste et qu'il sera élu..... Donc il sera touché par le cumul des mandats car il est déja élu régional, maire et surement député européen alors qui va diriger la mairie d'Hénin ? les nouveaux venus ? à suivre.......

    RépondreSupprimer
  36. au train ou ca va , il va s'effondrer dans la campagne, un mois c'est long!

    RépondreSupprimer
  37. rassurez vous eb partira après son échec ds ses résidences secondaires sur Nice ou en montagne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et alors ? Il profitera ainsi de sa retraite...

      Supprimer
  38. Vial à OIGNIES !
    un parachuté, paumé du FN....qui exploite la souffrance des gens
    purement dégueulasse !


    RépondreSupprimer