lundi 3 février 2014

Le feuilleton héninois (suite)



Un parmi les épisodes de la série, "Les municipales héninoises valent bien un feuilleton" : «Coucou, maman, écoute la radio, je passe à la télé!»



Publié le30
Par PASCAL WALLART
Voir lavoixdunord.fr
Si la net-campagne commence tout doucement à se diversifier et monter en puissance, alimentant annonces, polémiques, rumeurs et buzz en tout genre jusqu’au 30 mars (et même au-delà puisqu’on a l’impression d’être perpétuellement en campagne à Hénin-Beaumont), ces municipales 2014 devraient également beaucoup se jouer médiatiquement. Et pas que dans nos colonnes et celles de nos confrères de la presse écrite puisque les enjeux de ce scrutin héninois (tombera, tombera pas dans l’escarcelle du Front national ?) feront le miel des radios et télévisions. Dont certaines ont déjà prévu de gros dispositifs à Hénin-Beaumont. Astiquez en prévision vos étranges lucarnes et prévoyez des piles de rechange (ben oui ça existe encore !) pour vos radios !



 L’objectif des caméras, Gérard Dalongeville a eu quotidiennement l’opportunité de leur faire face en mai-juin dernier...

Le cocktail explosif entre élections héninoises et télévision a parfois révélé de surprenants moments. On se souvient notamment du plateau C9 (paix à son âme !) des législatives 2002 avec un Gérard Dalongeville alors au cœur de la fameuse polémique Babou, révélant des contacts pris avec le FN en 1999. L’occasion d’une mémorable prise de bec avec le député PS, Albert Facon, posant un lecteur de cassettes devant le maire d’Hénin-Beaumont et lui lançant « Allez Gérard, tu nous la fais écouter la cassette Babou ! » Gérard Dalongeville en arrachera son micro-cravate de rage…Autre souvenir hors du commun que celui des municipales 2008 où France 3 voulait, dans son tour de table, réunir Marine Le Pen et Gérard Dalongeville. Pas évident l’une étant numéro 2 de liste et l’autre emmenant la sienne. Il faudra alors à la télévision régionale finasser pour se mettre finalement d’accord sur un plateau exclusivement féminin avec, entre autres, Marine Le Pen, Marie-Noëlle Lienemann et Christine Coget. Une émission dont le préalable aura été la fameuse soirée pizza ayant alimenté et alimentant encore régulièrement les posts ironiques sur les blogs politiques et qui se sera conclue par un tout aussi mémorable « Tout sauf Gérard Dalongeville » devant une Marie-Noëlle Lienemann médusée et une Marine Le Pen hilare.

Europe 1 entre en gare

Pour ces municipales 2014, petite revue non exhaustive des événements déjà annoncés.
Le top-départ de la grosse machinerie médiatique sera donné le vendredi 7 février avec l’enregistrement des célèbres et caustiques « Grandes Gueules » de RMC, chères à Alain Marschall et Olivier Truchot à Hénin-Beaumont. Le lancement d’une tournée speciale municipales pour les GG qui pourront pour l’occasion croiser un autre Gégé...
Ensuite, gros dispositif, mercredi 18 février, avec l’arrivée en gare d’Hénin-Beaumont du « Train des municipales Europe 1 » (France Inter est bien passé par ici voici une quinzaine de jours mais, finalement, sans la moindre visibilité). En effet, pendant deux mois, un train aux couleurs d’Europe 1, composé de 9 wagons, sillonnera la France, via quinze points chauds identifiés (dont, pour notre région, Boulogne-sur-Mer et Hénin-Beaumont). Dans chacune de ces villes à l’enjeu important, Wendy Bouchard (pour Europe 1 Midi entre 12 h 30 et 14 h 00) ou Nicolas Poincaré (l’émission Europe 1 Soir, de 18 h 30 à 20 h 00) présenteront leur émission en public dans un studio spécialement aménagé. Le 18 février, c’est Nicolas Poincaré qui recevra à sa table quatre ou cinq des principaux candidats au scrutin d’Hénin-Beaumont. À cette période, une grande partie des listes et le contenu du programme des candidats devraient être connu, ce qui permettra enfin d’évoluer dans le concret.
Troisième grand rendez-vous, le samedi 8 mars, pour un débat télévisé France 3 – France Bleu Nord avec, là aussi, une sélection des principaux candidats.
Ensuite, eh bien ce sera le mercredi 12 mars et un café-débat municipales coorganisé par Weo et La Voix du Nord à Hénin-Beaumont. Un rendez-vous qui sera l’occasion de voir et surtout d’entendre l’ensemble des candidats en lice le 23 mars. On vous en reparlera en détail peu avant cette émission qui sera diffusée en direct sur Weo et marquera l’entrée dans la dernière ligne droite vers les urnes. On en est encore loin !

66 commentaires:

  1. Valls continue ses garden party. Maintenant c"est au tour de l'UMP de Marseille qui saisit
    la commission des comptes de campagne pour inscrire les frais de son déplacement sur les comptes du candidat PS Patrick Ménucci. Il était présent à l'inauguration de la permanence de campagne d'une des têtes de listes PS à Marseille.Incorrigible, Valls ou il est au- dessus des lois, comme il dit , on se croirait en 1930.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé ce que voulait dire 06:20.

      "La France connait aussi une crise politique dans les années 1930. Elle provient de la forte instabilité car les ministres et Présidents du conseils sont souvent renversés par des députés." Source Wiki.

      Reste à savoir si les renversements en question sont dûs aux autos de l'époque... ;) Une idée, quelqu'un ?

      Tom Jericho.

      Supprimer
    2. Que le code électoral a été consolidé depuis et que Valls fait référence à l'époque de 1930 sur certains faits actuels. Mais lui çà ne le dérange pas l'application du code électoral.

      Supprimer
    3. Je n'ai toujours pas compris ce qu'écrivait 6h20 : le code, Valls, 1930...
      Je crains des anachronismes.

      Supprimer
  2. "Robert Badinter est inquiet. L’ancien ministre qui, il y a plus de 30 ans, s’est battu pour l’abolition de la peine de mort, s’alarme dans une interview au Parisien de la «provocation fasciste» qui agite la France ces jours-ci.

    «C’est la première fois depuis la fin de l’Occupation que l’on entend hurler dans les rues de Paris "Dehors les Juifs"», commente Robert Badinter, 85 ans, interrogé sur le «Jour de colère» de dimanche dernier. «Après la guerre, on n’osait plus tenir ce genre de propos», raconte-t-il, jugeant que les slogans proférés lors de cette manifestation «sont mortifères» et qu’ils «atteignent de plein fouet la République».
    «La République française ne peut tolérer ces cris»
    L’ancien Garde des sceaux socialiste dit qu’il aurait «souhaité des réactions plus vives» après cette «provocation fasciste» et ces «cris infâmes». «Il faut rappeler chaque fois que c’est nécessaire que la République française ne peut tolérer ces cris, pas plus qu’elle ne saurait laisser passer des slogans "Dehors les musulmans" ou "Dehors les Arabes"».

    A propos de la rumeur sur la soi-disante «théorie du genre», qui a poussé des parents à ne pas emmener leurs enfants à l’école, Robert Badinter ose la comparaison avec le régime nazi. «Plus l’histoire que vous diffusez est incroyable, plus elle a de chance d’être crue. Goebbels, le grand responsable de la propagande nazie, le disait déjà: tant qu’à mentir, mieux vaut que le mensonge soit énorme, c’est plus crédible». Il n’y a rien de nouveau, juge l’avocat, mais «les techniques modernes de communication et les réseaux sociaux permettent d’atteindre immédiatement un public considérable». «Le péril est là», note-t-il.

    Le seul «ciment» de ces contestataires est «la détestation de François Hollande», estime Badinter. Qui juge, de manière plus générale, qu’il y a un «appauvrissement» et une «forme de dégénérescence» du débat politique."
    E.O.

    Et en effet, seules les femens ont manifesté contre ces hordes réactionnaires! Mais qu'attendons nous?

    Plus d'informations sur ce sujet en vidéo

    RépondreSupprimer
  3. La perplexité est elle le début de la connaissance? Mais, je ne comprends plus. Que cette histoire recommence, qu'aucune leçon du passé ne puisse être tirée.
    Allez, je vais enseigner à mes petits toutes couleurs. Reprendre des forces près d'eux... Au CP? c'est la période des dents qui tombent et quand ils et elles sourient en même temps, c'est à mourir de rire.
    Racontez aussi de jolies choses aujourd'hui. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. trés belle manif européenne pour la défense des droits de l enfant le régine nazie j en rirais quand on sait d ou vient ce nom le nazionalismes socialisme pardons ce propos à mr badinter vu son grand age??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paroles très sensées de R. Badinter comme d'habitude. A vous lire, pas besoin d'avoir un grand âge pour dire des choses insensées.
      Je n'ai pas censuré votre commentaire afin que tout le monde puisse juger de la qualité des défenseurs de la manifestation d'hier. Mais je n'hésiterai pas la prochaine fois...

      Supprimer
    2. vous auriez du venir hier la France multicurelle était présente black blanc beure salarié ouvrier employé chômeur chef d entreprise la prochaine manif sera ds les urnes en mars et en mai

      Supprimer
    3. A 10H46 : Merci, mais j'avais franchement mieux à faire que de participer à cette manifestation réactionnaire...

      Supprimer
    4. Merci 8h08 de me dire l'origine du mot national socialisme.

      Supprimer
  5. Binaisse invalidé comme l'a été Duquenne! Que cherche le PS?

    RépondreSupprimer
  6. Alors cet enregistrement BABOU , vrai ou faux !

    RépondreSupprimer
  7. MR ALPERN VOUS AVEZ PERDU ET ETAIT CONDAMME DANS L AFFAIRE VOUS OPPOSANT A MR THIBAUT DGS ! VOUS N EN AVEZ PAS PARLE ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pris l'habitude d'attendre, dans toutes ces affaires (gagnées ou perdues) d'attendre le résultat des appels (ces jours-ci, je parlerai d'une affaire que j'ai définitivement perdue). Dans celle que vous évoquez, j'ai fait appel et je ferai le point lorsque l'arrêt sera rendu...
      Vous aurez donc l'occasion, peut-être, de vraiment jubiler à ce moment-là...

      Supprimer
    2. Alain, tu te doutes de qui a écrit ce commentaire de 8H42...Tu n'étais pas obligé de le valider...

      Supprimer
    3. C'est facile d'attaquer avec les sous des contribuables, hein 8h42 ?

      Supprimer
    4. je ne vois pas le rapport

      Supprimer
    5. si tu attens le resultat des appels, alors arrete de condamner gérard avant son appel alain!

      Supprimer
    6. Mais si, ou plutôt mes sous (enfin, les notres), il y en a un !

      Supprimer
    7. 13h11: aucun rapport.
      Relaxé ou pas: je n'ai rien éVoqué jusqu'à présent. Je ne me présente pas à des élections moi, donc pour l'instant je peux me taire. D'ailleurs cela n'intéresse personne... De plus, je prefère être condamne légèrement pour diffamation sans prison que lOurdement avec emprisonnement pour detournement de fonds !

      Supprimer
  8. Lens pas de débat-bistrot sur Wéo ? je trouve l'exercice très démocratique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela pourrait s'organiser avec retransmission sur le web (youtube ?)... Place aux spécialistes...

      Supprimer
    2. encore faut il que les protagonistes(notamment le maire sortant) accepte, il a tout a perdre dans cet exercice.Même équipé d'une oreillette il serait laminé.

      Supprimer
    3. A 10H22 : un peu exagéré, non ?

      Supprimer
    4. Si, si - vous apparaissez dans Lens comme un deus ex machina, un tel mépris des Lensois, un ton aussi outrancier ne s'expliquant que par votre méconnaissance des personnes que vous envisagez d'administrer (et non d'accompagner).
      Un tel ego ne constitue pas un projet - surtout pas un projet aimable aux yeux des décideurs in fine : les électeurs

      Supprimer
    5. @20h44 pas compris

      Supprimer
    6. Quand vous pensez exprimer votre mépris du maire sortant - S. Robert - lequel, en effet, n'est là que par la grâce de G. Delcourt, vous ne pouvez empêcher votre ego - en dépit de votre démagogie - d'inonder les Lensois.
      Ce ne sont pas eux qui ont choisi ce maire - probablement ne voulaient-ils plus de G. Delcourt (d'où ce "switch" avant la fin de mandat).
      Pour autant écrire que "même avec oreillette, il serait laminé" est un monument de vanité fumeuse; votre candidature à la mairie de Lens devient un crachat à la face des électeurs lensois dans ces conditions.
      Avant vous, aucun politique lensois n'avait rien compris.
      J'ai cessé de rire de vos pantalonnades quand j'ai pu lire (sur votre facebook)
      que vous étiez censément devenu ami avec André Delelis - mort depuis plusieurs mois -, votre ambition devient impudique, votre f...de g... ne connaît plus de bornes.
      Quel esprit - manipulateur, récupérateur!
      Je compte bien que les Lensois voient ces trop grosses ficelles!

      Supprimer
    7. 20H44 et 9H43 : à qui vous adressez-vous ?

      Supprimer
    8. A Alain Alpern, 10.47
      Je m'adresse à 10.22, 16.40 et 23.20, il se se reconnaîtra je n'en doute pas.
      Je ne fais pas l'apologie de S. Robert pourtant (successeur revendiqué de G. Delcourt, bilan compris), mais le choix de certaines "méthodes" me laissent pantois.
      Je reconnais que l'opposition à Delcourt est féconde, mais pas au point d'engendrer une surenchère qui va dans tous les sens.
      Je suis natif de Lens et n'ai pas envie de voir galvauder un poste pour lequel il faudra du courage, de l'abnégation - Lens n'a plus ses ressorts économiques d'antan, ses commerces en particulier -, j'ai bien connu M. Delelis et certaines choses me hérissent à titre personnel

      Supprimer
  9. cette fois ci dalongeville ne pourra pas soudoyer les héninois crédules en leur promettant une embauche si toute la famille vote pour lui , je rappelle qu'il avait été réélu en 2008 grace à ce stratége ( je me souviens de la file d' attente en mairie pour signer un CDD ) sa peine de prison et d' innégibilité sera confirmée ( ou alourdie ) en appel , et il ne pourra pas se représenter à l' élection de 2019.
    t' es foutu gd , vive la démocratie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous semblez bien sûre de vous , ou vous n'avez peut-être pas eu ce que vous vouliez suite à une demande à GD à l'époque ou vous lui brossiez la manche .

      Supprimer
    2. la democratie cest pas le pouvoir par le dgs ni le mepris du premier adjoint!!!

      Supprimer
    3. Par contre vous avez la votre... profitez-en, ça ne va pas durer.

      Supprimer
  10. Bon alors, il est pour quelle date le conseil municipal du mois de janvier annoncé en décembre par phigène thinaisse?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas de majorité pas de budget!

      Supprimer
  11. Aujourd hui,je reçois Le 5eme tract de notre bon maire ! je précise que c'est toujours le même! no comment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quelle belle organisation !!!
      ils gèrent leur distribution de tract comme ils ont géré la ville .de façon anarchique et catastrophique.
      eh oui,grand -mère .tu avais raison. " mort aux cons "

      Supprimer
  12. la liste de l'A.R.de duquesne ,binaisse,bouquillon a voté un budget de 240.000 euros ( ce sont nos impôts ) pour assigner en permanence alain alpern et quelques cadres A qui dénonçaient leurs turpitudes et celles de PH.TH.....
    ces bras cassés s'en foutent ,ce ne sont pas leurs deniers personnels.ce sont ceux des con-tribuables héninois.
    heureusement dans 48 jours ,les électeurs vont nous débarrasser de ces pignoufs.
    virons les dès le premier tour.ils ont fait assez de mal à hénin-beaumont

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GERMAIN PIRET DENEUVILLE DRAPIER FILIPOWITCH TOUS ADJOINTS
      ET GERME DELESALLE GORILOT............ QUI VA PERDRE?

      Supprimer
    2. coget tondelier slaviero dufresne duquenne binaisse qui perd perd?

      Supprimer
  13. mr alpern.
    je suis inquiet. patrick piret qui encensait sans cesse mr binaisse pendant des mois me semble tiédir son soutien.question de place sur la liste perdante ou désamour avec le maire ,voir une autre personne !!!!

    RépondreSupprimer
  14. bon sinon, moi je suis allé à la mediathéque
    je ne soutien personne ni la majorité ni le fn et franchement c tres beau superbe concept
    ca valait le coup de fermer autant de temps
    une vrai modernisation
    je vous invite a vous y rendre Mr Alpern

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y manquerai pas.
      La CAHC a ainsi bien travaillé, d'après ce que vous dites...

      Supprimer
  15. sans doute que le maire lui a proposé une place ilégible

    RépondreSupprimer
  16. Monsieur Alpern, j'ai lu l'article sur Legrand. J'attends qu'il démarre un jour pour que chacun s'exprime. Moi je dis déjà qu'on va parler des appels d'offres sauce Legrand. Les amis de la propreté, des techniques, du nettoyage, de l'entretien... Ou encore d'EBTM qui a fait des travaux chez une amie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce ne sont pas quelques travaux.c'est la maison complète de la rue voltaire qui a été refaite à neuve.

      Supprimer
    2. tiens donc, on attend jmarc ce héros sur le sujet!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  17. alain , georges comme toi aussi vous avez dénoncé kalyps , ramery, coulée verte et j'en passe
    mais rien ne bouge pourquoi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, si c'était si facile...Mais je ne désespère pas...
      Rappelez-vous : Dalongeville et Kucheida ont mis du temps à tomber...

      Supprimer
    2. pas d'enrichissement ni de corruption pour gégé!

      Supprimer
  18. pour mary le gouvernement recule enfin on écouterais le peuple le projet de loi sur la famille en avril est mis au placcard merci aux manifestants catholique juif musulman ouvriers salariés chomeus profession libérale artisans hétéro bi homos la france des régions et toutes les manif européennes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pouvez vous , mais je crains vos limites intellectuelles , me dire pourquoi vous vomissez à ce point comme votre clique les libertés que l'on pourrait donner au femmes .Déjà, je délire , car une femme et un homme c'est pareil , pareil! pareil ! , donc nous n'avons pas à donner à ceux qui de toutes façons devraient être titulaires . Préférez vous , comme il est usage que seuls des hommes portent des soutanes violet ou pourpre , déguisés en femme .Trouvez vous normal que ces biens souvent pédophiles aient le droit d' éduquer nos enfants .L'école laîque instruit et donne à ces enfants la possibilité de réfléchir , ce que ne pourraient faire ces familles indignes d'alcoolos , de cathos arrièrés , de débiles .Regardez bien autour de vous ,ne croyez vous pas que la plus belle instruction est celle de la laîcité permettant de penser , de réfléchir , de se faire sa propre idée et ne pas simplement répondre , "je sais pas mais c'est le bon dieu qui a fait cela . bon vent , ploucs !

      Supprimer
    2. Monsieur 17H37
      Quelle est cette place qu’occupent les lois dans le changement des mœurs d’une société donnée?
      Selon Montesquieu, qui fait l’éloge de la séparation stricte des pouvoirs, ce n’est pas le rôle des lois et, par extension, du « législateur », que de changer les mœurs d’une société. Se pose alors la question de savoir comment permettre le changement dans une société. C’est, le plus souvent, la force qui s’impose ; mais sommes-nous posé la question de savoir si cette société avait véritablement besoin ou ressentait-elle un désir de ce changement que nous voulons lui imposer, pour le bien général de tous, soi disant ? Quelquefois la conviction d'un homme brillant et éclairé comme Robert Badinter a suffi ( à 85 ans, il le demeure).
      Il semblerait que, de tous temps, les peuples furent plus heureux de progresser par eux-mêmes dans leur manière de vivre plutôt que se voir imposer un changement qu’ils ne sont pas prêts à accepter. Les laisser se développer par eux-mêmes serait, en ce sens, juste, puisque la justice, selon Aristote, suppose « le bonheur d’une communauté politique ». En ce sens, ce que dit Montesquieu est tout à fait recevable, mais dans le contexte historique qui est le sien. Nous autres "modernes", post-modernes, avons depuis le siècle dernier, changé notre conception de la loi et des mœurs. Ces dernières n’entretiennent plus les relations qu’elles entretenaient au temps de Montesquieu. Nous avons vu que les mœurs peuvent désormais précéder les lois, voire, que les lois pouvaient se retrouver dans l’oubli le plus total, et ne plus suivre les mœurs ( La loi interdisant aux femmes le port du pantalon existe toujours!). Tout ceci suggèrerait-il un nouveau statut de la loi dans nos sociétés modernes industrialisées ?

      Ce qui me chagrine aujourd'hui, c'est que cette énième reculade de F. Hollande est le résultat, non pas d'une analyse de l'état de la société ( le mariage hétérosexuel et même catholique n'est absolument pas en danger et nous faisons par amour beaucoup de bébés en France) mais celle d'une peur face à un mouvement rétrograde limité, à une "pensée" réactionnaire qui s'impose.
      Les démocrates doivent eux aussi descendre dans la rue et ne plus se laisser intimider.

      Supprimer
    3. Vous avez raison, Mary : descendons dans la rue !
      Mais pas un jour où il y a intempéries, car cela pourrait être un fiasco...

      Supprimer
    4. J’étais à la Manif pour Tous dimanche. Elle a tellement réussi cette fois à se démarquer de toute violence et de tout dérapage que rien n’a pu lui être reproché de la sorte – pourtant, on était guettés ! -. Les violents ne sont pas les mêmes et se sont déchaînés le dimanche d’avant.

      Remarquons que la déclaration de M. Badinter concernait la manif du 26 janvier, et donc pas la Manif pour Tous, et qu’elle faisait un lien avec un appel au boycott de l’école qui a eu lieu quelques jours avant.

      Normalement, on devrait éviter les amalgames, et bien non ! Nous voilà quand même amalgamés aux nazis ! Je ne vous remercie pas.

      J’ai appris ce qu’était une injure avec… Mr Le Pen. C’était lors d’un discours qu’il tenait sur la Nouvelle Calédonie à l’époque où il y avait des troubles entre Canaques et Caldoches. En fait, j’étais d’accord avec ce qu’il disait et je me suis dit : « où est l’erreur ? ». J’ai heureusement vite trouvé l’erreur : dans son discours les canaques étaient absents ! Voilà l’injure suprême : ils n’existent pas ! Et s’ils ont l’audace d’exister, au pire, on fera ce qu’il faut pour qu’ils n’existent plus.

      Si je dis cela, c’est qu’il y a quelques mois, Mme Bertinotti, ministre de la famille, a refusé de recevoir une délégation de la Manif pour Tous au motif que ce mouvement « n’existait plus ». Quelques jours après, j’étais présent à une réunion organisée par ce mouvement, qui s’occupait alors non d’organiser des manifs, mais d’élaborer des propositions à adresser au gouvernement sur le thème de la famille. 700 personnes présentes, qui n’existent pas, non plus que leurs propositions.

      C’est cette injure qui a déclenché la décision de retourner dans la rue. L’appel au boycott de l’école qui a précédé était à coup sûr excessif. Mais la réaction du gouvernement tout autant : désolé, il y a là-dedans plus qu’une rumeur, jusqu’à la théorie du genre qui n’existe pas selon Najat Vallaud Belkacem . Elle joue sur les mots, mais revient à dire que… rien, encore rien, cela n’existe pas.

      Je devrais donc choisir entre être « rien » ou être nazi ? C’est le degré zéro du dialogue. Foin des « réactionnaires », « obscurantistes » ou autres expressions qui relèvent du slogan et de la caricature. N’y a-t-il pas moyen de fonctionner autrement ? J’aimerais bien rencontrer en « livre » quelques contributeurs de ce blog, ceux qui s’essayent à argumenter et non vilipender. Le slogan et l’outrance ne peuvent résister à la rencontre réelle, qui nous oblige à sortir de la caricature et à discuter vraiment.

      A votre disposition si cela intéresse quelqu’un.

      Supprimer
    5. Merci de votre contribution, Monsieur Lapierre, Monsieur le Pasteur (j'ajoute cela pour ceux qui ne vous connaissent pas). 2 remarques :
      - je ne suis pas sûr que l'on retrouve chez tous les manifestants de ce 2 février la même ouverture d'esprit que la vôtre et votre souci du dialogue.
      - je ne suis toujours pas d'accord (nous en avons déjà parlé) sur la soi-disant théorie du genre que l'on serait en train d'introduire subrepticement dans l'esprit des gens (voir l'article du Monde que j'ai publié tout à l'heure).

      Je rebondis sur votre appel à dialoguer "in live". C'est vrai que s'il y avait d'autres interlocuteurs, nous pourrions nous réunir pour échanger.
      Pour faire profiter un maximum de personnes, nous pourrions aussi échanger via ce blog comme nous l'avions fait sur le "mariage pour tous" il y a bientôt un an...
      Attendons les propositions des internautes intéresses....

      Supprimer
    6. Depuis quand les "hommes de Dieu" font de la politique ?
      "Incitez vous à l'amour et aux belles œuvres" ça vous dit quelque chose ? Au contraire vous incitez à la haine et au mépris !
      En tout cas merci Monsieur Lapierre, vous l'avez définitivement dégouté de la religion !

      Supprimer
  19. Quid des différents programmes électoraux ? peut- être des réponses lors de ces journées "médiatiques" ?

    RépondreSupprimer
  20. Merci aux socialistes déjà que le taux de natalité n'est pas extras, dans 30 ans on importera de bon mâle pour inséminer nos femmes qui voudront remplir leur mission sur terre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu verras dans la femme autre chose qu'une créature à "inséminer", peut être que le taux de natalité remontra ? En attendant, on évite d'engrendrer les lourdeaux comme toi, et ça nous va bien.

      Supprimer
  21. 22H04 ( vous vous couchez trop tard, prenez plus de repos!)
    Dans nos boîtes crâniennes ( enfin normalement), il y a une masse qui nous sert à raisonner ( enfin normalement). Vous voyez ( enfin pas vous), cela ressemble à ce qu'il y a dans une coquille de noix, deux hémisphères avec des circonvolutions compliquées mais en blanc. On appelle aussi cela un cerveau.
    Je vous suggère , de toute urgence, de vous en faire greffer un neuf.
    Signé: une femme ( pardon une vache) qui regarde passer les trains en attendant le taureau.
    C'est quoi votre mission sur terre vous?

    RépondreSupprimer